Billet rédigé le 04 septembre.

Le Bayern n’écrase donc pas toutes les équipes allemandes et c’est l’Union Berlin, dans son costume de David, qui est venu le rappeler à ce Goliath bavarois. Que c’est rafraichissant et cela fait du bien au football romantique que je défends. Comme quoi, des fois un match nul 1-1 vaut largement certaines victoires…

Résultats des courses, c’est Fribourg qui est le leader du championnat à la différence de buts sur le Borussia Dortmund. Alors que le Bayern occupe la troisième place du podium à un point. En bas de tableau, Bochum est dernier à zéro point alors que Wolfsbourg est 17ème avec 2 points et Augsbourg 16ème, barragiste avec 3 points. Leverkusen (14ème) et Leipzig (11ème) sont ultra-décevants et vont jouer gros cette semaine avec le début de la Ligue des Champions. Toute branlée éventuelle pourrait être rédhibitoire pour le coach de ces équipes. L’Eintracht Francfort a trouvé la bonne formule et va revenir fort. Enfin, excellentes tenues de l’Union Berlin (4ème) et Cologne (6ème) qui sont deux équipes toujours invaincues en championnat et qui vont disputer cette semaine les Coupes d’Europe. Espérons que l’enchaînement des matchs se passe bien.

Moins disponible ces prochains jours, je rédige ce billet en début de semaine afin que vous puissiez avoir quelques éléments pour préparer cette sixième journée de championnat dans les meilleures conditions. Les matchs de Coupes d’Europe impacteront nécessairement les clubs engagés. J’en ferai le retour la semaine suivante. Merci pour votre compréhension.

Enfin, c’est Matthias Ginter au milieu de ses coéquipiers qui a les honneurs de la tête de gondole cette semaine : revenu cet été dans son club formateur alors qu’il aurait pu monnayer ses talents aux 4 coins de l’Europe, le défenseur central symbolise un football romantique que j’espère voir triompher. Ce qui n’empêche pas l’international allemand d’être efficace puisqu’il a inscrit ce week-end son deuxième but de la saison. Celui de la révolte de son équipe de Fribourg, qui menée renversera la vapeur pour finalement s’imposer à l’extérieur et prendre la tête de cette Buli.

Pour jouer, il faut se créer un compte, ici : https://fantasy.bundesliga.com/

Et pour rejoindre notre Ligue qui répond au nom de « Fantasy Coach », c’est ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705

Les matchs de la journée

SV Werder Bremen – FC Augsburg

En s’imposant à Bochum en fin de match, le Werder a confirmé son excellent début de saison. C’est donc avec de légitimes ambitions que les hommes d’Ole Werner viseront la victoire dans leur Weserstadion. Il faut souligner l’apport prépondérant du buteur Niclas Fullkrug dans ces bons résultats avec 5 réalisations en autant de matchs.

Battu à domicile par le Hertha Berlin, Augsbourg est venu balayer un début de saison plutôt correct jusqu’à présent. C’est une défaite qui fait mal car elle pointe les limites actuelles du club. Actuellement barragiste, le maintien ne sera  pas simple à obtenir sans une amélioration notable du niveau collectif. Et singulièrement de l’attaque, la plus mauvaise ex aequo du plateau. Un deuxième attaquant, Mergim Berisha, avait pourtant aligné. Sans réel impact. Il y a du pain sur la planche.

A condition de persévérer dans son attitude offensive, le Werder a largement les moyens de gagner ce match.

Score 2-0


FC Bayern München – VfB Stuttgart

Le Bayern a de nouveau calé en championnat lors de sa visite à l’Union Berlin. Après Gladbach, c’est donc la seconde fois que les Bavarois ne trouvent pas la clef des animations défensives qui lui sont opposées. Avec les standards du Rekordmeister, c’est une fois de trop…Ce n’est pas encore la crise mais cela doit générer à coup sûr des tensions dans les hautes sphères du club. Qui attendent donc une mise au point en championnat.

Autant dire que Stuttgart qui n’a toujours pas gagné s’offre à l’Allianz Arena un samedi après-midi fort en émotion. Reste à en définir la nature : j’aurai tendance à penser à des émotions à base de larmes et de sueur.

Tout autre résultat qu’une victoire sans contestation agiterait fortement la Säbener Straße.

Score 4-0

RB Leipzig – Borussia Dortmund

Topspiel entre 2 équipes évoluant en Ligue des Champions et aspirant en début de saison à détrôner le Bayern.

Giflé par l’Eintracht, Leipzig s’enfonce dans la deuxième partie du classement. Loin des ambitions originelles. 5 points en 5 matchs. La crise est proche. Le niveau de jeu est faible et surtout les joueurs ne semblent pas s’exprimer avec confiance sur le terrain. Si cela se confirme, c’est que le mal est très profond. Le match de Champions contre le Shaktiar sera un bon baromètre. L’année dernière, le directeur Oliver Mintzlaff avait attendu décembre pour virer Jesse March. A priori, il sera moins patient cette saison. Tedesco est donc en sursis.

Le Borussia est toujours aussi poussif dans le jeu mais a enregistré une nouvelle victoire étriquée sur une réalisation de son capitaine Reus. Pas flamboyant mais suffisant pour occuper la seconde place du général. A souligner l’apport de Salih Özcan en milieu de terrain défensif : formidable travail de compensation et d’équilibre au service d’un collectif qui depuis son intégration comme titulaire ne perd plus. Ce déplacement à la Red Bull Arena est l’occasion de mettre la tête sous l’eau à un adversaire direct qui s’il était renversé à domicile plongerait dans une période de fortes secousses. Jamie Bynoe-Gittens s’est luxé l’épaule et sera donc absent un long moment.

Parce que les champions fonctionnent souvent à l’orgueil et parce que Dortmund ne me paraît pas si dominant dans le jeu, je pense qu’un match nul viendra les « départager ».

Score 1-1


TSG Hoffenheim – 1. FSV Mainz 05

Beau match entre outsiders, le vainqueur pourra aspirer aux hauteurs du classement. Là où l’oxygène se fait plus rare.

Hoffenheim semble repartir sur des bases connues : excellent à domicile et plutôt limité contre les grosses cylindrées. L’équipe a l’air en place. Certainement très (trop ??) dépendante de ses individualités offensives que sont Kramaric et Baumgartner. La réception de Mayence tombe donc à pic pour évaluer les ambitions du TSG.

Sur un magnifique coup-franc tiré par Martin (on ne le dira jamais assez mais les arrières gauche sont de formidables frappeurs de CPA….paroles d’un ex-arrière gauche), Mayence a remporté un match serré face à Mönchengladbach. En pointant à une belle cinquième place, les hommes de Bo Svensson sont venus d’une part accréditer la thèse de l’accident lors de la défaite face à Lerverkusen et d’autre part valider les légitimes ambitions du club à jouer en fin de saison une qualification européenne. D’autant plus que le coach avait légèrement fait tourner au milieu. Bref, les voyants sont au vert et l’appétit venant en mangeant, je suis curieux de voir la consistance de l’estomac de Mayence. Parce que grignoter Hoffenheim sur sa pelouse n’est pas une mince affaire.

Un de ces matchs qui fait que la Buli offre régulièrement un spectacle qui rend ce championnat inimitable.

Score 2-2

Eintracht Frankfurt – VfL Wolfsburg

Dans son duel européen avec Leipzig, l’Eintracht a remporté une belle victoire face à un concurrent direct aux places d’honneur. En recevant une seconde fois consécutivement, Francfort a une magnifique occasion d’accrocher le wagon permettant de jouer les premières places. Oliver Glasner a trouvé la bonne formule avec son 4231 et peut compter sur un Kolo Muani impressionnant tant dans sa générosité que dans son efficacité offensive.

Wolfsbourg a enregistré sur sa pelouse une défaite qui ne souffle d’aucune contestation. Avant-derniers, les Loups ne sont pas prêts et vont donc lutter pour le maintien. Au coup de sifflet final, Kovac grimaçant avait l’air conscient de l’ampleur de la tâche. Espérons pour lui que ses dirigeants s’arment de la patience nécessaire à une remise en ordre qui prendra forcément du temps. D’ailleurs ce dimanche le directeur sportif Marcel Schäfer est monté au créneau pour défendre l’entraineur. Déjà…La saison risque d’être longue.

Match déséquilibré sur le papier, une victoire à domicile, avec la manière.

Score 3-0

Hertha Berlin – Bayer 04 Leverkusen

Annoncé en progrès dans le dernier players-picks, le Hertha Berlin a su se donner les moyens de remporter une belle victoire sur la pelouse d’Augsbourg. 3 points qui font le plus grand bien aux Berlinois et leur calendrier si peu favorable. Maintenant, l’idéal serait d’enchaîner face à un adversaire de gros calibre mais mal en point. Enfin, comment ne pas applaudir le deuxième but du Hertha qui a été l’œuvre du revenant Marco Richter. Opéré d’une tumeur testiculaire avant l’été, il est revenu sur les terrains la semaine dernière avant de marquer ce dimanche sur la pelouse de son ancien club, Augsbourg. J’ai aimé son entrée sous les applaudissements nourris de tous les supporters de la WWK Arena, j’ai adoré le caviar de son coéquipier Davie Selke. Parce que le football, c’est la vie.

S’il y a eu du mieux dans le contenu du match notamment au niveau des situations offensives qui ont eu le mérite d’exister, le Bayer Leverkusen a malgré tout enregistré une nouvelle défaite. Et qui plus est, à domicile. Ce qui ne me surprend pas/plus. Ce déplacement berlinois doit se ponctuer par une victoire pour récupérer quelques-uns des points égarés en route.

Un match initialement déséquilibré mais qui finalement met aux prises 2 équipes certainement beaucoup plus proches l’une de l’autre. Parce qu’ils ont davantage de qualité individuelle, les visiteurs, à l’arrache.

Score 1-2


FC Schalke 04 – VfL Bochum 1848

Duel au sommet entre les 2 équipes que tout le monde voit descendre.

Schalke a su ramené un point de Stuttgart. Ce qui n’était pas usurpé. Il y a du mieux mais c’est une quinzième place qui vient rappeler la réalité comptable d’une équipe dont le maintien passera par des combats de chaque instant. Et une première victoire en championnat permettrait de doubler le capital points.

Bochum n’a connu que la défaite au cours de cette nouvelle campagne de Bundesliga. Et pourtant lors du dernier match à domicile face au promu du Werder, les joueurs de Reis ont eu des situations mais quand ça ne veut pas…C’est donc le second promu qui est proposé pour enfin lancer la saison. Une nouvelle défaite signerait le probable limogeage de l’entraîneur. Surtout avec la trêve internationale qui approche.

Match à la vie à la mort. Les coéquipiers du français Anthony Losilla prendront leur premier point de la saison et donneront un sursis à leur coach.

Score 1-1

1. FC Köln – 1. FC Union Berlin

Beau match entre 2 européens qui ont réussi leur début de championnat puisque le sixième reçoit le quatrième

Avec un plan de jeu cohérent, Cologne a remporté une belle victoire à Wolfsbourg et reste donc invaincu. Les joueurs de la Ville Cathédrale chercheront donc à prolonger cette invincibilité et à ainsi accumuler les points. Une des questions réside dans la capacité de ces joueurs à appréhender le calendrier proposé puisqu’il faut dorénavant jouer tous les 3 jours avec les sessions européennes en milieu de semaine. Pas sûr que sur la durée les meilleurs éléments soient capables de maintenir ce niveau de performance.

En face, c’est l’Union Berlin qui viendra tester son invincibilité au RheinEnergieStadion. Le point du match nul obtenu face au Bayern est venu consacrer l’excellent début de saison des hommes d’Urs Fischer. Et gonfler un moral déjà à bloc. Les certitudes sont là. Maintenant, il faut éviter l’enflamade et garder cette humilité gage de résultat.

Cologne attaquera et l’Union contrera. Ça ne se jouera pas forcément à grand-chose. Pas le pronostic où je suis le plus impartial, mon petit cœur de supporteur biaisant le propos.

Score 1-2

SC Freiburg – Borussia M’Gladbach

Belle affiche pour clôturer cette sixième journée.

En allant gagner à Leverkusen avec une grande détermination (après avoir été mené et perdu un joueur important sur blessure), Fribourg a confirmé qu’il faudrait cette saison compter avec eux et se pose en leader de la Bundesliga au moment où j’écris ce billet. Ce club se construit patiemment, sans à coup et avec l’excellent Christian Streich à la baguette. Le gardien est plutôt fiable (je mets de côté sa boulette face à Dortmund, la première que je lui vois faire en 2 ans), la défense est solide, le milieu me semble le point fort de l’équipe alors que l’attaque est le point faible de l’effectif. Pour le moment, la recrue Gregoritsch fait le taf. Une des interrogations réside dans la capacité de ces joueurs à enchaîner avec des matchs tous les 3 jours. D’ici un mois, nous devrions être fixés sur le sujet. Premier grain de sable, Roland Sallai est absent pour quelques temps (fracture de l’arcade au bout de 10 minutes).

Mönchengladbach a perdu à domicile son dernier match. Ce qui est venu ternir le bilan de ce début de saison qui est passé de bon à correct. Les Poulains voudront certainement prendre des points pour garder le contact avec la tête du classement.

Je m’attends à un match tactique car je pense que Fribourg sera certainement plus à l’aise sur transition pour contrer une équipe qui a montré contre le Bayern qu’elle savait très bien s’arc-bouter. L’équipe qui prendra le jeu à son compte aura de fortes chances de se faire contrer. Et quand j’ai un doute, ce qui est ici le cas, je sors mon score fétiche.

Score 2-2

On attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks

Cette semaine, le Werder Brême et l’Eintracht Francfort me paraissent être les équipes à privilégier. Ainsi que le Bayern, comme souvent. Attention aux matchs de Coupe d’Europe qui pourraient apporter leurs lots de blessures et autres indisponibilités en tout genre.

Gardiens

Florian Müller (Stuttgart, 6.9) joue contre le Bayern. Il sait briller alors pourquoi pas, à condition de doubler avec un autre gardien permettant une substitution. Comme Manuel Riemann (Bochum, 8.9) ou Frederik Rønnow (Union Berlin, 6.1) par exemple.

Sinon, pas cher qui vise le clean-sheet, on trouve Jiri Pavlenka (Werder, 5).

Défenseurs

Au Werder, Mitchell Weiser(3.8) et Anthony Jung (3) sont solides au poste, font de beaux retours et jouent vendredi soir.

S’il joue Christopher Lenz (Francfort, 7.3) a un profil intéressant alors que Jeremie Frimpong (Leverkusen, 11.3) a tout pour être un excellent choix.

Christopher Trimmel (Union Berlin, 9.4) est très régulier mais pourrait tourner s’il joue la Coupe d’Europe en milieu de semaine. A checker.

A la roulette du casino, certains joueurs jouent « la répétition » : Aarón Martín (Mayence, 8.4) et son pied gauche ont le profil mais pas un déplacement facile à Hoffenheim. Pourtant, il suffit juste d’un coup franc à 20-25 mètres….

Milieux

L’Eintracht offre plusieurs options, j’en retiens deux Jesper Lindström (11.5) et Daichi Kamada (10.8).

En fond de banc, Niklas Schmidt (Werder, 2.9) ne représente pas un gros risque : pas cher, il joue vendredi soir…Et attention, un Schmid(t) peut en cacher un autre : Romano Schmid (Werder, 4.9).

En risquette, Marco Reus (Dortmund, 15.4) est plutôt en forme en ce moment et si Leipzig n’est pas au top en ce moment, cela reste quand-même costaud.

Anthony Losilla (Bochum, 4.7) parce qu’à un moment, cela va tourner pour Bochum et j’aimerai bien que son capitaine courage français soit de la partie. Pas forcément un pick rationnel…

Attaquants

Niclas Füllkrug (Bremen, 6.1) a déjà eu notre recommandation la semaine dernière. Il ne nous a pas déçu. On réitère donc. Cette semaine pourrait aussi voir son coéquipier Marvin Ducksch (6.7) se joindre à la fête.

Randal Kolo Muani (Francfort, 11.1) fait une entrée tonitruante en Bundesliga. Puissance, vista et efficacité au menu. Il donne le tournis à ses défenseurs. Ça devrait continuer ce week-end.

Patrik Schick (Leverkusen, 15.4) a débloqué son compteur le week-end dernier. Il a le profil d’un récidiviste et la défense du Hertha est loin d’être imperméable.

Sheraldo Becker (Union Berlin, 10.3) a encore marqué ce week-end. Et c’était pourtant Neuer et le Bayern en face. Cologne pourrait bien lui offrir 2-3 situations. Gageons qu’il soit actuellement particulièrement en réussite.

Pour rejoindre notre ligue, https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705

Le meilleur moyen de rester au top c’est probablement de nous suivre sur Facebook, Twitter et Discord