Comment construire son mercato MPG ?

Un article de @MPGLaurent

Cette question, tout joueur un peu expérimenté de Mon Petit gazon, se l’est normalement posée ! Car ce que l’on découvre au fur et à mesure des saisons vécues dans MPG, c’est qu’il n’existe pas UN mercato mais bien DES mercato. Et que selon les différentes caractéristiques de la ligue mais aussi le moment où a lieu le mercato, il faudra construire son mercato de façon bien différente.

Au début, lorsque l’on découvre le jeu pour la première fois, on se constitue un mercato selon ses connaissances, ses préférences, ses joueurs favoris (on distingue facilement à cette occasion les supporters lyonnais qui misent sur beaucoup de joueurs de l’OL pensant vraiment que leurs joueurs sont les meilleurs du monde… #AttaqueGratuite), sa vision du foot mais beaucoup aussi en suivant le nombre de joueurs imposés par MPG : 2 gardiens / 6 défenseurs / 6 milieux / 4 attaquants. Il faut dépasser cela !

Quelles caractéristiques doivent être prises en compte ?

Quand je reçois sur twitter des demandes d’aide pour construire un mercato, mes deux premières questions sont toujours les mêmes :

  • Quel championnat ?
  • Combien de joueurs dans la ligue ?

La 1ère question est importante car pour moi, les 5 championnats se divisent en 3 catégories :

  • La Premier League où le vivier de « gros » joueurs et notamment des attaquants est très importants ;
  • La Ligue 1, la Serie A et la Liga où le vivier de « gros » joueurs est plus limité et donc le risque de se battre sur les mêmes joueurs augmente ;
  • La Ligue 2 où, si le vivier de joueurs est conséquent, l’analyse s’avère plus complexe car ils sont moins bien connus mais surtout le côté aléatoire dans les résultats est encore plus marqué que dans les autres championnats.

La 2nde question n’est pas importante, elle est PRIMORDIALE !

MPG permet de s’affronter dans des poules de 2, 4, 6 8 ou 10 joueurs (pour les Multiligues, actuellement seules des poules de 6, 8 et 10 joueurs sont possibles). Or il est essentiel de construire son mercato en fonction du nombre de joueurs ! Celui qui construit un mercato à 4 comme un mercato à 10 fait deux erreurs selon moi :

  • tout d’abord une erreur stratégique car il risque de rater son mercato ;
  • mais aussi une erreur dans l’appréhension du plaisir de jeu car il risque de passer à côté d’une partie de ce qui fait le sel de MPG : le plaisir de construire son équipe et sa stratégie !

Et de la réponse à cette question découlera votre intérêt à prendre les fameuses « pépites » de MPG. Celles que tout le monde recherche à partir du mois de juillet. Celles qui vous font trouver en plein mois de juillet un streaming du match de préparation entre Strasbourg et l’équipe réserve de Schiltigheim. Celles qui vous réveillent la nuit, tout en sueur, après avoir cauchemardé que le site de Fantasy-Coach avait balancé sur tous ses réseaux, le nom de VOTRE trouvaille….

Mais comment définir «  la Pépite » mais aussi l’autre type de joueur important « le bon plan » ?

La Pépite c’est le joueur que vous avez déniché en regardant tous les matchs de préparation d’Angers ou de Sheffield United. Vous avez aussi repéré ce joueur qui, alors qu’il est classé comme « défenseur » dans MPG, est mis sur le vrai rectangle vert avec un rôle beaucoup plus offensif (cf Douline en Ligue 2). Vous vous êtes aussi renseignés sur le fait que ce jeune sorti du centre de formation risque d’être titulaire en attaque à la place des noms plus connus (cf Abraham de Chelsea).

 

Le Bon Plan, qui peut être aussi considéré comme une prise de risque, c’est le joueur un peu oublié ou que beaucoup n’oseront pas forcément prendre. Pour donner un premier exemple, ce sont tous les joueurs de MPG qui fin août ont mis les 42 que coutait Neymar en faisant le pari qu’il resterait à Paris.

Autre type de Bon Plan : les joueurs longuement blessés. Les côtes des joueurs étant mis à jour une fois par mois en fonction de leur performance, un joueur « huppé » absent sur une longue période va voir son prix diminuer. Mais maintenant que les informations sont plus faciles à trouver, dégoter la date de reprise prévue prend peu de temps. Et c’est là que qu’ils deviennent intéressants car pour pas cher, vous pouvez récupérer un joueur très intéressant auxquels vos adversaires n’auront pas forcément pensé. Pour exemple, je vais vous donner (plutôt pour des ligues de 8 ou 10) un bon plan actuel : Thauvin et ses 7 de valeur actuellement et dont l’OM a communiqué un retour pour janvier.

 

Pour moi il n’y a pas de règle mais comme tout cela reste du virtuel et que les 500M de crédits ne sont ni sortis de votre compte en banque et y seront encore moins reversés s’il vous en reste à la fin du mercato : n’hésitez pas à être – de façon raisonnable – offensif et flambeur !!! Votre victoire n’en sera que plus belle (et puis si vous perdez, vous aurez une excuse toute trouvée 😉)

 

Maintenant que cela est fait, il est temps de vous présenter la façon dont, selon moi, il faut construire ses mercatos.

Mes conseils selon les types de ligue 

 

  • Ligues de 2

Celles-ci ne sont intéressantes pour moi que dans des tournois bien spécifiques ou alors dans un côté « pari avec un pote ». Il existe à ma connaissance plusieurs tournois qui se jouent en duel (les 2 gros étant « le 1vs1 » qui voit s’affronter 38 joueurs sur l’ensemble de la saison avec un système de points par match et confrontation gagnés / « le Championnat de France MPG par club » où chaque club est représenté par 10 joueurs qui rencontrent en duel un joueur du club que votre club rencontre réellement). Et voici donc selon moi les règles à suivre :

 

Sur sa liste de joueurs :

  • Aller sur https://www.Fantasy-coach.fr rubrique « Ligue 1 » puis « suspensions et blessures » pour voir les joueurs à ne pas prendre ! Pour la PL, le calcio et la Liga je vais personnellement sur https://www.equipeactu.fr/blessures-et-suspensions et pour la Ligue 2 sur https://maligue2.fr/ ;
  • Faire votre mercato le plus tard possible. Cela vous permettra d’éviter de prendre les joueurs blessés à la dernière minute… ;
  • Regarder les joueurs et clubs en forme. Un joueur « moyen » mais dans une bonne dynamique vaudra toujours plus qu’une star dans une mauvaise période… ;
  • Regarder le calendrier !!! c’est une lapalissade mais selon que vous jouiez sur un match sec ou bien en aller-retour, le calendrier sera très important pour voir si les défenseurs que vous souhaitez prendre reçoivent le PSG, le Barça ou Liverpool (en général cela n’engendre pas de bonnes notes).

Sur les mises sur les joueurs :

  • Ne pas miser plus que le prix sur un gardien (ou 2 de plus que la mise max). Si vous n’avez pas obtenu celui que vous voulez au Tour 1, il devrait logiquement (à moins que votre adversaire n’ai acheté 15 gardiens) vous rester 18 gardiens titulaires pour faire votre choix ;
  • Si vous êtes adeptes de jouer ces duels avec 3 défenseurs, pas besoin d’en avoir plus de 5 titulaires. Le 6ème peut-être un second couteau avec une valeur autour de 8-9 (voire si vous êtes très confiant en misant sur un défenseur à 1) ce qui vous permettra d’économiser des crédits pour les joueurs « importants » ;
  • Misez « gros » sur les joueurs que vous estimez essentiels et enchérissez de 2 ou 3 seulement sur vos joueurs secondaires ;
  • Ne multipliez pas le nombre de joueur ! Avoir 7 attaquants ou plus ne vous sera pas très utile puisqu’au maximum seulement 6 peuvent jouer ! En revanche avoir justement 6 attaquants et/ou 7 ou 8 milieux vous permettra de faire de nombreux Remplacements Tactiques.
  • Ligue de 4 joueurs

Les ligues de 4, sont plus souvent des ligues que j’ai jouées pour des tournois. Elles engendrent souvent des équipes assez équilibrées. En effet, quelque soit le championnat joué, difficile d’imaginer qu’un seul joueur se retrouve avec tous les attaquants phares mis à disposition.

 

Sur sa liste de joueurs :

  • Allez sur https://www.Fantasy-coach.fr rubrique « Ligue 1 » puis « suspensions et blessures » pour voir les joueurs à ne pas prendre. Ici les suspensions comptent moins car il y a 6 matchs à jouer. Par contre, n’allez pas prendre un joueur blessé pour plusieurs semaines ! Pour la PL, le calcio et la Liga je vais personnellement sur https://www.equipeactu.fr/blessures-et-suspensions et pour la Ligue 2 sur https://maligue2.fr/ ;
  • 4 joueurs cela signifie donc 6 matchs. Il faut donc des joueurs sur lesquels vous avez des assurances en termes de temps de jeu. Ici peu de place aux futures pépites pas encore titulaires mais investissez plutôt sur du joueur titulaire et régulier dans ses performances.

Sur les mises sur les joueurs :

  • Pour les gardiens, 2 écoles : ceux qui privilégient 2 gardiens titulaires de 2 clubs différents et ceux qui prennent les 3 ou 4 gardiens du même club. J’en reparlerai sans doute dans une prochaine publication (message subliminale pour les boss de Fantasy-Coach…) mais au final les 2 systèmes fonctionnent. En revanche, inutile de balancer des grosses sommes dessus (20 gardiens pour 4 joueurs, normalement c’est suffisant pour que chacun soit servi à la fin 😉) ;
  • Essayez de vous construire une ossature solide et un banc qui tient la route. Comme je l’ai dit plus haut, 6 matchs c’est peu ! Or 2 matchs ratés à cause d’un effectif trop juste et votre destin sera quasiment scellé dans la ligue ;
  • Défense et Milieu, c’est selon les goûts tactiques de chacun (343, 442, 352, etc.) donc à part répéter de prendre du titulaire, pas grand-chose à ajouter !
  • En attaque par contre j’aurai tendance à vous conseiller deux choses :
    • misez gros sur au moins 2 valeurs sûres (en PL, pas de souci tellement le vivier est fourni) ;
    • tentez d’être malin en misant au prix ou juste un peu plus sur des attaquant que l’on pourrait classer dans un « chapeau 2 » (par exemple en L1, on peut dire que Mbappe, Icardi, Neymar, Depay ou WBY sont dans un chapeau 1 alors que des Niang, Diallo, Delort, Benedetto peuvent être considérés dans un chapeau 2).

  • Ligues de 6

Les ligues de 6 se jouent sur 10 matchs et courent sur environ 2 mois. En Premier League, vu le vivier de joueurs, elles engendrent souvent des équipes assez équilibrées mais cela commence à devenir plus compliqué pour les autres championnats. Ce sont sur ces ligues que vous allez commencer à réfléchir un peu plus longtemps sur votre stratégie de mercato car la répartition des joueurs entre 6 concurrents devient plus « tendue ». Et c’est là que les pépites et les bons plans commencent à devenir intéressants.

Sur sa liste de joueurs :

  • Evidemment, on vérifie que les joueurs qui vous intéressent ne sont pas blessés pour 3 mois ou plus !
  • 6 joueurs cela signifie donc 10 matchs. Les bons plans sur des joueurs blessés commencent à devenir rentables si vous arrivez à prendre un joueur indisponible au moment du mercato mais qui reviendra pour au moins 5 matchs (à titre d’exemple, un Ounas de Nice, un Rodrigo de ManCity étaient intéressants quand vous faisiez des mercatos fin octobre) ;
  • Il faut aussi prévoir un effectif qui tiendra la route sur l’ensemble du championnat donc plus que le stricte minimum des 6 Def / 6 Mil / 4 Att, je vous conseille de partir sur un 6/7/5 voire un 7/7/6 ;
  • Pensez pour votre effectif à vous constituer une colonne vertébrale d’au moins 2 joueurs par ligne. A 6, vous pouvez même viser 3 Def et 3 Mil qui seront la base de votre équipe en plus de vos 2 attaquants préférés ;
  • Regardez évidemment les joueurs en forme car il vous faudra être efficace rapidement. Et vous pouvez aussi miser sur la liste des « pépites » que vous vous êtes secrètement constituée !

 

Sur les mises sur les joueurs :

  • Pour les gardiens, toujours le même débat entre 2 gardiens titulaires de 2 clubs différents et tous les 3 ou 4 gardiens du même club. Assurez-vous d’avoir votre gardien préféré en misant un peu plus que la côte. Après, lors des tours suivants, vous pourrez toujours prendre à la côte un gardien titulaire d’un autre club ;
  • Pour la défense et le milieu, mettez le prix ou un peu plus sur les 3 ou 4 de second plan et surenchérissez sur les 2/3 que vous voulez vraiment.
  • En attaque, comme pour les ligues de 4, je vous conseille de :
    • misez gros sur au moins 2 valeurs sûres ;
    • tentez d’être malin en misant au prix ou juste un peu plus sur des attaquant qui ne sont pas « les stars » du championnat mais qui plantent régulièrement.

 

  • Ligues de 8 et de 10

Les ligues de de 8 et de 10 sont en fait assez similaires, je vais donc les aborder ensemble. Elles se jouent en 14 et 18 matchs ce qui correspond à une période qui varie entre 3 et 6 mois de compétition. Et cette période assez longue a évidemment une influence sur la construction de votre mercato. C’est là que deviennent importantes les notions de «pépite» ou de «bon plan» abordées un peu plus haut.

 

Sur sa liste de joueurs :

  • C’est bête à dire, mais vérifiez quand même que vos joueurs ne sont pas absents pour plusieurs mois… Et pour continuer sur le thème de l’indisponibilité, il est en revanche intéressant et très utile de vérifier les dates de reprises annoncées. Car c’est dans ces ligues que la notion de Bon Plan devient pertinente ! Il faut juste calculer le coût d’investissement par rapport au nombre de matchs qu’il est censé manquer (oui, parfois le joueur revient plus tôt ou – plus souvent – plus tard…) ;
  • 8 ou 10 joueurs cela signifie donc un nombre de matchs important. Il va donc falloir un effectif capable d’assurer dans le temps et qui pourra palier les éventuelles blessures, suspensions, voire départs si vous êtes ou allez traverser une période de mercato. Donc même si les différentes tactiques disponibles dans le jeu permettent également de s’adapter puisque cela va du 352 ou 541, ne vous contentez pas des 18 joueurs minimum obligatoires !!! Partez plutôt sur un effectif de 7 défenseurs 7 milieux et 6 attaquants !
  • Essayez de vous construire une colonne vertébrale solide ! J’entends par solide du titulaire à 100%. Je ne reviens pas sur les gardiens même si à 10 joueurs, j’aurais tendance à vous conseiller d’avoir au final 2 gardiens titulaires de 2 clubs différents. Mais vous devez miser sur 2 valeurs sûres en défense, 2 au milieu et 2 en attaque. Encore une fois, par « valeurs sûres » je ne veux pas dire des joueurs qui plantent chacun 10 buts mais DU TITULAIRE ET DU MEC AVEC UNE MOYENNE CORRECTE. Derrière, votre effectif pourra alors tourner autour de cette colonne vertébrale.
  • Enfin c’est sur ces ligues que vos talents de dénicheurs de pépites vont pouvoir s’exprimer. C’est ici que le Luis Campos qui se cache va se dévoiler à la face du monde !!! C’est bien beau d’envoyer les malettes de billet sur un Mbappe, un Messi, un Aguero ou un Immobile, mais n’est-il pas plus jouissif de pouvoir se vanter d’être celui qui a gagné avec un Diallo de Metz, un Perez d’Alaves, un Abraham de Chelsea ou un Muriel de l’Atalanta… Donc n’hésitez pas à vous renseigner avant, à regarder les feuilles de match, à demander sur les réseaux sociaux auprès de comptes spécialisés (il y en a des centaines…) et TENTEZ ! Pas sur 10 noms bien évidemment, mais si vous prenez un risque sur un défenseur, un milieu et un attaquant, vous ne devriez pas être perdant. D’autant plus que ces pépites ont comme principale caractéristique d’être peu coûteuse. Un exemple parmi bien d’autres : Lucas Perrin de l’OM qui avait encore une valeur de 1 en début de saison alors qu’avec les blessures et suspensions, ceux qui se sont renseignés ont rapidement su qu’il allait jouer quelques matchs…

Sur les mises sur les joueurs :

  • Pour les gardiens, à 8 et 10 joueurs il est de coutume d’investir un peu plus. Personnellement, je limite au maximum mes dépenses sur ce poste. Hors de question pour moi de balancer 40 ou 50 sur un gardien, aussi exceptionnel soit-il. En revanche, tachez vraiment à avoir au final tous les gardiens d’au moins un club.
  • Concernant les mises sur les défenseurs et milieux de terrain, je vous conseille de surenchérir sur les 2 de chaque ligne que vous voulez pour votre colonne vertébrale
  • Concernant les attaquants…. Vaste débat. D’expérience il existe 3 stratégies que j’ai pu croiser :
    • Ceux qui ne misent que sur les 4 attaquants :
      • Avantage : plus de crédits à répartir sur moins de joueur ;
      • Inconvénient : si vous n’avez aucun des 4, cela risque d’engendrer une saison compliquée car en T2, il ne reste souvent plus grand monde.
    • Ceux qui misent sur 6 attaquants :
      • Avantage : vous multipliez vos chances d’avoir au moins 1 ou 2 attaquants de bon niveau au T1 ;
      • Inconvénient : des crédits à répartir sur plus de joueurs.
    • Ceux qui misent sur 8 ou plus d’attaquants : Ils mettent généralement la côte et pari sur le fait qu’il y en aura au moins quelques sur lesquels personne n’aura misé…
      • Avantage : bah je ne sais pas trop…
      • Inconvénient : vous risquez de n’obtenir que très peu des joueurs car à la côte cela reste aléatoire, surtout à 10.

 

Personnellement, je fais plutôt un mix entre la 1ère et le 2nde stratégie. Mais cela dépend de mes adversaires aussi (j’en connais pas mal et donc leur stratégie aussi), de la forme des joueurs, etc.

DEUX DERNIERS ELEMENTS TRES IMPORTANT A PRENDRE EN COMPTE :

 

1) LA PERIODE DE MERCATO !

 

En effet, après avoir digéré tous les éléments précédemment abordés, il faut aussi que vous preniez en considération la date de votre mercato. Voici les principaux écueils à éviter (j’ai pris un joueur en exemple car il est très utile pour imager les situations problématiques dans MPG) :

 

  • D’abord une anecdote mais que de nombreux joueurs (dont moi) confirmeront : prendre Neymar alors que l’anniversaire de sa sœur arrive est une grave erreur Plus sérieusement, durant l’année, n’hésitez pas à regarder de près certaines situation (par exemple le retour parfois aléatoire des sud-américains après les fêtes de fin d’année…). 
  • La période la plus compliquée à gérer est évidemment celle où vous avez à faire des mercatos MPG alors que nous sommes encore en période de mercato ! Pour gérer plusieurs tournois, les mercatos qui ont eu lieu au mois d’août ont souvent laissé sur le carreau Neymar, personne n’ayant de certitudes quant à son avenir au PSG. Autre exemple mais niveau gardien, tous ceux qui ont misé sur Areola et Trapp se sont retrouvés sans gardien puisque ceux-ci ont quitté le club. Ou ce qui arrive souvent, au mois d’août, la hiérarchie des gardiens n’est pas forcément connue voire les gardiens n°3 ou 4 ne sont même pas référencés dans MPG…

Donc un conseil, avant de miser gros sur un joueur essayez d’avoir des certitudes quant à son avenir. Et concernant les gardiens, si vous avez un doute sur la hiérarchie, privilégiez plutôt 2 gardiens numéro 1 de deux clubs différents ;

La Ligue 2 est encore plus sensible à ce phénomène. Beaucoup de joueurs, même expérimentés, se sont retrouvés avec des effectifs de 7 ou 8 joueurs titulaires et donc une saison gâchée… Car en Ligue 2, beaucoup de transferts ont lieu dans les derniers jours du mercato.

 

  • En cours de saison, il faudra également faire avec les clubs européens. Encore une fois, l’explication par l’exemple avec Manchester City : Pep (le vrai pas l’autre) a tendance à faire tourner en championnat son attaque. Aguero et Sterling goûtant le banc pendant qu’un Gabriel Jesus ou un Mahrez deviennent titulaires. Donc n’hésitez pas à prendre en compte les périodes de coupe d’Europe en compte (bon, pour les joueurs du PSG, cela ne vaut que jusqu’au mois de mars… #AttaqueGratuite)
  • Enfin en fin de saison, sachez aussi que les joueurs « stars » ont tendance à se retenir un peu plus à l’arrivée d’une compétition internationale. Souvenons-nous de Neymar et sa blessure d’avant Coupe du Monde mais aussi de certains joueurs qui ont clairement levé le pied. Alors que d’autres qui jouent leur place en sélection, vont se déchirer… Prenez donc en compte qu’à partir de fin mars et jusqu’à juin, certains joueurs moins côtés pourraient devenir plus intéressants que des stars à prix d’or.

2)   S’ADAPTER A SES ADVERSAIRES !

Dans MPG, il peut vous arriver de jouer contre des adversaires « inconnus » mais le plus souvent, vous allez rencontrer vos potes, vos collègues et régulièrement les mêmes joueurs. Vous allez donc, au fur et à mesure, apprendre de leur stratégie. Et il faudra alors en tenir compte et selon moi de deux façons différentes :

  • Si vous connaissez les pratiques de vos adversaires, il faudra alors adapter son mercato en fonction. Par exemple, si vous savez que vos potes sont tous fans du PSG et qu’ils ont tendance à envoyer du lourd sur les attaquants, vous aurez le choix entre envoyer du TRES lourd ou bien de viser moins les grandes stars mais de prendre le reste des joueurs intéressants à un prix abordable. 
  • Si vous connaissez les joueurs favoris d’un ou plusieurs adversaires, vous pourrez alors faire un travail psychologique. Moi, je connais une joueuse fan de Agüero. Et bien récemment, nous avons à plusieurs fait un travail psychologique en lui disant « tu ne l’auras pas cette fois » « il va venir chez moi au prochain mercato » etc… Résultat, elle a envoyé du lourd sur lui toute seule pendant que nous, on a obtenu d’autres joueurs moins chers…

Il faudra donc régulièrement changer de stratégie et de joueurs. Si à chaque mercato, vous faites les mêmes mises sur les mêmes joueurs, vous risquez de vous faire repérer et alors vous subirez des 1er tour de mercato dévastateurs….

Je ne parle pas des mercatos en Ligue des Champions qui ne sont que des poules de 4 joueurs et dont le fonctionnement pour la suite de la compétition n’est pas encore connu.

Conclusion

 

Voilà donc comment personnellement je construis mon 1er tour de mercato. Après, il faut savoir que cela reste aléatoire ! Il arrive régulièrement qu’en lançant 2 mercatos identiques en même temps, vous finissiez un T1 avec 80% des joueurs obtenus et l’autre avec 20%. Car oui, il existe une variable importante mais totalement imprévisible : les mises des autres joueurs… Donc il faudra être malin mais aussi chanceux. Rapide aussi car le fait de valider son mercato en premier devient de plus rentable.

 

Après ne vous énervez pas ! Je sais que certains qui liront ceci ne seront pas d’accord avec tout ou partie de ma vision des choses et ils auront aussi raison. Depuis que je joue à MPG, j’ai eu de nombreux débats avec d’autres joueurs expérimentés qui n’ont pas forcément les mêmes stratégies. Je dirai pour ma défense que cette longue explication est plutôt à destination des nouveaux joueurs et de ceux qui souhaitent approfondir leur expérience jeu. Et au bout d’un certain temps, ceux-ci se feront leur propre opinion.

 

Et tout ceci m’amène à une question plus philosophique que soulève MPG et la période de mercato : « Dois-je construire mon mercato en fonction de ma tactique favorite ou bien établir ma tactique en fonction de mon mercato ? »

 

@MPGLaurent, bien repris par Axis !

 

PARTAGER
Article précédentPlayer Picks, Ligue 1, J14
Article suivantLigue 1 – Suspensions et Blessures J15
Spécialiste des chevilles en vrac et des cartons de toutes les couleurs chez Fantasy Coach. Joueur du championnat des étoiles depuis sa version minitel en 1999. La frénésie aidant, FPL, MPG, le JDE Winamax se sont rajoutés à mes addictions.