« On se fait marcher dessus et on a l’impression qu’on aime ça. » S Moreira (décembre 2019)

Le retour de la team fantaisiste, le respect des us et coutumes et la fin du calvaire de la coupure hivernale : 20ᵉ Player Picks de la saison LCDE

Les matchs de la journée

Rennes – Marseille

Bon, sans artifices ni calembours, on reprend nos petites affaires avec une ouverture de haut-standing entre le 2ᵈ et 3ᵉ du classement à mi-parcours. L’enjeu est réel puisque si Rennes vient à battre Marseille, il lui passera devant dès mercredi après le match en retard contre Nîmes. Si le board marseillais gesticule sur le marché des transferts, personne n’arrivera, c’est une certitude, tant le club olympien est tenu par les corones du FPF. L’OM en position de chassé jusqu’au mois de mai ?

Score 11

Bordeaux – Lyon

Au final, le Bordeaux cru 2019-2020 marque plus de buts mais compte à peine 1 point de plus que le cru 2018-2019. C’était bien utile d’éclater le Tef au Matmut tiens! Pas étonnant de voir Sousa réclamer, comme à chaque fenêtre mercato, des renforts. Côté gone, Dembélé ne partirait pas avant d’avoir remporté un titre dans une ville qui n’a soulevé qu’une CDL contre Quevilly en 10 ans. Ses 6 buts à l’extérieur ne sont pas étrangers à la bonne série lyonnaise en vadrouille

Score 02

Metz – Strasbourg

Après l’Oktoberfest munichois, les Français ont eu la bonne idée d’importer une autre tradition allemande sympatoche : le derby du Rhin. Juste après le celui de la Ruhr, à l’est du Rhin, le derby de l’amour, à l’ouest du Rhin, entre Metz et Strasbourg où je vois une foultitude d’occaz s’enchaîner. À ce jeu-là Sels a une longueur d’avance sur Oukidja et Strasbourg a à se faire pardonner de la purge infligée à ses supporters mardi pour un quart de finale de coupe, quand même

Score 2-3

Amiens – Montpellier

Ah comme mon mois de décembre avait bien commencé, avec cette fessée infligée aux Picards à la Mosson. Ah comme mon mois de janvier va bien commencer, avec cette fessée infligée aux Picards à la Licorne. Si on veut recoller aux places européennes, c’est vraiment le moment d’engranger des points contre un relégable et lancer une dynamique enfin positive loin de la maison. Sans surprise, le Sporting Club d’Amiens va tranquillement voir sa pépite Mendoza faire sa valise

Score 1-3

Angers – Nice

Relégable à l’accoutumée avant les fêtes, Angers a passé un Noël au tison. De coutume, sa phase retour est toujours plus prolifique. C’est dire l’attente ! Il serait bien venu pour Viera, bien parti pour rester, de réitérer la belle performance collective des Niçois à l’Allianz fin novembre contre le SCO. Mais avec quelle équipe ? La 1ʳᵉ recrue, c’est une tradition chez les Aiglons, est déjà indisponible et la défense, une autre tradition chez les Aiglons, toujours expérimentale.

Score 1-0

Nîmes – Reims

Vous apprendrez que cette semaine, dans le match que, on ne va pas se mentir on est entre nous, vous n’avez pas regardé (et bon sang ce que vous avez bien fait), Reims s’est qualifié au dépend de l’épouvantail de la compét, européen en début d’année, comptant Liénard dans ses rangs – Strasbourg vous l’aviez deviné – en demi-finales de coupe de la ligue. Donc avant de perdre Oudin, j’annonce un braquage en règle aux Costières avec une seule réalisation sur corner

Score 0-1

Toulouse – Brest

Ce qui est terrible finalement pour Kombouaré c’est qu’il a dû se farcir des fêtes avec une épée de Damoclès au-dessus-de sa tête et qu’au final il est maintenu après la reprise pour se faire sortir direct en coupe de France par Saint-Pryvé Saint-Hilaire. Pas de trophée majeur pour lui non plus du coup mais pas mal de livraisons de clubs de Confo à Dominos. Bref en attendant Gourvennec, encore un Breton, Brest a fait tourner en coupe pour remporter justement cette confrontation

Score 0-1

Saint-Étienne – Nantes

Pour les nostalgiques qui vont suivre cette partie avec la petite larmichette dans le coin de l’œil, sachez que c’est la première décennie de l’histoire du foot français que Nantes clôt sans trophée. En novembre dernier, Saint-Étienne était venu taper Nantes à la Beaujoire grâce à l’une des belles confirmations de la 1ʳᵉ partie de saison dans la Loire : le petit père Denis Bouanga. Mais depuis Kita a fait venir entre l’Erdre et la Loire (encore elle) un avant-centre qui, askip, marquerait !

Score 2-1

Dijon – Lille

Je suis sûr que vous vous êtes tous emballés quand Lille a enfin gagné à l’extérieur au cours de cet exercice à Lyon et boom 5 pions dans les dents de l’ex-meilleure défense de France sont passés par là. Dijon, ce n’est pas Monaco, ce n’est pas Valladolid, néanmoins il faut remonter à fin août pour trouver la bribe d’une trace de déconvenue à Gaston-Gérard (boulevard Trimolet, 21000 Dijon) contre les Girondins de Bordeaux. Donc, pour rassurer Marco, n’alignez pas de Lillois

Score 0-0

Paris SG – Monaco

Et oui la rencontre retour entre les 2 derniers champions de France a donc lieu avant la rencontre aller. Tout le monde s’en tamponne peut-être mais moi ça m’a sans doute coûté un titre à MPG. Sinon, dans l’intervalle, on a perdu Jardim et Onyekuru et s’est extasié par l’arrivée d’un inconnu qui utilise une appli Android pour analyser ses joueurs. Le mec est geek ou entraîneur ? Si le système monégasque, pour un fanatique du 4-4-2, ne devrait pas évoluer, bon courage pour les titus

Score 3-0

On attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks

Les bons tuyaux:

La même coiffure que Donis, la jeunesse, la vitesse et la réussite en plus. Je le vois bien en cannes Abi (4,8) ce dimanche aprem !

Le week-end il casse des reins sur son côté gauche à Delaune. La semaine il casse des guerres civiles en Ouganda. Le supersub du Player Picks n°20 est le rémois Dereck Kutesa (4,1)

Les pépites:

Il faut croire que je suis un homme paradoxal car je mise sur le Racing et colle Diallo (10,3), sur le départ, en tête d’affiche du PP. Mais en même temps, il a marqué 6 de ses 9 réalisations à Saint-Symphorien. Pas folle la guêpe

L’homme du Chaudron (3 buts, 1 passe dé), l’éternelle jeunesse et la folie de Malherbe. C’est tout ça à la fois, Romain Hamouma (13,6)

Les incontournables:

A Brest on ne l’appelle plus Gautier Larsonneur (12,2) mais Gautier Larsauveur wola

32 ans, 21 rencontres disputées déjà cette année et un CV a pas piqué des gauffrettes. Alors profitons du globe-trotteur héraultais qui honore ses contrats jusqu’au bout : Yunis Abdelhamid (12,6)

t34

Le meilleur moyen de rester au top c’est probablement de nous suivre sur Facebook et Twitter