« C‘est trop beau, ça semble être le Père Noël cette proposition. » E Macron (à propos de l’offre de Mediapro)

Au programme du 11e Player Picks de la saison LCDE : une L1 à 18 sans Nîmes et Dijon (d’office oui), les bonnes séries des Cornet Lovers et Marseille qui ne joue plus qu’en semaine.

Les matchs de la journée

Rennes – Bordeaux

On attaque ce vendredi de reprise post-internationale avec un benarfatico qui devrait voir le retour du plus jeune contrat et joueur aligné de l’Histoire de Rennes, du plus jeune passeur décisif et joueur du mois de l’Histoire de la L1, du plus jeune espoirs sélectionné, joueur sélectionné et buteur en équipe de France depuis 1914, vous l’avez deviné : Eduardo Camavinga. Après s’être fait atomiser par Monaco et Montpellier, Bordeaux va jouer Rennes donc puis Paris. Belle

Score 3-1

Monaco – Paris SG

Vrai choc que ce mbappico ce week-end entre les deux derniers champions de France, en grande forme ces dernières semaines. Entre les blessés et les retours tardifs d’internationaux, vous connaissez le couplet : on va tous checker attentivement les infos de tacompo pour le onze titulaire de Tuchel. Attention tout de même pour les Parisiens car les Asémites sont toujours invaincus à domicile et ce même en disputant des matchs avec 2 joueurs de moins.

Score 2-2

Brest – Saint-Étienne

Au bout de deux journées, ça faisait 0 point et la descente assurée. Quatre journées plus tard, c’était « p….., Brest ça va jouer le haut de tableau ». Trois journées après, c’était devenu, « Brest, ça ne vaut rien » Bref, le club qui enregistre le plus de passes clés en Europe et qui a battu le club qui a battu l’AC Milan à San Siro en C3 reçoit dans le cadre de cet honoratico une équipe qui ne doit sa place de +1 sur les barrages qu’à la glorieuse équipe de Nîmes.

Score 10

Marseille – Nice

Marseillais = reporté

Score

Nantes – Metz

Il aura fallu attendre la 10e journée pour un premier succès canari en déplacement net et sans bavure chez les voisins merlus. Si W Kita a été rattrapé par la patrouille, ses ouailles auront fort à faire cette fois-ci à la Beaujoire face à une formation messine sur une série d’invincibilité de 4 victoires et 3 nuls que seul Paris arrive à concurrencer. Au doigt mouillé, vous me connaissez, je vais parier une rencontre nulle entre l’extrême ouest et l’extrême est

Score 0-0

Montpellier – Strasbourg

30 ans que je supporte ce club, il m’aura vraiment tout fait vivre. Alors moi je pensais logiquement que cette année, à l’instar de l’exercice précédent, on allait être intraitable à la maison. Résultat on s’est fait fumer par Nîmes puis exploser par Reims ! Par ailleurs on a toujours bien galéré en déplacement et voit-il pas qu’on vient maintenant de taper coup sur coup Stéphanois et Girondins chez eux. Du coup ben démerdez-vous avec ça

Score 2-2

Dijon – Lens

Chaque année, comme un bon vin de Bourgogne, le DFCO se bonifie. 8 matchs successifs d’entrée sans victoire l’an passé. Et déjà 10 cette année. Je n’ose imaginer l’an prochain si bien sûr L1 il y a. Le seul problème c’est qu’à l’heure où je vous écris, je ne connais même pas le nom de l’actuel entraîneur de cette formation. Du coup je vais attendre le prochain Player Picks pour vous balancer un petit « première victoire de Dijon : choc psychologique ou effet Machin ? »

Score 2-3

Reims – Nîmes

19e et éliminé de coupe d’Europe avant même d’y avoir participé il y a peu, j’avoue que j’aurais pu mettre quelques pièces sur le limogeage de Guion. Et puis 3 masterclass contre Montpellier, Strasbourg et Lens (quand même!) plus tard, la troupe à Foket, Cafaro et autre Rajkovic respire beaucoup mieux aujourd’hui. Et si le Stade de Reims avait la bonne idée de continuer sur sa belle lancée et de fracturer Nîmes, ce serait comme un Noël en novembre à mes yeux.

Score 3-1

Angers – Lyon

Quand il s’agit de vite dégainer, sur le terrain avec Pereira Lage, buteur le plus rapide de la saison, ou en dehors avec El Melali, le SCO est pas le dernier. En revanche lors de leur dernière réception à Kopa, ça a fait 0-3 pour les Niçois. Sachant que Lyon est dans une forme olympique (grosse blague), avec une série à la Metz (deportivo) : 7 matchs sans défaite (3 victoires et 4 nuls), et que Diony a enfin débloqué son compteur but à Angers, ça va faire des feux d’artifice

Score 4-3

Lille – Lorient

Alors que les débats sur la possibilité de voir Lille soulever la L1 et la ligue Europa cette saison sont carrément lancés, Galtier commence à faire doucement dégonfler les melons et protège son équipe d’un inévitable ralentissement comptable. Du coup tous les moyens sont bons : calendrier, amicaux, mercato. Ce pourrait être une nouvelle belle éclaircie bretonne cette fois-ci pour Lorient et le goleador maison Adrian Grbic qui n’en finit plus de scorer

Score 11

On perd pas les bonnes habitudes et on attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks

Les bons tuyaux:

Proposer un défenseur lensois cette semaine sachant qu’avant la trêve le Racing en a pris 4 à Bollaert c’est couillu. Né à Marseille, c’est tout naturellement qu’il porte les couleurs de la sélection nationale cap-verdienne : Steven Fortes (6,9)

Le supersub de ce 11e Player Picks marque que des buts d’extraterrestre, on l’appelle pas l’Ovni mais bien Irvin Cardona (9,5)

Les pépites:

Vous attendiez sans doute un Depay, Di Maria ou Payet et pourtant le meilleur passeur de France et de Navarre s’appelle Gaëtan Laborde (13,5)

Avec 22 buts en 10 matchs, c’est la défense la moins hermétique de Gaule. Mais ça reste l’un des meilleurs goals de Gaule : Gautier Larsonneur (10,1)

Les incontournables:

C’est potentiellement le défenseur le plus prolifique de l’histoire de la 1e div et pour cause il score autant sur corner qu’en CSC: Damien Da Silva (13,7)

Pas de chichi pour ce 11e Player Picks puisqu’on file la tête d’affiche au meilleur buteur de ligue 1 uber eats qui reçoit le Nîmes Olympique ce week-end : Boulaye Dia (13,2)

t34

Le meilleur moyen de rester au top c’est probablement de nous suivre sur Facebook et Twitter