« C‘est assez laid. » C Gourcuff (à propos de la réserve déposée par Lens)

Au programme du 12e Player Picks de la saison LCDE : trois numéro trois, délit de facièz pour Lopez et pas de report pour le championnat des pécores.

Les matchs de la journée

Strasbourg – Rennes

Y a quelques semaines, alors que le confinement se profilait gentiment, mais qu’on croyait innocemment qu’on pourrait encore picoler en famille entre 22 et 6h du matin, j’étais heureux de démarrer mon petit week-end avec une affiche de Rennes où, si les Bretons encaissaient 2 à 3 buts, tel un club anglais, ils l’emportaient en marquant un pion de plus que leurs adversaires. Et puis la coupe d’Europe a débuté et Rennes n’a connu qu’une seule victoire en 10 matchs

Score 2-2

Marseille – Nantes

Avec deux matchs en moins, difficile de se faire une idée du niveau de l’OM en championnat où les Marseillais peinent à produire du jeu. Or comparer avec la Champions n’a que peu d’intérêt puisque, s’ils y produisent un peu plus de jeu, le dernier buteur phocéen n’est autre que Souleymane Diawara y a 5 piges. On tient là sans doute une piste d’explication à ce zéro pointé. Mais je ne vois absolument pas Nantes battre Marseille au Vel pour ce rongierico. Partie nulle ma foi

Score 0-0

Paris SG – Bordeaux

Difficile de miser sur nos représentants européens en ce moment. Tous les joueurs sont rôtis (s’ils ne sont pas carrément blessés). Le retour du clubbeur fumeur de gitanes italien, seul milieu à avoir un peu de ballon à la capitale, laisse espérer des jou(eu)rs meilleurs mais, plus globalement, l’enchaînement des matchs tous les 3j pour les internationaux commencent à devenir très problématique pour des équipes comme Paris. Heureusement, c’est Bordeaux

Score 2-0

Lyon – Reims

Sans absolument rien produire, et alors que ses stars, Dembélé, Depay et Aouar paraissent au mieux émoussés, au pire déjà la tête au mercato hivernal qui se profile, l’Olympique lyonnais est sur le podium de L1. Si ce n’est pas une évidence au regard des prestations, ça l’est en tout cas à celui du vestiaire; bien que les choix de Garcia, notamment au milieu de terrain, interpelle. Sinon Reims a réussi à perdre chez lui contre Nîmes juste pour m’emmerder je crois

Score 2-1

Lorient – Montpellier

Aujourd’hui, alors que s’achève une année 2020 qui m’a vu souffler sur mes 30e bougies, c’est naturellement, à mon grand âge, que je commence à tirer inconsciemment une forme de bilan. Et, à l’heure des comptes, j’en viens à penser logiquement à mon club de cœur, défait contre Nîmes ou Reims à la Mosson, et actuellement 3e de L1 à égalité avec Lyon et Monaco. Donc si je veux continuer à rêver un peu, s’il vous plaît, mes petits Pailladins explosez moi Lorient.

Score 1-3

Monaco – Nîmes

Il aura fallu un petit temps de rodage logique pour le playboy des bancs de touche Kovac mais on dirait qu’il a  trouvé la bonne formule le bougre pour tirer la quintessence de son groupe. Et quand Ben Yedder marque le pas ou sort de ce groupe, il peut compter sur son alter ego allemand pour faire tourner la boutique (4 buts en 3 matchs). Autant vous dire que je n’imagine absolument pas Nîmes endiguer la belle série de 9 matchs sans défaite en ligue 1 à Louis II pour l’ASM.

Score 3-1

Lens – Angers

Y a des signes qui ne trompent pas : en général quand tu commences à débattre football avec A Lopes, c’est que les choses vont mal dans le vestiaire. Sur RMC de surcroît. Pour autant, si cela fait deux mois que le SCO de Thomas n’a pas triomphé à domicile, il reste sur deux sorties très abouties face Nîmes et Rennes. Avec un match en moins, l’occasion reste belle pour des Lensois avec 18 unités au compteur de venir jouer les troubles-fêtes au milieu des grosses cylindrées

Score 1-0

Metz – Brest

Impérial à domicile, impinable à l’extérieur: le stade Brestois a absolument tout compris de la formule gagnante pour se maintenir dans l’élite. Metz est encore un cran plus audacieux dans son projet puisque c’est du MHSC cru 2012 dans le texte : grosse défense et on vise à chaque fois le 1-0. A Saint-Symphorien, où les Bretons ne l’ont tout simplement jamais emporté, la dynamique est d’ailleurs encore plus remarquable. Et maintenant que Leya Iseka est lancé aie aie aie

Score 1-0

Nice – Dijon

Finalement le nouveau coach du DFCO – David Linarès pour information – aura bien réussi à faire parler de lui non pas avec un premier succès mais pour avoir sorti du groupe Chouiar le week-end dernier. Sinon l’OGC Nice n’est pas à sa place. Ni en championnat, où les Aiglons ont encore une journée à rattraper, ni en C3. Le temps commence donc à presser pour Pat Viera. Du coup, jouer contre le dernier ça ressemble pas mal au match idéal pour relancer Dolberg.

Score 1-0

Saint-Étienne – Lille

Y a un temps pas si lointain, mais je ne vais pas remonter jusqu’aux poteaux carrés rassurez-vous, les Stéphanois, souvent européens pour le coup, trustaient en grandes pompes (Kaizer tu connais) les affiches du dimanche soir souvent synonymes de spectacle. Mais Galtier s’en est allé et l’argent a foutu le camp de concert. Avec 7 défaites en 7 rencontres, les Verts ne sont venus que pour faire de la figuration contre le rouleau compresseur lillois toujours pas rassasié en cette J12

Score 0-1

On perd pas les bonnes habitudes et on attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks

Les bons tuyaux:

C’est un certain A Wenger qui l’a repéré avant de le faire signer à Arsenal où il n’a jamais dépassé le poste de gardien n°3. Aujourd’hui à Monaco il est n°2 mais comme le n°1 est sur le flanc : Vito Mannone (4,9)

Il est rentré à la mi-temps et a renversé le cours du match contre le PSG. Il ne s’appelle pas Cesc Fabregas mais Caio Henrique (11,1)

Les pépites:

Suite à son doublé en quart de finale de LDC face à City, j’étais persuadé de ne plus compter sur lui au CDE. Aulas sans doute aussi. Bref avant de signer à West Ham, le supersub de ce 12e Player Picks est Moussa Dembélé (13)

Votre père, votre mari, Diego Maradona : un des trois (des Dardanelles) correspond forcément à l’homme de votre vie. Et ben pour John Boye (10,6), sachez que c’est Frédéric Antonetti. Et ouais

Les incontournables:

S’il manque le match retour ce soir, trop juste pour postuler, il avait brillé à l’aller à San Siro. Le golden boy 2016 : Renato Sanches (13,4)

Le sélectionneur de l’équipe de France est « attentif à lui », avec un Redbull c’est le but MPG assuré, le deuxième meilleur passeur de France et de Navarre : Téji Savanier (14,1), tête de gondole du Player Picks 12e du nom

t34

Le meilleur moyen de rester au top c’est probablement de nous suivre sur Facebook et Twitter