« P*** liga ! » Neymar Junior (septembre 2020)

Un championnat à jour, un championnat numérique, un championnat aux petits oignons dans le 4e Player Picks de la saison LCDE

Les matchs de la journée

Lyon – Nîmes

On peut le dire après le succès probant pailladin de la semaine au titre de la J1 reportée, ce week-end foot démarre entre deux succursales du Montpellier Hérault. Sur le papier, ça me semble la partie idéale pour Mademoiselle Adélaïde (de vous épris, oui je le suis), toujours pistée par le Stade rennais, pour se racheter une bonne conduite et/ou cote, en l’absence d’Aouar, et surtout prouver à l’OL que la mise de départ n’a pas été jetée par la fenêtre suite à 6 mois d’arrêt.

Score 3-1

Lens – Bordeaux

Les romantiques du ballon rond comme moi ne peuvent que se réjouir de la bonne forme lensoise pour le retour des Sang-et-or en L1. J’avoue avoir du mal à lire le jeu du promu (possession/bloc bas) ; tout l’inverse de Bordeaux dont le style se rapproche du néant – à l’image du dernier nul (à chier) où Paul Baysse a été élu homme du match – et qui ne trouve à me divertir qu’avec les invectives des tribunes contre le board, et vis-versa. C’est dire ce que j’attends de cet aloudiarrico

Score 0-0

Rennes – Monaco

C’est le choc de ce Player Picks entre 2 des 3 premiers au classement à égalité pour 7 unités dont 0 défaite. Malgré les 3 points qu’avaient engrangé à domicile les Monégasques en octobre 2019, ils avaient terminé à près de 10 longueurs des Rennais, européens. Cette année, si les Asémites, qui perdent Sylla et Baldé mais récupèrent Lecomte dans les buts, veulent leur renvoyer la pareille, il faudra faire chuter comme leur voisin azuréen en août les Bretons. Partie prolifique

Score 3-3

Nice – Paris SG

À ce jour, on ne dénombre que 2 règles d’or dans le foot : se faire su***, c’est pas tromper et dominer n’est pas gagner. Les Aiglons en ont fait l’amère expérience à la Mosson samedi. Il aura fallu attendre le bout du bout de la 8e mi-temps pour revoir un Parisien faire trembler les filets. Pas de quoi sauter aux rideaux, d’autant que l’infirmerie du champion se garnit vitesse grand V, et que, du constat même de Thomas Tuchel, « on doit dire qu’on tue les joueurs, ils sont morts. »

Score 1-1

Montpellier – Angers

En résumé : un attaquant pilote de F1, un ailier droit pilote de culotte, et donc pas vraiment de pilote à la manœuvre pour rappel le Président censé se mettre en retrait reste omniprésent bien qu’attaqué en justice – pour mener la cadence infernale du maintien en 1e division du côté de Raymond Koppa. Ça tranche (comme la coppa) de l’image de gendre idéal qui collait jusqu’à présent au SCO. Mais je nous connais : 3e réception pour le MHSC contre une petite écurie = danger

Score 10

Brest – Lorient

Sparring partner celtes ancestraux, les deux clubs bretons n’en demeurent pas moins adversaires cette semaine. À égalité de points, les Brestois partent avec le costume de favoris, eux qui ne viennent pas d’être promus et surtout n’ont jamais connu la défaite dans leur stade Francis-Le Blé en championnat contre leur voisin lorientais, très en difficulté contre Lens en J3. Du coup, pas surprenant que Pélissier nous ressorte l’aphorisme caméléon « chaque match a sa vérité. »

Score 2-1

Metz – Reims

La ligue 1 ubereats, c’est un peu les montagnes russes. Et j’avoue que je me suis emballé lors du dernier multiplex du dimanche aprem, et ses 14 pions en 4 confrontations, et puis là j’ai vu Metz – Reims… Pendant que Reims a oublié le goût du succès à l’échelon national, mais redécouvre ce soir les joies des joutes européennes 57 années plus tard, Metz s’est fait cogner à domicile par 9 Parisiens sur les rotules et n’a toujours pas gagné non plus. Vite Habib, prolonge et marque !

Score 2-0

Strasbourg – Dijon

Le match que vous n’allez certainement pas regarder, bien qu’il y ait de bonnes opé à faire sur LCDE, entre une formation qui a concédé 3 pénos en 3 matchs et une autre, qui a recruté un mec à qui il a fallu 10 grosses minutes montre en main pour se faire exclure (record de L1 égalé), et qui, hors rebond de pandémie mondiale, évoluera à l’échelon inférieur en septembre prochain (vous pouvez screenshot). À qui la cuillère en bois à l’issue de la J4 ? Dijon pour sûr

Score 2-1

Nantes – Saint-Étienne

On enchaîne avec un classique de notre championnat domestique (c’est pour la rime) bien venu pour la 600e rencontre sur un banc de l’élite française pour le docteur Puel, plus chirurgien que généraliste ces derniers temps, tant il doit composer avec un effectif qui rajeunit, exception faite des vétérans Moulin, la buche, Kolo et Hamouma, et amincit de concert. De là à ce que cela préserve mieux les Verts du sceptre de la relégation cette saison? Élément de réponse dimanche

Score 1-0

Marseille – Lille

Encore une fois Payet a chambré outrageusement avant un grand RDV, encore une fois Payet s’en est sorti victorieux. C’est Marseille bébé ! Le match après la décennie disette aura pourtant un parfum de revanche pour les adversaires des Olympiens de la finale pour la 2e place de l’exercice 2019 au stade Pierre Mauroy. Duel de style de surcroit entre les jeunes pousses dynamiques lilloises et les trentenaires aguerris marseillais, auxquels est venu s’inviter Nagatomo (34 balais)

Score 1-1

On perd pas les bonnes habitudes et on attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks

Les bons tuyaux:

Il a tendance à évoluer assez bas Delaine (6), mais, à domicile, contre Reims, j’espère le voir aller de l’avant sur le terrain.

13 tirs/ 8 cadrés / 0 but vs 9 tirs / 4 cadrés / 2 buts lors d’ASSE-RCSA. Fin de la disette avec la rentrée de K Zohi (8.8) supersub

Les pépites:

Si vous demandiez à Shakira son joueur de foot préféré, elle vous répondrait tout de go : Mollet, Mollet, Molletttttt (12)

S’il s’est bien remis de sa blessure au mollet, mollet, mollet, ça va être le moment de les poser sur la table : Jeff ReineAdelaide (12.8)

Les incontournables:

Ce qui me fume le plus ce n’est pas le fait qu’il ait inscrit un doublé au leader du championnat mais plutôt que ce soit la 2ᵈᵉ fois, en 10 ans certes, que cela lui arrive dans sa carrière : Daniel Congré (11.2)

Il ne porte pas le jogging mais ça ne l’empêche pas de revêtir la tunique de sauveur. Jonas Omlin (12.9), star du Player Picks, n’a pas mis bien longtemps à faire oublier Rulli

t34

Le meilleur moyen de rester au top c’est probablement de nous suivre sur Facebook et Twitter