« Vous croyez que le Bayern aurait relâché la pression comme on l’a fait ? » J Fonte (janvier 2022)

Des demis (ou des pintes), un derby et bien sûr des vignettes Panini: Player Picks de la saison LCDE, épisode 22

Les matchs de la journée

Lyon – Saint-Étienne

À une époque pas si lointaine, ce genre d’affiche avait le droit aux confettis, petits fours et champagne le dimanche soir. Aujourd’hui, c’est le vendredi. En même temps, 6 défaites d’affilée avec 3 coachs différents pour les Verts et une formation rhodanienne incapable de marquer plus de buts que Bordeaux (8 buts en 8 matchs c’est rond mais c’est peu) et de gagner solidement – parce que le péno à Troyes et la barre passeuse décisive à Montpellier ça compte pas. Passez votre chemin amis de LCDE

Score 0-0

Brest – Lille

On le sait nous les experts de la L1, Brest est clairement une équipe à cycles. Le souci en économie comme en foot, c’est de sentir à quel moment il va s’incurver. A Lille, exit Yusuf & Jonathan, welcome Hatem & Zhegrova. Après je vous conseille pas de les recruter à MPG, Gouvernec préférant aligner 2 latéraux gauches plutôt que des milieux. Et force est de constater que ça lui réussit puisque le LOSC a plié Lorient en 30 min hier et n’a perdu aucun de ses 8 derniers matchs de L1

Score 0-2

Lens – Marseille

L’an dernier, le mercato d’hiver marseillais c’était Lirola et Milik. Cette année c’est Kolasinac et Bakambu. Mais de là à dire que le standing olympien a pris un sacré coup dans les lampions, il n’y a qu’un pas. Heureusement que l’OM sera privée de recrutements cet été, ça évite le fiasco. Sinon Lens est très chaud malgré les températures hivernales : la réception de Marseille va être l’occasion de confirmer face à des Phocéens qui aiment voyager ou, à défaut, de climatiser Bollaert

Score 1-1

Metz – Nice

La clef finalement pour Metz c’était de changer complètement le 11 type. On l’avait pas vu venir. L’OGCN, qui profite d’avoir un banc aussi long que mon…bras – 11 buteurs différents sur les 11 dernières sorties –, s’installe à la 2e place. Mais je me rappelle aussi comment les Aiglons se sont faits dans le ben en fin de match face à Augustin – un type qu’on avait pas vu jouer sur le pré depuis plus d’un an – et des Canaris déplumés (je file la métaphore avienne – tout ce qui est relatif à la valse)

Score 1-1

Bordeaux – Strasbourg

En résumé, le match qui va simplement décider de l’avenir de Petkovic en Gironde – et probablement aussi du FCGB en première division – verra s’affronter à ma gauche la pire défense de France et de Navarre et à ma droite la seconde meilleure attaque de France, de Navarre et d’Allemagne. Autant vous dire que ça pue d’autant plus que Strasbourg n’avait pas connu une 4e place depuis l’époque de nos darons (1996-1997) où la ligue 1 uber eats s’appelait encore 1ère division. Fatch

Score 1-3

Clermont – Rennes

Le Stade Rennais est le genre d’équipe capable de marquer plus de 4 pions 4 fois cette saison – avec un doublé de Guirassy tant qu’à faire ce peu – et de perdre à Nancy. Malgré la mauvaise série et les absents à la CAN, les Bretons restent placés. En espérant que les Auvergnats fassent meilleure figure qu’à l’aller (6-0 pour Rennes pour rappel) mais bon en 2022 c’est 4 matchs, 0 but. En même temps quand ton buteur est en Afrique et sa doublure sur le flan(c), c’est forcément la déconfiture

Score 0-2

Nantes – Lorient

Même en supériorité pendant 3/4 du jeu, même après 25j de trêve pour souffler, le FCL n’a pas réussi à taper Angers. Pire en match en retard, les Merlus ont filé 2 buts aux Dogues. Heureusement que cette douce France compte dans la ligue des talents des clubs tout pétés comme Sainté et Bordeaux parce qu’à ce rythme-là – 13 journées sans gagner – c’est l’étage inférieur au printemps. Alors qu’à Nantes, il manque toujours 7 titus, on a retrouvé le smile avec la prolongation de Pallois.

Score 2-0

Angers – Troyes

Le match que tu ne regarderas probablement cette journée oppose le SCO à l’ESTAC. Alors que les Scoïstes ont ramené un point avec Ninga, Brahimi (l’autre) et Bentaleb titulaire (un an après son dernier match de foot), les Aubois sont venus s’imposer après la cruelle défaite à domicile face à l’OL, à Montpellier mercredi – à moins que ce soit ces cons d’Héraultais qui aient perdu le match – pour le plus grand bonheur de leur nouveau coach ; complètement irles de joie pour l’occasion !

Score 0-1

Montpellier – Monaco

Autant on s’est fait mettre à Strasbourg sur le rouge de Wahi, autant on se l’ait mise seuls comme des grands à la maison contre Troyes. Y a moyen qu’on est pris, en plus du rouge de Téji, 40 cartons jaunes. Cette équipe se délite complètement quand elle patauge, alors que, bon sang, on joue au stade de la Mosson les gars ! Bref WBY n’a clairement plus le temps en 2022. En 30 minutes le week-end dernier, il a mis un but, provoqué et transformé un péno puis offert une passe dé.

Score 1-2

Paris SG – Reims

On est à un mois du Real et pas d’identité de jeu, d’état d’esprit et de groupe complet. Bon Verratti a tiré sur le poteau et Ramos a vraiment découvert le Parc (vide) 6 mois après sa signature mais pas de quoi me filer le braquemart ! Autre constante à J-11 de la fermeture du marché des transferts: Leonardo n’est pas foutu de refourguer la moindre starlette parisienne sur un mercato et, pour le coup, ce n’est pas une question de saison. Bref la ville Lumière devrait scintiller de mille feux dimanche

Score 3-0

On perd pas les bonnes habitudes et on attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Players Picks

Les bons tuyaux:

À l’heure actuelle, le 1er nom que couche Poche sur la feuille de match en défense est celui de Kehrer (14,5)

Pas une assurance vie mais c’est que les Stéphanois en face : Lukeba (7,5), titu en l’absence et de Denayer et de Boateng

Les pépites:

Le supersub du Player Picks 22e volet est Argentin : Léo Messi (14,3)

En fait on s’en fout que Mama Balé soit avec la Guinée-Bissau et Ripart en thalasso. Nan le buteur troyen maison c’est bien Xavier Chavalerin (11,8)

Les incontournables:

Le futur gardien de l’équipe de France est Argentin : W Benitez (14,2)

Le Kral fait son retour au top puisqu’il est la tête d’affiche du Player Picks n°2: Burak Yilmaz (11,8)

t34