« On est encore là. On est vivants.» D Guion (avril 2022)

De journée de sacre, de printemps monégasque et de Genesio version Bismarck: Player Picks de la saison LCDE, épisode (tiego)34

Les matchs de la journée

Lyon – Montpellier

On démarre le week-end samedi apremau Groupama Stadium avec 2 protagonistes qui n’atteindront pas, et il faut être aveugle ou s’appeler Aulas pour ne pas s’en rendre compte, leurs objectifs européens dans un mois. En effet, Montpellier a eu la bonne idée de se priver de ses cadres à Lens pendant que ceux gones se faisaient punir à Brest. Résultat des comptes, ils n’auront tous deux rien à jouer et ça fait tellement longtemps que j’ai pas vu un but de Montpellier que je vais même miser lyonnais

Score 1-0

Saint-Étienne – Monaco

Faut pas être cardiaque quand tu supportes Sainté. À chaque fois que ton équipe gagne, elle se fait ouvrir à la fin(comme à Marseille ou Lorient), en revanche à chaque fois qu’elle prend Bagdad en début de match, elle recolle (comme à Bordeaux ou à Brest) Bon là heureusement les Verts vont jouer coup-sur-coup Monaco, Rennes et Nice et on devrait pas trop être surpris par les résultats finaux surtout si les Stéphanois continuent à défendre comme des quilles sur coup de pieds arrêtés

Score 2-4

Paris SG – Lens

Comme l’an passé, et à l’issue d’une saison canon il faut le reconnaître, le Racing Club de Lens se trouve aux portes du podium au moment du sprint final. Et malheureusement, comme l’an passé, je les vois bien se prendre les pieds dans le tapis dans le money time car, beaux joueurs certes, ils m’apparaissent moins armés que leurs concurrents. Une opposition qui devrait avoir de la gueule malgré tout avec en sus le retour du ballon d’or et du titre de champion de France au Parc des Princes

Score 3-1

Rennes – Lorient

Parce qu’une journée de ligue 1 uber eats n’aurait pas toute sa saveur (pour rester sur le thème culinaire) sans un derby breton (pour rester sur le thème de la boisson), on se rendra donc au Roazhon Park pour assister à une probable énième br*nlée de Rennais qui ont vu et les Monégasques (coup de chaud) et les Strasbourgeois (coup de froid) les rattraper à la 3e marche du podium, sur leurs petits voisins Lorientais. Ah que les ex-coach font mal à leur 1er amour cette saison (Stephan/Genesio)

Score 4-0

Nice – Troyes

En résumé quand les Aiglons jouent bien, ils perdent et quand ils jouent mal ilsgagnent. Et ils l’emportent encore moins quand le propriétaire du club se déplace pour les voir. Du coup je serais Jim Ratcliffe, j’irais pas au Stade de France pour la finale contre Nantes mais ce n’est que mon avis. Une seule constante toutefois: l’armada offensive la mieux pourvue de notre championnat est en berne totale. Bref je m’attends à rien mais c’est le moment pour Nice de se réveiller

Score 1-1

Nantes – Bordeaux

Derby de l’atlantique au temps bien maussade pour des Girondins désormais relégués à 4 points du barragiste stéphanois et 5 points du dernier sauvé auvergnat. Moi je serais supporter bordelais, j’arrêterais déjà d’insulter mon gardien – parce que le remplacement de Costil par Poussin a pas vraiment porté ses fruits hein – et je commencerais à décaler mes activités culturelles et/ousportives du lundi soir et à lancer les démarches pour un réabonnement à BeIn Sports au courant de l’été.

Score 2-0

Metz – Brest

Et donc le match du tournant à Lorient a pris un sacré coup dans les lampions lorsque Jemerson s’est viandé dans sa surface à la 96e offrant la balle et la victoire aux Merlus. Bon Brest est clairement pas l’équipe la plus band*nte de ligue 1 dernièrement mais il vient de prolonger pour une 4e année au sein de l’élite du foot français et navarrais, Metz n’est déjà plus une équipe de ligue 1 et les Finistériens se déplacent à Saint-Symphorien. Donc on va tenter le clean-sheet à l’extérieur

Score 0-2

Clermont – Angers

On va pas commencer, à 5 journées de l’échéance de la saison, à faire des calculs d’apothicaires néanmoins voici 2 formations bien mal embarquées dans la course au maintien avant que débute le mois crucial de mai (et c’est un taureau ascendant taureau qui le dit.) Si le Clermont Foot 63 s’est offert le droit de rêver en tapant Troyes dans l’Aube en fin de partie et en infériorité numérique, le SCO d’Angers a perdu à la maison non seulement contre le PSG et surtout son maître à jouer Boufal.

Score 0-0

Lille – Strasbourg

Les semaines passent, ce n’est ni la grande braderie, ni le mercato, mais l’effectif lillois diminue comme peau de chagrin. Ils étaient 18 braves pour recevoir Lens et 17 à se rendre à Brest avec le même résultat : le néant. Pour les plus nostalgiques, et on va pas se mentir les plus vieux d’entre nous, Strasbourg en LDC ça fait un pincement au cœur et serait mérité au vu de la saison du Racing. Mais bon si le LOSC avait la bonne idée de stopper la belle série alsacienne, l’indice uefa le remerciera

Score 0-0

Reims – Marseille

Ce ne pouvait être que lui, pas forcément de la façon dont on l’attendait mais qu’importe, pour offrir le maintien au club champenois à la 92e : capitaine Abdelhamid dont on espère la prolongation l’an prochain avec nous. Pendant ce temps-là, Marseille a montré qu’elle avait du caractère, a quasi sécurisé sa place de dauphin et a même retardé le titre de l’ennemi héréditaire de la capitale. Rien de mieux que ce déplacement en Champagne pour préparer sa demi contre le Feyenoord

Score 0-1

On perd pas les bonnes habitudes et on attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Players Picks

Les bons tuyaux:

Il revient de blessure au meilleur moment pour la défense rennaise : Badé (11)devrait suppléer Omari

El Pelado a laissé sous-entendre unetitularisation dimanche d’El Fenomeno Mandanda (11,1)

Les pépites:

Le renouveau monégasque porte un nom qui claque: Vanderson (13,6)

Lille, Lyon, Newcastle et West Ham : les courtisants ne manquent pas pour débaucher le Nantais Ludovic Blas (11,2)

Les incontournables:

Supersub de luxe de ce 34e volet du Player Picks LCDE le Rennais Guirassy (15,7)

Le futur meilleur joueur du mois d’avril, le footeux le plus talentueux qu’ait connu la L1 et la tête d’affiche du Player Picks n°3: Neymar Junior (17)

t34