top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Fantasy Coach Bundesliga - Players Picks - 12.Spieltag #

Dernière mise à jour : 16 juin 2023

Billet rédigé les 26 et 27 octobre.

Avant la fin des matchs européens du jeudi qui auront certainement une influence sur les effectifs et les dynamiques en présence.


En tête depuis le 16 septembre et la sixième journée, l’Union Berlin est toujours au commande de cette Bundesliga. Et ce pour mon plus grand plaisir. Peut-être pour quelques jours encore car le Bayern a recollé à un point de l’Union et revient fort. Derrière, Fribourg, l’Eintracht Francfort et Dortmund suivent tant bien que mal le mouvement.


Parmi les outsiders, Mayence se replace et occupe la 6ème place, dernier strapontin européen. Leipzig patine et continue de décevoir en occupant une 8ème place peu en phase avec ses ambitions. Le Werder Brême cale et occupe la 11ème place.


Alors que dans les profondeurs du classement, Leverkusen n’y arrive toujours pas et surnage un point devant Stuttgart barragiste. Derrière, Bochum s’offre une bouffée d’oxygène et la dernière place part à un nouveau titulaire : Schalke qui se pose en réel candidat à la relégation.


Au tiers du championnat, j’ai bon espoir qu’une équipe surprise soit sur le podium au soir de la 34ème et dernière journée : l’Union Berlin, le SC Fribourg et l’Eintracht Francfort sont les dignes représentants de ces équipes en train de bousculer l’ordre préétabli par les grosses écuries. Le Bayern va devoir s’employer pour régler cette concurrence. La Coupe du Monde pouvant redistribuer les cartes. Dans un sens comme dans l’autre.


Tête d’affiche de l’opus 12 de notre player-picks Bundesliga, Jude Bellingham continue de sortir des prestations XXL à chaque match du Borussia Dortmund qu’il tient à bout de bras. Ses prétendants sont de plus en plus nombreux et je ne le vois pas rester en Allemagne la saison prochaine. Le Real Madrid est en pole position mais Liverpool qui a besoin de revoir son milieu de terrain tient là un joueur qui peut devenir la pierre angulaire de sa reconstruction. Les deux Manchester et Chelsea sont toujours capables d’un coup de folie financier. Bref, il va affoler les enchères alors que Dortmund en espère au moins 125 millions d’euros. Leader technique de cette équipe, il en est aussi le troisième capitaine après Marco Reus et Mats Hummels. A l’âge de 19 ans ! Ah au fait, Jude a un petit frère, Jobe qui joue à Birmingham City (Championship). Le benjamin joue plus haut que son aîné, en meneur. Il est également suivi par les cadors…Sacrée famille !





Au rayon des bancs de touche, on notera que cette semaine aucun entraîneur de Buli n’a perdu son job. Enfin, c’est un calme tout relatif puisque Schalke 04 se charge d’animer la gazette : son directeur sportif Rouven Schröder a démissionné à la surprise générale alors que Thomas Reis, l’ex entraîneur de Bochum qui devait venir cet été avant de voir son club le bloquer, et qui n’était plus une option aux yeux des dirigeants de Gelsenkirchen au début du processus de sélection d’un nouveau coach, est finalement de nouveau pressenti pour être l’option numéro un pour occuper ce poste. Une candidature soutenue en interne contre une partie des décideurs par ce même Schröder qui pourtant s’en va. Un beau bazar….Enfin les supporters de Schalke peuvent se consoler en se disant qu’ils ont échappé à Vladimir Petkovic, qui a démontré à Bordeaux les limites de son savoir-faire au sein d’un club mal embarqué. Info du jour, Thomas Reis est bien le nouvel entraîneur en chef du FC Schalke 04.


Enfin, le petit bilan de la semaine des clubs allemands en Ligue des Champions vient rappeler que la Buli est assurément un championnat de qualité comme peuvent le confirmer plusieurs grands témoins :

  1. le Real Madrid battu pour la première fois de la saison par un RB Leipzig décevant et qu’on a connu plus fringuant ces dernières saisons,

  2. Manchester City qui a vu son attaque neutralisée sur un match par un Borussia Dortmund pourtant irrégulier,

  3. le Barcelone éliminé après une raclée dans son Camp Nou par un Bayern diminué et au début de saison plutôt mitigé,

  4. l’Atletico Madrid accroché à domicile par un Leverkusen qui est actuellement une des 4 plus mauvaises équipes du championnat,

  5. et enfin l’Olympique de Marseille surpassé par l’Eintracht de Francfort dans la belle ambiance du Deutsche Bank Park.

Alors en route pour la douzième régalade de cette saison !


Bons matchs, bon week-end en perspective et à la semaine prochaine.

Pour jouer, il faut se créer un compte, ici : https://fantasy.bundesliga.com/


Et pour rejoindre notre Ligue qui répond au nom de « Fantasy Coach », c’est ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705


SV Werder Bremen - Hertha Berlin


En ouverture de la journée, un match du ventre mou où le 11ème reçoit le 13ème.


Le Werder a de nouveau perdu et connaît une série négative en championnat de 2 défaites consécutives. J’ai bien peur que les éclats du clubber Ducksch ne soient que les petits grains de sable qui ne manquent jamais d’arriver lorsqu’une machine tourne en surrégime. Fullkrug ne marque plus, tout un symbole. Alors fin de la hype ou simple coup de moins bien ? Début de réponse vendredi soir sur les coups de 22h22. Sachant que le Werder est l’avant-dernière équipe à domicile (1v, 1n, 3d).


Le Hertha a enfin gagné un match à domicile dans son stade de l’Olympiastadion. Avec le but de la victoire inscrit par l’ivoirien Wilfried Kanga, son premier en Buli. Cette victoire vient valider les derniers progrès observés depuis plusieurs matchs et surtout se fait au dépens d’un adversaire direct dans la course au maintien. Reste maintenant à enchaîner.


Un match entre une équipe qui attaquera certainement un peu moins qu’à l’accoutumée avant tout pour se rassurer et une équipe plutôt en place, capable de faire déjouer. Equilibré.


Score 1-1


FC Bayern München - 1. FSV Mainz 05


Match du haut de tableau où le second reçoit le 6ème, 4 points les séparent.


Je voulais voir le Bayern passé au révélateur de la PreZero Arena et bien j’y ai vu une équipe sereine, sûre de sa force et de ses ressources. Tout un symbole en l’absence des grognards Neuer et Müller forfaits, ce sont le jeune garde Musiala et le revenant ressuscité Choupo-Moting (en feu avec 5 buts, 2 passes sur les 4 derniers matchs, toutes compétitions confondues) qui inscrivent les 2 buts d’une victoire tout en maîtrise. Sané blessé, Mané sur le banc, Julian Nagelsmann assure une gestion fine d’un groupe certes aux atouts nombreux mais sollicité tous les 3 jours. Avec l’Union Berlin dans la peau du lièvre, le Bayern semble avoir pris ses aises avec son costume de chasseur et revient fort.


Avant la visite de Cologne à la MEWA Arena la semaine dernière, Mayence n’y avait toujours pas connu la victoire cette saison et était la plus mauvaise attaque à domicile : une manita plus tard (5-0) et c’est devenu de l’Histoire ancienne. Ce magnifique succès, certes facilité par l’expulsion précoce du défenseur central Kilian pour un second avertissement à la 28ème, ouvre des perspectives intéressantes aux Mainzers qui peuvent légitimement regarder vers le haut du classement. Enfin débarrassé de ses pépins physiques, l’attaquant Marcus Ingvartsen dynamise pleinement le potentiel offensif de son équipe en y apportant ses buts et une concurrence positive puisqu’ils sont 3 pour 2 places (Onisiwo et Burkhartd, également de retour de blessures).


Le Bayern semble avoir retrouvé de la régularité et enchaîne les victoires (7v pour 1n) toutes compétitions confondues depuis le 17 septembre. Mayence peut-être une équipe parfois difficile à jouer avec un bloc défensif rigoureux mais peut aussi exploser à l’occasion. Pour les adeptes de la risquette, on peut miser une pièce sur un nul tiré par les cheveux, avec un gros match de Zentner gardien de Mayence . Pour les autres, on joue le Bayern.


Score 3-1


RB Leipzig - Bayer 04 Leverkusen


Le 8ème accueille le 15ème, opposition entre les 2 grandes déceptions de ce début de saison. Et qui ont toutes deux joué Madrid en milieu de semaine.


Sur le tableau de marche initial du RB Leipzig, il est fort probable qu’une victoire avait été cochée sur le déplacement à Augsbourg. Donc le match nul 3 partout est sûrement une déception. Au regard de la physionomie du match, c’est assurément un point de pris puisqu’après avoir été menés 3-0, les Roten Bullen ont su trouver les ressources pour recoller et arracher un nul improbable. Si la rentrée de Nkunku s’est avérée décisive, les performances des hommes de Rose restent décevantes et confirment les difficultés rencontrées à l’extérieur (3n, 3d). Un atelier « défense sur CPA » est tout indiqué vu la passivité sur les buts encaissés.


Le Bayer ne gagne toujours pas et reste englué dans les marigots du classement. Le match nul arraché face à Wolfsbourg apparaît presque miraculeux, l’égalisation n’intervenant que dans le dernier quart d’heure. Les buts viennent des joueurs de côté que sont Diaby et l’excellent Frimpong. Leverkusen est éliminé de la Ligue des Champions, conserve un espoir de finir troisième de sa poule et peut donc encore espérer une participation à la Ligue Europa. Depuis la victoire obtenue lors de sa prise de fonction, l’entraîneur Xabi Alonso a connu 2 défaites et 2 nuls. Son constat est simple : l’équipe manque de leader. Il compte sur le mercato hivernal pour y remédier, ce qui ne semble pas vraiment au programme du directeur sportif Simon Rolfes. Pas la folle ambiance. Et puis, un taquet au passage à Mitchel Bakker pour son attitude à Madrid après le pénalty raté de Carrasco cette semaine en Ligue des Champions : en général, on paie l’addition à un moment donné pour ce type de comportement. Et, il ne l’aura pas volé.


Ces 2 équipes étaient attendues dans la lutte pour le titre : Leipzig est encore à 2 points de la 6ème place et semble loin de pouvoir rivaliser footballistiquement avec le Bayern. Alors que Leverkusen, malgré son changement d’entraîneur, reste scotché à la 15ème place avec un point d’avance sur le barragiste, 2 sur le premier relégable et 3 sur le dernier. C’est dire la saison calamiteuse que vit le Werkself qui visait pourtant le podium en début de compétition. Prime à l’équipe la moins mal en point et qui en plus joue à domicile : une victoire sans convaincre. Match qui pourrait toutefois partir en cacahuètes au regard des joueurs offensifs présents (un mythique 6-5 par exemple…). Je serai plus raisonnable mais quand même ça me taraude…


Score 2-1


VfL Wolfsburg - VfL Bochum 1848


Le 14ème reçoit le 17ème, 4 points les séparant.


Wolfsburg continue à grapiller des points à chaque sortie et surtout ne perd plus. Je pense que Kovac a gagné un peu de répit auprès de ses dirigeants pour mettre en place son projet. Au moins jusqu’à la trêve Coupe du Monde.


Bochum a battu le leader de la Bundesliga et par la même occasion a abandonné la dernière place du classement général. Un match sérieux, un brin de réalisme, le talent d’un gardien Riemann pour repousser un pénalty, et les 3 points sont au bout. En continuant de la sorte, notable depuis la nomination du nouvel entraîneur Thomas Letsch, le club devrait pouvoir se sauver.


Match équilibré, avantage sur le papier à Wolfsbourg, particulièrement solide à domicile, mais je crois Bochum capable de revenir avec quelque chose de ce déplacement.


Score 1-1


VfB Stuttgart - FC Augsburg


Le 16ème reçoit le 12ème, 6 points entre les 2.


Une tôle plus tard (5-0), je me demande si les décideurs du club de Stuttgart songent toujours à prolonger l'entraîneur intérimaire Michael Wimmer dans ses fonctions. La panique et l’instabilité directionnelle semblant être leur apanage, ils ne sont probablement plus à une contradiction prêt. En tout cas, au classement, la situation s’est dégradée. Confirmation, Michael Wimmer est bien reconduit à la tête de l'équipe première au moins jusqu'à la trêve.


Protagoniste du match sensation de la dernière journée (Augsbourg-Leipzig 3-3), Augsbourg va vouloir se refaire. Un match qui doit laisser des regrets à Enrico Maassen car dans le sillage de son excellent duo offensif Berischa et Demirovic, Leipzig a été retourné 3-0 sur les 45 premières minutes. Les Bavarois n’ont pas su gérer sur la durée et se sont écroulées en deuxième mi-temps : expulsion du latéral Iago et 3 buts encaissés dont les deux derniers entre la 89’ et la 90’ minutes. Bref, bien pour le spectacle moins pour le classement. L’équipe n’a pas le droit de laisser filer une victoire qui semblait inéluctable au regard de la première mi-temps.


Stuttgart est inconstant. Augsbourg aussi. Un match où tout est donc envisageable. Et quand je n’ai pas de conviction, je m’accroche alors au score référentiel de ma Buli. Curieux de voir un duel potentiellement électrique entre les 2 caractères que sont Atakan Karazor et Mergim Berisha.


Score 2-2


Eintracht Frankfurt - Borussia Dortmund


Le Topspiel de la journée puisque le quatrième accueille le cinquième. Un petit point au classement sépare ces 2 équipes.


Belle opération pour l’Eintracht qui continue sa remontée au classement en gagnant à Gladbach avec la manière (1-3). Dans le sillage d’un Lundstrom en forme (2 buts), le jeu pratiqué par les hommes de Glasner est resté offensif et spectaculaire pour un bilan à l’extérieur qui devient séduisant (3v, 1n, 1d). Attention danger permanent.


Toujours aussi irrégulier, Dortmund avait décidé d’enfiler le costume de gala pour la réception de Stuttgart avec le joyau Bellingham en MC ‘s (2 buts et un régal à regarder évoluer). Une victoire qui propulse à nouveau les Borussmen dans les hauts (4ème place à une victoire du leader).


Dans ce match au sommet, un nul n’arrangerait aucune des 2 équipes et pourtant c’est ce qui risque fort de se produire. Toutefois, je crois Francfort capable de trouver les arguments pour renverser un Borussia friable défensivement et souvent en difficulté lorsque l’adversité augmente. La clef sera de neutraliser Bellingham, véritable leader technique des Marsupiaux. Glasner va certainement nous concocter un petit spécial (une semi-individuelle à partir des 40 mètres, par exemple). Je prends ma risquette sur ce match et joue l’Eintracht.


Score 2-1


1. FC Union Berlin - Borussia M'gladbach


Autre belle affiche de la journée puisque le leader reçoit le 9ème.


L’Union Berlin a perdu chez la lanterne rouge. Pas forcément le match le plus difficile sur le papier mais pourtant celui où les Eisernen auront baissé pavillon. Dommage car au regard des autres résultats de la journée, il y avait une belle opération comptable à faire. Au lieu de ça, le Bayern est revenu à un petit point alors que le milieu Haberer est sorti sur blessure et risque d’être absent pour quelque temps.


Sans surprise, les Poulains ont baissé pavillon sous les coups de butoir d’un Eintracht Francfort qui passe clairement devant au classement et avec qui il faudra compter au moment d’attribuer les récompenses de fin de saison. Thuram a, à nouveau, marqué, ce qui devrait encore renforcer son attrait sur le marché des transferts (le Bayern apprécie ce profil, d’autant plus qu’il connaît déjà la Bundesliga).


Un match indécis. Les Berlinois pourraient se faire accrocher par un Gladbach disposant d’atouts talentueux dans chaque ligne. Et le talent fait souvent la différence dans les matchs bloqués. Pronostic à contre-cœur.


Score 1-2


FC Schalke 04 - SC Freiburg


La lanterne rouge accueille le troisième.


Pas de choc psychologique à Schalke avec une défaite logique face à un adversaire direct pour le maintien. Le genre de défaite qui fait vraiment mal puisque non seulement elle vous ancre dans les profondeurs du classement mais elle redonne un peu d’oxygène à un de vos adversaires directs. Le français Mollet a débloqué son compteur. Pour moi, il faut reprendre tout depuis la base. S’appuyer sur des joueurs qui n’ont pas encore vraiment eu leur chance (exemple, Mollet capable certainement d’apporter du jeu à un dernier de la classe mais qui a dû se contenter de 280 minutes depuis le début de saison) et se renforcer pendant le mercato hivernal avec des joueurs qui apportent une réelle plus-value : pas un recrutement quantitatif mais réellement qualitatif. Et du travail, de la sueur, beaucoup de sueur pendant la trêve Coupe du Monde.


Fribourg s’est parfaitement repris après la claque administrée par le Bayern avec une victoire proprette (2-0 contre le Werder) qui porte la griffe de l’international italien Grifo (1 but, 1 passe). A mon sens, cette équipe fait partie des valeurs sûres du championnat. Sans une cascade de blessures (que je ne leur souhaite absolument pas), les joueurs de l’entraîneur Christian Streich finiront placés et bien placés. Je les espère européens.


Match à priori déséquilibré et qui le sera probablement. Fribourg victorieux, à sa main.


Score 0-2


1. FC Köln - TSG Hoffenheim


Le 10ème accueille le 7ème, avec un petit point séparant les 2.


Cologne a de nouveau sombré en déplacement en encaissant 5 buts à Mayence qui jusque-là n’en avait marqué que 2 à la maison. Deux déplacements consécutifs qui se soldent par 10 buts encaissés, va falloir sérieusement penser à mettre fin aux opérations porte-ouverte à l’extérieur pour espérer retrouver l’Europe la saison prochaine. En attendant, c’est un match à domicile qu’il faut négocier.


Défait par un Bayern supérieur, Hoffenheim a enchaîné une nouvelle contreperformance à domicile (2d, 1n) alors que ces dernières années, c’est à la PreZero Arena que le club construisait ses bons parcours en Bundesliga. Les points perdus à la maison sont donc à rattraper à l’extérieur. A commencer lors de cette visite dans la Ville-Cathédrale.


Match ouvert entre deux équipes qui chercheront la victoire et offriront donc des espaces aux adversaires. Le jeu sur les côtés sera une des clefs du match, Cologne ayant l’habitude de beaucoup centrer. Des buts.


Score 3-3


On attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks


Cette semaine, on continue à miser sur le Bayern.


Fribourg, dans toutes ses lignes, me plaît beaucoup alors que les joueurs à vocation offensive de Leipzig seront à privilégier.


Les risquettes sont plutôt à jouer du côté de Wolfsbourg mais sans garantie aucune.


Enfin, on remarque que certains joueurs aux qualités individuelles évidentes performent plutôt bien ces derniers temps et ce indépendamment des résultats de leurs clubs.


La nouveauté introduite cette saison par la possibilité des 5 transferts hebdomadaires permet ce mix des approches privilégiant la forme du moment, sans forcément trop anticiper les contraintes calendaires.


Gardiens


Comme la semaine passée, on retrouve une palanquée de gardiens doublures appelés à passer titulaires en l’absence du numéro 1. Avec des résultats plus ou moins probants : Janis Blaswich (RB Leipzig, 3.3), Sippel (Gladbach, 1.9) et Koubek (Augsbourg, 3.3).


Neuer a rechuté à l’entrainement, hypothéquant par là-même sa Coupe du Monde, le gardien du Bayern sera Sven Ulreich (Bayern, 3.4).


Cette semaine, c’est Zentner (Mayence, 7.1) qui croise la route du Bayern : sollicité, il a l’occasion de sortir un gros match.


Cher, Flekken (Fribourg, 11) a un possible clean-sheet au bout de ses gants.


Défenseurs


Parce qu’il a un match abordable (réception de Bochum), Paulo Otavio (Wolfsbourg, 7.8) est une belle option. Tout comme Borna Sosa (Stuttgart, 12.1).

Frimpong (Leverkusen, 11.8) confirme de semaine en semaine. L’aligner cette saison est une aubaine dont il faut en profiter, il jouera au Real ou en Angleterre la saison prochaine.


Face à Schalke, Christian Günter (Fribourg, 13.5) aura des opportunités d’expression offensive.


Enfin, plus risqués : Bensebaini (M’Gladbach, 12.4), qui dans un bon jour peut tout déchirer, etWeiser (Werder, 4.4) parce que j’ai envie de croire que le promu qui m’a tant enchanté sur ce début de saison va retrouver un jeu offensif chatoyant.


Milieux


La défense de Leverkusen est une passoire, Nkunku (Leipzig, 16.9) et Szoboszlai (Leipzig, 13.2) vont s’en donner à cœur joie.


Rarement décevant en Fantasy, Vincenzo Grifo (Fribourg, 15.1) est déjà dans mon équipe. Moins cher, son coéquipier Ritsu Dōan (9.2) peut aussi faire l’affaire.

Si vous ne rentrez pas Bellingham (Dortmund, 14) cette semaine, ce qui peut se comprendre vu son match, il sera conseillé de lui faire une place la semaine prochaine au regard des 3 prochains matchs à disputer avant la Coupe du Monde.


Passé au travers comme ses partenaires la semaine dernière, Kainz (Cologne, 9.7)nous doit une revanche. Normalement, je gardeLinton Maina (Cologne, 4.3),pas cher et qui joue attaquant.


Dans la série pari, on peut tenter Gerhardt (Wolfsbourg, 6.4).


Attaquants


Marcus Thuram (M’Gladbach, 13.1) continue à marquer et à apporter ses points fantasy.


Je ne sais plus trop quoi penser de Silva (Leipzig, 12.8) : il est dans mon équipe mais je le trouve poussif dans le jeu. Bien qu’il m’ait apporté sa contribution en points fantasy, je songe sérieusement à le sortir. Il a pour lui de jouer ce week-end contre Leverkusen et sa défense en bois massif : vais peut-être quand même attendre une semaine de plus.


Si vous avez suivi mon conseil la semaine passée concernant Marcus Ingvartsen (Mayence, 4.5), bien joué. Cette semaine, il joue le Bayern samedi donc pas le top mais il dispose ensuite d’un calendrier ultra-favorable (Hertha, Werder, Schalke). A vous de jauger selon vos autres contraintes mais assurément une vraie option d’ici la Coupe du Monde.


Dans la série, joueur en forme et pas cher, Choupo-Moting (Bayern, 4.7) continue à marquer et donc se pose toujours en vrai différentiel : un joueur du Bayern à prix cassé.


Je crois fort dans le talentueux duo d’ Augsbourg : Berischa (8.8) et Demirovic (8.5), surtout qu’il croise la défense de Stuttgart.


Et Silas (Stuttgart, 10.7) se dit probablement la même chose à l’idée de batailler avec la défense d’ Augsbourg.


Enfin, une pseudo-risquette pour conclure, Lukas Nmecha (Wolfsbourg, 11.4) aura cette semaine des opportunités de faire tourner son compteur fantaisiste.


Alors bons choix et bons matchs.

Et à la semaine prochaine.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page