top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Fantasy Coach Bundesliga - Players Picks - 14.Spieltag #

Dernière mise à jour : 19 avr. 2023

Billet rédigé le 07 novembre.


Pas de répit en Bundesliga, on enchaîne pour la première fois de la saison avec une journée, la quatorzième, en milieu de semaine.


Changement de leader


L’Union Berlin s’est désintégrée à Leverkusen (5-0) qui enregistre sa première victoire significative de l’ère Xabi Alonso. C’est donc le FC Bayern qui prend la tête du championnat après une nouvelle victoire dans le sillage d’un inarrêtable Choupo-Moting qui marche sur l’eau (deux buts). D’ailleurs, on en parle à Manchester United… Dingue !


Fribourg continue, avec régularité, de gagner et occupe la seconde place à un point des Bavarois alors que les Berlinois de l’Union redescendent sur la troisième marche du podium (à deux points des premiers). Le Borussia Dortmund est en embuscade à trois points des leaders.


Dans le bas du classement, le Bayer Leverkusen se donne un peu d’air et remonte à la quatorzième place avec 12 points. Les quatre derniers ont perdu : Schalke dernier avec 6 points, Bochum 17ème avec 7 points, Stuttgart 16ème et barragiste avec 11 points. Et le Hertha Berlin avec également 11 points est 15ème.


Petit focus sur les Coupes Européennes en cette semaine de tirage au sort


En Ligue des Champions, si les clubs allemands ont réalisé un beau parcours en poules (4 clubs qualifiés sur 5) puisque seul Leverkusen n’est pas passé et est reversé en Ligue Europa, le tirage des 8èmes de finale n’a pas été des plus cléments mais donne de sacrées affiches. On va enfin pouvoir étalonner le niveau de la Bundesliga à l’échelle européenne. Même si tout le monde ne passera pas, cela nous assure de superbes rencontres.


PSG - FC Bayern München

RB Leipzig - Manchester City

Eintracht Francfort - SSC Naples

Borussia Dortmund - Chelsea FC


Le tirage au sort des seizièmes de finale de Ligue Europa 2022-2023 propose aux équipes allemandes deux équipes rompues aux joutes continentales. Pas simple.

Ajax Amsterdam – FC Union Berlin

Bayer Leverkusen – AS Monaco


Fribourg qui a fini premier de son groupe est exempt de ce tour.


En Ligue Europa Conférence, Cologne finit troisième, éliminé à un point des deux premiers. Dure remise à niveau.


Bref, cela nous promet quelques belles soirées en février-mars de l’année prochaine.


En attendant une Coupe du Monde se profile et justement un des paramètres de cette journée de Bundesliga pourrait être le niveau d’implication des joueurs éventuellement concernés, ou en tout cas qui aspirent à l’être, par à la reine des compétitions de sélection. La plupart des équipes nationales annoncent leurs listes cette semaine donc cela peut être un frein pour certains et au contraire un catalyseur pour d’autres. Effet à ne pas sous-estimer. La liste allemande devrait être annoncée jeudi.


Comme l’illustre la tête d’affiche de ce player-picks Bundesliga opus 14, les tribunes allemandes ont clairement pris position, comme ici le célèbre Mur Jaune de Dortmund. Et ce n’est qu’un début.







En avant pour un mardi et un mercredi en Buli.


Bons matchs, bonne semaine et au week-end prochain.


Pour jouer, il faut se créer un compte, ici : https://fantasy.bundesliga.com/


Et pour rejoindre notre Ligue qui répond au nom de « Fantasy Coach », c’est ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705


VfL Wolfsburg - Borussia Dortmund

Ouverture de la journée avec 2 équipes en forme.


Vainqueur avec la manière sur la pelouse de Mayence (0-3), ce qui n’était pas du tout prévisible, les Loups ne perdent plus et retrouvent de l’appétit. Car dorénavant avec 6 matchs sans défaite, les joueurs de Kovac peuvent regarder vers le haut.


Mais l’horizon pourrait s’obscurcir car c’est le Borussia Dortmund qui pointe le bout de son nez à la Volkswagen Arena en tant que quatrième au général à 3 points du leader. Sur une série de 3 victoires consécutives, les Marsupiaux ont retrouvé un peu de sérénité. Avec un doublé qui porte son nombre de réalisations à 6 buts (meilleur buteur du club), le jeune Moukoko conduit une attaque qui a enfin réglé la mire (10 buts sur les 3 derniers matchs). Il pourrait presque rêver du Qatar.


Match certainement accroché et vrai test pour mesurer la solidité du projet conduit par Kovac.


Score 1-2


FC Bayern München - SV Werder Bremen


Le champion en titre reçoit un fringuant promu.


Nouveau leader après son succès en trompe l’œil sur la pelouse du Hertha, avec un gros match de son gardien Manuel Neuer de retour, le Bayern est dans ses temps de passage : être devant avant la trêve Coupe du Monde. Une victoire garantirait de boucler assurément cet objectif. Le latéral gauche canadien Davies s’est blessé au dernier match et à priori devrait quand même participer au Mondial : à voir si cela n’inhibe pas trop ses coéquipiers. Un qui en tout cas est loin de faire son timide, c’est Eric Maxim Choupo-Moting qui enfile les buts comme des perles depuis que Nagelsmann lui donne du temps de jeu : 8 matchs, 5 buts, un but toutes les 75 minutes de Buli. A échelle européenne, seul le Cyborg de Man City fait mieux. Bouillant le Rico, on vous dit.


Le Werder, après un petit coup de moins bien, vient d’enchaîner par 2 victoires à domicile et occupe la 7ème place, à un point de la 6ème place européenne. Autant dire que ce début de saison est pleinement réussi du côté de la Weiser. Ce déplacement à l’Allianz Arena est du bonus. Rien à perdre, tout à gagner. Seul tout petit bémol, le duo d’attaque Niclas Füllkrug (contusion au dos) et Marvin Ducksch (douleur au coude) est légèrement incertain. BREAKING NEWS FULLKRUG EST FORFAIT, c'est donc de l'info et pas de l'intox.


Dur d’imaginer le Bayern perdre après avoir dû cravacher un petit mois pour récupérer son trône. Mais c’est la beauté de ce sport où, sur un match, le petit peut toujours accrocher le gros. Surtout que jusqu’à présent c’est le duo d’attaque du Werder qui a attiré l’attention médiatique alors que les 3 défenseurs axiaux sont excellents. Ils ont ici une magnifique occasion de le rappeler au plus grand nombre. Des buts et des rebondissements.


Score 5-2


VfL Bochum 1848 - Borussia M'gladbach


Presqu’un derby.


Malgré son changement d’entraîneur, Bochum n’arrive pas à s’extirper d’une des 2 dernières places. Et pourtant, ça ne passe pas loin au niveau du jeu, par contre ça bloque souvent au niveau du tableau d’affichage car le jeu proposé par Thomas Letsch et ses joueurs est souvent intéressant. A un moment, ça va payer. Mais quand ? Car, il y a urgence. A domicile, les 1848ers restent sur 2 victoires consécutives. Donc le salut passera sûrement par un Vonovia Ruhrstadion peu accueillant pour les visiteurs.


Après 3 matchs consécutifs sans victoire, les Fohlen ont su renverser Stuttgart au Borussia Park avec un bon Pléa à la distribution (2 passes dé). Ce succès fait du bien surtout qu’Hoffman a fêté son retour à la compétition en ouvrant le score. Huitième, une victoire chez un mal classé ouvrirait des perspectives plus réjouissantes qu’une saison passée dans le ventre mou.


Match ouvert, avec des espaces et des techniciens. Tout pour faire un bon spectacle.


Score 2-3


VfB Stuttgart - Hertha Berlin


Match importantissime dans le bas de classement mettant aux prises deux équipes avec le même nombre de points et qui se départagent au goal-average.


Le VfB est coaché depuis quatre matches par Michael Wimmer pour un gain de six points soit un de plus que sous Matarazzo qui avait drivé neuf matchs.


Amélioration mais pas suffisante. S’il y a du mieux tactiquement ainsi que plus de buts marqués et plus de spectacle, il y a aussi plus de déséquilibres et plus de buts encaissés. Serrer la vis en début de match serait une bonne idée pour s’éviter de courir après le score et avoir une chance de rentrer dans les points. Les Souabes mettront toutes leurs forces disponibles pour engranger un troisième succès consécutif à domicile.


Mené 3-2 à la mi-temps par le Bayern, le Hertha a fait plus que jeu égal avec le géant bavarois sur la seconde mi-temps. Défaite mais avec les honneurs, l’équipe de Sandro Schwarz est assurément sur la bonne voie et ne tombera pas toutes les semaines sur un gardien de la trempe de Manuel Neuer qu’elle aura su mettre en valeur. Le bilan à l’extérieur est triste (1v, 1n, 4d) : un redressement au général commence par une performance de choix à la Mercedes-Benz Arena face à un adversaire direct.


Beaucoup d’enjeux pour 2 équipes capables d’offrir des animations de jeu intéressantes. J’ai toutefois peur qu’ici l’enjeu prime sur le jeu. Avec l’aide de la VAR et d’un arbitrage fantaisiste, sait-on jamais, nous pourrions assister à un match débridé.


Score 2-2


1. FC Köln - Bayer 04 Leverkusen


Derby entre 2 européens plutôt patraques.


Cologne est dans le dur. Trois matchs consécutifs en championnat sans victoire (soit 1 point pris sur 9 possibles) et une élimination sèche en Coupe d’Europe sont venues plombés le début de saison des Boucs. Je pense que l’effectif n’était pas suffisant en qualité pour courir tous ces lièvres à la fois, surtout pour une équipe qui jouait encore le maintien il y a 18 mois. A la décharge des dirigeants, une cascade assez incroyable est venue décimer la ligne offensive de l’équipe. Rédhibitoire à ce niveau d’exigence.


Leverkusen a eu un réveil tonitruant et a éclaté le leader d’alors en lui collant un 5-0. Avec 5 buts inscrits en seconde période. Victoire qui donne de l’air au classement et un peu plus de répit à Xabi Alonso dont le crédit était déjà entamé. Surtout que la troisième place arrachée à la différence de buts en Ligue des Champions offrira un printemps européens au Werkself reversé en C3.


Match équilibré, je suis partagé entre donner sa chance au jeu rapide prôné par Xabi Alonso et exécuté à merveille par les flèches Diaby et Frimpong et la hargne du jeu offensif développé par Steffen Baumgart surtout quant on connaît la faiblesse défensive des visiteurs. Un match ouvert, imprévisible.


Score 2-2


RB Leipzig - SC Freiburg

Le Topspiel de la journée entre 2 belles équipes, en forme. Choc.


Depuis le limogeage de Domenico Tedesco que les joueurs ont à priori lâché, le Leipzig de Marco Rose s’est remis dans le sens du vent et reviens vite et fort.

Invaincus depuis début octobre, Die Roten Bullen sont sur une série de 4 victoires et 2 nuls en Bundesliga qui les a ramenée à la 6ème place à 3 points d’une 4ème place qualificative en Ligue des Champions. Dans le sillage d’un Christopher Nkunku qui score à nouveau sur des standards qui ont fait de lui le meilleur joueur de Buli (4 buts inscrits sur ses 3 derniers matchs de championnat).


En face Fribourg est un beau second. Régulier, serein, qui avance avec la certitude de ceux qui travaillent bien et tout le temps. L’absence de Sallai, que je pensais problématique, a été brillamment surmontée par Christian Streich qui a su donner du temps de jeu à d’autres joueurs. Sans modifier en profondeur son système et ses organisations.


Les 2 équipes sont qualifiées en Coupe d’Europe, c’est donc un duel en haute altitude qui nous est proposé. Leipzig présente davantage de talent et s’appuie surtout sur son jeu offensif. Ce qui est justement la force de Freiburg, peu démonstratif mais qui s’est contrer à merveille et aussi mettre le pieds sur le ballon afin de faire courir un adversaire qui n’aimerait pas ça. Défendre. Je m’attends donc également à un beau duel d’entraîneurs.


Score 2-1


1. FC Union Berlin - FC Augsburg


Match ultra-important pour les Berlinois.


Explosés à Leverkusen, ils ont cédé leur fauteuil de leader sur cette défaite. Au Bayern, bien sûr.


Plus que la défaite en elle-même, c’est surtout la manière qui interpelle. 0-0 à la mi-temps, craquage total en seconde. Des buts caquettes, cagade du gardien, 2 buts encaissés sur corners offensifs, coup sur coup. Bref, ils ont lâché mentalement. Inhabituels chez eux. C’est pourquoi, il faut se ressaisir immédiatement et ne pas se laisser distancer avant la trêve. Et pour ça, il faut reprendre la marche avant. Ah un détail, Ronnow le gardien titulaire était absent et remplacé par sa doublure Lennart Grill, gardien prêté par…Leverkusen.


Pour Augsbourg, toujours le même scénario, ils ouvrent le score avant de se faire remonter et de perdre le match. Avec des regrets mais sans point. Actuellement, la série en cours est de cinq matchs consécutifs sans victoire (2n, 3d). Je souhaite que ce club se sauve, il en a les moyens.


J’espère qu’Augsbourg ne va pas se réveiller et que l’Union va engranger 3 nouveaux points. La trêve fera du bien aux Köpenickers. Pronostic de supporter mais vous commencez à être habitué. Surtout que l’équipe la plus agréable à voir jouer des deux n’est pas la mieux classée…


Score 2-1


Eintracht Frankfurt - TSG Hoffenheim


Match entre presque voisins.


L’Eintracht est un solide cinquième qui a su bien gérer les exigences européennes avec les contingences domestiques. Alors que les blessures auront bien affectées les lignes défensives. Heureusement pour eux, si les joueurs de Francfort possèdent un quatuor offensif redoutable et je suis impatient de voir les Kamada, Lundström, Götze et Kolo-Muani faire connaissance avec les Napolitains qui sont actuellement une des meilleures équipes du continent (quelle démonstration face à l’Ajax), il possède un coach brillant en la personne Oliver Glasner. Les repositionnements tactiques de Kristijan Jakic et d'Eric Junior Dina Ebimbe en sont l’illustration. De même que les coups de pieds arrêtés. Bref, pas trop le moment de les rencontrer en ce moment.


Mais avant le défi italien de haut-niveau, il y a d’abord Hoffenheim au menu : en vrai perte de vitesse, les 2 défaites et le nul enregistrés les ont emmenés à une 9ème place, plutôt logique au regard des prestations fournies. Lors de la défaite du week-end dernier face à Leipzig (1-3), glissade de Christoph Baumgartner pour un choc avec son coéquipier Grischa Prömel : cheville cassée et Coupe du Monde envolée. Quand ça veut pas sourire. Dommage pour ce joueur que j’apprécie particulièrement et qui était pressenti pour le prochain voyage proche-oriental.


Si ce match est joué avec le sérieux, l’intensité et l’humilité habituels, le club de la Hesse continuera à gagner et à rester à portée de fusil des équipes de tête.


Score 2-0


FC Schalke 04 - 1. FSV Mainz 05


A priori, match déséquilibré entre un promu bon dernier et une équipe visant les places 6 à 8.


Dans le duel des promus, Schalke 04 a perdu. Plutôt contre le cours du jeu, avec des initiatives plutôt intéressantes (pressing haut et jeu offensif plus ambitieux que précédemment). C’est donc une 7ème défaite consécutive au compteur pour la lanterne rouge. Après cette réception, il restera un déplacement chez le Bayern donc si Thomas Reis le nouvel entraîneur veut connaître la victoire en 2022 avec les Knappen, c’est maintenant !


Mayence s’est fait balayé 0-3 à domicile par Wolfsbourg. Pour moi, cette défaite imprévue sonne le glas des ambitions européennes de cette équipe. Capable dans un bon jour de faire déjouer n’importe qui, elle reste beaucoup trop inconstante et est victime de trou d’air de trop grande ampleur. Les 9 buts encaissés sur les 2 derniers matchs n’en sont qu’un exemple. J’espère pour eux que leur entraîneur Svensson, qui a une excellente cote, ne se fera pas débaucher. Southampton vient de licencier aujourd’hui son coach autrichien et le côté laboratoire du club irait bien à la philosophie innovante de cet entraîneur.


Mayence a largement les moyens de remporter ce match et se pose clairement en favori. Pourtant, je garde en mémoire ce que Reis a réussi à faire l’année dernière avec Bochum. Même s’il part de trop loin pour réussir selon moi le maintien en Buli, je le vois bien redresser sportivement ce club historique. Et ça commence par un premier point pris.


Score 1-1


On attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks


A valider mardi avant 18h30.


Gardiens


Grill (Union Berlin) a beaucoup à se faire pardonner et coûte 1…


Flekken (Freibourg) est le meilleur gardien du jeu et sera exposé. Pour une fois.


Riemann (Bochum) est le troisième meilleur gardien du jeu et sera exposé.


Comme toujours 2 écoles pour les cages : soit le gardien exposé qui peut/va briller soit le gardien protégé qui peut faire un clean sheet. Comme on doit prendre 2 gardiens, un mix intégrant un qui joue le mardi et l’autre mercredi. Et on obtient l’attelage idéal.


Défenseurs


Frimpong (Leverkusen) est pour moi un incontournable, surtout si vous devez remplacer Davies (Bayern) forfait.


Sosa (Stuttgart) devrait pouvoir faire un gros score fantaisiste face au Hertha.

J’aime bien Iago (Augsbourg), je pense qu’on devrait le retrouver prochainement dans un club plus huppé. Et mes chouchous de l’Union me paraissent fatigués alors pourquoi pas. Rien de garanti.


Bensebaini (Gladbach) joue mardi et a toujours les pénos. Par contre, il aurait du être expulsé ce week-end pour un chicotage en règle. La mansuétude arbitrale ne sera pas éternelle.


Surnommé Ronaldinho par ses coéquipiers, Weiser (Werder) carbure fort en ce moment. Encore 28 points ce week-end. Certes, il joue le Bayern mais c’est mardi et dans le pire des cas, il finit sur votre banc. Moi, je le conserve précieusement.


Milieux


Hoffman (Gladbach) a fait un retour tonitruant : sur sa lancée, un petit show juste avant cette fameuse liste histoire de…


Nadiem Amiri (Leverkusen) revit sous la houlette de Xabi Alonso. Ce qui me réjouit. Retour sur le devant de la scène certainement trop tardivement pour espérer partir au Qatar. C’est un super joueur et je n’ai pas compris que plusieurs clubs ne soient pas venus essayer de le débaucher…Profitez en bien, il est milieu, annoncé mercredi soir attaquant, bradé à 7.8M dans le jeu, avec un taux de possession de 0%. Ma risquette de la journée.


Duel Grifo – Nkunku puisque Fribourg accueille Leipzig. On peut conserver les 2. L’avantage des 5 transferts, c’est qu’on peut faire des ventes-rachats. Comme je vois un match serré, s’il me reste assez de transfert, je fais un mouvement. Sinon, je les conserve. Et ce n’est pas une munition. (lapsus, je voulais écrire punition...mais à la relecture, je souris donc je vous laisse la coquille- d'ailleurs pardon pour les éventuelles fautes...).


A compléter par un membre du trio de l’Eintracht : Kamada, Götze et Lindström.

Attaquants


Füllkrug forfait, son remplaçant est tout trouvé. Même lieu, même horaire mais pas le même maillot, on transfère Choupo (Bayern) à sa place.


Sinon, il y a Thuram (Gladbach) mais c’est plus cher et Silas (Stuttgart), moins cher que Marcus et vrai différentiel.


Toujours dans la catégorie différentiel, Adam Hložek commence à prendre ses marques et je ne serai pas surpris que le redressement du Bayer Leverkusen coïncide avec l’envol de sa pépite.


Plus main stream, Moukoko (Dortmund) est bien chaud. Pas de raison que cela change sur ce match car je vois le Borussia marquer au moins une fois.


Randal Kolo-Muani (Eintracht) pourrait vivre une semaine mémorable et ça pourrait culminer mercredi entre la liste et la pelouse…Tout ce que je lui souhaite. Même s’il gâche encore beaucoup de ballons, il a une telle générosité et une telle puissance : les défenseurs d’Hoffenheim peuvent se préparer à cavaler.


Enfin, le duo d’Augsbourg pourrait, à mon grand désespoir, briller face à l’Union :

Demirovic et Berisha. J’adore, mobile, puissant, technique, vista et vice. Chiant à défendre, assurément. Et en plus, ils sont deux...


Alors bons choix et bons matchs.

Et à la fin de semaine ,

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page