top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Fantasy Coach Bundesliga - Players Picks - 15.Spieltag #

Dernière mise à jour : 19 avr. 2023


Billet rédigé le 11 novembre.


Semaine marathon en Bundesliga pour finir l’année 2022 en boulet de canon et tout déchirer pendant la Coupe du Monde ? Une préparation comme une autre.


La révolte des mal-classés


Les matchs disputés mardi soir ont vu les 4 équipes qui jouaient à domicile gagner. Dont Stuttgart et Bochum. Ce qui a mis une pression immédiate sur Schalke et Leverkusen, autres copains de galère : pression positive puisque ces 2 équipes ont gagné ! Vu ce grand-chelem, les habitués des bas-fonds du classement vont demander à ne jouer que les mardi et mercredi…


Le Bayern garde le rythme


En tête, le Bayern creuse le premier écart de la saison puisque dorénavant il possède 4 points d’avance sur ses poursuivants. Ce qui lui assure de conserver la tête de la Bundesliga au moins jusqu’au 20 janvier prochain, et ce quelques soient les résultats de cette quinzième journée. Derrière, un groupe composé de cinq équipes se détachent du peloton mais avec des dynamiques bien différentes. On y retrouve second à 4 points l’Union Berlin en leader déchu, à égalité de points avec le discret troisième Fribourg. A 5 points, l’Eintracht Francfort confirme avec autorité qu’il faudra bien compter avec eux cette saison pour l’attribution des places d’honneur alors qu’à 6 points le RB Leipzig cinquième revient très fort tandis que le Borussia Dortmund sixième a pour moi clairement laissé passer sa chance de s’affirmer comme un réel prétendant au trône.


Fin de la frilosité avec un coaching actif


A défaut d’être automatiquement gagnant, j’ai aimé les coaching à Augsbourg (dès la 32ème, Enrico Maassen profite d’une blessure pour réorganiser l’équipe) et à Hoffenheim (Andre Breitenreiter fait rentrer 3 joueurs à la mi-temps) qui tous deux menés ont su être vivants et prendre l’initiative de la révolte tactique.

Coaching qui peut aussi être malheureux : Christian Streich a opéré 4 changements en 2 fois avant l’heure de jeu pour essayer d’inverser le cours d’une partie mal embarquée. Remplacement fatal puisque le second but est encaissé au milieu des changements.

Alors que Xabi Alonso a procédé à 3 changements à l’heure de jeu (le Bayer était mené 1-0) : coaching gagnant avec une victoire 1-2 dont le premier but inscrit par un entrant.


Hier, le sélectionneur de l’Allemagne Hans-Dieter Flick a dévoilé sa liste de 26 joueurs retenus pour la Coupe du monde au Qatar.


Gardiens : Manuel Neuer (Bayern Munich), Marc-André ter Stegen (FC Barcelone), Kevin Trapp (Eintracht Francfort).


Défenseurs : David Raum (RB Leipzig), Thilo Kehrer (West Ham), Armel Bella Kotchap (Southampton), Antonio Rüdiger (Real Madrid), Lukas Klostermann (RB Leipzig), Nico Schlotterbeck (Borussia Dortmund), Niklas Süle (Borussia Dortmund), Matthias Ginter (SC Fribourg), Christian Günter (SC Fribourg), Jonas Hofmann (Borussia Mönchengladbach).


Milieux : Joshua Kimmich (Bayern Munich), Jamal Musiala (Bayern Munich), Leon Goretzka (Bayern Munich), Julian Brandt (Borussia Dortmund), Ilkay Gündogan (Man City), Thomas Müller (Bayern Munich), Serge Gnabry (Bayern Munich), Leroy Sané (Bayern Munich).


Attaquants : Karim Adeyemi (Borussia Dortmund), Niclas Füllkrug (Werder Brême), Mario Götze (Eintracht Francfort), Youssoufa Moukoko (Borussia Dortmund), Kai Havertz (Chelsea).


Parmi les absents, Robin Gosens et Mats Hummels n’ont pas été retenus. Marco Reus, Lukas Nmecha et Timo Werner sont forfaits sur blessure. Et Wirtz est trop court.


Parmi ceux qui ont leur billet, on notera la présence de Lukas Klostermann, Armel Bella Kotchap, Niclas Füllkrug, Karim Adeyemi, Mario Götze et Youssoufa Moukoko qui sont du voyage.

Pas de grosses surprises, surtout des demi-surprises, sauf Götze qui revient cinq plus tard et que l’on a pas vraiment vu arriver.


On se retrouve l’année prochaine pour une reprise le vendredi 20 janvier 2023.

Tchüss


Bons matchs, bon au week-end et à l'année prochaine.


Pour jouer, il faut se créer un compte, ici : https://fantasy.bundesliga.com/


Et pour rejoindre notre Ligue qui répond au nom de « Fantasy Coach », c’est ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705


Borussia M'gladbach - Borussia Dortmund


Duel de Borussia.


Les Poulains sont tombés à Bochum encaissant deux buts dans le premier quart d’heure. Pas de vraie révolte ni de siège du but adverse permettant de percevoir une rage de vaincre. Gladbac’h se dirige tout droit vers cette fameuse saison de transition, qui ne rime en fait à pas grand-chose.


Si Dortmund a eu une certaine emprise sur le jeu (possession + occasion), les Schwarzgelben sont restés en permanence sous la menace de leurs hôtes (15 frappes, 8 cadrées). Ils ont craqué deux fois en début de match et en fin de partie. Bellingham moins bien depuis 2 matchs, le Borussia manque cruellement de créativité dans son jeu lorsque le jeune anglais ne domine plus outrageusement son sujet. Sur leur 5 derniers déplacements, les Marsupiaux galèrent (1v, 4d).


Match où certains protagonistes « mondialistes » chercheront avant tout à ne pas se blesser. Ces deux équipes défaites en milieu de semaine voudront finir 2022 sur une note positive. En temps normal, j’en attendrai une confrontation très disputée, là je vois plus une rencontre avec beaucoup d’attentisme des acteurs. Nul.


Score 1-1


Bayer 04 Leverkusen - VfB Stuttgart


Un point sépare le 13ème qui reçoit le quinzième.


Bien que mené à la mi-temps, Leverkusen a su faire preuve de caractère pour gagner à Cologne. Avec un coaching gagnant avec l’entrée décisive d’Amiri (but égalisateur), un bon match du gardien et un modèle de but en contre-attaque mené par les 2 fusées Diaby-Frimpong. Comme quoi, avec les bons ingrédients, et sans s’enflammer, il y a du mieux chez un Werkself qui frémit à nouveau (2 victoires consécutives contre des équipes européennes). Parions que la trêve sera bien mise à profit pour travailler et repartir fort dès la reprise. Avant, il y a encore 3 points à pendre contre un adversaire direct ans la lutte pour le maintien. Step by step.


Cela a enfin sourit aux joueurs de Stuttgart qui quitte la zone de relégation : que la victoire arrachée en toute fin de match fait du bien. A tous les points de vue. Au classement, vu les résultats des adversaires. Au mental, parce que cela reste un ingrédient décisif pour la bonne carburation dans le sport de haut-niveau. Et pour l’avenir personnel de l’intérimaire Wimmer s’il veut passer l’hiver aux commandes du VfB (toutefois peu probable selon les dernières tendances). Mention spéciale à Konstantinos Mavropanos défenseur émérite sur un magnifique sauvetage sur sa ligne et surtout auteur d’un coup casque décisif sur corner dans le temps additionnel. A l’extérieur, les affaires sont plus difficiles (0v, 3n, 3d). Moins marrant, le capitaine japonais Endo est sorti sur blessure, participation à la Coupe du monde en suspens.


Confrontation qui devrait aboutir à un chouette affrontement, avec des buts. Avantage au Bayer qui joue à la maison.


Score 4-2


TSG Hoffenheim - VfL Wolfsburg


Match entre une équipe en perte de vitesse qui accueille une autre en plein renouveau.


Hoffenheim est en chute libre, 3 défaites et un nul sur les 4 derniers rencontres. Enfin, une équipe qui voit d’un bon œil l’arrivée de cette coupure. Il va falloir se remettre la tête à l’endroit. A leurs décharges sur cette période, Die Kraichgauer ont surtout affronté des équipes de tête. Le défenseur central Kabak est toujours aussi intéressant même dans la défaite (1but, 1passe dé).


Je voulais voir le Wolfsburg de Kovac passer au révélateur de la réception d’un cador : eh bien, on peut dire que le test grandeur nature a été réussi haut la main. Je ne saurai dire si le cador en question, Dortmund, a usurpé ce titre et relève plus de l’arnaqueur ou si au contraire les Loups ont récité leurs gammes avec talent. Toujours est-il que les deux coups de crocs plantés, en début et en fin de match, auront offert une nouvelle victoire à une équipe qui en est maintenant à 7 matchs consécutifs sans défaite. Victoire amère pour Lukas Nmecha qui s’est blessé (probablement sur le second but, rupture partielle du tendon rotulien du genou droit) et passe donc à côté de la Coupe du Monde. Tête d’affiche de ce player-picks opus 15, son petit frère Félix brille en ce moment (2 buts, 2 passes sur les 4 derniers matchs) et voudra remonter le moral de son frère.


Wolfsburg ayant construit sa remontée sur sa solidité défensive retrouvée, ce sera la clef du match.


Score 1-1


FC Augsburg - VfL Bochum 1848


Match du bas de tableau qui permettra à son éventuel vainqueur de passer de meilleures fêtes de fin d’année.


Augsbourg a ramené un point précieux de son déplacement berlinois mais a perdu au passage son atout offensif Berisha (cuisse). Les Bavarois semblent plus à l’aise contre les équipes du haut-tableau où ils arrivent à tirer leur épingle du jeu.


Je pensais Bochum capable d’accrocher Gladbac’h à domicile, les joueurs auront même fait mieux puisqu’ils ont empoché les 3 points d’une victoire méritée. Thomas Letsch avait fait pour ce match le choix d’aligner un onze expérimenté. Va-t-il recommencer pour ce déplacement car le salut du maintien passera par une meilleure capacité à voyager (que des défaites, 7 au compteur).


Augsbourg va se faire violence et enfin être constant sur 95 minutes.


Score 2-1


Hertha Berlin - 1. FC Köln


Confrontation entre 2 équipes engluées dans la spirale de la défaite. Défaite interdite.


Jamais loin mais souvent perdante telle pourrait être la maxime de ce début de saison du Hertha. Car on se répète, il y a du mieux par rapport à la saison dernière mais toujours pas suffisamment pour voguer dans des contrées moins tumultueuses. J’ai envie que Sandro Schwarz ait vraiment son mot à dire dans le recrutement de la Vieille Dame car je le vois comme le véritable responsable de cette amélioration alors que j’ai de gros doutes sur les talents de recruteur de Fredi Bobic qui est en place depuis quelques années, y compris celles ayant conduite à des aberrations en terme de recrutement. Pour ne pas dire plus. Le Hertha reste sur 3 défaites consécutives et sur une série bien délicate (1v, 4n, 4d). Urgence.


Pour Cologne aussi, la trêve est la bienvenue. A nouveau renversé, et qui plus est à domicile dans un stade à l’incomparable ferveur, les Boucs tirent la langue. A croire que les prix de l’énergie augmentant, les occupants du RheinEnergieStadion manquent de carburant dans le moteur. A noter le magnifique but de Schmitz sur une somptueuse reprise de volée : petite sucrerie venue sans surprise de ce jeu offensif passant pas les ailes et aboutissant à de si nombreux centres. La défense prend toujours trop de buts (27) notamment à l’extérieur (18).


Match que j’envisage serré entre 2 équipes qui sont aujourd’hui beaucoup plus proches que ce que le classement indique. Toujours difficile à manier, je vais dire Berlin, parce qu’à un moment, le destin va être favorable. Ou au moins les poteaux…


Score 2-1



SV Werder Bremen - RB Leipzig


Affiche du haut de tableau où le 7ème reçoit le 5ème.


Le Werder dérouillé par le Bayern a pu mesurer les différentes classes d’écart séparant une équipe de première partie de tableau d’une équipe taillée pour remporter toutes les compétions auxquelles elle participe. Par séquence, on a pu retrouver le jeu agréable que Brême propose depuis le début de saison : ainsi, je vous conseille le but inscrit à Neuer suite à une bonne circulation de balle dans un petit périmètre (on part de la droite, on déplace le jeu et on finit à gauche). Mais en face, les déferlantes allaient trop vite, beaucoup trop vite…L’inconvénient pour les nordistes c’est que se présente au Weserstadion une autre équipe qui aspire justement à jouer ces premiers rôles.


S’il y a une équipe qui doit maudire cette coupure prématurée, c’est bien le RB Leipzig. De nouveau vainqueur, qui plus est face à un adversaire direct, les Rotten Bullen sont de retour. Replacés au général, ils enquillent les buts dans le sillage d’un chef de meute français, Nkunku de nouveau buteur. Rouage essentiel de cette remontée, il faut également mentionner l’excellent Dominik Szoboszlaï, talentueux hongrois capable d’occuper tous les postes de la ligne offensive avec talent.


Match piège pour Leipzig qui patine encore un peu à l’extérieur (1v, 3n, 3d) et duel entre les deux buteurs de Buli : Füllkrug (10 buts) et Nkunku (12 buts). On va donc avoir un feu d’artifice au Weserstadion.


Score 3-4


FC Schalke 04 - FC Bayern München


Lanterne rouge contre leader. A déconseiller aux végétariens.


Ça y est le Schalke de Reis a gagné un match et mis fin à cette incroyable série de 7 matchs sans victoire. Celle obtenue contre Mayence illustre qu’en cherchant un peu, il y a bien matière à glaner des points par ci par là. Même si pour cette dernière rencontre, le glanage s’annonce des plus complexes.


Car avec un nouveau set administré à son visiteur (6-1 passé à Brême avec un triplé de Gnabry), le Bayern est en mode rouleau compresseur. Au moins à domicile : sur ses quatre derniers matchs disputés à domicile, 4 victoires, 21 buts pour, 3 contre. A l’extérieur, le Rekordmeister reste sur 2 victoires après avoir eu un mois de septembre loin de ses standards habituels. Les Bavarois viendront dans la Ruhr pour prendre les 3 points, pas moins.


Match déséquilibré. Si le Bayern joue à plein régime, branlée mémorable. Heureusement, il y a le Qatar donc Nagelsmann devrait faire tourner un peu. Enfin, je l’espère pour Schalke parce que les différences de niveau me semblent ici vraiment trop importantes. Boucherie potentielle.


Score 0-5


1. FSV Mainz 05 - Eintracht Frankfurt


Pas les mêmes dynamiques à l’œuvre.


Quelle déception que cette défaite à Schalke et en même temps c’est juste la confirmation sur le rectangle vert de ce que j’écrivais dans le dernier PP, Mayence ne fera rien cette saison. Si ce n’est quelque coup d’éclat, histoire de rappeler à tous le gâchis opéré. Je ne peux pas expliquer cette non réussite. Le coach est habile, il y a de bons joueurs dans chaque ligne, l’ossature joue ensemble depuis plusieurs saisons : autant de conditions favorables à la performance et pourtant les Mainzer ne tournent pas. Quand on ne sait pas, on ferme sa g…Donc je n’irai pas plus loin aujourd’hui en conjecture. Déçu.


Alors que l’Eintracht carbure pleine balle. Même chahutée dans le déroulé d’un match qu’ils maitrisent, les joueurs de Glasner ont suffisamment de ressources pour repartir de l’avant et remporter la victoire (Hoffenheim plié 4-2). C’est donc un solide quatrième au général qui vient à la MEWA Arena avec la ferme intention de repartir les sacoches pleines.


Moins dominant à domicile que la saison dernière et restant sur 3 défaites consécutives, Mayence n’est clairement pas favori face à un Eintracht qui poursuit sa formidable remontée. Peu de raisons objectives que cela s’inverse subitement.


Score 1-3


SC Freiburg - 1. FC Union Berlin


Super Topspiel pour désigner le dauphin officiel du Bayern : même nombre de points entre un troisième accueillant dans son antre le second.


Défait à Leipzig, Fribourg a abandonné sa place de dauphin mais uniquement à la différence de buts. Les joueurs de la Forêt Noire restent dans le coup même si derrière la meute se rapproche. Sur ce dernier match, je les ai trouvé inhabituellement friable sur du jeu simple, direct notamment dans l’axe, avec des ballons par-dessus. Ils ont en tout cas les moyens de se reprendre. Reste à les mettre en œuvre.


Sans surprise, l’Union a laissé quelques plumes lors de la réception d’Augsbourg en se quittant sur un honnête 2-2. Si la défaite précédente a laissé des traces, toujours pas le moment de s’apitoyer sur son sort puisque c’est un duel au sommet qui est immédiatement proposé. Le public berlinois a chaleureusement applaudi ses joueurs lors du dernier match à domicile pour cette année 2022 qui restera, quelque soit ce dernier résultat, mémorable.


Les équipes sont proches. Dernier match de l’année alors comme je suis trop jeune pour avoir des habitudes, on déroge au score made in Buli.


Score 1-1


On attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks


A valider mardi avant 18h30.


Gardiens


Avec les blessures de Yann Sommer (déchirure des ligaments de la cheville) et de Tobias Sippel (tendinite aux adducteurs), Jan Olschowsky (Gladbach) sera à nouveau dans les buts. Pas cher, je ne l’ai pas trouvé hyper serein pour son premier match mais il joue vendredi et face à Dortmund qui tourne offensivement sur les derniers matchs. Il va pouvoir s’exprimer et on peut le remplacer par un second gardien.


Défenseurs


Beau duel de piston, le droitier Frimpong (Leverkusen) reçoit le gaucher Borna Sosa (Stuttgart).


Le croate Borna Sosa (Stuttgart) fait partie de ses joueurs qui pourraient se révéler aux yeux du monde lors du Mondial : en Buli, on le sait capable de fulgurances. Et la défense de Leverkusen est justement le talon d’Achille de cette équipe alors pourquoi pas une mise en jambes avant le show qatari ? BREAKING NEWS, SOSA TRES PROBABLE FORFAIT.


Même s’ils s’affrontent lors de cette journée, Otavio (Wolfsbourg), vraiment intéressant sur ses dernières sorties, et Kabak (Hoffenheim), qui nous a rappelé sur son dernier match à quel point i est un excellent pourvoyeur de points dans ce jeu, sont deux vraies options.


Pour les petits budgets, le meilleur rapport qualité-prix Weiser (Werder).

Enfin cette semaine, les fantaisistes font de Lukas Kübler (Freiburg) et Noussair Mazraoui (Bayern) leurs cibles prioritaires et populaires en défense.


Milieux


Au vu de sa forme actuelle, Nkunku (Leipzig) est incontournable. Tout comme son coéquipier Dominik Szoboszlai.


J’espère qu’Amiri (Leverkusen) sera cette fois titularisé.


On peut toujours piocher à l’Eintracht Francfort (Lindstrøm, Kamada et/ou Götze). Rarement déçu.


Tête d’affiche de ce player-picks opus 15, Felix Nmecha (Wolfsburg) pourrait à nouveau surprendre.







Ma risquette du milieu : conséquence de la blessure de son coéquipier attaquant Berisha, le très bon marché Fredrik Jensen (Augsbourg) devrait jouer et surtout beaucoup plus haut. Un pari pas évident mais si ça passe, un vrai différentiel.


Attaquants


Serge Gnabry (Bayern) est l’attaquant le plus en forme du jeu sur les derniers matchs. Incontournable.


Hlozek et Diaby seront importants si Leverkusen confirme sa bonne passe.

Certainement déçu par sa non-sélection pour le Qatar, Lukebakio (Hertha Berlin) sera revanchard. Et Kolo-Muani (Francfort) pourrait fonctionner avec le même ressort. Les deux sont particulièrement en forme.


Il a signé un doublé lors de son dernier match sur la pelouse. Je parle plus souvent de son duo de collègues parce que lorsque je l’ai intégré dans ma team, il n’a rien fait et qu’il est intrinsèquement moins fort au ballon qu’eux, Florian Niederlechner (Augsbourg) est la risquette de la semaine. Opposé à Bochum, il aura des opportunités. A lui de ne pas gâcher. Plus classique, il y aussi son coéquipier Demirovic.


Enfin, autant pour le fun que pour le dernier billet de ma première année de rédacteur, j’ai envie de finir par un joueur de l’Union Berlin – obligé - : le bien nommé Kevin Behrens qui a marqué 2 buts sur ses 3 derniers matchs de championnat. Soit autant que son total de la saison passée.


Alors bons choix et bons matchs.


Retour le 20 janvier 2023 ,

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page