top of page
  • robinnarguet

Guide Ligue 1, ESTAC Troyes

Espérance Sportive Troyes Aube Champagne



Histoire :


Troyes est une ville connue pour sa magnifique cathédrale et un centre-ville soyeux, on y trouve également des vignes, un champagne qui fait parti des meilleurs de France, des magasins d’usines réputés et son église Sainte-Madeleine.


Mais Troyes c’est aussi le football, le club est assez récent car il a été fondé en 1986 suite aux problèmes financiers de l’ancien club de Troyes, le Troyes Aube football. C’est Masoni en 1986 qui rachète le club alors en division d’honneur. Troyes va monter deux saisons consécutives mais connaîtra ensuite plus de difficultés et devra attendre la saison 1995-1996 pour retrouver la Ligue 2 et le monde professionnel.


En 1996-1997, le club se sauve de justesse à l’aide d’un repêchage, avant de frôler la montée en terminant 5 ème la saison suivante. Finalement, Troyes accède à la Ligue 1 en 1998-1999 sous les ordres d’Alain Perrin. Le club parvient à se maintenir lors de sa première saison en Ligue 1 et devient définitivement l’ESTAC en 2000, la saison suivante Troyes atteint la demi-finale de la coupe de France et parvient de manière inattendue à se qualifier en coupe Intertoto suite à sa 7 ème place en championnat.


Le club est alors dans une période dorée et fait ses débuts en coupe Intertoto en 2001-2002, Troyes parviendra à se qualifier en Coupe UEFA grâce à sa victoire dans la compétition contre Newcastle. En coupe UEFA, le club frôle l’exploit contre Leeds United mais sera éliminé, cependant la saison en championnat est de nouveau réussie avec une nouvelle 7 ème place. Le départ d’Alain Perrin suite à cette saison historique va marquer un tournant pour le club.


En effet, Troyes est relégué au terme de la saison 2002-2003 et ne parviendra pas durant les années 2000 à se stabiliser de nouveau en Ligue 1. Le club descend même en National en 2009 et c’est l’arrivée de Jean Marc Furlan en 2010 qui va permettre au club de revenir de manière durable au sein du monde professionnel.

De 2011 à 2020, le club va faire l’ascenseur entre la Ligue 2 et la Ligue 1 et ne parviendra jamais à se maintenir dans l’élite. L’arrivée de Laurent Battles à la tête du club en 2019 va permettre à Troyes de passer un cap, après une 4 ème place de ligue 2 en 2019-2020, il parvient à faire remonter l’équipe en Ligue 1 en 2020-2021. C’est aussi durant cette période que Troyes est racheté par le City Football Group, un groupement de clubs permettant d’obtenir des avantages financiers et sportifs dont le principal acteur n’est autre que Manchester City.


La saison passée le club a connu une saison assez compliquée, d’abord sous les ordres de Laurent Battles lors de la première partie de saison puis ensuite sous ceux de Bruno Irlès par la suite. Finalement Troyes a réussi à se maintenir en ligue 1 pour la première fois depuis de nombreuses saisons en terminant à la 15 ème place.


Palmarès :


2 Championnats de France de Ligue 2 : 2015, 2021.

1 Coupe Intertoto : 2001


Stade :


Le Stade de l’Aube est construit en 1924 par un industriel appelé Marcel Vitoux sur un site appelé « Le Labourat ». Il est rénové une première fois en 1956 puis la ville l'acquiert en 1961. Une piste d'athlétisme de 400 mètres est alors ajoutée. En 1967, la tribune d'honneur est construite avec des aménagements ad-hoc : vestiaires, infirmerie, bureaux et salles de réception. D'importants travaux sont entrepris en 1998 et en 1999 : construction de la tribune Sud (2854 places), démolition des marathons et construction à la place de la tribune Est (6630 places) et enfin construction de la tribune Nord (3860 places) portant ainsi la capacité totale du stade à 18 000 places.


Les derniers travaux sont effectués entre 2002 et 2004 avec la démolition de la vieille tribune d'honneur et des rosiers et la construction d'une nouvelle tribune d'honneur (7070 places) et de deux virages qui relient la nouvelle tribune aux tribunes Seine et Champagne. L'inauguration se déroule le 8 octobre 2004 avec un match entre l'équipe de France espoirs et l'Irlande. Le stade peut alors accueillir 20 198 spectateurs. Il appartient au Grand Troyes à partir de 2003 puis à Troyes Champagne Métropole depuis 2017, lorsque cette dernière se substitue à l'intercommunalité existante. Son affluence record est réalisée le 18 mai 2012 où 20 347 spectateurs assistent à la rencontre de Ligue 2, opposant l'ESTAC à Amiens (2-0), à l'occasion de la montée du club en Ligue 1. En juin 2013, le Stade de l'Aube est le premier stade à adopter la technologie de pelouse hybride AirFibr développée par la société française Natural Grass.

Président :


Aymeric Magne a 40 ans, il a travaillé auparavant pendant plus de 20 ans dans le monde du sport et de l’Entertainment. Il a d’abord été consultant en gestion des équipements sportifs et droits TV puis ensuite chargé de missions sur les enceintes sportives en France avant de rejoindre le groupe Disney. Il devient finalement président et directeur général de l’ESTAC Troyes en 2021 et a pour mission de stabiliser le club et de le faire vivre au sein du City Football Group. La saison passée sa bonne gestion sportive a permis au club de se maintenir en ligue 1 et de se développer au sein du City Football Group, comme en témoigne les nombreux joueurs prêtés en provenance de Manchester City.


Situation financière :


Au niveau des finances, Troyes peut s’appuyer sur le Football City Group afin d’avoir un soutien financier non négligeable, cela lui permet aussi de pouvoir obtenir des joueurs en prêt sans devoir dépenser. Au terme de la saison 2020-2021, le club avait perdu un peu plus de 5 millions d’euros ce qui est un bilan négatif, qui peut s’expliquer par la volonté du club de remonter en Ligue 1 rapidement et par la crise économique du covid conjugué au retrait de Médiapro qui a frappé les clubs de foot en 2020. Le danger du modèle économique de Troyes est une possible relégation dans les années à venir car les investissements sont importants comme en témoignent les recrutements de Metinho pour 5 millions d’euros en 2021 et Savio pour 12 millions d’euros cet été mais qui ne jouera pas pour le club cette saison. Troyes veut se stabiliser sur le long terme, mais il faut donc faire attention et prévoir un possible échec sportif pour ne pas se retrouver en difficulté malgré les aides du Football City Group.


Coach :


Bruno Irlès a 46 ans, il est devenu entraîneur de Troyes en janvier la saison passée. Il a d’abord eu une carrière de joueur en tant que défenseur central, celle-ci sera assez courte et il jouera pour un seul club seulement, l’AS Monaco. Il est repéré alors qu’il évolue avec les jeunes nationaux en 1992 et sera lancé en pro par Arsène Wenger en 1994. Il remportera avec l’équipe deux championnats de France en 1997 et 2000 et un Trophée des champions en 2000, également. Il sera contraint de mettre fin à sa carrière de joueur en 2003 suite à une blessure à un genou à l’âge de 28 ans.


Il débute sa carrière d’entraîneur à partir de 2003, d’abord au centre de formation de Monaco puis ensuite en tant qu’entraîneur de l’équipe U17 du club de 2005 à 2011. Il finit alors par entraîner l’équipe réserve jusque 2014. Son premier contrat avec un club professionnel arrive en 2014, il signe du coté de Arles-Avignon mais cette expérience sera mauvaise et il ne restera que 12 matchs sur le banc du club.

Après un bref passage en Moldavie du côté du Sheriff Tiraspol et un bref interlude en tant que consultant, il reprend sa carrière d’entraîneur en 2019 du coté de Pau.


Ce passage sera excellent, il parvient d’abord en 5 mois à maintenir le club en National puis à le faire monter en Ligue 2 à l’issue de la saison 2019-2020, malgré cela il décide de ne pas continuer l’aventure et s’engage avec Quevilly-Rouen. Là encore ce sera une réussite car il permet au club de remonter en Ligue 2 en 2020-2021 avant de le stabiliser en milieu de tableau en début de saison passée. Finalement, Troyes fait appel à lui en cours de saison afin de maintenir l’équipe, sa mission sera accomplie puisqu’au terme du championnat, Troyes termine à la 15 ème place. Il devra confirmer cette saison en maintenant une deuxième fois consécutive le club en ligue 1 mais de vives tensions en interne notamment avec ces joueurs font qu’il est loin d’être certain qu’il soit en poste durant toute la saison si les résultats ne sont pas positifs.


Mercato :


Au niveau du mercato, il y a eu beaucoup de mouvements principalement au niveau des départs, cela s’explique par la présence de Troyes au sein du City Football Group comme dit plus haut car la majorité des joueurs sont souvent prêtés par d’autres clubs du groupe et ne restent donc pas sur le long terme au sein du club. Le départ majeur de cette intersaison coté troyen se trouve en défense, en effet Biancone a été vendu pour la très belle somme de 10 millions d’euros, financièrement c’est une superbe opération pour un joueur acheté 2.5 millions d’euros l’année passée à Monaco. Sa perte est cependant très préjudiciable sportivement (1 but et 2 passes en 33 matchs) car il s’était imposé au sein de la défense à 3 de l’équipe en fin de saison et sa polyvalence était un vrai atout. En défense Troyes a également perdu Kaboré qui est retourné à Manchester City suite à son prêt réussi (31 matchs), malgré des rumeurs pour le faire revenir, cela ne devrait pas arriver et le club a donc perdu son latéral droit titulaire durant ce mercato. Giraudon et El-Hajjam qui étaient des doublures en défense sont eux parti libres tandis que Koné est retourné à Lyon suite à son prêt (21 matchs), le secteur défensif est donc le chantier principal de ce mercato coté Troyen.


Mais Troyes n’a pas perdu des joueurs uniquement sur le plan défensif, le club a aussi perdu ses deux meilleurs éléments offensifs de la seconde partie de saison dernière avec les fins de prêts de Ugbo et Mothiba. Le premier avait inscrit 5 buts en 14 matchs et il avait été l’un des grands artisans du maintien du club en ligue 1, tandis que le second malgré des statistiques plus modeste (2 buts en 14 matchs) était un bon joueur de complément aux côtés de Ugbo.


Par ailleurs la liste des départs pourrait s’alourdir du coté de Troyes durant la suite de ce mercato car de nombreux joueurs de l’effectif ne s’entendent pas forcément avec l’entraîneur, ils pourraient tous rejoindre leur ancien entraineur Laurent Battles en Ligue 2 du coté de Saint-Etienne, ce sont Moulin, Tardieu, Dingomé et Touzghar.


Suite à cette salve de départs, le club se doit de recruter de nombreux joueurs durant ce mercato pour pouvoir avoir une équipe compétitive cette saison pour la Ligue 1. Actuellement, Troyes n’a pas pu se renforcer beaucoup et seule la défense a vu l’arrivée de renforts durant cette première partie de mercato. L’équatorien Porozo est le joli coup de Troyes en défense, il est international depuis peu et sort d’une saison pleine du côté de Boavista (24 matchs). Il va remplacer Biancone poste pour poste cette saison, l’interrogation sera cependant de savoir s’il a le niveau pour la Ligue 1 mais cela a l’air d’être un défenseur assez solide.


Financièrement, il a couté 3 millions d’euros ce qui semble être un bon coup pour un jeune joueur capable de progresser. Au poste de piston droit c’est Bruus qui va compenser le départ de Kaboré, il sort d’une saison pleine avec Bronbdy (3 buts et 2 passes en 41 matchs) et il a notamment joué en Ligue Europa la saison passée. Il semble être un défenseur assez solide qui devrait apporter de la sureté défensive à l’équipe, tout comme Porozo le prix déboursé de 1.5 millions semble assez pertinent pour un jeune joueur.


Pour le moment il manque un grand nombre de joueurs à Troyes suite aux nombreux départs de cet été et l’effectif semble très loin d’être suffisant pour se maintenir en ligue 1. Défensivement, le club doit au minimum recruter une doublure au poste de piston droit, Baldé du Paris SG est sur les tablettes du club mais la concurrence de Lille sur ce dossier rend les choses compliquées. Pour ce qui est du piston gauche Troyes pisterais Jeahze le joueur d’Hammarby en suède et Koné de Lyon qui était déjà au club la saison passée, ces deux joueurs sont pistés pour pallier à la longue blessure de Conté mais il est difficile de savoir si le club va parvenir recruter à l’un de ces joueurs ou non. En défense centrale un joueur supplémentaire pourrait aussi être une bonne option en raison des blessures de Rami et du manque de doublures actuel. Au milieu de terrain, Troyes a au minimum besoin de deux joueurs supplémentaires voire même trois en cas de départs de Tardieu et/ou Dingomé, actuellement le jeune Djalo de Paços de Ferreira a été évoqué tout comme Gigovic qui joue à Rostov actuellement.

Enfin le plus gros chantier est surement celui du front offensif car Troyes ne possède que deux à trois joueurs de qualité à ce poste actuellement. Le club pousse pour recruter définitivement Ugbo durant ce mercato mais le joueur n’est pas forcément enclin à venir pour le moment. Troyes se serait également penché sur Højlund qui joue au Sturm Graz en Autriche et qui sort d’une belle saison (6 buts en 13 matchs). Quoi qu’il arrive, il faudra que Troyes recrute au moins trois joueurs offensifs pour avoir une chance d’avoir une attaque compétitive pour cette saison, ce qui n’est pas le cas actuellement.


Tactique :



Tactiquement, Bruno Irlès devrait remettre en place le 5-2-3 qui lui a permis de maintenir le club en Ligue 1 la saison passée. Irlès est cependant capable de s’adapter pour ce qui est du système comme il l’a fait auparavant dans les clubs ou il est passé, ce n’est donc pas un dogmatique. Défensivement, il demande avant tout à ses joueurs d’être bien en place et de ne pas trop se livrer au risque de laisser des espaces. Offensivement, il demande principalement à son équipe de se projeter rapidement vers l’avant en contre-attaque, Troyes a cependant aussi été capable la saison passée en fin de saison d’avoir des belles phases de possession et ce n’est donc pas exclusivement une équipe de contre. Par ailleurs les pistons ont un rôle primordial dans cette attaque pour apporter le surnombre en phase offensive.


Au poste de gardien Gallon va enchainer une deuxième saison en tant que titulaire, il sort d’une saison réussie et il n’y a pas de raison de changer de gardien. Moulin sera sa doublure, sauf si celui-ci part du coté de Saint-Etienne, auquel cas Troyes devra recruter au poste de gardien.


La défense a été le point fort de Troyes l’année passée, avec 53 buts encaissés, il s’agissait de la meilleure défense si on prend uniquement en compte les équipes luttant pour le maintien. Cela devrait encore être la force de Troyes cette saison et c’est le trio Palmer Brown/Rami/Porozo qui devrait être aligné. Palmer Brown est la valeur sure de la défense puisqu’il avait su s’imposer comme un titulaire indiscutable sous Irlès (19 matchs) et ses performances étaient toujours rassurantes. Porozo devrait lui occuper le même rôle que Biancone la saison passée en jouant sur la droite, bien que n’ayant pas l’expérience de la ligue 1, ses matchs de préparation ont été rassurants et il devrait tenir son rang. L’inconnu réside dans la forme physique de Rami, au top physiquement c’est le meilleur joueur défensif de l’équipe grâce à son sens de l’anticipation, ses qualités dans le domaine aérien et son expérience mais il a souvent été blessé la saison passée et c’est donc difficile d’être certain que cette défense puisse être alignée toute la saison. Pour ce qui est des doublures, seul Salmier semble avoir le niveau pour être titulaire en cas de blessure de Rami ou d’absence d’un des deux autres joueurs, il avait très souvent joué la saison passée (31 matchs). Dembélé et N’Jo ont eux joués la préparation, mais ils seront sûrement trop justes pour le niveau du championnat, une recrue à ce poste comme dit dans la section « mercato » est requise.


Pour ce qui est des pistons, à gauche c’est Larouci qui va débuter la saison en tant que titulaire, il va profiter de la blessure de Conté qui est absent pour la première partie de saison. Il a très peu joué la saison passée (1 passe en 12 matchs) et il faudra voir si il a vraiment le niveau pour requis pour le titulaire à ce poste. Une recrue comme évoqué dans la section « mercato » serait une bonne chose pour pouvoir pallier à une éventuelle défaillance de Larouci. A droite, Troyes ne dispose actuellement que de Bruus, comme pour Larouci de l’autre coté la grande question sera de savoir s’il a le niveau pour être le titulaire toute la saison, il était performant au Danemark (3 buts et 2 passes en 42 matchs) mais le niveau n’est pas le même. En cas de problèmes, le club ne dispose d’aucune solution de rechange à ce poste, le recrutement d’un joueur supplémentaire semble là aussi nécessaire.


Au milieu de terrain, l’incertitude règne également car Tardieu pourrait quitter le club durant la suite de ce mercato ce qui laisserait le club sans joueurs à ce poste hormis Kouamé, Ilic et Dingomé, ce dernier voulant d’ailleurs partir également comme dit plus haut. Si Tardieu reste il sera associé comme la saison passée à Kouamé au milieu, l’année passée cette paire a été l’une des forces de Troyes puisque les deux joueurs sont des milieux défensifs qui se complètent très bien au niveau de leurs rôles. Tardieu est davantage un milieu qui aime orienter le jeu et rester assez bas sur le terrain, il avait par ailleurs d’excellentes statistiques l’année passée car c’est le tireur de penalties de l’équipe (4 buts et 2 passes en 30 matchs), Kouamé est lui un milieu capable d’être très performant à la récupération mais qui se projette davantage que Tardieu ce qui en fait un bon complément (1 but et 2 passes en 34 matchs).


Pour ce qui est des doublures, le club ne dispose de manière certaine que de Ilic, qui a certes joué durant la préparation mais c’est principalement un milieu offensif et il ne s’est pas vraiment montré performant, Dingomé s’il reste pourrait être un bon remplaçant mais il est souvent blessé et n’a pas prouvé l’année dernière qu’il pouvait s’imposer comme un titulaire régulier malgré de belles statistiques (2 buts et 5 passes en 25 matchs). Enfin, Domingues est toujours au club mais n’a pas participé à la préparation et il n’aura donc pas de rôle à jouer cette saison, Troyes se doit donc de recruter absolument dans ce secteur comme pour ce qui est de la défense.


Offensivement le flou règne encore davantage pour Troyes, 18 ème attaque l’année passée avec seulement 38 buts inscrits, l’équipe a perdu plusieurs éléments. La seule valeur sûre se trouve au poste d’ailier gauche puisque Chavalerin sort d’une superbe saison (5 buts et 2 passes en 37 matchs) et sera reconduit, il est également capable de joueur en numéro 10 derrière deux attaquants. Pour ce qui est du poste d’ailier droit, Ripart va logiquement démarrer la saison titulaire mais ses blessures laissent planer le doute quant à sa capacité à être un titulaire fiable malgré des statistiques correctes l’année passée (2 buts et 3 passes en 28 matchs). Enfin, en pointe Baldé est le seul joueur qui a joué en préparation et il devrait démarrer la saison en attendant des recrues, il n’a en effet pas réalisé une bonne préparation et l’année dernière il n’avait pas été très performant (3 buts et 3 passes en 30 matchs). Sur le banc le club n’a pas vraiment d’options offensivement car Touzghar n’a pas fait la préparation et n’entre pas dans les plans de l’entraîneur, Lumeka semble lui trop juste pour le niveau Ligue 1, le salut pourrait provenir en début de saison d’Odobert qui est jeune et qui vient d’arriver en provenance du Paris SG, il pourrait dépanner au poste d’ailier gauche mais la encore, c’est très difficile de jauger son véritable niveau. Enfin le jeune Dong a joué certains matchs de préparation mais il ne devrait avoir du temps de jeu qu’en début de saison. Des recrues sont donc indispensables offensivement car actuellement Troyes n’a pas les armes suffisantes dans ce secteur que ce soit qualitativement ou quantitativement.


Conclusion :


Après un maintien décroché assez difficilement avec une 15 ème place l’année passée, Troyes aborde la saison de la confirmation, souvent la plus difficile d’autant qu’il y a quatre descentes cette saison. Le club ne s’est pas mis dans les meilleures dispositions pour le moment car il a perdu un grand nombre de joueurs et n’a recruté que deux éléments durant ce mercato pour le moment. L’effectif semble très court que ce soit au niveau du nombre de joueurs mais également de la qualité de ceux qui le compose, en l’absence de renfort Troyes sera vraisemblablement l’une des équipes les plus faibles du championnat et aura des difficultés à se maintenir. Dans le cas où le club parvient à se renforcer lors de la suite du mercato, il faudra voir comment les joueurs parviendront à s’intégrer pour vraiment juger des capacités de Troyes cette saison.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page