top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 03 Player-Picks Bundesliga

Dernière mise à jour : 2 sept. 2023




Buli Circus Episode 3 - Le ballon roule aussi à l’Est.




Au bout de deux journées et 65 buts plus tard, toutes les équipes ont déjà encaissé au moins un but. Le clean-sheet est rare en Buli, et c’est tant mieux.


Pas fait pour me déplaire, le FC Union Berlin a pris les commandes au bénéfice de sa meilleure différence de buts sur les autres équipes comptant deux victoires en deux matchs (Bayern, Leverkusen, Wolfsbourg et Fribourg). Avec zéro point, on retrouve dans le bas du classement quatre équipes dont le Werder dernier, Darmstadt, Heidenheim et Cologne.


Et pour ne rien changer, Dortmund déçoit. Déjà.


Côté individualités, Wind et Behrens enfilent les perles (4 buts chacun) alors que Davies est actuellement le meilleur passeur de Buli (3 passes). Sur cette seconde journée, Simons a sorti un vrai gros match (1 but, 2 passes) alors que Boniface et Gosens ont donné dans le doublé.


Pour affronter le Japon et la France début septembre, la sélection allemande est tombée ce jeudi : arrivée de Pascal Groß (Brighton), retour de Gosens (Union Berlin), de Tah (Leverkusen), de Schade (Brentford) et absences significatives (Ginter, Goretzka, Werner). Avec cet effectif qui empile les arrières centraux et oublie les latéraux, Flick va jouer sa tête lors de ces oppositions qui n’auront pas grand-chose d’amicale. Et avec le trop grand nombre de farces dans ce groupe, je pense qu’il va sauter.



La sélection allemande qui va rencontrer en amical le Japon puis la France en septembre.


Tirage ce soir des poules de Ligue des Champions. Un vœu pieux pour un FC Union Berlin caché dans le chapeau 4 était un tirage de mammouth pour un dépucelage en règle : Barcelone, Manchester United, Milan AC. Pourquoi ? Parce qu’avec un tel tirage, les Eisernen pouvaient sortir en tête de leur poule et Behrens connaître les joies de la sélection. Et comme, je kiffe Kevin depuis les premiers billets publiés ici, on lui offre la tête d’affiche de cette nouvelle étape du Buli Circus, surtout que Les Berlinois sont les nouveaux leaders de Bundesliga.



Kevin Behrens (Union Berlin), une tête de vainqueur



Avantage d’être à la bourre pour la publication de ce billet, on a le tirage définitif de Ligue des Champions.


Groupe A : Bayern Munich, Manchester United, FC Copenhague, Galatasaray.

Groupe C : Naples, Real Madrid, Braga, Union Berlin.

Groupe F : Paris Saint-Germain, Borussia Dortmund, AC Milan, Newcastle.


Le FC Bayern devrait se qualifier, et possiblement finir premier.


Le FC Union va rencontrer du lourd. Et avec le Real et le Napoli, il faudrait au moins un double exploit pour sortir des poules. Objectif troisième place pour s’offrir un printemps européen.


Dortmund est dans le groupe de la mort, 6 matchs de top niveau à disputer contre 3 équipes du haut de panier. La vraie Coupe d’Europe.


D’ailleurs cette semaine, c’est le troisième épisode de la caravane du Buli Circus : c’est le moment où entre en action le facteur ostalgique (néologisme désignant la nostalgie de l’ex-RDA).


Pour suivre la Bundesliga, vous pouvez nous suivre ici :


Notre League Fantasy vous attend avec le lien qui va bien pour s’inscrire, il paraît que les conseils du player picks sont appréciés d’un Top 200 (un compliment, ça fait toujours plaisir alors qu’une critique argumentée ne peut faire que du bien) :




Borussia Dortmund - 1. FC Heidenheim 1846


Sans imagination et trop peu concerné par les efforts défensifs (quel désintérêt pour les deuxièmes ballons !!), Dortmund a été accroché une nouvelle fois à Bochum (1-1). On ne peut pas dire que le Borussia n’était pas prévenu.


Menés au score et bien secoués par un adversaire qui était jusque là au fond du trou, les Schwarzgelben s’en sont une nouvelle fois remis à Malen, buteur sauveur, pour ramener le minimum syndical du derby. C’est une vraie déception, à croire que la leçon relative au prix à payer en fin de saison sur les points perdus en cours de route n’a pas été retenue. Pendant que Brandt connaissait une nouvelle fois les joies du marquage individuel (stratégie déjà employée par Cologne la journée précédente), Reus a passé les 90 minutes vissé au banc. Un nouvel impair et les tensions occuperont pour de bon le devant de la scène des jaunes et noirs.


Jeudi soir, signature de Füllkrug. Joli coup qui permettra de compenser le départ éventuel de Haller à la CAN avec la sélection ivoirienne. Mais ne règle pas les difficultés rencontrées pour faire le jeu.


Füllkrug arrive à Dortmund, jusqu'en juin 2026 pour 15 millions d'euros (bonus compris)


Pour la première de son histoire à domicile, et devant un public enthousiaste, le FCH n’est pas passé loin de sa première victoire en Bundesliga. Devant avec deux buts d’avance à un quart d’heure de la fin du match, les protégés de Schmidt ont fini par lâcher sous les coups de boutoir d’un TSG plus mordant qui a inscrit le but de la victoire sur pénalty en fin de rencontre (2-3). Une rencontre qui marquera malgré tout l’histoire puisque Beste inscrivait sur coup-franc le premier but de l’histoire de son club en Bundesliga.


Comme au festival jazz de Malguénac (Morbihan), ça jase déjà du côté de Dortmund dont le début de saison est éloigné des attentes. Déjà pointé la saison dernière, on retrouve ce même manque de qualité créatrice dans la construction du jeu et dans la variété des mouvements offensifs proposés. Là, la venue d’Heidenheim doit permettre aux Marsupiaux de reprendre confiance. Pour le promu, ce match est un bonus, difficile d’imaginer la direction du club inscrire au tableau de marche une prise de point ici. Attention toutefois, la fébrilité guette, et des deux côtés. Ce qui en soit est déjà une demi-surprise. Le premier des deux qui encaissera le premier but pourrait prendre cher. Dortmund mais toujours dans la douleur.


Pronostic 3-1


Bayer 04 Leverkusen - SV Darmstadt 98


Troisième contre dix-septième, un ballon, deux mondes.


Le Bayer s’est imposé avec la manière à Mönchengladbach (0-3), un succès tout en maîtrise où son trio offensif a fait parler le talent : Wirtz le virtuose, Hofmann pour bonifier le jeu et Boniface à la finition, une recette qui pourrait emmener le Werkself très haut, surtout que le reste de l’équipe alignée a aussi sorti un gros match avec une mention spéciale à Tah, Tapsoba et Grimaldo. Assurément, le challenger numéro un cette saison. En plus, Xabi Alonso devrait pouvoir conserver une saison de plus le défenseur colombien Hincapié dragué par plusieurs écuries dont Liverpool et l’Atletico Madrid.


Renversé par un FC Union Berlin convaincant (1-4), Darmstadt n’a pourtant pas démérité dans le jeu, les occasions créées et a même marqué par Mehlem le premier but de la saison du promu de retour en Bundesliga. Pas suffisant pour contrer l’efficacité berlinoise sur coup de pied arrêté. Deux défaites en deux matchs, autant dire que ce déplacement à Leverkusen s’annonce comme des plus difficiles. Dans une opposition à probable sens unique, on observera avec grande attention Fabian Nurnberger, son milieu de terrain côté droit qui découvre la Buli et auteur de deux matchs intéressants.


Leverkusen impressionne déjà, son jeu offensif devrait donner des sueurs froides à de nombreuses défenses cette saison. Le coach Torsten Lieberknecht et Darmstadt sont-il capables de climatiser le BayerArena ? La cote doit être énorme, et pour cause. Je m’attends à une démonstration de jeu et à un florilège de buts.


Pronostic 6-0


TSG Hoffenheim - VfL Wolfsburg


Dixième contre quatrième.


Mené de deux buts à rien à Heidenheim, Hoffenheim a inscrit trois buts en 13 minutes dont le dernier sur pénalty pour renverser un match mal embarqué (2-3). Son gardien Oliver Baumann a même arrêté un pénalty. Une victoire longue à se dessiner et qui devrait donner une base de travail à Matarazzo. Kramaric a évolué un cran plus bas dans un 3-4-3 où Kaderabek (défenseur) flanc droit et Bülter (milieu offensif) flanc gauche occupent les côtés. A voir si cette organisation est de nouveau mise en place pour ce match. Alors que Berisha (Augsbourg) arrive, les dernières rumeurs transfert font état d’intérêts pour Stach (Mayence). Si ces deux joueurs signent effectivement, la saison du TSG en serait transformée. Ce qui ne m’empêchera pas de regretter que le TSG n’ait pas fait ces deux joueurs plus tôt puisque les deux étaient sur le marché au début de l’été, période où Baumgartner a été cédé à Leipzig pour 27 millions d’euros fin juin.


Kramaric, heat-map Heidenheim-Hoffenheim


Invaincu, Wolfsbourg a trouvé les ressources pour retourner une situation délicate après un but encaissé face à Cologne (1-2) en s’appuyant sur l’homme en forme du moment le buteur danois Wind, qui a marqué un doublé portant son total à 4 buts en 2 matchs (6 buts en 24 matchs la saison dernière) ainsi que sur un banc consistant. Ce qui a marqué chez les vainqueurs, c’est la confiance dégagée par une équipe qui a continué à avancer et à attaquer, même menée chez une équipe qui aime défendre. Si les Loups parviennent à garder cet état d’esprit, on reparlera très rapidement d’eux.


Hoffenheim est toujours à la recherche de sa meilleure configuration tactique alors que Wolfsbourg est déjà en place. Le milieu de terrain des Loups ne donne pas encore sa pleine mesure, ce qui en dit long sur la marge de progression de cette équipe. A voir contre une équipe supérieure, ce qui n’est pas vraiment le profil d’un TSG qui reste encore dépendant de la réussite de l’inamovible Kramaric. Un match qui devrait être équilibré et que les visiteurs finiront par remporter pour finir ce mois d’août en beauté.


Pronostic 1-2


SV Werder Bremen - 1. FSV Mainz 05


La lanterne rouge reçoit le treizième, un point d’écart.


Pour le Werder, le début de saison est difficile. Deux défaites au compteur (Bayern et Fribourg) qui n’ont rien d’injuriante sur le papier, c’est plus le contenu qui laisse à désirer. Lors du dernier match disputé à Fribourg (0-1), c’est Pavlenka qui sortant un match exceptionnel a gardé son équipe dans le match si longtemps avant de craquer : avec un peu plus d’adresse, Fribourg aurait réalisé un carton. Où la situation est inquiétante, c’est que malgré le duo Füllkrug-Ducksch, le Werder était aujourd’hui le seul club de Buli à ne pas avoir encore inscrit le moindre but. Et comme Füllkrug a quitté le navire pour rejoindre Dortmund, il y a de quoi être inquiet. Pas encore la cote d’alerte du côté de la Weser mais l’eau monte toujours.


Après la claque reçue à Berlin en ouverture, Bo Svensson a profondément modifié son onze de départ avec 4 changements dont trois défenseurs indiquant que le coach danois est bien à la recherche de sa défense type. Dans une rencontre disputée sur un terrain rendu glissant par la pluie, Mayence n’a pas fait mieux qu’un match nul alors que Francfort en infériorité numérique a égalisé dans le temps additionnel (1-1). Pour ne pas avoir su inscrire le second but, celui qui fait mal, les Mainzers ont laissé échapper deux points. Déjà. Et en plus la malédiction de l’avant-centre continue chez les 05 : après Buckhardt qui s’est perdu la saison dernière dans les blessures, cette année Ajorque enchaîne. Après ses deux pénaltys ratés lors du premier match, il s’est blessé lors de l’échauffement du deuxième match. Absence indéterminée. On a connu mieux comme début de championnat pour se mettre en confiance.


En gagnant ce match, une de ces deux équipes a l’occasion de faire basculer son début de saison dans le satisfaisant. Le Werder veut ouvrir son compteur même avec un point alors que Mayence sera très certainement solide dans les duels et les contacts. On en arriverait presque à espérer un fait de jeu pour que la rencontre bascule dans la folie. Un état toujours intéressant quand deux équipes aux styles opposés mais finalement proches se rencontrent. Sur un coup de dé.


Pronostic 1-1


FC Augsburg - VfL Bochum 1848


Deux équipes concernées par la lutte pour le maintien.


Bien rentré dans son derby bavarois, Augsbourg a encaissé deux buts après la demi-heure de jeu sur un csc et un pénalty, le tout en huit minutes : la seconde mi-temps face à l’ogre munichois a été plus difficile et s’est soldée par une défaite logique (3-1). Une prestation correcte qui n’a pas été sanctionnée au tableau d’affichage. Le gardien Dahmen a été solide, il devrait rapporter quelques précieux points tout au long de la saison.

Si le club cherche un nouvel arrière central, les noms de Kempf (Hertha Berlin) et Wüthrich (Sturm Graz) ont circulé, et qu’un arrière droit est ciblé (Kenny encore du Hertha est évoqué), c’est le départ de Berisha à Hoffenheim qui fait l’actualité de ce mercredi. Transfert sans surprise de celui qui devrait rapporter une belle plus-value (vente attendue autour de 15 millions pour une option d’achat levée cet été pour 4 millions). Attention au trading parce que Demirovic (Wolfsbourg) est courtisé et que les éventuelles recrues manquent d’ambitions : pas sûr qu’empiler d’honnêtes joueurs soient la meilleure option sauf à ce qu’un nouveau départ intervienne d’ici la fin du mercato et que l’objectif premier soit de serrer les finances.


Bochum va finir par demander à la Ligue à ne jouer que contre le voisin de Dortmund : à la surprise générale, et avec un schéma de jeu minimaliste et très stéréotypé (longs ballons, recherche du jeu aérien d’Hofmann et contre-attaques), le VfL a pris un excellent point, loin d’être volé, contre un supposé cador du championnat (1-1). La réaction attendue après un début de Buli catastrophique a été visible autant dans l’agressivité mise dans les duels que dans la montée en puissance d’un effort collectif harmonisé. Et c’est le meilleur joueur de l’équipe sur ce match Stöger qui d’une frappe limpide et violente (ce ballon frappé, à la trajectoire rectiligne et qui ne tourne pas) a marqué pendant que Osterhahge, passé par Dortmund, touchait lui le poteau en fin de match.


Alors que Bochum aligné dans un 3-5-2 cohérent et combatif a su réagir, les hommes de Letsch voudront enchaîner et bonifier ce premier point pris en ramenant quelque chose de ce déplacement en Bavière. Augsbourg a donné certaines garanties dans la première demi-heure livrée face au Bayern, et face à un adversaire disputant le même championnat que lui, la réussite pourrait être au bout. Un match pour Sven Michel. Des buts, du spectacle, des espaces, comme un air de Buli en Fête.


Pronostic 2-2


VfB Stuttgart - Sport-Club Freiburg


Match entre sudistes que ce derby du Bade-Wurtemberg.


A la Mercedes Benz Arena, se jouera la suprématie footballistique du Bade-Wurtemberg


Balayé à Leipzig (5-1), Stuttgart a abandonné son fauteuil de leader. Guirassy a ouvert le score et Nübel a fait du Nübel à la sauce monégasque en précipitant le retour de l’adversaire. Le but casquette sur l’égalisation puis les quatre buts encaissés en 16 minutes ont dû lui faire mal, lui qui ne brille pas vraiment depuis au moins trois saisons. Certainement pas le meilleur moyen de retrouver la confiance, pourtant nécessaire à l’épanouissement footballistique d’un gardien censé incarner l’après-Neuer au Bayern. Et Stuttgart sans un bon gardien va se compliquer la tâche pendant la saison. Et c’est bien toute l’équipe qui a craqué, submergée par l’accélération saxonne en seconde période. Pas seulement le gardien. Côté mercato, avec l’arrivée effective du milieu Stiller (Hoffenheim) et son installation dans le double pivot avec Karazor (ce qui permettra à Millot de jouer plus haut, un peu comme un 10), le milieu de terrain constitué a pris la forme d’un football axé sur la possession et la domination alors que Sosa est annoncé du côté de Séville mais les finances espagnoles pourraient faire capoter le transfert (10 M d’euros demandés).


La belle histoire du week-end dernier nous est venue de Fribourg qui a fini par renverser le Werder Breme sur un but inscrit dans le temps additionnel par Max Philipp (0-1). De retour au club de ses premières années professionnelles et opposé à son dernier club fréquenté, le milieu de terrain de 29 ans est entré en cours de jeu et a délivré son équipe qui butait soit sur un Pavlenka chaud comme la braise soit sur les montants. Une superbe reprise de volée, comme un coup de canon, qui offre un succès étriqué permettant de rester au contact des équipes ayant enregistré deux victoires sur les deux premiers matchs.


Si le plan de marche de Streich est pour le moment respecté avec deux victoires, on attend davantage dans le jeu d’une équipe qui vise certainement l’Europe. Sebastian Hoeneß a réussi à insuffler une mentalité positive au VfB capable d’attaquer d’entrée Leipzig à Leipzig avec audace et envie. Sur ce derby, si le favori est clairement Fribourg, je crois Stuttgart capable d’enquiquiner le voisin et de prendre quelque chose lors de cette opposition..


Pronostic 2-2


Borussia Mönchengladbach - FC Bayern München


Ex-affiche mythique des années 70, le second visite le douzième. Le match que Lothar Matthaus, passé de Gladbach au Bayern avec perte et fracas, suivra avec grande attention d’autant plus que ces dernières années le Borussia a souvent accroché le Bayern.


Pour sa première à domicile sur le banc des Poulains, Seoane retrouvait son ancienne écurie, Leverkusen. Plutôt défensif en première mi-temps, le Borussia a cédé assez rapidement et n’a ensuite pu que constater la différence de niveau entre les deux équipes malgré des options tactiques beaucoup plu offensives à la sortie des vestiaires. Une défaite sans appel plus tard (0-3), où les ex Hofmann et Xhaka se sont montrés excellents, et c’est le FC Bayern qui se présente déjà alors que Gladbach enchaîne par une seconde réception consécutive. Et la tuile de la semaine avec la perte pour plusieurs mois de Jonas Omlin, gardien titulaire et nouveau capitaine, pour cause d’opération à l’épaule. Moritz (25 ans, un match de Buli il y a 4 ans et qui vient d’enchaîner deux saisons comme titulaire à Roda en Eredivisie et Viktoria Koln en 3.Liga) est pressenti pour prendre sa suite dans les bois. En commençant face au Bayern, on sera fixé sur son niveau réel.


Le Bayern s’est imposé face à Augsbourg (3-1) et a ainsi fait l’essentiel. D’abord plutôt bien contenus, les Bavarois ont ouvert le score sur deux coups du sort : d’abord sur un csc puis sur un pénalty transformé par Kane. En seconde mi-temps, les Munichois n’ont pas baissé de pied physiquement et marqué un second but par Kane, auteur de son premier doublé sous ses nouvelles couleurs. Installé dans un 4-2-3-1 dans lequel Gnabry a remplacé poste pour poste Musiala blessé, Munich doit encore progresser dans le jeu combiné et dans les automatismes avec son nouvel avant-centre. Avec un Sané retrouvé, le Rekordmeister engrange avant un mois de septembre autrement plus corsé (Leverkusen et Leipzig au menu). Pavard enfin parti à l’Inter Milan, on guettera le profil de la prochaine recrue (axial, latéral droit, piston ou sentinelle) avec intérêt.


Pour Mönchengladbach, cette rencontre face à un Bayern en reconquête s’apparente à une étape de haute montagne du BuliCircus. Une opposition déséquilibrée qui devrait donner une nouvelle interprétation de comment sortir avec deux défaites consécutives au compteur après avoir pourtant disputés à domicile deux matchs consécutivement. Les Bavarois visent la passe de trois et ont largement les moyens d’y parvenir. Comme je suis exigeant avec les meilleurs, j’attends une montée en puissance progressive des champions en titre. Kane va continuer à marquer lors d’une victoire toute en maîtrise.


Pronostic 1-4


Eintracht Frankfurt - 1. FC Köln


Le sixième accueille le quinzième.


Dans un match tristoune, et en infériorité numérique, l’Eintracht a ramené un point arraché in extremis de son déplacement à Mayence par l’intermédiaire de Marmoush buteur extra-time et auteur lui d’un match plutôt intéressant (1-1). A Francfort, la semaine a encore été dictée par le tempo du mercato. Car le milieu offensif danois Jesper Lindstrøm a rejoint les rangs du Napoli contre 35 M€ alors qu’en sens inverse, Chaïbi (Toulouse) est arrivé. Une actualité transfert qui prend une mauvaise tournure pour l’Eintracht : Kolo Muani qui veut rejoindre Paris s’est mis en grève (entraînement séché et forfait pour le match de Coupe d’Europe de ce jeudi). Pas sûr que ce coup de pression soit opportun pour obtenir gain de cause dans une équipe amoindrie si elle ne peut l’aligner (ou son remplaçant). Et entre ces différents mouvements, il y a deux matchs à préparer. Le retour jeudi soir en Ligue Europa Conference contre le Levski Sofia (aller en Bulgarie 1-1) et la réception de Cologne dimanche. Pas simple.


Après sa nouvelle défaite à domicile face à Wolfsbourg (1-2), Cologne démarre sa saison avec une seconde défaite consécutive. Semblant aussi consistant défensivement que la saison dernière, l’Effzeh semble surtout manquer de qualité offensive. Et pour ne rien arranger son attaquant Selke est sorti sur blessure (arrière de la cuisse droite) alors que son remplaçant Adamyan se cherche encore depuis son retour de blessure. Seule éclaircie offensive, le but inscrit par Waldschmidt et sa joie toute en retenue contre l’équipe qui le prête en ce moment même à Cologne. Ce but n’est pas consécutif à une action construite mais à un exploit individuel et une frappe aux 18 mètres. Baumgart a du travail et la tâche est importante pour parvenir à élever le niveau offensif de cette équipe.


L’Eintracht va connaître une fin de semaine importante entre clôture du mercato et éventuel avenir européen. Sans surprise, l’équipe n’est pas en place et son meilleur joueurcherche à forcer son départ en engageant un bras de fer pas forcément approprié. Pourtant, Francfort prend des points (une victoire, un nul). Jusqu’ici, Cologne n’a que mordu la poussière et cherchera à profiter de la fatigue liée à un jeudi soir européen pour engranger son premier point en Buli. Avec ses ingrédients habituels à base d’intensité et de courses, les joueurs de Baumagart chercheront à mettre du rythme. Un match que les deux équipes joueront pour ne pas perdre.


Pronostic 1-1


1. FC Union Berlin - RB Leipzig


Le leader accueille le huitième dans un match qui rappelle que le ballon roule aussi à l’Est.


Le FC Union Berlin est le nouveau leader de cette Bundesliga. Le club de l’est de Berlin prend goût aux honneurs, il faut dire que sa nouvelle victoire à Darmstadt (1-4) après le succès contre Mayence sur le même score confirme que les Eisernen sont sur la bonne voie pour réussir leur mutation offensive. Toujours aussi impressionnant sur coups de pieds arrêté, dans le jeu aérien et sur jeu rapide, Berlin a cette année des individualités qui sont dans le coup dès le début du championnat : Gosens tout juste arrivé de l’Inter Milan et qui découvrait la Bundesliga avec sa première titularisation a inscrit un doublé alors que Behrens a de nouveau fait trembler les filets d’une nouvelle tête sur corner. Victoire acquise au prix fort car Doekhi pommette fracturée sur le quatrième but qu’il marque de la tête et Becker sorti sur blessure (forfait confirmé - arrière de la cuisse, 3 à 4 semaines minimum et un transfert vers la Premier League anglaise envolé) sont très incertains pour la réception de Leipzig, ce qui serait une vraie perte pour l’Union. On suivra attentivement le sort réservé à Fofana, sorti à la 25ème : on oscille entre blessure, réaménagement tactique suite au rouge logique d’Aaronson dès la 25ème minute ou début d’une redistribution des cartes offensives. Côté rotation défensive, Urs Fischer a comme prévu fait tourner ses latéraux et avec le match de niveau international livré par Gosens, je doute que Roussillon démarre contre le RBL.


En remettant à sa place Stuttgart éphémère leader (5-1), Leipzig a remporté une première victoire qui s’est dessinée en deuxième mi-temps où les Saxons ont inscrit 4 buts en 13 minutes. Heinrichs, Raum, Kampl, Olmo, Simmons (1 but, 2 passes) et Openda ont tiré leur épingle du jeu. Avec une opposition berlinoise d’un autre calibre, le RBL va pouvoir de nouveau s’étalonner contre un leader qui sera certainement une équipe du haut de tableau de la présente campagne de Bundesliga. L’objectif restant d’enchaîner en ramenant quelque chose de ce déplacement dans la capitale.


Gros match en perspective entre deux équipes qui devraient finir dans les cinq premiers le 18 mai prochain. L’Union Berlin a dorénavant des arguments offensifs à présenter en complément de sa défense de fer. Leipzig a une nouvelle fois démontré qu’il possède dans ses rangs des joueurs capables dans un bon jour de mettre le feu à n’importe quelle défense. Le RBL a l’expérience alors que le FCU a la fougue et la fraîcheur de ces équipes qui découvrent de nouveaux horizons. Bien qu’affaiblie par les absences, prime à l’équipe qui accueille dans une opposition à ne pas manquer. Le vainqueur aura toute légitimité pour envisager le podium. Sommet de la journée.


Pronostic 2-2




03 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


On continue avec les actifs du Bayern et de Leverkusen, deux équipes qui seront favorites de leur match de championnat. Pour compléter notre armature fantasy, on regardera du côté de Dortmund qui reçoit Heidenheim, une nouvelle occasion pour les Schwargelben de briller et de rassurer.

Pour les recherches mesurées de différentiels, on peut se laisser tenter par Wolfsbourg et son buteur Wind qui ont le vente en poupe, grosse cote. Alors que les actifs de Mayence sont aujourd’hui délaissés, on peut commencer à y jeter un œil.


Et comme la semaine dernière, la bus team pour vous partager mes premières réflexions sur la composition de mon équipe fantasy.


Bus Team


3-4-3

Titulaires soulignés, joueur vedette en gras


Ulreich, Nicolas

Frimpong, Davies, Caci, Cartsensen, Süle,

Brandt, Hofmann, Wirtz, Svanberg, Mbamba

Kane, Haller, Boniface


IN : Nicolas (Gladbach), Caci (Mayence), Wirtz (Leverkussen), Svanberg (Wolfsbourg), Boniface (Leverkussen),


OUT : Blaswich, Traoré, Olmo, Grifo, Fofana


Trois options à l’arbitrage,

Si Traoré reste en défense alors Stage (Werder) arrive en milieu en lieu et place de Mbamba.

Si Smalcic remplace Traoré en défense, Mbamba reste au milieu.

Utiliser le dernier transfert sur Nicolas (Gladbach) en gardien (option actuelle).


Gardiens


Forcément


On repart avec le duo Blaswich (4,9, RB Leipzig) - Ulreich (5, Bayern).


Bon plan


Atubolu (7,2, Fribourg) reste toujours cet excellent rapport qualité/prix. Et en plus, il a rassuré pour sa découverte de la Bundesliga et garde les cages d’une équipe qui sait défendre.


Gros match en perspective pour Rönnow (9,5, Union Berlin) qui va devoir sortir le bleu de chauffe face aux attaquants du RB Leipzig.


Pour ceux qui ont Kobel (11,4, Dortmund), c’est le moment d’engranger.


En accueillant Darmstadt au faible jeu d’attaque, Hradecky (9,3 , Leverkusen), en promo, a le clean-sheet au bout des gants.


Pour le budget


Entre la paire Blaswich-Ulreich et le duo Schuhen (4,7, Darmstadt) et Müller (4,8, Heidenheim), qui gardent les cages des promus, vous avez le choix.


Risquette


Pavlenka (6,2, Werder) a été excellent alors que Casteels (10, Wolfsbourg) pourrait sortir son premier clean-sheet de la saison.


Nicolas (1, Mönchengladbach) devrait remplacer le titulaire Omlin blessé et opéré d’une épaule. Baptême contre le Bayern. S’il me reste un transfert sur les 5 de cette semaine, je le rentrerai comme second gardien pour gagner quelques liquidités.


Défenseurs


Forcément


On repart avec Frimpong (14,7, Leverkusen) et Davies (15,7, Bayern)qui comme prévu sont déjà incontournables.


Bon plan


Chez le Rekordmeister, un seul joueur nous fait de l’œil dans cette catégorie : le taux de propriétaire de Mazraoui (11,5, Bayern) devrait exploser car le latéral marocain va être le titulaire du poste de latéral droit avec le départ de Pavard. En tout cas, pour le moment. Après, soit une recrue arrive d’ici la fin du mercato soit Kimmich pourrait à l’occasion dépanner.


Je persiste à penser que le nouveau défenseur central équatorien Pacho (8,1, Francfort)et Maehle (8,2, Wolfsbourg) sont deux bons footballeurs. Reste à confirmer en Fantasy, ce qui n’est pas toujours la même chose. On conserve précieusement si on les possède.


Plus classique et certainement plus prometteur, on peut tenter Bensebaini (13,3, Dortmund), ce qui sera soit une déception soit un super-plan. Pas de demi-mesure avec une défense du Borussia pour le moment peu emballante.


Carstensen (5,1, Cologne) continue de nous séduire dans son rôle de milieu-joueur de côté. Et à ce prix là, il n’y a actuellement pas d’équivalent.


Equipe de la semaine, le Bayer offre plusieurs profils : Grimaldo (10,1 , Leverkusen) le latéral pourvoyeur de bons ballons offensifs, Tah en forme internationale en ce moment d’où son retour en sélection(8,4 , Leverkusen) capable de marquer sur coup de pied arrêté et de scorer défensivement par sa capacité à remporter les duels et Tapsoba (8 , Leverkusen), impérial défensivement.


Enfin, on regarde du côté de Mayence opposé à un Werder forcément impacté par le départ de son canonnier à une journée de la fin du mercato et qui a un calendrier favorable à négocier (Werder donc, Stuttgart, Augsbourg). Svensson gère l’état de forme et les blessures de son axe central, on regarde donc les latéraux Caci (7 , Mayence) et Mwene (6,2, Mayence).


Pour le budget


La liste des actifs peu chers et fiables (c’est à dire avec un temps de jeu conséquent et à moins de 5M) commence à sérieusement rétrécir.


Stenzel (4,1, Stuttgart) et Traoré (1, Heidenheim) jouent, ont joué et devraient être de nouveau titulaires. En l’absence du titulaire blessé (Vagnoman), le premier est latéral d’une équipe à priori joueuse alors que le second est titulaire en l’absence du titulaire blessé au sein d’une équipe promue et qui découvre la Buli.


Wittek (3,8, Bochum) a démarré mais est sorti sur blessure. S’il est en état de jouer, il sera titulaire mais Letsch ne prendra pas le risque de perdre ce joueur qui a stabilisé le flanc gauche de son arrière-garde. Son coéquipier Bernardo (3,3, Bochum), en promo, a également fait du bien en tant que troisième axial et devrait démarrer.

Bauer (2,8, Augsbourg) devrait enchaîner avec une nouvelle titularisation.


Titulaire le week-end, Klarer (4,1, Darmstadt) a été remplacé à la mi-temps. On regardera cette semaine quel sort lui sera réservé par son entraîneur Torsten Lieberknecht. On a conscience de la risquette.


Alors que Smolčić (3,4, Francfort), en promo, a fait son entrée dans le onze de départ de l’Eintracht et que sa bonne performance du week-end dernier peut laisser supposer qu’il en est capable si on lui donne sa chance. S’il parvient à se faire sa place, il peut être intéressant au long cours pour compléter avantageusement vos effectifs.


Risquette


On persiste avec Chabot (6,8, Cologne). Peut-être à tort pour celui qui a encore été le meilleur défenseur de son équipe.


Opposé cette semaine au FC Union Berlin, Henrichs (11,6 , Leipzig) est l’arrière à avoir si vous voulez intégrer la défense du RBL. En face, Doekhi incertain, on regarde Knoche (6,8, Union Berlin) car sans surprise Urs Fischer est parti pour jouer la rotation sur ses latéraux. Pour plus de prudence, on peut attendre la prochaine journée pour les rentrer. D’un autre côté, vous lisez la rubrique risquette….



Milieux


Forcément


Brandt (14,1 , Dortmund), en promo, surnage pour le moment dans le maussade début de saison du BVB. On lui conserve notre confiance et le fait qu’il soit en promo cette semaine est une aubaine si vous ne le possédez pas encore dans votre effectif.


Déjà excellent à Gladbach, Wirtz (14,7, Leverkusen) accueille Darmstadt. Ça peut faire mal


Bon plan


Sur ses premiers matchs, Hofmann (15,7, Leverkusen) est parti encore une fois sur des bases très élevées, de celles qui en font aujourd’hui le meilleur milieu du plateau Fantasy.


Moins en réussite, Grifo (15,6 , Fribourg) n’en est pourtant pas loin. Il sait qu’il a manqué de précision devant le but, pas vraiment une bonne nouvelle pour Stuttgart.


En forme, Svanberg (8,6 , Wolfsbourg), en promo, était déjà dans le radar la semaine dernière, cette semaine il est dans le PP. Moteur de ce Wolfsbourg qui réussit son entame de championnat, le milieu droit danois a de nouveau été le meilleur Loup du milieu de terrain, et de loin. En promo, il est intéressant d’autant plus que l’organisation tactique d’Hoffenheim pourrait lui offrir une grande liberté s’il joue de sa mobilité entre les lignes : par exemple, entre Bülter attaquant déporté sur le côté avec des obligations défensives et Akpoguma central gauche pas vraiment latéral. Et en ce jeudi soir, j’ai bien envie de lui faire de la place dans ma team. Différentiel.


Du classique avec Kimmich (15,3 , Bayern). Un peu cher, pas très glamour mais on sait ce qu’on achète.


Pour le budget


Dernier rescapé de la rotation défensive de Bo Svensson, Fernandes (2,8, Mayence) pourrait à son tour perdre sa place de titulaire en défense mais il a été le meilleur défenseur de son équipe. On surveille et on conserve celui qui est le meilleur qualité-prix de la catégorie.


Peu de points mais du temps de jeu :

Losilla (3,9, Bochum), Stage (4,1, Werder Breme) qui a un calendrier abordable


Une ribambelle de joueurs qui vont démarrer sur le banc et qui vont entrer en cours de jeu :


Titulaire au centre du terrain lors du dernier, Egloff (3,8, Stuttgart) a facturé une honnête prestation mais les recrutement de Stiller va le repousser sur le banc. Olesen (4, Cologne)est bien entré en cours de match, son refrain de la saison.

Beck (3, Heidenheim) et Röhl (2,8, Fribourg) sont resté sur le banc. Prudence, on allège et quitte à choisir on prend le second.


Bischof (3, Hoffenheim) est une pépite offensive qui devrait rentrer régulièrement en cours de match dans un rôle de dynamiteur-puncheur-passeur. A surveiller surtout avec des coéquipiers comme Kramaric, Berisha, Weghorst.


En raison de l’hécatombe de blessés dans son équipe, Kemlein (1, Union Berlin) sera le remplaçant numéro un sur les postes de milieux travailleurs et vu le style de jeu des Eisernen, il pourrait pointer le bout de son nez.


Avec l’absence de Ajorque, Gruda (1 , Mayence) devrait être sur la feuille de match et pourrait même faire ses débuts. Même si Weiper (6,1, Mayence) sera le joker numéro un et mérite toute votre attention.


Toujours Mbamba (1, Leverkusen) pour des raisons budgétaires. N’a pas encore foulé la pelouse, à la différence de son coéquipier Puerta (1, Leverkusen) entré à la 88’.


Risquette


Risquette du riche : de nouveau buteur, Olmo (14,5, Leipzig) va croiser le fer avec la défense du FC Union Berlin. Pas forcément le plus simple pour briller, le talentueux espagnol en est pourtant capable. Moins cher, plus jeune et tout aussi talentueux, son coéquipier néerlandais Simons (14,4 , Leipzig) a sorti son premier gros match sous ses nouvelles couleurs et correspond bien à la définition plus classique d’une risquette.


Stöger (8,2, Bochum) a marqué un superbe but à Kobel d’une superbe frappe limpide. Face à Dortmund, il a été le meilleur de son équipe et il joue ce week-end face à Augsbourg qui a déjà encaissé 7 buts (co-plus mauvaise défense). Pour aventurier.



Attaquants


Forcément


Auteur de son premier doublé en championnat, Kane (15,8, Bayern) est bien le buteur attendu. Indispensable à votre équipe.


Haller (14,2, Dortmund) est dans notre effectif depuis le début de saison. Jusqu’à présent plus que décevant, on lui laisse une dernière chance.


Bon plan


Dans le haut du panier cette semaine, on retrouve Boniface (12,6, Leverkusen) qui devrait démontrer face à Darmstadt qu’il a tout pour être un des tubes de la saison.


De nouveau buteur décisif buteur, Malen (14,4, Dortmund) a confirmé qu’il était aujourd’hui l’atout offensif numéro un du Borussia. Fiable et régulier, il en est à deux buts en deux matchs.


Wind (10,8, Wolfsbourg) est actuellement co-meilleur buteur de Buli avec 4 réalisations en deux matchs. Difficile d’ignorer la réussite actuelle d’un joueur en forme qui va affronter Hoffenheim dont la défense a jusqu’à présent encaissé deux buts par match.


Pour le budget


Il y a le low-cost Vilhelmsson (1,9, Darmstadt) mais bon.


Et puis il y a ceux qui prennent l’avion avec des miles, suffisamment pour fréquenter le salon du satellite M du terminal E : Sven Michel (5,3, Augsbourg) artille et bien.


Risquette


Il est chaud le Kevin. Typiquement le genre de gars qui peut planer, Behrens (9,4 , Union Berlin) enquille les buts de la tête. Un peu comme un certain François Denis à une lointaine époque des Rouge et Noir rennais. Je le crois encore capable de marquer de nouveau même face à la défense de Leipzig et son roc aérien Orban.


Parce qu’il a ouvert son compteur la semaine dernière et que les buteurs font des séries, Kramaric (12,3, Hoffenheim) pourrait être un puissant différentiel même si Wolfsbourg n’est pas facile à jouer en ce moment.


Bien que l’attaque du Werder est restée muette pour le moment, un artilleur de Brême pourrait se tenter. Et comme le duo s’est réduit maintenant à un solo, on mise sur le clubber Ducksch (10,9 , Werder) qui va dorénavant concentrer toute l’attention. Avec un calendrier à venir favorable (Mayence, Heidenheim, Cologne, Darmstadt, Hoffenheim), il y a de la place pour une belle série.


Et pour les aventuriers de la risquette, en visionnaire, on mise sur son coéquipier le Polonais Dawid Kownacki (7, Werder Breme) qui avec le départ de Füllkrug va intégrer le onze de départ, au moins ce week-end. La saison dernière, il a marqué 14 buts en 2.Buli sous le maillot de Düsseldorf.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page