top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 09 Player-Picks Bundesliga



Buli Circus Episode 09 – Plongées.


La couleur bleue était de sortie ce week-end. Apnée, profondeur, abysse, tout est bon pour visiter les fonds. Reste maintenant à remonter parce que la plongée, ça ne peut durer qu’un temps.


Les équipes de tête ont gagné et consolidé leur position : Leverkusen reste leader, un point d’avance sur Stuttgart et deux sur le Bayern et le Borussia. Dans le bas du classement, Augsbourg a réussit son choc psychologique en s’imposant à Heidenheim (2-5) pour la première de son nouveau coach alors que Cologne en gagnant son RheinDerby et par la même occasion son premier match de la saison quitte la dernière place. Mayence, nouvelle lanterne rouge, et Bochum avant-dernier s’affrontent ce week-end dans un match de la peur.


Rayon individualités, Guirassy a inscrit un nouveau but (son quatorzième en huit sorties) avant de sortir sur blessure (musculaire). Kane continue de pointer à chaque match (9 buts, 4 passes, 8 matchs). Les latéraux de Leverkusen, Frimpong et Grimaldo, éblouissent l’Allemagne et l’Europe . Jensen et Tietz (Augbsourg), Kainz (Cologne), Grifo (Fribourg) et Openda (Leipzig) ont joué un rôle primordial dans les succès de leur club.



De nouveau buteur à Berlin, Guirassy touché est contraint au repos forcé.


Petite sucrerie, le match Hoffenheim-Francfort aura vu les deux gardiens de but (Baumann et Grahl) offrir les deux premières passes décisives de la partie à leur attaquant de pointe sur du jeu long.


En Coupe d’Europe, le bilan à mi-parcours en Ligue des Champions est très satisfaisant (3v, 1d). Le Bayern, premier, devrait sortie ne tête de sa poule et donc se qualifier ainsi que le RB Leipzig, plutôt promis à la seconde place derrière le tenant du titre Manchester City. Dortmund, second, va devoir batailler pour poursuivre l’aventure européenne mais a le mérite d’avoir su donner les moyens d’être toujours en vie après deux déplacements peu évidents. Pour l’Union Berlin, les 3 défaites n’offrent que la dernière place et des regrets sur le déroulé des défaites. Mathématiquement, Braga n’est que trois points devant. Restent deux matchs de légende à disputer, soit la réception du Real Madrid et un déplacement au Stade Maradona de Naples, pour continuer à rêver à un improbable printemps européen.


En Ligue Europa, Fribourg est en ballottage favorable derrière West Ham alors que Leverkusen devrait sortir en tête de sa poule.


En Ligue Europa Conférence, l’Eintracht Francfort devrait sortir des poules derrière le PAOK.


C’est donc un bilan d’ensemble encourageant puisque la Bundesliga devrait pouvoir compter sur six représentants de son football lorsque les compétitions européennes vont offrir au printemps prochain le sel de ses compétitions à ses prétendants (2 LDC, 3 LE, 1 LEC).




Au menu de l’étape 9 du Buli Circus, de belles affiches entre équipes du bas de tableau dont un match de la peur entre les deux derniers du classement qui vaudra le coup d’œil, un derby du Bade-Wurtemberg et un dimanche de costaud avec une double confrontation entre équipes européennes.



Retrouver le Buli Circus sur notre site: https://www.fantasy-coach.fr/bundesliga

Et pour suivre l’actu de la Buli : https://twitter.com/RwanoBreizh



VfL Bochum 1848 - 1. FSV Mainz 05


Sommet des profondeurs du classement, le dernier accueille l’avant-dernier. Deux points d’écart.


Défait à Fribourg (2-1) sans avoir démérité, et avec au passage une somptueuse reprise de volée du portugais Paciencia qui a inscrit là son premier but sous le maillot du VfL et en même temps le plus beau de cette huitième journée, Bochum doit reprendre le grignotage de points qui doit lui permettre de renouveler son bail dans l’élite. En mission.


Battu à domicile par un FC Bayern impliqué (1-3), Mayence est la nouvelle lanterne rouge de Buli. Il y a urgence de prendre des points pour s’éviter une remise en cause sportive trop violente car ce début de saison raté doit interroger les dirigeants du M05. Dernier avec deux petits points en huit rencontres (deux nuls, un à domicile, un à l’extérieur), tout est dit.


Confrontation directe très importante pour ces deux équipes qui sont les deux dernières au classement et qui sont aussi celles à ne pas avoir encore gagné cette saison. Pour entrevoir le maintien, Bochum sait par expérience qu’il doit être fort à domicile alors que Mayence ne s’attendait certainement pas à devoir lutter pour ne pas descendre. La défaite d’un des deux protagonistes entraînera probablement une secousse chez le perdant. Attention, match à forte tension entre deux défenses qui prennent des buts (43 buts encaissés à elles deux) ! Le VfL, à domicile, partira favori de ce match de la peur.


Pronostic 2-1



FC Bayern München - SV Darmstadt 98


Le troisième accueille le douzième. Match déséquilibré sur le papier.


Vainqueur à Mayence à la faveur d’un match appliqué et sérieux (1-3), le FC Bayern reste invaincu et occupe la troisième place. Dans la position du chasseur en championnat, les Bavarois braconnent également le gros gibier en Ligue des Champions avec cette précieuse victoire ramenée mardi de Galatasaray (1-3), après avoir été quand-même bien secoués par les Turcs en première période. Premier de sa poule, le FCB entre aperçoit déjà les huitièmes de finale. A noter que Goretzka est absent pour cause de fracture à la main. En prévision du Klassiker le week-end prochain à Dortmund, certains éléments devraient avoir du temps de jeu (Mazraoui, Müller, Tel, Choupo) car l’absence de profondeur de l’effectif est dorénavant la vraie contrainte du moment pour Tuchel (surtout sur les postes à vocation défensive).


Darmstadt a rendu les armes après une honorable lors de la réception du RB Leipzig (1-3). Une défaite logique qui laisse le SVD dans le ventre mou du classement alors que ce profile un périlleux voyage en Bavière. Deuxième match successif contre des équipes participant à la Ligue des Champions, c’est aussi l’occasion pour les Lilies de s’étalonner.


En restant impliqué dans sa gestion du match, le FC Bayern ne devrait pas rencontrer de difficultés majeures pour battre Darmstadt, un promu consciencieux mais limité. Application professionnelle attendue de la meilleure attaque (26 buts pour) face à la plus mauvaise défense (22 buts contre).


Pronostic 4-0



Borussia Mönchengladbach - 1. FC Heidenheim 1846


Treizième contre onzième, un point les sépare.


Battu à Cologne dans le RheinDerby (3-1), Mönchengladbach dispose avec la réception du promu d’une possibilité de renouer avec la victoire. Face à un concurrent direct pour le maintien, le BMG doit s’affirmer à domicile et remporter une première victoire devant son public. Ce sera sans son défenseur japonais Itakura forfait pour plusieurs semaines (opération de la cheville, retour espéré fin novembre), Friedrich prenant le relais en défense centrale.


Devant avec deux buts d’avance au bout de vingt minutes de jeu, Heidenheim a mordu la poussière lors de la réception d’un Augsbourg réaliste et très efficace en première mi-temps et au-dessus en seconde (2-5). Une déconvenue regrettable car elle relance un adversaire direct dans la course au maintien et rappelle aux protégés de Schmidt qu’ils n’ont en fait aucune marge de manœuvre sur la concurrence. Relâchement interdit sous peine de sanction immédiate.


Match ouvert entre deux équipes qui ont des qualités techniques à proposer en phase de possession. Gladbach cherchera à remporter une première victoire devant son public tandis que Heidenheim voudra au contraire gagner une première fois à l’extérieur. Un but précoce pourrait débrider cette opposition qui devrait être agréable à suivre. Des buts et une course-poursuite dont les Poulains pourraient bien sortir vainqueurs.


Pronostic 3-2



SV Werder Bremen - 1. FC Union Berlin


Match serré avec la réception du quatorzième chez le quinzième, même nombre de points.


En ne jouant que le premier quart d’heure, et encore sur des contre-attaque, un Werder Brême inoffensif s’est logiquement incliné à Dortmund (1-0) sur un mouvement offensif de classe sur lequel la défense n’est pas exempte de toute reproche (Veljkovic sort de la ligne et libère un espace dans lequel Brandt s’engouffre, Weiser ne suivant pas Brandt qui piquera son ballon pour marquer). Dommage car les Werderaner avaient preuve de solidarité jusqu’à cette fatidique erreur. L’absence de révolte après l’ouverture du score et un coaching bien tardif n’ont pas aidé à renverser la vapeur. Pourtant ce Dortmund là était prenable.


Nouvelle désillusion pour le FC Union Berlin fessé à domicile par un détonnant Stuttgart (0-3). Pourtant les Berlinois ont déployé leurs efforts pour tenter d’enrayer cette spirale négative qui les aspirent vers les abysses du classement. Dans la composition d’équipe d’un Urs Fischer resté fidèle au 3-5-2 : en défense, retour aux fondamentaux avec la titularisation du classique trio axial (Bonucci benched) et des pistons de métier, au milieu association de trois travailleurs et une innovation en attaque avec le duo de trentenaire Behrens-Volland. Sur le terrain en mettant hors jeu Guirassy sorti sur blessure. Rien n’y a fait, la défense des Eisernen devient à l’évidence une passoire pour les visiteurs du Stadion An der Alten Försterei et ce quelque soit l’adversaire (8 buts encaissés, 0 inscrit lors des trois dernières réceptions). La réception mercredi du Napoli est venue assurer que cette immiscion à la table des cadors européens a bien quelque chose d’exceptionnel : nouvelle défaite devant le réalisme napolitain qui marque sur sa seule frappe cadrée du match et ce malgré une belle ambiance au Stade Olympique (0-1). Dernier de sa poule, la poursuite au printemps de cette aventure européenne de l’Union s’écrit maintenant en pointillé. Pour ce déplacement à Brême, absences de Doekhi et Juranovic (blessures) alors que Fofana est suspendu par le club (sanction disciplinaire suite à son attitude déplacée lors de son remplacement en Ligue des Champions).


Le Werder s’est enfoncé au classement avec cette troisième consécutives. A domicile, les Werderaner ont pris jusqu’à présent leurs points (2v, 2d) du championnat. Grosse pression sur le club (dirigeants, entraîneur, joueurs), défaite quasi-interdite.

Le FC Union Berlin, journée après journée, sombre avec une régularité dans l’enchaînement des défaites. Même si les supporters font bloc derrière leur équipe, une nouvelle défaite à Brême prendrait une tournure des plus fâcheuses pour le projet berlinois et singulièrement pour la saison actuelle.

Match à enjeux entre deux équipes bien malades en ce début de saison. Une des deux a l’occasion de s’offrir un bol d’air frais, on peut donc s’attendre à un match engagé. Malheur au vaincu.


Pronostic 1-2



FC Augsburg - VfL Wolfsburg


Le dixième accueille le neuvième, quatre points d’écart.


Augsbourg s’est imposé à Heidenheim pour la première de son nouvel entraîneur Thorup dans un scénario complètement fou (2-5). Mené de deux buts au bout de vingt minutes, le FCA s’est révolté et est rentré aux vestiaires avec une avance plutôt heureuse d’un but à la mi-temps. Et pour donner de l’ampleur à cette première et belle victoire à l’extérieur, le FCA a inscrit deux nouveaux buts en seconde période pour transcrire une supériorité logique. Une première qui demande confirmation.


Défait lors de la réception du leader Leverkusen (1-2), Wolfsbourg n’a pas démérité en se créant notamment de véritables occasions de revenir avec le point du nul pendant les arrêts de jeu. Mais le gardien adverse et la réussite fuyant des Loups en ont décidé autrement. Amère mais défaite logique face au leader après avoir fait jeu égal en première période avant de baisser de niveau en seconde mi-temps. Avec 4 victoires et 4 défaites, Wolfsbourg ne fait pas pour le moment dans la demi-mesure.


Match à l’affiche surprenante entre deux équipes qui se suivent au classement. Annoncé en crise, Augsbourg vient de changer d’entraîneur et remporte à l’extérieur une improbable victoire éclatante qui permet au club de se cacher en haut du ventre mou du championnat. Alors que Wolfsbourg qui donne l’impression de réussir son début de saison est déjà largué par le leader (à 10 points) tout en restant à portée de fusil de l’Europe (à 3 points). Une opposition qui pourrait être serrée et nous offrir un de ces matchs à buts dont la Bundesliga a le secret. Augsbourg pour prolonger la magie du déclic psychologique ou les Loups qui voudront reprendre des points sur un tableau de marche quelque peu chahuté par les derniers résultats ? Un match à sensation.


Pronostic 3-3



VfB Stuttgart - TSG Hoffenheim


Derby du Bade Wurtemberg, le second reçoit le sixième, six points d’écart et 60 kilomètres à vol d’oiseau. C’est le Angelo Stillerissico, milieu de terrain passé cet été du TSG au VfB.


Une nouvelle fois surprenant, Stuttgart s’est imposé à Berlin avec la manière en faisant exploser la défense réputée de l’Union (0-3). Trois buteurs différents dont l’ouverture du score par l’incontournable Guirassy qui est sorti sur blessure (ischios-jambier gauche, plusieurs semaines out). La vie sans son incroyable buteur va commencer et je crois parfaitement le VfB capable de trouver des solutions internes à cette absence préjudiciable mais momentanée (une pièce sur Undav, attaquant talentueux qui va être provisoirement le numéro un de la ligne d’attaque ). Finalement, c’est un peu comme un moment révélation pour les Souabes.


Retourné à domicile par Francfort (1-3), Hoffenheim a pêché par la faute d’une défense trop légère. Matarazzo a sorti Brooks à la mi-temps puis Szalai plus tard mais le mal était déjà fait et le score déjà acquis. La dernière fois que le TSG avait perdu à domicile, il avait su rebondir en s’imposant immédiatement à l’extérieur. C’était à Brême. Là, le défi s’annonce être d’une autre ampleur. Kramaric toujours absent, Beier qui a encore marqué (6 buts en 8 matchs) sera à la pointe de l’attaque des Kraichgauer. Un début de saison fracassant qui lui a valu une prolongation de contrat avec revalorisation salariale et la tête d’affiche de l’étape 9 du Buli Circus.


Sémillant deuxième avec un démarrage historique, Stuttgart joue le haut de tableau en ce début de saison et tient pour le moment la comparaison avec les cadors. L’absence de Guirassy pour cause de blessure est un vrai test pour le collectif du VfB. Ragaillardi après sa douzième place de l’année dernière, Hoffenheim fera le très court déplacement avec la ferme ambition d’enrayer la folle ascension du voisin. On scrutera la composition défensive du TSG. Un match forcément très particulier pour les deux entraîneurs qui ont tous les deux connu des histoires malheureuses sur le banc de leur adversaire respectif. Tous les ingrédients pour que la rivalité réelle entre ces deux clubs nous offre un match homérique.

Peut-être l’affiche la plus excitante de la journée entre un VfB dominateur dans sa Mercedes-Benz Arena (4 victoires à domicile en 4 matchs) et un TSG très à l’aise loin de ses bases (4 victoires à l’extérieur en 4 matchs). Choc croustillant entre deux équipes en forme.


Pronostic 2-1


Matarazzo et Hoeness, les deux ont entraîné ces derniers mois Hoffenheim et Stuttgart.


RB Leipzig - 1. FC Köln


Le seizième se déplace chez le cinquième. Match piège.


Très déçu par son match nul concédé à domicile la semaine dernière face à Bochum, le RB Leipzig est venu s’imposer à Darmstadt (1-3) avec l’implication nécessaire face à un adversaire valeureux et non résigné. Cinquième à cinq points de la tête, le rythme des meilleurs ne souffre d’aucun relâchement. Mercredi, victoire en Ligue des Champions lors de la réception de l’Etoile Rouge Belgrade (3-1) dans un match pas aussi simple à gagner que le laisse supposer le score. Un pas important vers la qualification et une occasion pour Rose qui a donné du temps de jeu à des éléments qui jouaient moins ces derniers temps(Baumgartner, Werner)ou qui sont de retour de blessure (Olmo, Klostermann).


Belle émotion palpable chez l’entraîneur Baumgart, visiblement soulagé, au coup de sifflet final du derby remporté : son Cologne s’imposant dans une grosse ambiance contre le voisin Mönchengladbach (3-1) avec un doublé inscrit sur pénalty par Kainz. Les chœurs de la chorale du RheinEnergyStadion ont enfin pu résonner dans la ville cathédrale de cette première victoire en Buli. L’Effzeh espère avoir lancé sa saison. Sacré défi en perspective pour le nouveau barragiste que de ramener un petit quelque chose de ce déplacement en terre saxonne.


A domicile, Leipzig a déjà lâché quelques points (2v, 2n). Un bilan pas en corrélation avec les hautes ambitions de la marque au taureau rouge. Revigoré avec ce premier succès, Cologne a en tête l’exemple de Bochum et viendra crânement jouer sa chance dans un match à priori déséquilibré. Pour le RBL, la victoire est impérative pour continuer de coller au rythme des meilleurs et reste, même un lendemain européen, la seule ligne d’horizon.

Face à une équipe qui a joué en milieu de semaine, le jeu physique et intense de la bande à Baumgart pourrait bien enquiquiner aux entournures le gang de Rose. Accroché.


Pronostic 2-1



Eintracht Frankfurt - Borussia Dortmund


Le septième reçoit le quatrième, à sept points. Match d’européens.


Longtemps inoffensive, l’Eintracht Francfort a surpris Hoffenheim (1-3), un succès mérité avec notamment trois nouveaux buts inscrits par trois buteurs différents (soit cinq buts inscrits sur les deux derniers matchs et sur un total de neuf buts marqués). Si les Aigles conservent une défense hermétique et trouvent enfin l’efficacité offensive qui leurs faisaient plutôt défaut jusqu’à présent, cette équipe va devenir sérieusement enquiquinante à affronter. Jeudi soir, en Ligue Europa Conférence, l’Eintracht Francfort a cueilli les Finlandais du HJK avec un set à zéro (6-0). Une mise en jambe parfaite pour (re)donner confiance au potentiel offensif de l’équipe.


Un délice de passe de Can pour un piqué tout en subtilité de Brandt qui fêtait son trois-centième matchs de Bundesliga à 27 ans (seuls deux joueurs ont atteint ce total à un âge plus précoce- Karl-Heinz Körbel et Eike Immel), c’est donc ce mouvement de classe qui aura suffit pour que Dortmund batte le Werder Brême (1-0) et enchaîne sur une cinquième victoire consécutive en Bundesliga. Vendredi soir, après ce match d’ouverture, le Borussia était leader. Comme pour se rappeler aux bons souvenirs de certains. Message reçu ? Quatrième à deux points du leader, les Marsupiaux sont décriés mais sont là. Comme en Ligue des Champions d’ailleurs puisque la victoire ramenée de haute lutte de Newcastle (0-1) est le résultat d’une belle performance collective et permet aux Schwarzgelben de croire en leur chance de qualification. Tout reste à faire dans ce groupe de la mort (PSG, Milan, Newcastle). A noter que Brandt (alerte musculaire) était forfait en Angleterre. Terzic devrait utiliser sa profondeur de banc pour contrer son hôte qui a une profondeur d’effectif plus limité et qui aura un jour de repos en moins.


Match entre deux équipes ambitieuses dont la qualité de jeu produite n’emballe pas grand monde mais qui finalement ont un début de saison permettant de rester alignées avec les plus hautes ambitions exprimées cet été. Ne pas s’attendre à un match débridé même si les grandes envolées offensives sortent parfois des rencontres les plus improbables. Entre un Francfort versatile, très difficile à prévoir et un Dortmund laborieux, capable de gagner sans bien jouer et toujours invaincu : on botte en touche. Match nul étriqué 1-1, avec un avantage aux points aux Noir et Jaune.


Pronostic 1-1



Bayer 04 Leverkusen - Sport-Club Freiburg


Le leader accueille le huitième, à neuf points. Matchs entre européens.


Le Bayer Leverkusen s’est employé pour repartir de Wolfsbourg avec les trois points de la victoire (1-2), à l’image de la double parade en fin de match du gardien Hradecky. Un nouveau test réussi pour le leader de la Bundesliga dont le duo de latéraux Frimpong-Grimaldo n’en finit pas de rouler sur les défenses qui essaient de s’opposer. Jeudi soir, en Ligue Europa, un Bayer mixte (Hincapié, Andrich, Tella, Adli titulaires) a balayé les Azéris de Qarabag (5-1), avec une doublette de gala Wirtz (1 but, 3 passes) – Grimaldo (2 buts, 1 passe). Force collective impressionnante.


En Forêt Noire, quand Grifo va, tout va : dans le sillage de son Italien une nouvelle fois déterminant (1 but, 1 passe), Fribourg s’est imposé à domicile face à Bochum (2-1). A voir la joie du coach Streich au coup de sifflet final, on mesure qu’en ce moment, les Breisgauer donnent l’impression de marcher sur un fil et n’ont finalement pas tant de marge que cela sur des adversaires présumés bien plus faibles. Jeudi soir, Fribourg s’est déplacé en Serbie pour y renverser le TSC Bačka Topola (1-3), avec un triplé de Grifo et les sorties sur blessure de Sallai et Philipp.


A domicile, le Bayer réalise un carton plein (4 victoires) et compte bien continuer sur sa lancée. Comme après chaque rencontre européenne, Xabi Alonso devrait procéder à un très léger turn-over des éléments les plus sollicités ces dernières semaines et qui permet de garder l’ensemble de l’effectif concerné. En ce début de saison, le parcours de Fribourg à l’extérieur est très moyen (1v, 1n, 2d) et l’équipe est plutôt en recherche d’un match référence loin de ses bases. Pas vraiment sûr que la BayerArena soit l’endroit idéal pour ça. Et attention aux courants d’air sur les côtés, les deux latéraux (Frimpong et Grimaldo) décoiffent !


Pronostic 3-0



09 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA



Dans une semaine de Coupes d’Europe et avant le second tour de la DFB Pokal qui aura lieu la semaine prochaine, cette neuvième journée pourrait marquer un premier tournant dans la saison puisque si le Bayern dispose d’une rencontre largement à sa portée, les autres équipes de tête se voient proposer des oppositions qui sur le papier sont loin de se présenter comme des formalités.


On ciblera donc prioritairement les actifs du Bayern Munich puis, à un moindre niveau, ceux du RB Leipzig. La blessure aux ischios de Guirassy obligeant les managers à revoir leur ligne d’attaque.


La semaine dernière, le choix du capitanat est venu rappeler aux managers fantasy l’importance de bien choisir. Et de s’appliquer pour cette phase du jeu qui permet de faire des écarts au classement général.


L’équipe du week-end dernier (spieltag 8)






Bus Team (maj le 27/10/2023, 14h00)


Plutôt en 4-3-3

Titulaires soulignés, joueur vedette en gras


Müller, Nicolas

Frimpong, Davies, Grimaldo,Raum, Maehle

Musiala, Hofmann, Simons, Gruda, Jeong

Openda, Kane, Boniface


IN

Maehle, Gruda, Jeong, Boniface


OUT

Traoré, Reitz, Beste, Guirassy



Gardiens


Forcément


Avec la réception de Heidenheim dont les attaquants sont les meilleurs joueurs de l’équipe, Nicolas (1 Mönchengladbach)a l’occasion de briller. On en profite.


Bon plan


Face à Cologne et à son attaque plutôt silencieuse, Blaswich (5,4 Leipzig) a une belle occasion de sortir un clean sheet.


Neuer (11,2 Bayern) est de retour dans les cages bavaroises. Un investissement d’avenir, non ?


Pour le budget


Avec les absences de plusieurs habituels titulaires (Pavlenka, Casteels), de nouvelles options moins chères s’offrent à nous dans les choix bon marché.


Zetterer (1,4 Werder) a été séduisant contre Dortmund et face aux attaquants berlinois qui ne sont pas très heureux depuis le début de saison, il a une nouvelle occasion de démontrer ses talents.


Contre Leverkusen ,Pervan (3,3 Wolfsbourg)n’a pas ébloui. Loin de là. Seconde chance contre Augsbourg, un adversaire d’un moindre calibre que le leader.


Risquette


Plutôt bon gardien fantasy, Riemann (7,9 Bochum) va jouer une série de trois matchs (Mayence, Darmstadt, Cologne) dans lesquels sa performance individuelle sera importante dans la destinée de son équipe. Il ouvre le bal avec la réception de Mainzers bons derniers du classement général.


Comme toute sa défense, Müller (4,2 Heidenheim) a été décevant le week-end dernier. Face aux Poulains, il fera tout son possible pour ne pas repartir chocolat de Gladbach.


Dahmen (5,5 Augsbourg, en promo), capable de priver un club d’un titre qui lui tend les bras, doit montrer et démontrer que les Bavarois ont eu raison de lui confier la garde des cages.


Défenseurs


Forcément


Le gaucher Grimaldo (12 Leverkusen) et le droitier Frimpong (16,1 Leverkusen) adorent martyriser les défenses de Buli qui se présentent. Aucune raison que cela change cette semaine.


Bon plan


Autre duo de latéraux qui font envie, Raum (10,9 Leipzig, en promo) et Henrichs (12 Leipzig) sont très performants et disposent d’un calendrier beaucoup plus favorable d’ici la prochaine trêve internationale.


En recevant le promu Darmstadt, les défenseurs bavarois sont à rechercher. En priorité, Davies (15,9 Bayern) qui a le plafond fantasy le plus élevé, Mazraoui (11,8 Bayern) qui est le différentiel de la ligne alors que le duo Kim (12,4 Bayern) et de Ligt (11,7 Bayern) fait en général leurs points.


Excellent depuis son arrivée en Buli, Maehle (8,1 Wolfsbourg) se déplace à Augsbourg dont le jeu défensif sur les côtés n’a pas pleinement convaincu. A lui de prendre ces espaces.


Pour le budget


Pilier de la rubrique, Traoré (1,1 Heidenheim) a signé une passe décisive la semaine dernière.Son coéquipier Maloney (3,4 Heidenheim) jouant toujours comme milieu défensif dans ledouble pivot.


Risquette


Stenzel (4,5 Stuttgart) a perdu les faveurs d’Hoeneß qui a préféré aligner Rouault (7,3 Stuttgart) dans le couloir droit. L’ex-toulousain s’est parfaitement acquitté de sa tâche et devrait de nouveau commencer.


Dans un match qui promet de sérieux duels avec Boniface, Ginter (11 Fribourg) est une belle risquette.


Intéressant à Newcastle (quelle percussion sur le but, sans parler de la justesse de son centre en retrait), Schlotterbeck (11,7 Dortmund) reste imprévisible. Capable de tout, et souvent au sein d’une même rencontre, ce joueur est étonnant. Un peu comme les attaquants de l’Eintracht donc avec un alignement des planètes, ça peut pointer !


Dans le match de la peur, Caci (6,5 Mayence) pourrait faire des retours fantasy des deux côtés du terrain.


Netz (6,6 Mönchengladbach) doit confirmer les espérances entrevues sur certains matchs. Régularité demandée.


Milieux


Forcément


Avec son bon début de saison, Xavi Simons (15,4 Leipzig)a réussi à faire oublier les départs de Nkunku et Szoboszlai. Une vraie gageure. Attention quand même, considérant qu’il a beaucoup depuis le début de la saison en sélection et en club, son entraîneur Rose pourrait être susceptible de le ménager en prévision des prochaines échéances.


Dans un Bayern à l’effectif clairsemé, Musiala (15,3 Bayern) enchaîne les matchs et les bonnes performances. Un must have.


Bon plan


Kimmich (16,2 Bayern) reste cher mais apporte de la qualité à votre milieu de terrain. Fiable te rarement décevant d’un point de vue fantaisiste.


Programme copieux pour le Werkself, Xabi Alonso va gérer le temps de jeu de Wirtz (15,7Leverkusen) qui a signé 70 minutes de très haute volée en Ligue Europa. Donc à choisir, on s’oriente vers Hofmann (17Leverkusen) qui d’un point de vue fantasy est passé au travers la semaine dernière mais reste un actif de valeur.


Pour le budget


Gruda (1,7 Mayence) confirme de sortie en sortie qu’il a quelque chose. Ici, on y croit depuis la saison dernière. Le meilleur rapport qualité prix de la catégorie.


Reitz (2,1 Mönchengladbach)est titulaire pour la réception d’Heidenheim.


Jensen (4,1 Augsbourg) est un milieu axial, il a été décalé couloir droit par Thorup. Avec succès (2 passes décisives).


Avant de briller en veste de costume les jours de matchs, Thorup travaille à l'entraînement ses inspirations. Pas de secret, le travail paie.


Stage (4,1 Werder, en promo) devrait être mis à contribution contre le milieu des Eisernen. A lui de prendre sa chance.


Stiller (5,6 Stuttgart) jouait la saison dernière à Hoffenheim. Un match pour lui.


Risquette


Premier match sans Guirassy pour Führich (9,6 Stuttgart, en promo)qui a l’occasion de prendre ses responsabilités et de montrer et démontrer que son nouveau statut d’international n’est pas usurpé.


Huitième milieu fantaisiste par son total actuel de points, Stöger (9,4 Bochum) est souvent dans les bons coups lorsque le VfL performe.


Honorat (12,1 Mönchengladbach) et Beste (8,5 Heidenheim) vont se retrouver face à face dans le couloir. Leurs deux équipes respectives misent sur leur créativité pour performer offensivement. Match dans le match.

News du vendredi, Beste a pris un coup sur la cheville à l’entraînement et est incertain. Une présence/absence qui pourrait bien changer la donne de cette confrontation.


Un peu plus fun, le retour d’Olmo (Leipzig 14,3) au sein du RBL. Surtout que Rose va vouloir ménager les éléments les plus utilisés et donner du temps de jeu à l’Espagnol afin que son meilleur joueur retrouve le rythme qui était le sien avant blessure. Il pourrait même débuter.



Attaquants


Forcément


Guirassy forfait, le prince Kane (17,1 Bayern) est incontournable. Il est au centre d’un trident offensif qui semble avoir trouvé ses repères avec le meilleur joueur allemand du moment Leroy Sané (16,6 Bayern) dans le couloir gauche alors que Coman (13,8 Bayern)qui joue lui à droite est très en forme en ce moment.


Je crois en Openda (15,2 Leipzig) et son impressionnante régularité (6 buts, 2 passes, 8 matchs). Difficile de s’en passer cette semaine.


A la pointe du Bayer, Boniface (14,4 Leverkusen) bénéficie de moult occasions de faire tourner son compteur, même si sa marge de progression reste encore importante (efficacité, altruisme...).



Bon plan


Le vrai outsider du week-end, celui qui me fait hésiter cette semaine, c’est Wind (11,9 Wolfsbourg) : face à la défense d’Augsbourg, il pourrait se régaler.



Il brille en sélection et joue son ancien club : Füllkrug (14,4 Dortmund) a tous les atouts pour faire trembler les filets dans ce match qu’il a forcément cocher. Différentiel.


Poulsen (10,1 Leipzig) est toujours là et le style de Darmstadt devrait lui rappeler ses premières années au RBL. Canal historique.


De semaine en semaine, Demirovic (10,7 Augsbourg) confirme. Joueur sous-côté.



Pour le budget


Beier (6,8 Hoffenheim) est la révélation offensive du moment chez les jeunes pousses de Bundesliga. On devrait le voir dans la prochaine liste de Nagelsmann : peut-être prématuré mais entre la pénurie d’attaquant allemand de grande qualité et la dictature de la forme du moment, une sélection serait logique.


Six buts en huit matchs, ça plane pour Maximilian Beier.


Dinkçi (4,9, Heidenheim) et son jeu en percussion pourrait trouver à Gladbach les espaces qui lui permettent de s’exprimer.


Si l’Union Berlin sombre de nouveau sur les bords de la Weser, le malheur pourrait bien venir de Njinmah (2,8, Werder-Brême). Un attaquant à placer dans votre radar.


Risquette


Le Breton est têtu dit-on, et pas qu’ à Montpellier n’est-ce-pas Robin (excellent rédacteur des PP Ligue 1 et accessoirement "éphémère" leader de notre League avant qu’Arthur excellent expert de PL ne le dépasse dans les semaines à venir ?) : aussi, on retente le duo Pléa (10,1 Mönchengladbach, en promo) et Cvancara (12,1 Mönchengladbach) qui, opposés à la défense de Heidenheim, ont une très belle occasion de faire trembler les filets.


Formé en Bretagne donc quasi Breton, le meilleur super-sub tout championnat confondu : Tel (8,1 Bayern, en promo), abonné au banc alors qu’il mériterait de démarrer au moins une fois.


Paciencia ((6,1 Bochum) s’est rappeler à notre bon souvenir en inscrivant un but somptueux d’une magnifique reprise de volée. Mayence et sa défense en carton pour confirmer ce retour sous les projecteurs.


Enfin, le remplaçant naturel de Guirassy dans l’effectif du VfB est Undav (8,7 Stuttgart). Lui joue gros car l’Europe du football va scruter la feuille de match...Action garçon !


Posts récents

Voir tout
bottom of page