top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 14 Player-Picks Bundesliga

Dernière mise à jour : 11 déc. 2023



Buli Circus Episode 14 – En quête d’absolu.



Les leaders ralentissent, le vrai à Dortmund et son second neutralisé par la neige.


Un classement en trompe l’œil puisque les Bavarois du Bayern sont potentiellement les grands gagnants car ils seront les nouveaux leaders en cas de victoire lors du match reporté. Parmi ceux qui font immédiatement la bonne opération au classement, Stuttgart et Leipzig gagnent tout comme Cologne qui quitte la dernière place. Une catégorie où on retrouve aussi le trio Augsbourg, Mönchengladbach et Bochum, bien parti pour passer une saison plus stimulante que prévue.


Au fond du classement, l’Union Berlin, sauvé par la neige, retrouve malgré tout la lanterne rouge pour le premier match sur le banc de son nouvel entraîneur Bjelica. Alors que Mayence connaît sa première défaite depuis le changement d’entraîneur et redevient relégable.


La Pokal a pimenté le milieu de semaine. Sensation de la coupe, le pensionnaire de 3.Liga Sarrebruck continue de couper les têtes puisque, après le Bayern surpris au tour précédent, c’est l'Eintracht Francfort qui est tombé dans la Sarre (2-0). Si Mönchengladbach aimerait certainement s’offrir un quatrième trophée (1960, 1973, 1995), Leverkusen et Stuttgart qui a éliminé Dortmund deviennent logiquement les deux favoris encore qualifiés pour la suite de la compétition. Alors que la 2.Bundesliga envoie le plus gros contingent de représentants en quart de finale (St Pauli, Düsseldorf, Kaiserlautern, Hertha Berlin), cette édition tend les bras aux derniers cadors encore en vie.


En 2.Bundesliga, la ville de Hambourg captait toute l’attention du week-end dernier puisque son derby opposait les deux meilleures équipes du championnat : le premier Sankt Pauli recevait le second le Hamburger Sport-Verein. Une rivalité cette année autant sportive qu’idéologique. Un partage des points (2-2) avec des Pirates menant de deux buts à la mi-temps (quel csc stylé de Heier Fernandes avec un cachou dévissé pleine balle dans sa propre cage) avant que le HSV n’apprivoise mieux le ballon sous la neige et ne marquait deux buts en deux minutes. Au classement, si St Pauli reste leader (31 points), Kiel vainqueur prend la seconde place (29 points) au détriment du HSV relégué à la troisième marche du podium (28 points).




Le week-end dernier avait lieu le tirage au sort du prochaine Euro. Placée dans le groupe A, l’Allemagne retrouvera l’Ecosse, la Hongrie et la Suisse.


Groupe A : Allemagne, Ecosse, Hongire, Suisse.


L’Ecosse, drivé par Steve Clarke (ex-adjoint, devenu numéro un à Kilmarnock), a réussi une très bonne phase éliminatoire en ne perdant que contre l’Espagne (et éliminant la Norvège et la Géorgie). Privilégiant un 5-4-1, tout en étant capable de basculer dans une défense à 4 éléments, l’équipe n’est pas composée de noms ronflants, Scott McTominay étant sa figure de proue. Considérée comme l’équipe à priori la plus faible de la poule, cette sélection est la grande inconnue du groupe.


La Hongrie est sortie première et invaincue de son groupe (5v, 3n). Organisée dans un 3-4-2-1 qui a ses préférences, la sélection coachée par l’Italien Marco Rossi comporte des joueurs de Buli (Sallaï, Szalai) et des anciens joueurs (Szoboszlai). Et Loïc Négo (Le Havre), formé au FC Nantes et passé par le club hongrois de MOL Fehervar. Valeur montante sur la scène internationale, ce ne sera pas facile. Match piège contre une sélection en progrès constant


La Suisse a fini deuxième de son groupe derrière la Roumanie et présente un bilan moyen (4v, 5n, 1d) dans un groupe plutôt facile. Le sélectionneur Murat Yakin est contesté et l’équipe qui change souvent d’organisation a déçu surtout quand on est en capacité d’aligner quelques noms de la scène internationale : Sommer, Kobel, Akanji, Elvedi, Xhaka ou Okafor. Sélection à la croisée des générations, elle disposera d’un gardien top niveau et sur un match, surtout en Allemagne contre l’Allemagne, son titulaire voudra briller. Pas vraiment une bonne nouvelle.


L’Allemagne a donc évité le pire et se montre plutôt satisfaite par le tirage au sort de son Euro. On peut effectivement penser que la sélection du pays hôte arrivera à se sortir des poules. Ensuite, Nagelsmann a du pain sur la planche pour espérer voir plus loin.


Prochain match amical contre la France à Lyon le 23 mars puis réception quelques jours plus tard des Pays-Bas dans un lieu qui reste à désigner.


Enfin, l’équipe d’ Allemagne a remporté aux tirs aux buts (2-2, 5-3) la finale de la Coupe du Monde U17 face à la France. Un succès qui permet d’envisager un avenir meilleur pour la Nationalmannschächt.


Le programme de la quatorzième étape du Buli Circus nous offre une ode au football spectaculaire en deux rencontres alléchantes : un Dortmund-Leipzig en topspiel alors que le leader Leverkusen se déplace chez l’ambitieux Stuttgart. Le duel des promus Heidenheim-Darmstadt aura tout son intérêt pour le maintien.


Second week-end en Buli où le champagne et les huîtres sont de sortie !




Notre incomparable concours de pronostic est toujours fidèle au poste et vous attend ici :




Retrouver le Buli Circus sur notre site :



et sur les réseaux sociaux : https://twitter.com/RwanoBreizh




TSG Hoffenheim (6) - VfL Bochum 1848 (12)


Ouverture en bleu et blanc.


Pas assez tueur à Gladbac’h (2-1), Hoffenheim a mordu la poussière à l’extérieur pour la première fois de la saison. Fin d’invincibilité pour les Kreichgauers qui à la faveur des autres résultats restent encore sixièmes, malgré ce patinage qui n’a rien d’artistique. Pas convaincu du tout que mettre Kramaric sur le banc pour faire de la place et installer un double pivot Tohumcu-Becker ait été une grande idée. Une faute de goût punie.


Première victoire à domicile, poursuite de la série d’invincibilité en cours (2v, 3n) et un grand bol d’air au classement (4 points d’avance sur la zone rouge), Bochum s’est offert bien plus que trois points en venant logiquement à bout de Wolfsbourg (3-1). Confirmation que ces Unabsteigbaren ont les moyens footballistiques de se maintenir.


Avec deux nuls et deux défaites sur les quatre derniers matchs, le TSG serait bien inspiré de remettre la marche avant pour ne pas dilapider son bon début de saison. Et à domicile, ça reste compliqué (1v, 1n, 4d). A l’extérieur, son bilan plus que moyen (1v, 3n, 3d) devrait éviter au VfL d’éviter de se prendre pour quelqu’un d’autre sous prétexte de la bonne passe actuelle. Match ouvert entre deux équipes qui joueront pour marquer un but de plus que l’adversaire, conscientes que les trois points sont bien à porter de crampons. Des buts et Hoffenheim en ballottage favorable.


Pronostic 2-2



1. FC Union Berlin (18) - Borussia Mönchengladbach (10)


La clef du match ? Un œil sur l’occupation des couloirs par chacune des deux équipes.


La neige a reporté les premiers pas de Beljica sur le banc de l’Union Berlin. Présage ou pas, le technicien croate a réussi à éviter une déculottée bavaroise pour ses débuts en tant que nouvel entraîneur de Bundesliga. Malin. On attend maintenant un nouveau tour de passe-passe pour quitter la lanterne rouge.


Malmené par un Hoffenheim entreprenant, Mönchengladbach a pu compter sur ses français pour emporter la mise (2-1) et enchaîner un troisième succès consécutif. Une série qui invite les Poulains à regarder vers le premiers tiers du classement dans la mesure où Seoane continue de faire progresser son équipe. Impression confirmée avec la qualification obtenue en Pokal face à Wolfsbourg (1-0 au bout des prolongations). En pleine vague d’euphorie.


Plus mauvaise équipe à domicile (1v, 1n, 4d), Berlin et Beljica veulent commencer leur histoire sur de nouvelles bases. La chance des Eisernen résidant dans les deux points qui les séparent de la quinzième place, celle du premier non relégable. De plus en plus à l’aise dans sa structure de jeu (3-5-1-1), Gladbach doit maintenant améliorer son bilan en voyage (1v, 3n, 2d) pour éventuellement regarder plus haut. Match nul.


Pronostic 2-2



Eintracht Frankfurt (7) - FC Bayern München (2)


Matchs entre européens et entre deux villes aux fortes puissances économiques et financières. Et pourtant comme l’impression de deux championnats différents.


Un ton en dessous bien que le pied sur le ballon, Francfort a perdu à Augsbourg (1-2) malgré que Trapp ait repoussé un pénalty. Fatigue, absence et méforme sont autant d’éléments pour expliquer cette seconde défaite consécutive. Premier accroc sous Toppmöller. Se refaire la cerise aux dépens d’un Bayern reposé s’annonce comme un défi de taille. L’élimination à Sarrebruck en Pokal (2-0) confirme que l’Eintracht n’est vraiment pas au mieux en ce moment.


Match reporté en 2024 pour cause de neige, le Bayern Munich n’a pas joué contre Berlin le week-end dernier. Une bonne nouvelle pour Tuchel qui n’a pas perdu un nouveau joueur sur blessure et a pu bénéficier d’une séquence de 10 jours consécutifs d’entraînement. Un luxe au Bayern, surtout à cette période de l’année.


Souvent bousculé dans son Deutsche Bank Park quand l’adversaire appartient au gratin du championnat (2v, 3n, 1d à domicile), l’Eintracht connaît son premier coup de moins bien avec deux défaites consécutives et va devoir cravacher avec la réception d’un ogre bavarois. Sans jouer, les Bavarois se sont potentiellement rapprochés à un match gagné (le match reporté donc) d’un Leverkusen accroché par Dortmund. La donne devenant simple pour le FCB : une victoire samedi à Francfort pour mettre la pression sur le leader qui jouera dimanche. Seule la météo ou une émeute en tribunes pourrait empêcher le Bayern reposé de s’imposer.


Pronostic 0-3


VfL Wolfsburg (11) - Sport-Club Freiburg (8)


Deux équipes qui aspirent aux places européennes et qui ne sont pas aujourd’hui alignées avec cette ambition.


Décevant lors de sa défaite logiquement enregistrée à Bochum (3-1), Wolfsbourg s’est éloigné de son rêve européen et s’enfonce inéluctablement dans une zone de turbulences. Plus ou ou moins fortes en fonction des prochains résultats. Ce qui est sûr c’est que les Loups de Kovac sont totalement inoffensifs à l’extérieur (6 défaites consécutives). Dans ces conditions, obligation d’une réaction à domicile. Surtout après l’élimination en Pokal à Gladbach, il ne reste plus que le championnat pour jouer l’Europe la saison prochaine.


En trouvant l’ouverture par Gregoritsch suite à une remise en touche, Fribourg a ramené de Mayence une victoire (0-1) qui fait beaucoup de bien au moral de tout un club. Surtout que le club de la Forêt Noire enchaîne avec un second déplacement consécutif. Atubolu a signé une performance de choix dans ce bon résultat, pas une coïncidence.


Séparés par deux points, le vainqueur peut raccrocher immédiatement le wagon des prétendants à l’Europe. Un match qui peut donc être charnière pour Wolfsbourg et Kovac dont l’objectif n’est certainement pas le ventre mou du classement. Ou pour Fribourg et Streich qui ont besoin de résultats réguliers à l’extérieur afin de compléter le pécule de points amassés à domicile. On peut s’attendre à un match tactique, de position où l’on joue sur les erreurs de l’adversaire. Un match crispant où je crois les visiteurs suffisamment forts pour faire un résultat.


Pronostic 0-1



SV Werder Bremen (13) - FC Augsburg (9)


Match du milieu de tableau.


Malgré une seconde mi-temps plus entreprenante, la marche était trop haute à Stuttgart (2-0) pour un Werder à l’attaque muselée. A domicile, le bilan (3v, 1n, 3d) laisse deviner que Brême reste sur le fil du rasoir. Et pourtant il faudra gagner.


Organisé en 4-2-3-1 pour contrer Francfort, Augsbourg a porté l’estocade par Jensen et Iago, tous deux positionnés comme milieux excentrés (poste qui n’est pas le leur normalement) et enregistré une nouvelle victoire (2-1) pour poursuivre sa série actuelle d’invincibilité (3v, 3n). Même si Dahmen a marqué un csc et que Demirovic a vu son pénalty repoussé, les autres Bavarois du championnat continuent de surprendre positivement sous l’effet Thorup.


Dans un calendrier compliqué, le Werder a besoin de prendre des points et une envie collective d’y arriver sera nécessaire pour mettre fin à la dynamique actuelle de six matchs sans défaite d’un Augsbourg en progrès. Ces deux équipes qui cherchent à marquer pourraient offrir un beau spectacle et un match animé. Match indécis, score fétiche.


Pronostic 2-2


1. FC Heidenheim 1846 (14) - SV Darmstadt 98 (16)


Duel des promus.


C’est une nouvelle défaite à l’extérieur pour Heidenheim qui a bien résisté à Leipzig (2-1) mais qui s’enfonce toutefois au classement général. En s’appuyant les qualités entrevues à domicile (3v, 1n, 2d), le FCH a les moyens de s’imposer. Leader technique de son équipe, la révélation Niklas Beste suscite de nombreux espoirs chez les supporters. Courtisé en Espagne et en Italie (Fiorentina), il vient de changer d’agent. Pour un prochain transfert ? Il est la tête d’affiche de la quatorzième étape du Buli Circus.


Darmstadt s’est incliné à domicile face à Cologne au bout d’une purge (0-1). Très mauvaise opération pour les Lilies qui tombent à la dernière place et perdent Mehlem, leur maître à jouer, sorti sur blessure (18’) après une grosse faute de Kainz. Avec un diagnostic terrible pour lui et son équipe, fracture du péroné. Retour au printemps dans le meilleur des cas. Une absence préjudiciable pour Darmstadt qui n’avait pas besoin de perdre son meilleur joueur. Et pour ne rien gâcher son excellent milieu Nürnberger est forfait (cheville).


Séparés par deux points, les promus vont se livrer un duel à la mort. Le vainqueur éventuel repartira au combat avec un surcroît de motivation alors que l’éventuel perdant endossera le costume de favori numéro un pour la relégation. Une rencontre qui va acter un temps de passage dans la chronologie de la saison actuelle. Heidenheim pour ses qualités techniques supérieures alors que Darmstadt est orphelin de Mehlem.


Pronostic 2-1


Avec Beste, Heidenheim espère décoller.


Borussia Dortmund (5) - RB Leipzig (4)


Topspiel. Un point les sépare.


Dominé et en mode défensif, Dortmund a neutralisé Leverkusen et aurait bien pu repartir avec les trois points d’un braquage de haut-vol. Une magnifique combinaison exécutée plein axe permettait le décalage jusqu’à Ryerson qui ouvrait la marque dès la 7’, une défense solidaire et opposée au siège soutenu et continu du B04 dans le sillage d’un Hummels de nouveau impeccable (sans compter Kobel quand le collectif est hors de position) et une dernière chique envoyée juste au-dessus du but en toute fin de match à vingt seconde du temps additionnel alors que ce BVB n’a cadré qu’une frappe par mi-temps : une performance collective dans la lignée des dernières sorties européennes, il fallait au moins ça pour ne pas rentrer bredouille. En tout cas, et c’est ce qui est remarquable avec cette équipe cette année, le Borussia continue de prendre des points sans bien jouer. Comme un défi ? Limite de l’exercice en Pokal avec une élimination logique du côté de Stuttgart (2-0). Une nouvelle déconvenue pour un BVB trop défensif d’autant plus douloureuse qu’elle s’accompagne de quatre blessés : Ryerson est le plus gravement touché (en béquilles à cause de son genou, on craint une longue absence), Moukoko (arrière de la cuisse), Sabitzer (mollet) et Wolf (cheville).


Victorieux du promu Heidenheim (2-1), le RB Leipzig n’a su transcrire au tableau d’affichage son emprise sur le jeu et ses occasions (23 tirs, 8 cadrés). Une incapacité à inscrire le but du +2, celui qui permet de se libérer. Un succès logique mais qui confirme que ces Taureaux Rouges sont encore perfectibles.


Après Leverkusen, Dortmund enchaîne avec Leipzig les oppositions contre les grosses cylindrées du championnat. Leipzig s’accroche à son objectif de podium. L’éventuel perdant pourrait compter jusqu’à dix points de retard sur le leader au soir de cette quatorzième journée et déjà grandement hypothéquer ses chances de jouer le titre. Avec deux équipes si irrégulières, difficile de se prononcer. Dans la continuité de ses dernières semaines, je crois ce Dortmund, tout en solidité et en abnégation, capable de faire un truc. Toujours sans forcément bien jouer.


Pronostic 3-2



VfB Stuttgart - Bayer 04 Leverkusen


Le match le plus excitant de ce début de saison mettra aux prises les deux équipes les plus enthousiasmantes à regarder.


Dans un tricot noir des plus inhabituels, Stuttgart a battu le Werder dans un match maîtrisé (2-0), avec un doublé de l’association Undav-Guirassy. Outre la première titularisation commune de ce duo de feu, Hoeneß continue de concerner son monde par un management des plus fins (Stenzel et Silas titulaires, retour de Anton dans l’axe, Stiller sur le banc). Ce VfB doit regarder devant, il en a les moyens et c’est le leader en personne qui se déplace pour apprécier de plus près ce travail de qualité. En Pokal, Stuttgart a passé l’obstacle Dortmund (2-0) avec suffisamment d’autorité pour s’inscrire parmi les équipes qui comptent cette saison.


Tenu en échec à domicile par un Dortmund en mode Ligue des Champions (1-1), le Bayer Leverkusen était bien l’équipe la plus forte sur la pelouse. Et de loin. En encaissant un but en tout début de partie sur une superbe combinaison dans l’axe même de sa défense, le Werkself a longtemps buté sur le maillage défensif d’un BVB qui avait rapidement intégré son infériorité collective. Un partage des points qui n’est pas une bonne affaire comptable et qui sonne comme un rappel à l’ordre dans cette mer de louanges. Si le calendrier propose un match ô combien excitant contre l’équipe surprise de Buli, la Pokal est passée par là avec une qualification obtenue avec une équipe mixte (3-1 contre Paderborn) et surtout la sortie sur blessure de Wirtz juste avant la mi-temps (coup à la cheville). Participation incertaine.


Seconde réception consécutive pour Stuttgart et même volonté d’imposer son jeu. L’adversaire est ce qui se fait de mieux en Bundesliga : Leverkusen est un leader qui en impose (11v, 2n) notamment en déplacement avec un seul nul concédé, celui réalisé à Munich. Un rapport de force qui va être très intéressant entre un VfB joueur et porté vers l’avant et qui peut se teinter différemment selon le profil des joueurs composant son 442 et un B04 qui confisque le ballon avec un 343 technique, haut et oppressant. Hoeneß et Xabi Alonso sont les deux entraîneurs qui font la meilleure impression jusqu’à présent, leur rencontre sera tactiquement intéressante à décortiquer.


En défendant comme des damnés, Dortmund a montré la voie. Si Stuttgart brille plus par son attaque que sa défense, la bataille du milieu promet d’être homérique. Sous pression du résultat du Bayern qui joue un jour plus tôt, Leverkusen ne doit pas sous estimer l’allant d’une équipe qui avait fait de Dortmund son jouet. Surtout que même en cas de défaite, Stuttgart est assuré de conserver la troisième place. Une raison pour voir le VfB à l’assaut et le B04 obligé d’envoyer du jeu pour s’en sortir.


Dans l’absolu, ce duel entre ces deux équipes joueuses et composées de bons joueurs de ballon devrait nous offrir un de ces sommets de la Bundesliga, ceux avec une guirlande de buts tous plus incroyables les uns que les autres. Le football comme on l’aime.


Pronostic 3-5



1. FC Köln (15) - 1. FSV Mainz 05 (17)


Affiche du bas de tableau, un point d’écart.

Dans une bouillie de football (aucune des deux équipes n’avaient cadré la moindre frappe en première période, un but sur corner), Cologne a remporté à Darmstadt sur sa seule frappe cadrée du match un succès fondamental pour le bon déroulé de sa saison. L’essentiel était de gagner et ça a été fait. Conséquence immédiate, l’Effzeh n’est plus dernier.


En s’inclinant à domicile face à Fribourg (0-1) dans un match plutôt dominé, Mayence enregistre sa première défaite depuis que Jan Siewert le nouvel entraîneur est aux commandes. Comme un coup d’arrêt à la dynamique de survie enclenchée alors que les Mainzers jouent deux adversaires directs (Cologne puis Heidenheim).


Après sa première victoire de la saison à l’extérieur, Cologne veut enchaîner par un résultat positif dans son RheinEnergieStadion. Premier non relégable, un match importantissime pour l’équipe de la Ville Cathédrale qui en cas de succès s’offrirait sa première vraie respiration de la saison. Fort de 4 matchs nuls sur ses derniers déplacements, Mayence viendra chercher au moins un point. Retombés à une place de relégable, la pression sera aussi sur les épaules des M05. Malheur au perdant dans ce match à six points.


Pronostic 1-1

14 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


En causant le report du Bayern-Union prévu samedi dernier, la neige est venue nous rappeler les surprises du règlement.


Disputée en milieu de semaine, la Pokal a concerné plusieurs équipes de Buli (Dortmund, Stuttgart, Mönchengladbach, Wolfsbourg, Francfort) et pourrait impacter la composition de ces cinq équipes.


A l’affiche, deux chocs Dortmund-Leipzig et Stuttgart-Leverkusen qui concernent des actifs joueurs présents dans les effectifs de nombreux managers. Un nouveau week-end où les choix différenciants payants vont permettre de faire des écarts au classement général.


Muscler son banc est tout indiqué.


L’équipe du week-end dernier (spieltag 13)




Bus Team (maj le 07/12/2023, 20h00)


3-4-3

En banque 1,1

Points 1990

Classement général 530

Formation susceptible de modifications


Blaswich, (Nicolas)


Mazraoui, GRIMALDO, Davies (Traoré, Frimpong)


WIRTZ, Grifo Simons (Beste, Stöger)


Sané, KANE, Weghorst


IN

Davies, Mazraoui, Beste, Stöger, Weghorst


OUT

Mittelstädt, Henrichs, Baumgartner, Führich, Guirassy



Si Wirtz est forfait (au milieu, on conserve Führich pour couvrir Stuttgart et on prend un transfert en défense Traoré pour Netz) , mon plan B est le suivant avec un passage en 4-3-3 :


Blaswich, (Nicolas)


Frimpong, Mazraoui, GRIMALDO, (Davies, Netz)


Grifo, Führich, SIMONS (Beste, Stöger)


KANE, Sané, Weghorst




Gardiens


Aucun choix incontournable ne s’impose.


Forcément


Contre l’attaque balbutiante de l’Union Berlin (12 buts marqués), Nicolas (1,8 Mönchengladbach) aura un rôle crucial à jouer pour permettre à son équipe de ramener quelque chose de la capitale.


Bon plan


Baumann (9,4 Hoffenheim) continue semaine après semaine de rayonner sur les pelouses de Buli (un pénalty repoussé la semaine dernière). La réception de Bochum pourrait lui permettre de consolider sa place de leader au classement fantasy de la catégorie des gardiens.


Face à Francfort dont l’attaque marque le pas, Neuer (11,6Bayern) pourrait garder sa cage inviolée.


Dans le duel des promus, Müller (5,7 Heidenheim) a les moyens de viser un clean sheet.


Pour le budget


Alors que Zentner est toujours forfait, c’est finalement Batz (1,1 Mayence) qui a pris le relais le week-end dernier et nonRieß. Malgré la défaite, il devrait poursuivre l’intérim et avec ce match à Cologne (face à la plus mauvaise attaque du plateau avec 10 buts inscrits), il pourrait se révéler être une bonne surprise.


Si Augsbourg performe ces derniers temps, Zetterer (1,2 Werder) pourrait bien contrecarrer cette belle série.


Risquette


Régulièrement meilleur joueur du Borussia, Kobel (10,6 Dortmund) en promo sera mis à contribution par l’armada offensive du RB Leipzig.


En déplacement à Dortmund, Blaswich (5,1 Leipzig) sera sur la brèche. A lui de justifier sa capacité à intégrer le squad de l’équipe nationale.


Souvent bon en fantasy, Riemann (8,2 Bochum) sera soumis aux feux des artificiers du TSG Hoffenheim.


Malgré un but contre son camp, Dahmen (7 Augsbourg) est un élément clef de la bonne passe actuelle de son équipe. Face à un Werder plutôt offensif, il pourra s’illustrer.


Avec un but marqué en trois matchs, l’attaque de Mayence ne fait pas peur (12 buts inscrits). Le moral gonflé à bloc après la victoire et le clean sheet enregistré le week-end dernier, Schwäbe (5,4 Cologne) peut compter sur sa forme du moment pour compliquer la tâche des Mainzers.


Défenseurs


Jouer à quatre pour se prémunir des surprises au milieu de terrain ou à trois pour limiter la casse (la notation du jeu favorise les actions offensives au détriment des actions défensives), sacré dilemme pour les managers fantasy cette semaine.


Forcément


A l’image de sa dernière production face à Dortmund (11 points fantasy), Grimaldo (13,5 Leverkusen) reste une bonne option même contre une adversité relevée. Face à Stuttgart, il pourrait avoir Millot dans sa zone. Pas forcément, un adversaire simple à maîtriser. En charge de certains coups de pied arrêté, on lui conserve notre confiance.


Davies (16 Bayern) est reposé. Titulaire, et cher, il devrait récompenser ses propriétaires.


Bon plan


Moins à son avantage sur des matchs plus serrés, Frimpong (17,3 Leverkusen) reste capable de déposer son vis à vis pour une passe décisive ou un tir au but. Latéral gauche du VfB, Mittelstädt peut se préparer à galoper.


Guéri, Mazraoui (11,5 Bayern) en promo est annoncé titulaire. Pas une garantie, loin de là. Depuis la blessure de Bouna Sarr, il est le dernier latéral droit de formation de l’effectif, le milieu Laimer étant utilisé sur ce poste pour éviter de trop tirer sur le physique hésitant du Marocain. Son coéquipier Upamecano (10,9 Bayern)est plutôt en forme et devant le peu d’options solides pour former notre défense, il est une alternative crédible.


Dans les différentes compositions, Gosens (11,4 Union Berlin) est annoncé comme titulaire en tant que ailier gauche d’un 4-3-3. une innovation tactique de Bejlica qui pourrait rapporter gros pour ceux qui prendront le risque ce suivre cette piste. Et en plus, il y a souvent des espaces entre Scally et le dos de Honorat.


Pour le budget


Quasi incontournable, Traoré (1 Heidenheim) devrait faire son match face à Darmstadt.


Un peu plus cher, Maloney (3,4 Heidenheim) est une autre option, moins classique. Breaking news, entorse, forfait probable, on reste à l'écart.


En souffrance depuis le début de saison, le couloir gauche de l’Effzeh a trouvé un semblant de solidité depuis que le trentenaire Heintz (2,9 Cologne) l’occupe. Contre Mayence, il devra hausser son niveau de jeu pour signer un résultat positif.


Avec la suspension de Schlotterbeck, Bernardo (4,3 Bochum) va retrouver l’axe de la défense. S’il reste sur de superbes retours fantasy sur ses derniers matchs (dont 19 points la semaine dernière), son rôle différent lui demandera de s’employer différemment pour contrer les offensives du TSG Hoffenheim.


Pour ceux qui veulent se différencier, Veljkovic (3,5 Werder) est annoncé titulaire et apporte une menace aérienne sur les phases offensives. Pour aventurier.


Risquette


Kaderabek (7,2 Hoffenheim) en promo occupe le flanc droit et se retrouve souvent sollicité offensivement. Possibilité de retours défensif et offensif.


Heat Map Saison Pavel Kaderabek.


De plus en plus consistant dans son couloir gauche, Netz (7,3 Mönchengladbach) sera une menace pour la défense de Berlin. J’aime beaucoup.


Redevenu un titulaire à part entière, Uduokhai (5,2 Augsbourg) en promo n’est pas étranger au bon comportement actuel de son équipe, invaincue depuis 6 matchs.


Rarement payant cette saison, je m’acharne et vous repropose Chabot (6,3 Cologne), le roc défensif de l’Effzeh. Si son équipe fait quelque chose, il y sera forcément pour quelque chose.


Milieux


Incertitudes sur les temps de jeu, oppositions relevées, une semaine où les choix au milieu vont faire des différences. Aucun pick vraiment évident cette semaine. Des envies oui, des tentants oui mais aucune certitude. Ça fait du bien… !


Forcément


Personne, c’est tout dire.


Bon plan


Moins décisif qu’il y a quelques semaines, Beste (8,9 Heidenheim) a déjà facturé 5 buts et 4 passes. Suffisamment pour lui faire une place cette semaine dans mon effectif. Il accueille Darmstadt avant d’aller à Mayence.


Musiala (15,8 Bayern) devrait faire son retour. Peu probable qu’il joue toutefois les 90’ minutes pour une reprise en match officiel. Tentant mais risqué.


Stuttgart sera-t-elle la première équipe à faire tomber Leverkusen ? Touché en Pokal (un adversaire lui a marché sur le talon), Wirtz (17 Leverkusen) n’est pas certain d’être titulaire même si on imagine que tout sera mis en œuvre pour favoriser sa participation. On guettera les informations vendredi soir. Option plus secure en terme de temps de jeu, Hofmann (18 Leverkusen) sera aligné sur le front de l’attaque.


Cantonné au banc à la surprise générale, Grifo (16,7 Fribourg)a causé bien des soucis à de nombreux managers. Quand il joue, il reste un atout remarquable pour votre effectif. On conserve.


Placé derrière l’attaquant, dans une position plus avancée qu’à l’accoutumée, Stöger (10,4 Bochum)sera à l’origine de nombreuses offensives de son équipe. Une valeur sûre en fantasy avec la réception du FC Union Berlin à suivre.


Dans un rôle de piston droit avancé, Jensen (4,6 Augsbourg) s’épanouit sous les ordres de Thorup. Et comme le côté gauche du Werder prête le flanc.



Heat Map de Fredik Jensen lors du dernier Augsbourg-Francfort.


Vu les options proposées, en désespoir de cause, on peut se rabattre sur les gonzes bavarois Kimmich (15,9 Bayern) et Goretzka (13,3 Bayern). Pour les apôtres d’ un certain classicisme.


Pour le budget


Dans une belle bataille contre le milieu du FC Union Berlin, je crois Reitz (2,7 Mönchengladbach) capable de tirer son épingle du jeu.


Gruda (1,6 Mayence) contre Cologne est une vraie tentation.


Cologne a du mal à marquer, Fernandes (3,2 Mayence) pour compléter un banc par exemple.


Osterhage (3,4 Bochum) en promo a sensiblement augmenter sa qualité de jeu sur les derniers matchs. Sur sa lancée.


Régulièrement cité dans ces player picks, Skarke (4,8 Darmstadt) a un match à sa portée même si l’absence longue durée de Mehlem va redistribuer les rôles au sein de l’équipe.


Schmid (6,5 Werder) en promo réalise une saison de bonne facture et est capable d’être décisif. Peut-être un peu cher, même en promo. Enfin, il suffit d’une fois…


La bonne affaire de la semaine est le milieu de terrain défensif albanais Gjasula (0,9 Darmstadt) en promo. Il sort d’un bon match et Heidenheim n’a pas de secret pour celui qui jouait en 2.Buli la saison dernière. Assurément, un bon plan pas cher pour ceux qui ont du mal boucler le budget cette semaine.


Risquette


Si vous pensez que Leverkusen est moins bien en ce moment et que les feu follets du VfB vont s’éclater face à la défense du Werkself, Führich (11 Stuttgart) et Millot (9,4 Stuttgart) sont pour vous !


Touché à l’épaule contre Manchester City, Simons (16,5 Leipzig) a tenu sa place jusqu’à la 78’. Face à la pression mise par Dortmund, il pourrait encore épater son monde.


La semaine dernière, Richter (8,4 Mayence)a confirmé qu’il n’avait rien perdu de ses qualités de bon manieur de ballon. Annoncé titulaire dans un rôle de soutien de l’attaquant, son coéquipier Lee (7,3 Mayence) en promo peut faire bien mieux que les 2 buts déjà inscrits cette saison.


Pour son activité et sa régularité, Svanberg (10,2 Wolfsbourg) est le meilleur de son équipe au milieu de terrain.


Pas convaincu par les défenseurs de couloir de Bochum, on garde un œil sur le gaucher Robert Skov (7,5 Hoffenheim).


Maina (7,4 Cologne)est un vrai différentiel lors de la réception de Mayence. Pour cultiver sa différence.


Attaquants


Kane et les autres.


Forcément


Kane (18,6 Bayern), incontournable.


Leroy Sané (18 Bayern), l’autre évidence de la semaine.


Bon plan


Contre Bochum, je vois bien le TSG Hoffenheim inscrire au moins un but. Weghorst (11,7 Hoffenheim) et Kramaric (13,4 Hoffenheim) seront dans le coup. En terme de joueur de ballon, je préfère et de loin le Croate mais je doute qu’il soit déjà en rythme. Le Hollandais est plus besogneux mais en fantasy, on ne lui demande pas d’être beau à voir jouer.


A Brême, Demirovic (11,5 Augsbourg) a les moyens d’être de nouveau décisif (7 buts, 5 passes).


Meilleur joueur de son équipe (9 buts, 3 passes) et de loin, Wind (12,9 Wolfsbourg) n’aura pas la partie facile face aux défenseurs de Fribourg. A domicile, il devrait toutefois apposer son nom au tableau.


Dans une bonne passe en ce moment, Pléa (12,4 Mönchengladbach) pourrait profiter des cadeaux que la défense berlinoise a pris pour mauvaise habitude d’offrir.


Ducksch (11,8 Werder) doit marquer pour espérer endosser de nouveau le maillot de la sélection nationale. Et face à Augsbourg, c’est une tâche largement dans ses cordes.





Pour le budget


Beier (7,2 Hoffenheim) a le profil pour tourmenter la défense de Bochum. Vraie option.


La vivacité du japonais Asano (7,8 Bochum)devrait gêner les grands gabarits de la défense de Hoffenheim. Et pas qu’aux entournures.


Risquette


Associés, Guirassy (14,7 Stuttgart)et Undav (10,1 Stuttgart) sont donc capables de marquer contre n’importe quelle défense de Bundesliga. Le problème est de cibler le bon actif, pas simple surtout sur un match contre le leader. Les deux sont chauds en ce moment.


Buteur en Pokal, Boniface (15,7 Leverkusen) bénéficie de la domination outrageuse de son équipe pour se procurer des occasions. Je le vois bien marquer contre leVfB.


La vitesse du belge Openda (16,7 Leipzig)arrivera-t-elle à surprendre Hummels et son sens du placement ? Un des duels de cette rencontre.


Kleindienst (9,3 Heidenheim) affiche des statistiques honorables (5 buts, 2 passes) avant de rencontrer Darmstadt. Son coéquipier Dinkçi (4,9 Heidenheim) est tout aussi efficace (5 buts) et beaucoup moins cher.





Posts récents

Voir tout
bottom of page