top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 18 Player-Picks Bundesliga

Dernière mise à jour : 20 janv.


Buli Circus Episode 18 – Coup de froid.


L’hiver a pris ses quartiers. A Mayence et ailleurs. Et pendant ce temps là, la grande faucheuse continue de faire des dégâts dans le football allemand.


Cette semaine, c’est le président du Hertha Berlin Kay Bernstein, 43 ans, qui est décédé. Figure atypique dans le monde des dirigeants allemands, sa trajectoire personnelle était tout bonnement extra-ordinaire.


Cofondateur du mouvement ultra berlinois des Harlekins Berlin 98, la légende voulant même qu’il en est été capo, il venait des tribunes et avait été plusieurs fois interdit de stade. En rupture avec ce que le club berlinois historique (fondé en 1892) devenait ces dernières années, et contre le puissant establishment local (on parle ici des milieux d’affaires berlinois où se côtoient notamment finance et politique), il avait su se faire élire à la tête du Hertha en juin 2022 et, depuis, incarnait une autre voie du possible dans le football professionnel actuel. Un profil singulier qui ne pourra que manquer d’abord à sa famille, à son club, à la communauté des sympathisants du Hertha puis au débat qui agite actuellement le football professionnel allemand.


Sur tous les stades de cette dernière journée de la phase aller, le même ballet entre la séquence hommage rendue à Beckenbauer et le boycott des supporters protestant contre l’arrivée d’investisseurs dans la Ligue allemande de football (DFL) vécue comme une merchandisation rampante de leur passion. Comme dans l’idée que la fronde ne fait que commencer.



Minute de silence en hommage à Franz Beckenbauer sur tous les stades de Bundesliga, ici à Fribourg.


Pour la première journée de championnat après la trêve hivernale, jouée sous des températures bien fraîches, seulement dix-huit buts ont été inscrits dont la moitié par les seuls Bayern, Dortmund et Mönchengladbach qui ont marqué trois buts chacun.


Au lieu du festival offensif habituellement offert, on a assisté à une belle distribution de biscottes (44 cartons jaunes dont un rouge) : en tout cas suffisamment pour que nombre d’équipes soient impactées ce week-end par des suspensions.


Ce qui ne voulait pas dire que l’émotion n’était pas présente dans les stades de Buli : on pense notamment aux larmes de Streich pendant la minute de silence en souvenir de l’icône disparue ou à l’euphorie collective du leader après que Palacios eût marqué le but vainqueur permettant au Bayer Leverkusen de triompher au bout du temps additionnel. Peut-être un signe que ce soit l’Argentin, champion du monde en titre, qui ait donné la victoire à ce moment là. La chance du champion peut-être ?


Car la bataille pour le titre est lancée : le Bayern Munich qui assurait vendredi soir la reprise des festivités a crû faire un rapproché au classement avant que le Bayer Leverkusen ne remporte samedi la victoire in extremis et ne maintienne l’écart à 4 points (et un match en moins pour le Bayern).


Derrière ce duo infernal, si Stuttgart et Leipzig mordent la poussière, le Dortmund de Terzic se décide à renouer avec la victoire et les buts après une prestation pourtant oubliable du côté de Darmstadt. Alors que l’Eintracht Francfort en signant la première victoire à Leipzig de son histoire réalise la belle opération de la journée et s’affirme peut-être comme l’outsider numéro un de la seconde partie de championnat. La troisième place du podium devrait se jouer entre ces quatre équipes.


Dans le bas du classement, Darmstadt s’est de nouveau incliné et reste bon dernier alors que les équipes classées juste au-dessus, de la dix-septième à la treizième place, ont toutes les cinq fait match nul. Figeant quelques peu les positions des forces en présence. La lutte pour le maintien s’annonce passionnante.


La Zweite Bundesliga et la 3.Liga reprennent ce week-end.


Leaders d'opinion susceptibles de faire bouger les lignes de notre citoyenneté contemporaine, plusieurs acteurs du football allemand, dont les très remarqués Christain Streich et Xabi Alonso, ont appelé à défendre les droits démocratiques fondamentaux menacés par la montée des xénophobes de tout bord. L'intolérance et la xénophobie des partis d'extrême droite faisant peser un danger réel et direct sur nos libertés individuelles, les manifestations se développent en Allemagne. Coup de froid sur nos démocraties.


Au programme de la dix-huitième étape du Buli Circus, de la neige, un topspiel qui sonne comme une promesse de jeu, le derby de la Hesse, un duel entre aspirants européens, un match à six points pour consolider un maintien fragilisé et le possible vingt-troisième but d’un Harry Kane chasseur de record.


Retrouver le Buli Circus sur notre site: https://www.fantasy-coach.fr/bundesliga

Et pour suivre l’actu de la Buli : https://twitter.com/RwanoBreizh


1. FSV Mainz 05 (16) - 1. FC Union Berlin (15)


Match reporté pour raisons météorologiques.

C’est donc le deuxième match reporté pour l’Union Berlin qui jouera en rattrapage à Munich contre le Bayern le mercredi 24/01/2024 à 20h30,


Match du bas de tableau entre deux équipes qui cet été ambitionnaient de jouer pour les places européennes et qui sont aujourd’hui embourbées dans la lutte pour le maintien. Trois points les séparent. Exemple typique du match dit à six points.


Dans un petit match, Mayence a partagé le match nul avec son visiteur Wolfsbourg sur une improbable cartouche de son capitaine Widmer (1-1). Pour son premier match sur le banc en tant qu’entraîneur principal, Jan Siewert a pu constater que le chantier offensif reste entier malgré une évidente volonté de bien faire. Après, avec une défense à cinq, une attaque à deux ainsi que Barreiro (en fin de contrat l’été prochain et annoncé du côté du Portugal, on parlerait du Benfica), Richter (le créatif) et Gruda (le feu follet de l’effectif) sur le banc pour le match de reprise, le ton était donné.


Venu chercher le point du match nul en Forêt Noire, le FC Union Berlin de Beljica est reparti de Fribourg avec. Au bout d’un 0-0 où le retour aux fondamentaux, à base de 5-3-2 béton (avec la recrue Kevin Vogt alignée au centre de la défense) et jeu offensif quasi néant, annonce la probable couleur des prochaines étapes. Fini les paillettes de la Ligue des Champions et autres aspirations à un jeu plus élaboré, c’est le retour du minimal compact (très bon groupe sur scène au demeurant) dans une lignée plus punk, plus new-have, plus rock alternatif. Dans le pur style berlinois quoi ! Rayon mercato, Sheraldo Becker file à la Real Sociedad et Chris Bedia (Servette) arrive pour du poste pour poste.


Seconde réception consécutive pour Mayence qui englué dans une série sans victoire (5n, 2d) n’avance toujours pas. Et comme Berlin, toujours sur la route avec un second déplacement successif, trace à la même vitesse, l’écart reste le même entre ces deux formations focus sur le maintien. Rencontre tendue et pas forcément une publicité pour le beau jeu. On espère une ouverture précoce du score pour s’éviter une possible purge.


Pronostic 0-0


Sport-Club Freiburg (7) - TSG Hoffenheim (8)


Match entre deux équipes qui se suivent au classement et qui aspirent, sans le crier trop fort, à jouer une Coupe d’Europe la saison prochaine. Un point les sépare, pour le moment...


Dominé n’est pas gagné : en se cassant les dents sur un FC Union Berlin venu surtout défendre, Fribourg n’a pas su concrétiser sa mainmise sur le match. Un point qui ne fait pas les affaires de Breisgauers qui restent donc sur un nul et une défaite, pas vraiment la cadence menant à une troisième qualification européenne successive. Reconduction du 4-2-3-1 avec le polyvalent Röhl aligné plus bas, dans le cœur du jeu en l’absence de Höfler suspendu. Lienhart out pour au moins six semaines (aine, opération).


Avant de s’écrouler à Munich (3-0), Hoffenheim a laissé passer sa chance autour de l’heure de jeu, alors que le score n’était que de 1-0, en manquant trois franches occasions dont une barre touchée. Florian Grillitsch a été positionné au centre de la ligne défensive à trois éléments : simple essai ou innovation durable de Matarazzo ? Après ce déplacement à négocier en Forêt Noire, le TSG jouera quatre rencontres largement à sa portée où je les crois capables de s’offrir une belle série à même de légitimer d’éventuelles ambitions européennes. En attendant, c’est deux défaites et un nul sur les trois derniers matchs : réaction attendue.


Fribourg enchaîne avec une seconde réception dans son Europa Park. Avec un objectif simple assigné par Streich : gagner pour reprendre sa course vers l’Europe. Or, en déplacement, Hoffenheim est un visiteur coriace qui affiche certes un bilan costaud (5v, 1n, 3d) mais qui reste sur 3 défaites consécutives et un nul. Pour s’autoriser un éventuel destin européen, Matarazzo sait l’importance pour son équipe de prendre au moins un point ici. Belle opposition en perspective, le vainqueur éventuel restant dans la course à l’Europe.


Pronostic 1-1


1. FC Köln (17) - Borussia Dortmund (5)


Presque un derby entre deux équipes, pas au top de leur forme et qui sont dans des situations bien différentes au classement général.


Pour son premier match à la tête de Cologne, Schultz visait probablement mieux qu’un partage des points lors de la réception de Heidenheim (1-1). Sur la physionomie du match, l’Effzeh avait logiquement pris les commandes en première période alors que la seconde mi-temps a été plus équilibrée avec un visiteur plus entreprenant et dangereux. La tuile du moment est l’absence pour quelques temps des meilleurs attaquants Waldschmidt (2 buts, fracture du péroné à l’entraînement, absence longue durée), Uth (le créatif trop souvent trahi par son corps, ici le genou touché en amical, date de retour inconnue) et Selke (5 buts, meilleur buteur du club, sorti sur blessure au pied après avoir marqué, en attente du diagnostic) alors que l’équipe est déjà la plus mauvaise attaque du championnat (11 petits buts inscrits en 17 rencontres). Et comme le club est interdit de recrutement, ça complexifie un objectif qui prend de plus en plus des allures de mission impossible.


Sans casser des briques, Dortmund a pris le dessus à Darmstadt sur un score généreux (0-3) : devant à la pause grâce une contre-attaque bien menée et à un nouvel arrêt top niveau de Kobel alors que le score n’était quede 0-1, sa qualité individuelle et l’apport remarqué des remplaçants (Reus et Moukoko buteurs, Sancho passeur décisif) faisant la différence sur la seconde mi-temps. Hummels malade, on attendait la titularisation de Süle : raté, Terzic a laissé sur le banc le colosse jugé hors de forme et a préféré jouer au mécano en faisant redescendre d’un cran Can, l’associer en défense centrale à Schlotterbeck recentré, titulariser en latéral gauche Maatsen (tout juste arrivé en prêt de Chelsea) et Ozcän en milieu défensif.


Avec un calendrier vraiment compliqué jusqu’à début mars, une attaque actuellement diminuée, l’incapacité à battre à domicile un promu ne laisse augurer rien de bon pour Cologne. La réception de Dortmund s’annonce délicate pour un avant-dernier forcément sous pression. Les Schwarzgelben ont renoué avec une victoire qui les fuyait depuis quatre matchs et ont fait ce qu’ils savent faire c’est à dire gagner sans bien jouer. Et comme les autres résultats leurs ont été plutôt favorables, c’est bien le BVB qui reprend des points à Stuttgart et Leipzig pour la troisième place. Le Borussia viendra au RheinEnergieStadion pour s’imposer et optimiser un calendrier très favorable jusqu’à la mi-mars (journée 25). Trop d’écart entre les deux équipes pour envisager sérieusement une surprise.


Pronostic 0-2


VfL Bochum 1848 (14) - VfB Stuttgart (3)


VfL vs VfB.


Au bout d’un match engagé, heurté diraient certains, Bochum a vu le Werder égaliser dans les arrêts de jeu. Un partage des points plutôt décevant pour les 1848ers qui ont eu plusieurs situations pour faire le break alors que Osterhage avait allumé la mèche d’un pétard des vingt mètres finissant en pleine lucarne. Le VfL ayant un calendrier compliqué sur les huit prochaines rencontres, le risque est de tomber à terme assez lourdement au classement.


Encaissant un premier but au bout de 21 secondes, Stuttgart a lourdement chuté à Mönchengladbach pour son match de reprise (3-1). Une défaite d’autant plus douloureuse que c’est pourtant le VfB qui a eu le contrôle du jeu et le monopole du ballon sur ce match. Sur 14 frappes, seulement 2 cadrées pour une domination stérile. Organisé en 4-2-3-1 en première mi-temps, Hoeneß est passé en seconde période en 3-4-3 avec à la clef certes une réduction du score et aussi le constat d’un manque de créativité pour déstabiliser un bloc adverse bien en place et plus réaliste. Une déception.


Bochum a des qualités à domicile et va devoir s’employer à les mettre en œuvre pour au moins prendre un point lors de cette nouvelle réception. Équipe du haut de tableau cette saison, Stuttgart reste sur deux défaites en déplacement et viendra pour rattraper ces points perdus. Undav n’a pas eu de réussite, il sera scruté de près. Les Unabsteigbaren sont actuellement sur une bonne série en cours dans leur Vonovia Ruhrstadion (2v, 3n). Leur péché mignon, prendre des buts en fin de match qui réduisent à néant des contenus de match plutôt réussis. Naviguant dans les hauts du classement, les Souabes sont attendus au tournant, pas forcément la posture qu’ils préfèrent apparemment. Sans conviction, Stuttgart.


Pronostic 1-2


1. FC Heidenheim 1846 (9) - VfL Wolfsburg (11)


Un point entre deux équipes si proches au classement et aux budgets si différents.


Mené au score à Cologne, Heidenheim a égalisé sur corner en seconde période par son remplaçant Beck et, avec un peu plus de justesse dans le dernier geste, aurait pu repartir avec une victoire (1-1). Ce point pris chez un concurrent direct laisse la zone rouge derrière, à dix points. Un matelas à mi-saison juste improbable en août dernier. Et comme le club reste sur une série d’invincibilité en cours (3v, 1n), le moral est beau fixe. Reste à confirmer sur la seconde partie de saison, surtout que Beste courtisé devrait finir la saison avant de partir l’été prochain.


Wolfsbourg a logiquement ramené un point de son déplacement à Mayence dans un match pas vraiment emballant. Alignés dans un 4-2-3-1 au casting sans surprise mais qui confirme les aspirations de Kovac à jouer davantage avec ses ailes, ces Loups là ne font toujours pas peur. Et avec les suspensions conjointes de Vranckx et Svanberg (5 cartons jaunes chacun), la composition du double pivot est déjà à revoir. La pression pèse sur les épaules de la bande à Kovac qui se traîne (1v, 1n, 3d) à un rythme peu en phase avec les ambitions du club.


Neuvième au général à mi-saison, et première équipe du peloton de Bundesliga, peu de personne attendait Heidenheim à pareille fête lors des pronostics formulés l’été dernier. A domicile, le promu est jusqu’à présent la sixième équipe du plateau (5v, 1n, 2d) et reste capable de coups d’éclats contre des adversaires de qualité (victoires par exemple contre Stuttgart ou Fribourg). Pour Wolfsbourg, toujours pas très convaincant au niveau du jeu produit, ce déplacement (le second en une semaine) ne s’annonce pas simple surtout qu’à l’extérieur, ces Loups n’ont rien de féroce (2v, 1n, 6d) malgré le léger mieux observé sur les deux derniers déplacements (1n, 1v). Le maintien en toile de fond entre la force collective des hôtes face aux talents individuels des visiteurs, un match qui pourrait basculer sur une fulgurance des quelques bons joueurs qui seront sur la pelouse samedi (Beste, Majer, Wind). Indécision la plus totale, on dira donc retour des buts et score fétiche de Buli.


Pronostic 2-2


SV Darmstadt 98 (18) - Eintracht Frankfurt (6)


Derby de la Hesse. Ne pas oublier ses protèges-tibias.


Battu lors de la réception de Dortmund sur un score sévère (0-3), Darmstadt reste la lanterne rouge du championnat. Pourtant les joueurs de Torsten Lieberknecht donnent l’impression dans le jeu de s’améliorer en terme de consistance. Mais toujours pas suffisamment pour marquer des points. C’est surtout offensivement que le bas blesse. Heureusement pour eux, l’écart n’est toujours pas creusé au classement puisque le premier non relégable n’est qu’à quatre points devant. Il s’agit maintenant de ne plus trop traîner en route, le temps devenant compté.


En s’imposant à Leipzig (0-1) avec un excellent match de son capitaine Trapp dans les cages, l’Eintracht Francfort a réalisé le gros coup de cette reprise alors que trois de ses pièces maîtresses sont pourtant à la CAN (Skhiri, Chaïbi, Marmoush). Acquis avec une certaine sérénité dans la gestion du match et d’un adversaire pourtant redouté, ce succès propulse les Aigles vers les premières places et les autorise à avoir de fortes ambitions pour la suite des évènements. Titularisation immédiate de van de Beek et Kalajdžić, recrues arrivées en prêt depuis quelques jours. Prometteur, surtout une fois au complet.


Darmstadt a l’occasion de lancer sa phase retour avec un derby, cet évènement cher aux supporters et toujours capable de niveler les niveaux sur un match. Aux supporters des Lilies de transformer le Bollenfalltor en guet-apens. Mais l’Eintracht a vraiment impressionné lors de sa victoire tout en maîtrise à Leipzig et cherchera à confirmer avec une nouvelle victoire. Un match acharné mais une nouvelle victoire pour des Aigles prêts à s’envoler vers les sommets de Bundesliga.


Pronostic 1-2


RB Leipzig (4) - Bayer 04 Leverkusen (1)


Topspiel de la journée entre deux cadors du championnat.


Battu à domicile pour la première fois de la saison lors de la visite de l’Eintracht Francfort (0-1), le RB Leipzig a mal démarré la nouvelle année. Autant par manque d’efficacité (26 frappes quand même dont simplement 7 cadrées) que par la grâce d’un gardien adverse bien dans son match. Pas de plan tactique alternatif ni de changement de rythme suffisamment percutant pour réveiller une équipe bien neutralisée malgré l’entrée en jeu du stratège Olmo de retour de blessure. Confirmation qu’il manque bien quelque chose à ces Saxons pour jouer autre chose que la troisième place, dans le meilleur des cas.


Amoindri par l’absence des joueurs partis à la CAN (Kossonou, Tapsoba, Adli), blessé (Boniface) ou préservés (Wirtz et Tah sur le banc), le Bayer Leverkusen, pourtant dominateur, a éprouvé des difficultés pour s’imposer à Augsbourg sur un « but en or » de Palacios à la 94’ (0-1). Une victoire à l’arraché qui devrait encore plus renforcer la cohésion d’un leader qui finit donc invaincu sur la phase aller du championnat. Bien que dominateur, le Werkself a été bousculé en début de rencontre par un combo pressing-agressivité puis est resté tout le match sous la menace de contre-attaques menaçantes. Une formule qui pourrait bien tenter les prochains adversaires des B 04.


Seconde réception consécutive pour des Saxons qui ont un calendrier des plus compliqués pour ces prochaines semaines. Pas largué par Stuttgart qui a aussi perdu mais chassé par Dortmund vainqueur, le RBL va se frotter à un leader qui, toujours invaincu, trimballe avec lui la chance du champion. Xabi Alonso a certainement tiré des enseignements de la stratégie mise en place par Augsbourg et pourra compter sur les retours essentiels de son maître à jouer, Wirtz, et de son chef de défense, Tah. Je m’attends à un match ouvert, enlevé et donc intéressant. La capacité de Leipzig à changer de rythme et à accélérer sera déterminante : en difficulté sur ce point lors de son dernier match, le RBL ne peut vraiment pas envisager de bousculer le Bayer en faisant sans. Reste l’option consistant à garer l’autobus mais je n’y crois pas. Parce que j’ai envie de croire que ce Leverkusen peut nous offrir une lutte pour le titre de toute beauté, une victoire sur une petite marge. Un match spectaculaire.


Pronostic 1-2




Et Palacios envoya la gonfle au fond des filets.(94').



FC Bayern München (2) - SV Werder Bremen (13)


Rencontre entre deux institutions, deux clubs et communautés de supporters qui ne s’aiment pas. Une inimitié qui devrait suffire à pimenter une rencontre déséquilibrée sur le papier.


Vainqueur (3-0) du TSG Hoffenheim, le Bayern Munich est reparti sur de bonnes bases avec un Musiala décisif (doublé), un Sané altruiste (2 passes) et un Kane à nouveau buteur. Derrière un score flatteur et une seconde mi-temps à 20 tirs au but, on fera la fine bouche en notant autour de l’heure de jeu les errances d’une défense qui parfois s’aligne mal, oublie son agressivité su les duels aériens et qui peut compter sur un Neuer toujours impeccable pour récupérer les manquements. Si Tuchel a aligné la défense prévue, il a innové avec un milieu Guerreiro-Kimmich, Müller en dix et Musiala côté gauche. Cette semaine alors que les Bavarois sont partis chercher le chaud lors d’un stage au Portugal, encore de sérieuses interrogations sur la composition du prochain axe défensif aligné : de Ligt incertain (de nouveau touché au genou) et Upamecano préservé (absent de l’entraînement en début de semaine), Dier qui vient d’arriver (et qui a écourté son stage portugais pour assister à la naissance de son enfant) restant potentiellement le seul central disponible. Lunaire pour un club de cette envergure.


Lors du déplacement à Bochum qui n’a pas atteint des sommets du jeu, le Werder Brême a trouvé les ressources pour arracher, dans le temps additionnel sur une frappe lointaine et déviée du défenseur Stark, une égalisation synonyme du point du match nul (1-1). Un point pris qui fait du bien à l’équipe du championnat qui reste la plus mauvaise loin de ses bases, surtout que le prochain est un nouveau déplacement. Werner a confirmé son organisation en 3-4-3, une configuration courageuse.


Seconde réception consécutive pour des Bavarois intransigeants à l’Allianz Arena (7v, 1n). Et comme Leverkusen a samedi un déplacement délicat à négocier du côté de Leipzig, le Bayern qui joue dimanche ne visera que la victoire. Sa cavalerie légère Musiala-Sané devrait s’éclater alors que Kane (22 buts) travaillera à son futur record. Resteront les incertitudes sur la composition de son bloc défensif (défense & pivot). Le Werder cherchera à éviter de prendre une pile mais s’avancera-til quand même dans son nouveau 3-4-3, ambitieux et joueur, malheureusement sans son meilleur joueur Ducksch suspendu pour accumulation de cartons jaunes ? Le FCB triomphe en déroulant.


Pronostic 4-0


Borussia Mönchengladbach (10) - FC Augsburg (12)


Beau match entre deux équipes au profil de poil à gratter et séparées par deux points.


Pour la nouvelle année, les Poulains avaient envie de rouler sur des apprentis caïds du ballon rond : résultat, Mönchengladbach a battu Stuttgart avec Hack double buteur (3-1). Piratage improbable tant la domination du visiteur a été importante au Borussia Park. En sortant une masterclass de solidarité défensive (et ce malgré les absences de Wöber suspendu et Itakura sélection du Japon) couplée à un art prononcé du jeu de contre-attaque, ce Gladbach a récolté une victoire prometteuse et reste pour chaque adversaire une inconnue pas forcément très simple à appréhender. De nouveau blessé à l’entraînement, l’avant-centre Cvancara est out pour plusieurs semaines (cheville).


Augsbourg n’est pas passé loin d’une sacrée performance et a dû s’incliner face à Leverkusen au bout du bout du temps additionnel sur un but de Palacios, champion du monde argentin qui décidément a pris goût aux fins de matchs épiques. Indiscutablement, Thorup a transformé les Függerstadter en une véritable équipe : organisation, plan de jeu et investissement collectif, l’équipe est transformée.


Avec un second match consécutif dans son antre, Gladbach va essayer d’enchaîner avec une nouvelle victoire. Sur un bilan à domicile de (4v, 2n, 3d), les hommes de Seoane restent sur une impressionnante série de 6 matchs sans défaite (4v, 2n). C’est donc un déplacement délicat qui s’offre à Augsbourg, battu sur ses deux derniers matchs à l’extérieur. Clairvoyant dans ses choix depuis sa prise de fonction, Thorup a le mojo pour réaliser un coup. Une équipe en forme lorsqu’elle évolue à domicile contre une formation capable de jouer le rôle du grain de sable dans un scénario déjà écrit. On fait le choix du spectacle !


Pronostic 2-2


18 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


Report du match d’ouverture, nouvelle dead-line samedi 15h30, nouvel horaire du premier match de cette dix-huitième journée.


Déja chahuté pour sa reprise, Leverkusen se déplace cette semaine à Leipzig. Se pose la question des actifs du RBL et du Werkself et notamment le cas Wirtz. Laissé sur le banc par Xabi Alonso qui a fait son cachottier en cachant les petits pépins physiques de son maestro, il est rentré en seconde mi-temps pour aider son équipe à prendre le dessus. Qu’en sera-t-il ce week-end ?


Parmi les actifs à considérer, j’aime bien Francfort autant pour sa forme du moment que pour son calendrier. Dortmund bénéficie aussi d’un agenda favorable alors que Wolfsbourg a un look de différentiel intéressant mais risqué.


Le Bayern restera donc la colonne vertébrale de notre effectif.


Pour ceux qui veulent assurer des points faciles, on peut tenter un coup mais sans garantie réglementaire. On aligne les joueurs à la meilleure moyenne piochés dans les effectifs dont le match est reporté (Mayence et Union Berlin). Exemple : Mwene (6 Mayence) vous garantit 7 points. La bonne option pourrait de prendre le gardien Batz (1,1 Mayence) qui devrait rapporter 6 points.



L’équipe du week-end dernier (spieltag 17)






Bus Team (maj le 19/01/2024, 22h00)


3-4-3

En banque 0.1

Points 2583

Classement général 618 ↓

Formation susceptible de modifications


Müller (Batz)

GRIMALDO, Frimpong, Vagnoman (Makengo, Maatsen)

MUSIALA, Brandt, Simons, Wirtz (Führich)

KANE, Sané, Füllkrug


IN

Müller, Batz

Vagnoman, Maatsen

Sané


OUT

Blaswich, Zetterer

Henrichs, de Ligt

Schick


Gardiens


Comme envie de faire une entorse et de foncer sur Trapp ou Baumann. Un désir coupé par les contraintes budgétaires.


Forcément


En général, Zetterer (1,2 Werder) fait le taf. Là, il va se faire canarder par les artilleurs du Bayern. A double tranchant...On double impérativement par un gardien plus secure pour éviter les éventuels points négatifs.


Bon plan


Baumann (9,7 Hoffenheim) a démontré face au Bayern qu’il est la valeur sûre fantasy pour garder cette saison ses cages en toute sérénité.


Face à l’attaque fantôme de Cologne, le meilleur gardien du championnat Kobel (12,1 Dortmund) a le clean-sheet qui lui tend les bras


Ducksch suspendu, la menace sur les cages de Neuer (11,7 Bayern) est radicalement redescendue.


Trapp (11 Francfort) a impressionné pour la reprise, aucune raison de ne pas encore faire étalage de ses talents. Surtout que son calendrier à venir est des plus sympathiques.


Pour le budget


Nicolas (1,3 Mönchengladbach) va avoir prochainement un calendrier dantesque (Leverkusen, Bayern, Leipzig). Deux écoles, on fuit ou on reste pour guetter l’exploit. A vous de voir.


Müller (6,2 Heidenheim) va encore être sollicité. Avec des points fantasy à la clef.


Risquette


Moins rayonnant, Blaswich (4,8 Leipzig) va croiser un leader qui les doigts sur la gâchette. L’occasion de briller ou de se ramasser ?


Comme promis, Rönnow (8,4 Union Berlin) est de revenu à un excellent niveau. Sur le terrain et en fantasy.


Dahmen (7 Augsbourg) a décidément quelque chose. Des performances sur le terrain pas toujours traduites en fantasy, malheureusement.


Après une mise en route difficile, Atubulu (6,9 Fribourg) s’affirme. A suivre de très près.


Défenseurs


Leverkusen en danger à Leipzig, on se donne une profondeur de banc pour se couvrir.


Forcément


Toujours Grimaldo (14, 8 Leverkusen) et Frimpong (18,7 Leverkusen) parce qu’ils attaquent et défendent. Et dans cet ordre...


Bon plan


Davies (16,9 Bayern) est le seul défenseur bavarois assuré de débuter. Toujours aussi cher par contre.


Cette semaine, et en prévision des suivantes, on intègre un élément défensif des Aigles : Nkounkou (9,2 Francfort) a crevé l’écran contre Leipzig et délivré un amour de galette. Sera-t-il capable de récidiver à Darmstadt ? Plus classiques, Pacho (8 Francfort) et Koch (8,8 Francfort) ont été solides. Leur marque de fabrique cette saison.


Unique buteur de son équipe pour la reprise, Vagnoman (8,2 Stuttgart) en promo a joué haut à Gladbach comme un ailier. Pari fantasy payant si Hoeneß reconduit le dispositif. Son plafond fantasy est élevé.


Dorénavant intégré au jeu (il n’était pas disponible contre Darmstadt), on peut s’essayer à Maatsen (10 Dortmund), nouveau latéral gauche dont la première a été très prometteuse. Une façon à bas coût de rentrer du BVB dans votre team.



Heat map de Ian Maatsen pour son premier match sous les couleurs de Dortmund.



Pour le budget


J’aime beaucoup Makengo (2,5 Fribourg) surtout que le club de la Forêt Noire retrouve de la solidité. A ce prix, on fonce.


Maloney (3 Heidenheim) ne fait pas de bruit mais l’Américain est fiable et constant. Parfait pour boucler un budget et s’asseoir en fond de banc.


Mainka (3,5 Heidenheim) en promo : solide depuis de la saison, le capitaine surperforme en fantasy son coéquipier. Alors pour 0,5 de plus, on casse sa tire-lire et on profite des soldes de saison !


Risquette


Guerreiro (14,3 Bayern) pourrait s’installer au milieu de terrain, au cœur du jeu dans le double pivot. Aucune certitude sur sa titularisation et assez cher finalement.


Ginter (9,5 Fribourg), en promo, est pour moi un des meilleurs défenseurs intrinsèques de Buli. Un peu en retrait sur la première partie de saison au regard de ses qualités, je le crois capable de casser la baraque. Premier test avec les (bons) attaquants du TSG Hoffenheim (Kramaric, Beier, Weghorst) aux profils complètement différents.


Raum (13,1 Leipzig) est toujours une option, même si c’est le leader qui est en face cette semaine.


Avec le calendrier compliqué, Bernardo (4,3 Bochum) va être sur le pont. En cinquième défenseur si vous aimez parier sinon passez votre tour.


Moins en vue ces derniers temps, Netz (7,1 Mönchengladbach) astique le flanc gauche de Poulains particulièrement en forme à domicile.



Milieux


Simons (Leipzig) et Wirtz (Leverkusen) s’affrontent ce week-end. Peut-être que le moment est venu de donner leurs chances à d’autres joueurs le temps d’une danse ? Ou pas. J’hésite et vais me décider au dernier moment puisque nous aurons certaines compositions avant la dead-line.


Forcément


Avec 2 pétards au fond des filets, Musiala (16,9 Bayern) avait choisi de faire parler la poudre. Le Werder est prévenu.


Brandt (18,2 Dortmund) : constant, le seul actif incontournable du BVB cette saison.


Bon plan


Wirtz (18 Leverkusen). Difficile de classer ailleurs le meilleur jouer du championnat. A-t-il complétement récupéré l’intégralité de ses moyens ? Xabi Alonso ne le fera certainement pas jouer l’intégralité du match s’il débute. Même remplaçant, il sera dasn les points. Question de talent. Et lui, il l’a !


Simons (17,6 Leipzig) rentre presque toujours dans le points même quand son équipe patine. Difficile de le sortir mais il n’y a que 5 places au milieu.


Battu, Stuttgart doit gagner. Une bonne performance passera par Führich (11,7 Stuttgart), forcément revanchard par cette mauvaise entame pour 2024.


Pour le budget


Aligné en double pivot, Röhl (3,2 Fribourg) retrouve ce week-end sa place derrière l’attaquant.


A ce rythme, Reitz (3,1 Mönchengladbach) va finir international. Quand il ne marque pas, c’est une passe dé, comme la semaine dernière !


Risquette


Cerny (7,9 Wolfsbourg) buteur et Majer (11,5 Wolfsbourg), meilleur joueur du match, sont les joueurs les plus techniques de leur équipe. Pour ceux qui veulent se différencier, sans faire comme tout le monde. Avec une préférence revendiquée pour le Croate, ex du Stade Rennais.


Jensen (4.2 Augsbourg) est un peu le talisman de son entraîneur Thorup. Ménagé cette semaine, il va croiser Netz dont on vous a parlé quelques lignes plus haut. Beau duel en perspective.


Stöger (10,1 Bochum) en promo va croiser le fer avec le milieu de Dortmund. défi


Bynoe-Guitens (7,8 Dortmund) joue sur le côté, point faible de Bochum. Pour une nouvelle passe dé ?


Beste (9,2 Heidenheim) se retrouve dans une équipe sur trois. Contre Wolfsbourg ? Pourquoi pas.


A Bochum, Millot (9,3 Stuttgart) comme ses camarades va arriver gonflé à bloc.


Skarke (5,4 Darmstadt) a joué devant contre Dortmund. Contre Francfort, il devrait de nouveau jouer attaquant et c’est un derby. Inutile de vous faire un topo...


Sans conviction aucune mais Hack (7,4 Mönchengladbach) a marqué deux fois la semaine dernière. Il rejoue dans le jardin de ses exploits. Pour miser sur la répétition.



Contre Stuttgart, Robin Hack double buteur les doigts dans le nez.


Au contraire, Grifo (17 Fribourg) et Sallai (9,6 Fribourg) sont de formidables atouts fantasy. La définition même d’un différentiel.


Attaquants


Le Bayern truste les places.


Forcément


22 buts et il continue de marquer semaine après semaine, Kane (19,4 Bayern) sinon rien


Bon plan


Sané (18,6 Bayern) a délivré deux passes décisives. Mérite la catégorie « forcément ». En tout cas, cette semaine, je lui fait de la place.


On insiste avec Füllkrug (15,8 Dortmund) qui a déçu la semaine dernière. Séance de rattrapage à Cologne.


Pour le budget


Attendu titulaire la semaine dernière, Leweling (5,5 Stuttgart) est sorti du banc à la pause et a délivré la seule décisive de son équipe. Il devrait démarrer cette fois-ci.


Risquette


Même s’il continue à plutôt sortir des matchs corrects, Wind (13 Wolfsbourg) n’a toujours pas marqué depuis le 25 novembre dernier. Soit 5 matchs de Buli. Alors début d’une disette ou simple péripétie ?


Malen (15,8 Dortmund) va débuter mais devrait voir son temps de jeu diminuer avec Sancho, Reus et Moukoko au relais. Probablement une des dernières occasions de le sélectionner avec la certitude qu’il débute.


Touché à la cheville, Undav (10,8 Stuttgart) devrait toutefois jouer contre Bochum. On reste à l’écart. Surtout si on a déjà des Souabes dans les autres lignes de sa formation.


Kalajdžić (11 Francfort) : il est certainement encore un peu tôt pour l’intégrer mais son calendrier et son prix permettent de libérer du budget pour vos milieux. Et il est capable de marquer.


Demirovic (11,4 Augsbourg) est le fer de lance offensif de son équipe qui sort d’un gros match face au leader.


En promo, Coman (13 Bayern) ne devrait pas être titulaire mais devrait jouer. Différentiel.







Posts récents

Voir tout
bottom of page