top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 21# Player-Picks Bundesliga



PRESENTATION



La journée précédente de Bundesliga a vu le Bayern Munich conserver son avance en tête du championnat, l'Union Berlin (à un point) et le Borussia Dortmund (à trois points) complètent le podium. Les écarts restent les mêmes, les trois équipes ayant gagné.

Dans le bas du classement, Schalke reste lanterne rouge alors que Stuttgart est maintenant relégable et le Hertha Berlin barragiste (17 points). Premier non relégable et quinzième du classement, Bochum compte 19 points au compteur.



Semaine européenne qui a vu 4 clubs allemands sur le pont.


En Ligue des Champions, un petit Bayern a fait l’essentiel en battant le PSG sur un but l’ex titi parisien Coman. En espérant que le match retour à Munich soit de meilleur qualité que le piètre spectacle offert par deux équipes loin de leur meilleur niveau. Le moins mauvais des deux passera.


Devant son Mur Jaune, au cours d’une partie disputée, un heureux Dortmund a gagné sur une chevauchée fantastique de Karim Adeyemi parti en contre. Chelsea a tiré 19 fois au but. Le match retour à Stamford Bridge ne sera pas des plus simples mais la qualification est bien envisageable.


La semaine prochaine verra l’Eintracht Francfort (mardi Naples) et le RB Leipzig (mercredi Manchester City) recevoir les leaders de Série A et de Premier League. Les clubs allemands, inférieurs sur le papier, auront tout à gagner.



En Ligue Europa, le SC Fribourg, sorti premier de sa phase de poules, est directement qualifié pour les huitièmes de finale alors que l’Union Berlin et le Bayer Leverkusen disputent cette semaine le match aller des barrages de cette compétition où le niveau s’élève sérieusement.



Pour ces deux rencontres du jeudi soit, un extrait d’un article rédigé https://www.pinte2foot.com/article/semaine-europeenne-focus-sur-les-clubs-de-bundesliga-encore-engages


pour les camarades du site Pinte2Foot https://www.pinte2foot.com/


A consommer sans modération...


Ajax Amsterdam – Union Berlin


Beau deuxième de Bundesliga, l’Union effectue la meilleure saison de son histoire après avoir notamment occupé pour la première fois la place de leader et ce pendant plusieurs journées consécutives.

Les Berlinois du quartier populaire de Köpenick proposent un football fait de rigueur défensive, solide, sans grande fioriture, avec une abnégation de chaque instant, une énergie incroyable, beaucoup de courses, des efforts permanents, une solidarité éprouvée et une envie collective commune. Pas le plus beau football pratiqué outre-Rhin mais certainement la plus belle aventure collective de la saison en cours. L’entraîneur suisse Urs Fischer mène son groupe de main de maître, avec une direction au diapason notamment dans sa gestion comptable habile des derniers mercatos. Les recrues s’intègrent vite et bien dans un groupe qui ne compte aucune star. La défense est remarquable notamment le socle composé des axiaux Knoche, Diogo Leite et Doekhi, les latéraux prennent vraiment bien les couloirs. Au milieu, multiples combinaisons interchangeables d’où ressortent Khedira et Haberer. Devant, l’attaque est plutôt en réussite avec Becker en figure de proue.

Pas du football champagne mais de campagne dans un stade forestier où les pintes coulent de plaisir.

Beau symbole que la confrontation contre l’Ajax Amsterdam, dépositaire iconique d’un football total ambitieux. Reversés de la Ligue des Champions, les Bataves ne vivent pas une grande cuvée pour le moment. Ces difficultés sportives ont entraîné le licenciement du coach allemand Alfred Schreuder, remplacé par un ancien de la maison John Heitinga. Depuis la reprise post Mondial, les Hollandais sont invaincus (cinq victoires, quatre matchs nuls) et restent sur trois victoires consécutives en Eredivisie où ils occupent la troisième place à trois points du leader Feyenoord. Ils évoluent dans un 4-3-3 inamovible. Une charnière Timber-Alvarez, un milieu d’internationaux hollandais et une attaque où Tadic est toujours présent pendant que Kudus s’affirme en joueur frisson.

Probable opposition de styles avec une maîtrise technique attendue des Amstellodamois contre des Berlinois disciplinés, travailleurs et excellents en transition et sur coups de pied arrêtés. De celle qui donne généralement les plus beaux matchs.

Le rêve va continuer pour l’Union, qui est capable de passer. Avec l’enthousiasme et l’envie qui portent les Eisernen, l’Ajax peut être contrariée même à domicile.



Pronostic : 2-2


Bayer- Leverkusen – AS Monaco


Décevants par rapport aux fortes ambitions estivales, les Allemands vont mieux depuis l’arrivée de Xabi Alonso sur le banc. Huitième à seize points du premier, le Werkself revient de très loin, plus précisément de la dix-septième place (une victoire, un nul, quatre défaites) au soir la sixième journée. Plus séduisant et efficace dans un 3-4-3 faisant la part belle aux joueurs de couloir que dans le 4-3-3 pourtant très proche dans l’esprit, le Bayer a vu Wirtz, joyau du milieu de terrain, revenir d’une longue blessure au genou. Avec ce maestro à la baguette, les artistes nombreux de cet effectif devraient enfin pouvoir s’accorder.

Troisième à sept points du PSG, l’AS Monaco a trouvé la bonne carburation. Dans un 4-4-2 à plat où les côtés sont très sollicités, l’aile gauche animée par la paire Caio Henrique-Golovine est le réel point fort de cette équipe bien équilibrée autour d’une colonne vertébrale charpentée : Disasi-Maripan en défense, le duo Fofana-Camara pour ratisser et perforer et un duo d’attaque à choisir entre Ben Yedder, Embolo et la pépite Ben Seghir. Avec une série de trois victoires consécutive en Ligue 1, le moral est au beau fixe suite à la victoire sur le PSG, sur un score (3-1) qui masque pourtant mal l’écart ressenti entre les deux équipes alignées ce samedi.

Ce Monaco-là sera difficile à manœuvrer pour Leverkusen, qui voit dans cette compétition la possibilité de s’aérer des turpitudes domestiques. Quelle que soit l’option prise par Xabi Alonso dans son animation, le côté droit allemand avec le très bon Frimpong croisera l’excellent flanc gauche asémiste. Un des points chauds et show de la soirée.

Un match avec des buts, Monaco sur sa forme du moment est favori, Leverkusen n’ayant enfin rien à perdre n’en est que plus dangereux.


Pronostic : 1-2



Il n’y a plus de représentant du football allemand encore qualifié en Ligue Europa Conférence.


Sur ces premières oppositions dans les compétitions continentales, les représentants de la Bundesliga ont confirmé que le football allemand de club dispose pour le moment de tous les ingrédients pour rester compétitif sur la scène européenne. Pour ne pas sombrer à notre tour dans la dictature de l’instant, on attendra les matchs retours pour en tirer un début de conviction.



Et pour rejoindre notre Ligue qui répond au nom de « Fantasy Coach », c’est ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705


Actuellement, notre Ligue est dominée avec talent par Kok manis? Gulacsi (2405 points), ce qui le place dans les 2000 premiers du ranking général. Félicitations !


Et notre incomparable concours de pronostics made in Bundesliga :


Actuellement, notre concours est dominé avec talent par france (306 points).




En attendant, direction la WWK Arena pour le match du vendredi soir !


Et souriez, c’est Carnaval !



MATCHS 21#



FC Augsburg - TSG Hoffenheim



Match du milieu de tableau qui voit le 13ème recevoir le 14ème, deux points les séparent.


Après sa nouvelle défaite à l’extérieur, Augsbourg sait que les trois prochains matchs doivent permettre de récolter des points nécessaires au maintien car pour le moment, les Fuggerstädter regardent surtout derrière eux. La défense et son gardien ont encaissé des buts gags, à eux de se ressaisir.


Pas de choc psychologique à Hoffenheim avec une équipe éventrée notamment sur son flanc gauche par un Frimpong, double passeur. Cette lourde défaite (1-3) rappelle au nouveau coach Pellegrino Matarazzo, qui a plutôt bien réorganisé son équipe à l’heure de jeu, que le maintien se gagnera de haute lutte. Mettre fin aux 3 défaites consécutives en déplacement serait déjà un bon début. Retour annoncé du défenseur central Kevin Vogt, je doute que ce soit suffisant pour tout colmater.


Pas la même dynamique pour ces deux équipes. Alors qu’Hoffenheim reste sur une série de 10 matchs sans victoire, et Augsbourg ayant pris la bonne habitude en 2023 de remporter les matchs disputés devant son public de la WWK Arena, je vois bien les Bavarois continuer sur cette lancée dans une confrontation sans clean sheet. Même si le 2-1 me semble plus raisonnable, c’est la Buli quand même alors on imagine les attaques prendre le pas sur les défenses !


Score 3-2



Borussia M'gladbach - FC Bayern München


Un inconstant dixième reçoit le leader.


Sévèrement battu au Hertha (4-1), M’glabach confirme que cette équipe est sur courant alternatif. A domicile, les Poulains restent sur un nul et une défaite pas très engageants. A eux de s’inspirer de la démonstration administrée aux Bavarois en Pokal il y a un an et demi (5-0)...Thuram et Scally incertains : mollet, ce qui n’est jamais bon signe. L’Europe va certainement séloigner. Définitivement pour cette saison.


Sur un train de sénateur, le Bayern a assuré l’essentiel en Buli le week-end dernier : une victoire nette (3-0), une première place confortée, le plein de confiance avec un premier clean-sheet 2023, trois buteurs différents et pas de nouvelle blessure.

De mieux en mieux à chaque sortie, le Bayern sort requinqué de son séjour parisien et viendra pour gagner au Borussia-Park. Les poursuivants au classement tenant pour le moment la distance, la victoire n’en est que plus impérative pour le Rekordmeister. Ceux qui ont moins joué mardi devraient avoir un temps de jeu plus conséquent samedi.


Un Bayern sérieux devrait s’imposer à sa main. Attention si Gladbac’h lâche mentalement, l’addition pourrait être salée.


Score 0-3



VfL Wolfsburg - RB Leipzig


Match intéressant le haut de tableau, le 7ème recevant le 5ème, six points d’écart. Ce sera notre TopSpiel du week-end.


En faisant 0-0 à Schalke, les Loups de Kovac laissent encore deux nouveaux points en route, ce qui pourrait coûter cher au final.


Dans un match important dans la course au titre, le RB Leipzig a perdu à domicile face aux Berlinois de l’Union (1-2). Dans une fin de match sous tension, forcément,et alors qu’il y avait encore des possibilités, le club de la galaxie Red Bull a définitivement perdu le fil en s’énervant contre l’arbitre à la suite de l’annulation du but de l’égalisation par la VAR. Retour du capitaine Orban et peut-être l’entrée en jeu de N’Kunku ?


Opposition indécise qui verra probablement les coachs se livrer un sérieux combat tactique. Comme souvent, la bataille du milieu, et donc le contrôle du tempo, sera déterminante. Et comme les deux équipes ont du matériel, ça promet une belle bagarre pour la maîtrise de la gonfle. Serré.


Score 2-2



VfL Bochum 1848 - SC Freiburg


Dans une confrontation à priori déséquilibrée, le 15ème taquine le 4ème.


Défaite sur un score sans appel sur la pelouse du Bayern (3-0), pour un Bochum volontaire, la marche était trop haute . Sans surprise. Mais Bochum est intraitable à domicile (série en cours de 5 victoires consécutives) et compte bien le rester. Question de survie.


Accroché par Stuttgart, Freibourg a fini par remporter une nouvelle victoire à domicile (2-1) sur deux pénaltys convertis par Grifo, artificier en chef et ces nouveaux points lui permettent de s’accrocher aux rythmes des meilleurs. Pour y rester, il faudra prendre des points ici. Kofi Kyereh est forfait pour le reste de l’année (rupture des ligaments croisés), le milieu offensif hongrois Sallaï devrait rapidement retrouver du temps de jeu.


Pas un déplacement facile pour un Fribourg souvent patraque à l’extérieur qui se doit d’être d’autant plus vigilant que coupable cette saison de mémorables trous d’air loin de leur domicile (19 buts encaissées sur les 5 derniers matchs joués à l’extérieur, série de 3 volées consécutives en déplacement).

Un match serré, disputé et finalement équilibré. Aux locaux de faire attention à ne pas trop s’exposer au jeu de transition fribourgeois.


Score 1-2



VfB Stuttgart - 1. FC Köln


Le dix-septième et avant-dernier accueille le 11ème.


Après avoir ouvert le score d’une minasse en pleine lunette par Fuhrich (le but du week-end) et animé le match, le VfB aurait mérité mieux d’une partie que Freibourg a fini par remporter (2-1) sur deux pénaltys. Dorénavant relégable, la cote d’alerte est atteinte. Il y a urgence à prendre des points sous peine de voir la crise profonde s’installer, l’entraîneur ayant déjà servi de fusible.


Prenant moins de but, Cologne confirme sa montée en puissance depuis le restart dans le sillage d’un Ellyes Skhiri de gala. Sacré clin d’œil puisque le natif de Lunel, en fin de contrat cet été, est annoncé avec insistance à l’Eintracht Francfort, qui a donc pu mesurer à quel point ce joueur est enthousiasmant. Victoire longue à dessiner au score d’affichage contre Francfort donc, possible candidat au titre(3-0) mais pas volée dans ce qui a été la surprise de la journée. Le club de la Ville Cathédrale va logiquement revoir ses ambitions mails il part de tellement loin que cela me semble déjà compromis. En tout cas un beau profil de coupeur de tête qui pourrait bien arbitrer indirectement la lutte pour les places d’honneur : pas trop le moment de les jouer en fait.


Le VfB avait un beau projet cet été. En février, il est sous assistance respiratoire. Cologne semble avoir enfin digéré sa belle fin de saison dernière et le rythme démentiel de cet automne européen (qui a vu sa ligne d’attaque être décimée par les blessures et départ tardif). Si Cologne joue comme il le fait depuis 2023, il n’y aura pas de match. Importance du premier but.


Score 1-2



Eintracht Frankfurt - SV Werder Bremen


Sixième contre neuvième, mais huit points les séparent, un monde.


Coup d’arrêt pour l’Eintracht qui n’aura pas su trouver la clef du coffre des Geissböcke ni être efficace défensivement (2 buts encaissés sur CPA et un contre sur CPA offensif alors qu’ils sont à l’extérieur !!). Un coup à devenir chèvre.L’Eintracht n’avait pas perdu depuis fin octobre soit 7 matchs de Buli (4v, 3n) mais quand ils le font, c’est dans les grandes largeurs. Après vaut mieux perdre une fois….


Battu à domicile par Dortmund (0-2),c’est un match à oublier pour le Werder. Et je ne suis pas sûr que le Deutsche Bank Park soit le meilleur endroit pour se relancer. Avec l’effondrement des Aigles la semaine passée, le Werder serait bien inspirer d’ouvrir le score pour gangréner la tête de son adversaire du jour. Weiser forfait.


Légèrement décroché (à 8 points du leader et à 4 points de la 4ème place qualificative à la LDC), Francfort se doit de gagner car la densité actuelle du haut de tableau ne permet pas de relâchement. Un Werder détendu et décomplexé a les moyens offensifs de brouiller le plan prévu. Match disputé, possiblement très enlevé, une ouverture du score précoce pouvant déclencher un feu d’artifice. Et comme, j’aime le spectacle d’une Bundesliga fantasmée, surtout à l’export...On se lâche.


Score 4-3



1. FC Union Berlin - FC Schalke 04


Choc des extrêmes, le second accueille le dernier de la classe.


Coup d’éclat à l’Est où l’Union a frappé un grand coup en s’imposant, après avoir été menée, sur la pelouse du RB Leipzig (1-2). Un adversaire direct maintenant à six points. Une abnégation de chaque instant, une énergie incroyable, beaucoup de courses, des efforts permanents, une solidarité éprouvée et une envie collective commune : c’est encore une victoire qui va compter dans cette saison que j’espère mythique. Retour à Köpenick où l’Union semble cette saison imprenable.


Pas payé de ses efforts, Schalke respire encore. Nouveau clean-sheet et toujours cette incapacité pénalisante à ne pas conclure les bonnes situations (0-0). Prochaine étape pour les Knappen, la victoire. Et si possible, pas ce week-end.


Comme habitée par la charge symbolique que porte ce club dans son rapport à un espace-temps particulier, l’Union Berlin ne lâche rien, ni aucun match, ni aucun point. Les adversaires sont prévenus. Pas imbattables mais il faudra venir les chercher les Eisernen. Et c’est sur ce plan que Schalke a des arguments à faire valoir : condamné par tous à une pré-supposée relégation, ce club est perçu (à tort et à raison - on pourra en discuter à l’occasion) comme une équipe du milieu ouvrier de l’industrie minière de la Ruhr. Les vertus de combat, de solidarité, d’effort sont celles que ce Schalke met en avant dans sa course à la survie. Un match engagé, protèges-tibias en place et prêt à s’envoyer, de chaque côté. Pas forcément du beau football mais un football qui a sa place dans l’élite. A l’Union le mot de la fin.


Score 2-1



Borussia Dortmund - Hertha Berlin


Choc de quasi-extrêmes, le troisième recevant le 16ème, nouveau barragiste.


C’est un Borussia conquérant qui va essayer la passe de 6 victoires consécutives en Buli. Tous les voyants sont au vert dans cette période faste : victoire logique à Brême en Buli (0-2) pour s’affirmer comme un candidat crédible pour le titre, victoire face à Chelsea en Ligue des Champions, caler à 3 points du leader bavarois (confrontation directe le 31 mars en j26), retour progressif des blessés de longue date (Reyna, Bynoe-Gittens, Haller), montée en puissance d’éléments jusque là en retrait (Adeyemi, Schlotterbeck, Guerreiro, Can) et confirmation de la belle saison de plusieurs piliers de ces Borussen (Kobel, Brandt, Bellingham). Autant de dynamiques individuelles qui nourrissent le train du collectif piloté par Terzic, toujours pas séduisant mais dans les temps de passage qui lui sont imposés. Blessé, Moukoko est out pour 6 semaines, Modeste grappillant quelques minutes dans la rotation.


Vainqueur avec la manière d’un pâle M’Gladbach (4-1), le Hertha s’est offert une belle victoire aux vertus multiples : trois points qui permettent d’abandonner la place de relégable pour celle, pourtant peu enviable, de barragiste, fin de la série de 4 défaites consécutives et du baume au moral de tout un club, le vestiaire, les tribunes et les bureaux. Content pour l’entraîneur Schwarz dont j’apprécie le travail. Et qui a fait confiance, avec raison, aux jeunes pousses du club puisque Jessic Ngankam, Derry Scherhant et Márton Dárdai, tous les trois nés à Berlin et formés au club, ont activement participé à la fête puisque tous les 3 buteurs . C’est ce dernier qui fêtait ses 21 ans le jour même du match qui nous fait les honneurs de la tête d’affiche de ce player-picks, opus 21. Fils de la légende du club, le milieu défensif hongrois Pál Dárdai (recordman du nombre d’apparitions sous le maillot du Hertha en Buli, éducateur puis entraîneur principal), le défenseur central s’est offert comme cadeau une magnifique praline, bien puissante, qui finit sous la barre.


Peu probable que Dortmund cale devant l’obstacle berlinois, Terzic fera tourner pour ne pas aligner une formation trop émoussée face à une équipe du Hertha aussi ragaillardie que rajeunie et qui, lors de la première partie de saison, s’est très souvent bien comportée face aux gros. Une rencontre disputée où la profondeur et la richesse de l’effectif des Marsupiaux feront pencher au bout du compte la balance du côté des Jaunes et Noirs.


Score 3-1




Bayer 04 Leverkusen - 1. FSV Mainz 05


Vrai match du milieu de tableau, le 8ème reçoit le 12ème, un petit point les séparant.


Pour Leverkusen, la belle victoire acquise chez un triste Hoffenheim (1-3) interrompt la série de deux défaites consécutives et fait perdurer l’espoir européen. Il s’agit maintenant d’enchaîner et de récupérer au mieux du match disputé face à l’AS Monaco jeudi soir. Reste à savoir dans quelle animation s’alignera le Bayer en Coupe d’Europe (et pour quel résultat) et ce week-end. Pas du tout persuadé que les systèmes soient identiques.


Avec Lee auteur d’un doublé, Mayence a gagné contre Augsbourg un match qui a tenu une partie de ses promesses (3-1) avec des buts casquettes pour être tout à fait honnête et confirme que cette équipe est vraiment imprévisible. Aucune raison que ça change.


Une nouvelle fois, c’est l’indécision qui règne avec Mayence. Le Werkself sur sa continuité, sauf si la rencontre contre Monaco, s’est achevée en déculottée royale.


Score 2-1



PLAYER PICKS 21#



En cette semaine de matchs européens, il est possible que les équipes engagées fassent quelque peu tourner leurs effectifs (Dortmund, Union parmi les plus probables). Éléments à considérer dans vos prises de décisions. Par exemple, la gestion de Bellingham pourrait occasionner de sacrés écarts dans le jeu Fantasy puisque si vous pensez qu’il sera titulaire des potentiels retours extraordinaires sur les prochaines rencontres s’ouvrent à vous (Hertha, Hoffenheim, Leipzig, Schalke) mais il peut tout aussi bien démarrer sur le banc et ne rentrer qu’en cas d’hypothétiques difficultés au score.


Avec la limite évoquée ci-dessus, Dortmund est une cible de choix pour votre mercato.

Alors qu’Union, Fribourg, Bayern et Cologne complètent avantageusement les équipes à regarder prioritairement. Et pour les différentiels originaux, une pincée d’Augsbourg pour le fun.



GARDIENS


Kobel (10,9 M) est en forme et ça se voit. Calendrier favorable pour la recherche de clean sheet.


En promo, Fährmann (1,6 M) a pris avec un certain succès la place dans les bois d’un Schalke en progrès défensivement. Tellement peu cher pour un titulaire qu’il vous permet de dégager du budget pour d’autres postes. Avec l’assurance d’être sollicité et revers de la médaille de prendre une pile. A ne tenter que si vous avez un autre bon gardien sur le banc et qui joue impérativement après samedi 15h30.


DEFENSEURS


Schlotterbeck (14,4 M) et Guerreiro (12,8 M) ont mes préférences, même si Ryerson (6,2 M) permet à moindre coût d’intégrer un défenseur de Dortmund à votre squad.


L’Union a des défenseurs performants : parmi les axiaux moins sujets à la rotation, Knoche (7 M) qui a tiré un pénalty et Doekhi (6,4 M) au jeu de tête dévastateur. Les latéraux sont intéressants mais seront assurément impactés par la rotation (ceux jouant contre l’Ajax ne devraient pas démarrer contre Schalke, Trimmel par exemple remplaçant jeudi, probable titu samedi).


A Cologne, Chabot (4,6 M) est un bon pick depuis la reprise et très peu cher. Bien pour compléter une défense.

Plus classique, son coéquipier Hector (10,5 M) coupable de 12 points le week-end dernier.


Et toujours l’excellent Frimpong (13,7 M), 24 points le week-end dernier.


MILIEUX


Grifo est un vrai costaud du jeu Fantasy.


En fonction du scénario du match, Brandt (15,3 M) et Bellingham (15,7 M) pourraient voir leurs temps de jeu quelque peu rognés, surtout pour le premier. Avec même le risque que coach Terzic les mette sur le banc au coup d’envoi, les gardant bien au chaud. Et si la réception du Hertha tourne rapidement à l’avantage des Marsupiaux, ils pourraient même ne pas rentrer. Leur coéquipier Jamie Bynoe-Gittens (1M) apporte la meilleure couverture risque en terme de rapport qualité-prix et en plus, il aura du temps de jeu. Affaire à faire ?


Sinon, joueur très en forme en ce moment, Skhiri (9,7 M) qui a eu les honneurs de la couverture de notre opus 18 est une valeur fiable de ce jeu tellement ce joueur est complet. Toujours à Cologne, ses coéquipiers Kainz (10,5 M) en valeur refuge et Maina (4,9 M) en aventure spéculative, voir Huseinbasic (1,1 M) pour les petits budgets.


Lee (7,2 M) permet à Mayence de prendre des points, il pourrait-être un différentiel puissant en cas de récidive.


A Augsbourg, Engels (1,5 M) me plaît bien et pas que dans la Fantasy. Joueur à suivre.



Enfin, Kimmich (16,3 M) est en promo et non suspendu (mea culpa pour l’erreur dans un précédent pp), une incitation à l’achat. Moins bien cette saison (effet World Cup probable) et forcément impacté par la fragmentation du vestiaire bavarois, une qualification obtenue sur le PSG lui ferait certainement le plus grand bien. Et redevenir un incontournable de nos sélections, ce qui n’est pas/plus le cas en ce moment.


ATTAQUANTS


A Dortmund, ça devrait tourner tout comme au Bayern. Donc méfiance, même si je ne peux que vous suggérer d’avoir minimum un joueur d’une de ces deux équipes dans votre ligne de 3 attaquants. Et là, il y a pléthore de choix : naturellement Musiala (15,5 M) et Choupo (6,1 M) au Bayern et Haller (13,6 M) à Dortmund remportent les suffrages.

Difficile d’ignorer Kingsley Coman (14,4 M) qui enchaîne les buts en ce moment.

En promo, Karim Adeyemi (11 M) est sur une bonne vibe également.


Pour anticiper vos mouvements, Kolo-Muani (13,8 M) va aborder une série de matchs plus compliqués, avec des défenses plus hermétiques. J’envisage de le sortir à la prochaine journée pour Füllkrug (8,8 M) dont le calendrier devient plus respirable pour un avant-centre.


Je fais confiance à Berisha (9,9 M), voir Demirovic (9,5 M) pour les plus aventureux, pour m’apporter quelques points. Une simple opinion, pas une affirmation. Augsbourg joue vendredi soir : et ça, c’est une certitude. Voire en Fantasy une opportunité !



Onisiwo (11,6 M), c’est fun et c’est différenciant bien que Mayence à l’extérieur, ce n’est pas ça.


Enfin, déjà évoqué lors d’une journée où il avait marqué pour une belle victoire de l’Union Berlin, on peut reparler de Kevin Behrens (5,2 M) pour donner dans la risquette mesurée. Si vous recherchez davantage de mesure dans vos filets, son coéquipier Becker (11,8 M) est plus main stream et pourrait vous servir quelques points.


175 vues0 commentaire

Comments


bottom of page