top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 33 Player-Picks Bundesliga


Buli Circus Episode 33 Derniers pétards.


Avant-dernière journée, le championnat tire à sa fin et livre déjà ses premiers enseignements.


Si, entre sa maîtrise collective et sa capacité à aller chercher un résultat, le Bayer Leverkusen est un champion épatant qui peut non seulement finir la compétition invaincu (il ne reste plus que deux matchs pour y parvenir) et réaliser un incroyable triplé (Bundesliga, Pokal, Ligue Europa), les équipes qui verront la Ligue des Champions sont désormais connues : grâce au bon parcours des clubs allemands l’année où entre en vigueur la réforme des Coupes d’Europe, nous retrouvons donc une cohorte minimum de cinq représentants de la Bundesliga en C1 avec le Bayern Munich qui devrait finir second malgré sa défaite concédée à Stuttgart chez un VfB qui mérite lui de finir sur le podium. Le RB Leipzig et le Borussia Dortmund complétant un casting solide et représentant bien les forces observées tout au long de cette saison.


Si aujourd’hui, l’Eintracht Francfort a son ticket pour la Ligue Europa (qui pourrait se transformer en ticket pour la C1 si le BVB reste cinquième et gagne la LDC), la qualification pour la Ligue Europa Conférence devrait encore déchaîner quelques passions chez Fribourg (41 points) actuel titulaire du sésame, Hoffenheim (40 points), Augsbourg(39 points), Heidenheim(38 points), Werder(38 points) voir Wolfsbourg(37 points) qui avec une troisième victoire consécutive assure son maintien. Si le Bayer Leverkusen remporte la Pokal, la huitième place deviendra alors européenne.


Bochum et Mönchengladbach ne sont pas mathématiquement tirés d’affaire. Avec ses 30 points, Union Berlin qui a mis lundi Bjelica à la porte est talonné au plus mauvais moment par Mayence toujours barragiste et un petit point derrière (29 points). En sursis, Cologne (24 points) peut encore s’en sortir surtout en battant les Berlinois dès samedi prochain, dans l’affiche du week-end. Pour Darmstadt, la cause est entendue.



Royal, Mats Hummels a rayonné au Parc des Princes.


L’affiche de la finale de la Ligue des Champions est maintenant connue, ce sera Borussia Dortmund-Real Madrid. Pas forcément le représentant de la Bundesliga sur lequel on aurait parié en début de saison. Pour y parvenir, c’est un BVB sérieux et efficace qui a donné une leçon de modestie à un PSG décevant et frileux (0-1). Éliminé, le Bayern Munich a craqué en fin de match en encaissant deux buts coup sur coup à Madrid. Le Real restant cette incroyable machine à gagner, et toujours avec les angles bienveillants du VAR et autres biais arbitraux propres aux « grandes équipes ». En espérant que les Schwarzgelben réalisent l’exploit lors d’un match qui de toute façon remplira les caisses du club : la victoire à Wembley rapporte 20 M€ au vainqueur alors que les bonus négociés l’été dernier dans le cadre du transfert de Jude Bellingham au Real (103 M€ plus 30%) rapporteraient au Borussia la bagatelle de 25 M€ en cas de victoire madrilène en C1. Calcul, business et trophée, en espérant que ce ne soit pas la voie du directeur financier qui porte...


A Dublin, la finale de Ligue Europa opposera le Bayer Leverkusen à l’Atalanta Bergame. En demi-finale retour, le B04 a été chahuté à domicile par l’AS Roma qui menait de deux buts à quinze minutes de la fin avant de faire sa spéciale avec une égalisation arrachée par Stanisic au bout du bout du temps additionnel pour un 2-2 qui porte la nouvelle invincibilité à 49 matchs toutes compétitions confondues, ce qui devient aussi le nouveau record européen d’invincibilité tout championnat confondu (le précédent était la propriété du Benfica 48 matchs de décembre 1963 à février 1965). L’Atalanta Bergame sera un adversaire coriace et l’affrontement tactique entre Xabi Alonso et Gasperini sera une vraie source d’intérêt de cette ballade irlandaise.


En 2.Bundesliga, le chassé croisé en tête du classement continue : Holstein Kiel (64 points) repasse en tête à la faveur de sa victoire à Wehen (0-1), Sankt Pauli (63 points) mordant la poussière (1-0) dans le derby sur la pelouse du Hambourg SV (55 points), quatrième et toujours mathématiquement vivant pour attraper le barrage. Vainqueur facile de Nurnberg (3-1), Düsseldorf (59 points) reste toutefois un solide troisième qu’il sera difficile à déloger de la place de barragiste lors des deux dernières journées.


Sankt Pauli a le calendrier le plus abordable des prétendants alors que Kiel a le plus compliqué avec la réception de Düsseldorf samedi puis un derby à Hanovre pour conclure. Il va donc sans dire que le Holstein Kiel-Düsseldorf est l’affiche de cette avant-dernière journée et la chance du HSV.


Dans le bas du classement, pour Osnabrück (25 points), qui a perdu en milieu de semaine son match de retard (0-4 contre Schalke 04), la relégation est actée. Reste encore une place pour une descente directe et trois candidats : le Braunschweig (35 points)-Wehen (32 points) va valoir très cher pendant que Rostock (31 points) se déplace à Schalke 04 avec l’espoir de faire un résultat. Kaiserlautern (36 points), Nurnberg (35 points) et Magdebourg (35 points) devraient s’en sortir.


En 3.Liga, leader, invaincu en 2024 (11v, 5n) et promu, Ulm (71 points) est le nouveau champion et a validé son accession en Zweite Bundesliga avec une nouvelle victoire devant son public. Derrière, Munster (64 points), autre promu décoiffant, se faufile à la seconde place au meilleur moment et pourrait valider sa montée en gagnant ce week-end à Verl. Car, dans une fin de saison qui vire au cauchemar pour un club qui a longtemps occupé les deux premières places, Regensbourg (62 points) s’est inexplicablement crashé chez une lanterne rouge Fribourg II (3-1) déjà reléguée et occupe dorénavant la troisième place, celle de barragiste. Défait, Essen (64 points) est un quatrième qui peut encore coiffer sur le poteau l’équipe de la ville de Ratisbonne.



Au menu du trente troisième épisode du Buli Circus, Cologne-Union Berlin comme affiche de la journée , la der de Christian Streich à domicile et comme une odeur de derniers pétards.





FC Augsburg (9) - VfB Stuttgart (3)


Dépassé par l’équipe bis d’un finaliste de C1, Augsbourg a été balayé à Dortmund (5-1) et a pu mesurer ce que le niveau européen peut signifier. Nouvel échantillon avec Stuttgart qui pratique avec efficacité un des football les plus plaisants de Buli comme a pu l’observer de près un Bayern battu (3-1) tout en étant également camouflé en équipe bis d’un demi-finaliste de C1.

Chahutés en ce moment (3 défaites consécutives) et avec un calendrier difficile, les Függerstadter savent devoir réaliser une performance pour prendre un petit quelque chose et se qualifier pour l’Europe. Si ce n’est à domicile avec la réception d’un VfB, alerte et sûr de son ballon, il restera le dernier match avec la possibilité d’aller gagner chez le leader Leverkusen, toujours invaincu...


En mode candidat européen confiant, Stuttgart devrait emporter les suffrages.


Pronostic 1-2



RB Leipzig (4) - SV Werder Bremen (11)


Une semaine après la démonstration face au BVB, le RB Leipzig, où Xavi Simons a été logiquement expulsé, est retombé dans ses travers en ne faisant pas mieux que match nul à Hoffenheim (1-1). Une nouvelle-contre performance presque heureuse pour des Taureaux Rouges domestiqués sur la seconde période.

Malgré un doublé de Woltemade, le Werder Brême s’est fait reprendre en fin de match par un pénalty de Gladach (2-2). Petite déception même si le partage des points n’a rien d’usurpé.


A domicile, le RBL avance avec confiance (4v, 1n) alors que le Werder vient de faire un coup lors de sa dernière sortie (victoire à Augsbourg, 0-3). Un match ouvert et plaisant même si plusieurs classes d’écart séparent ces deux équipes aux aspirations européennes et animées de la même volonté de jouer.


Pronostic 4-2




Aérien, Nick Woltemade s'impose sur corner.


Sport-Club Freiburg (7) - 1. FC Heidenheim 1846 (10)


Petit plaisir pour Atubolu artisan majeur d’un clean sheet ramené de Cologne (0-0). Actuellement septième et donc qualifié pour une nouvelle campagne européenne, Fribourg ne gagne cependant plus à domicile (2n, 3d) et veut y remédier.

Avec un Kleindienst de nouveau buteur mais suspendu pour affronter le SCF, Heidenheim a partagé les points avec Mayence (1-1) et viendra en Forêt Noire jouer les troubles -fêtes. Une fonction réalisée cette année à merveille par un promu surprenant.


Séparées par trois points, deux équipes proches, à la recherche d’une qualification européenne et qui sont adeptes des buts sur coup de pied arrêtés. Gare aux fautes aux abords de la surface. C’est aussi le dernier match à domicile pour Christian Streich, séquence émotions.


Pronostic 1-1



Borussia Mönchengladbach (13) - Eintracht Frankfurt (6)


Égalisation tardive avec un pénalty bienvenu et transformé par Neuhaus, pas le meilleur ami de Seoane, Mönchengladbach a ramené un précieux point de son périple à Brême (1-1). Le maintien se rapproche, encore deux points et il est en poche.

Match courageux de l’Eintracht Francfort lors de la réception du leader Leverkusen mais lourde défaite au bout du compte (1-5). Plombé par un pénalty stupidement concédé et par l’art du contre adverse lors d’une seconde période pourtant dominée.


Les Poulains ont des qualités offensives à offrir pour assurer le maintien sur ce match. Les Aigles voudront se racheter après la déculottée du week-end dernier. Petit avantage aux visiteurs dont la défense offre un poil plus de garanties. C’est tout dire !


Pronostic 1-1



1. FC Köln (17) - 1. FC Union Berlin (15)


Incapable de venir à bout de Fribourg dans un tout petit match (0-0), Cologne toujours avant-dernier et premier relégable (Mayence barragiste est à 5 points) n’a déjà plus son avenir entre ses mains. Or, le calendrier nous offre une somptueuse dramaturgie avec la réception du FC Union Berlin pas vraiment au point non plus. Les Berlinois, allongés à domicile par Bochum (3-4) ; sont sonnés et dans un sursaut du désespoir ont (enfin) décidé de renvoyer Bjelica à sa maçonnerie. Peut-être un peu tard cette initiative qui souligne surtout à quel point les Métallos, qui n’ont plus qu’un point d’avance sur le barragiste, semblent perdus dans cette saison cauchemardesque.


Bref, une finale pour se maintenir. Toute autre résultat qu’un succès sonnera le glas de l’équipe de la Ville Cathédrale. Le FC Union Berlin a son maintien en ligne d’horizon, la victoire pour objectif. Un match à la vie, à la mort entre les deux plus mauvaises attaques du championnat. En Buli, marquer, c’est vivre !


Pronostic 0-0



1. FSV Mainz 05 (16) - Borussia Dortmund (5)


Secoué à Heidenheim dans une seconde mi-temps où les Mainzers ont trop reculé, Mayence a pris un bon point à l’extérieur (1-1). Toujours barragiste mais avec un petit point de retard sur le premier non relégable, la tâche s’annonce compliquée contre un Borussia Dortmund dont l’équipe bis a impressionné en déroulant tranquillement contre un Augsbourg pourtant concerné (5-1). Le banc répond présent : Moukoko, Reus et Malen pour son retour ont marqué alors que le petit nouveau Kjell Wätjen a réussi son baptême du feu. Une réserve au rendez-vous d’un club qui s’est tranquillement qualifié à Paris face à un PSG très timide (0-1) pour une troisième finale de C1. Alors qu’il a annoncé son prochain départ du club, Marco Reus peut boucler la boucle à Wembley (il était déjà là à Londres pour celle perdue contre le Bayern en 2012-2013) et remporter enfin un titre à la hauteur de son talent.


Le M05 récupère ses suspendus et affiche une belle confiance sur ses derniers matchs disputés à domicile (3v, 2n), dans une MEWA Arena qui ne manquera pas de pousser ses protégés. Pour le BVB, c’est la digestion de la C1 qu’il va falloir gérer. Terzic devrait aligner une équipe mixte (Reus, Malen, Moukoko, Bynoe-Gittens, Nmecha, Özcan, Süle, Wolf) avec le souci d’éviter tout nouveau bobo avant la finale du premier juin prochain. Mayence a sa chance à la condition d’agresser Dortmund, de leur rentrer dedans car les Borussen voudront éviter la blessure.


Pronostic 1-2



Marco Reus, né à Dortmund.


SV Darmstadt 98 (18) - TSG Hoffenheim (8)


Défait à Wolfsbourg (3-0), Darmstadt était déjà dans l’après avec l’idée de préparer d’ores et déjà la saison prochaine. Peut-être une option prématurée en accueillant un Hoffenheim capable à domicile de tenir tête à Leipzig (1-1).


Pour sa dernière à la maison, la lanterne rouge voudra offrir une victoire à son fidèle public. Le TSG comptera une nouvelle fois sur Kramaric pour se mettre sur la voie d’un succès exigé dans le cadre de la lutte aux tickets européens. Pas de cadeaux de la part de visiteurs conquérants.


Pronostic 1-3



FC Bayern München (2) - VfL Wolfsburg (12)


Encore battu à Stuttgart(3-1), le Bayern Munich avait tout misé sur la Ligue des Champions pour sauver une saison peu en ligne avec le palmarès habituel de la maison. Sacré pari avant de jouer le Real à Madrid puisque les Bavarois ont craqué par deux fois en trois minutes au début du temps additionnel (2-1). Une élimination qui laisse des regrets forcément et marque la fin d’un cycle, assurément. Kane réussit le tour de force de signer une saison blanche pour sa première au FCB. L’été promet d’être agité en Bavière, où on cherche toujours un entraîneur pour occuper le banc de touche. Été de tous les dangers ?


En dominant Darmstadt (3-0), Wolfsbourg a assuré son maintien. Ce qui au regard de ses dernières semaines apparaît aujourd’hui comme un soulagement. Et félicitations à Ralph Hasenhüttl qui a réussi sa première mission. Avec trois victoires consécutives, les Loups viendront à Munich détendus et bien décidés à profiter des fatigue et déception bavaroises.


Dernier match à domicile de la saison pour un collectif et un staff bavarois en fin de règne. Gnabry out jusqu’à la fin de la saison (Euro plus qu’incertain), on devrait voir les remplaçants de Madrid sur le pré. Pour Wolfsbourg, c’est l’occasion de donner du baume au cœur de supporters qui ont été malmenés cette saison. Le Bayern quand même car Kane a un record à glaner.


Pronostic 4-1



VfL Bochum 1848 (14) - Bayer 04 Leverkusen (1)


En gagnant à Berlin dans une belle course-poursuite (3-4), Bochum s’est offert un succès très important dans sa quête du maintien. Quatre points d’avance sur le barragiste, les Unabsteigbaren ne peuvent plus descendre directement. Première étape franchie.

Dans une nouvelle rotation assez poussée, le Bayer Leverkusen a renoué avec la victoire en donnant la leçon à Francfort (1-5). Arthur et Tella en piston, un bon Hlozek (3 passes décisives), un double pivot Xhaka-Palacios de nouveau réuni et buteur ainsi que des remplaçants décisifs (Frimpong, Boniface) : Xabi Alonso continue, match après match à donner des leçons de management. Et ça quitte à passer pour un footix, ça me transporte. C’est simple, tout ce que fait cette saison le coach espagnol réussit. L’état de grâce. Rare donc autant apprécier et en profiter.

Comme jeudi soir, contre l’AS Roma (2-2), entrée de Stanisic à la 90’ et égalisation à la 97’ d’un enroulé pied gauche du droitier...Stanisic. Ça en devient paranormal !


Petit pèlerinage en vue au Vonovia Ruhrstadion puisque c’est ici, lors de l’ultime match de la saison dernière, que Leverkusen a connu la défaite en match officiel (3-0). C’était le 27 mai 2023. Bochum voudra créer l’exploit devant ses chauds supporters alors que le Bayer a une série d’invincibilité en cours et à préserver. Le Werkself a de la mémoire et prendra le match au sérieux. Le pronostic suivant tient compte des arrêts de jeu….


Pronostic 1-3



Lors de la demi-finale retour de Ligue Europa contre l'AS Roma, Leverkusen marque en fin de match. Comme d'habitude...


33 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


Drôle de week-end puisque comme imaginé, les équipes encore engagées en Coupe d’Europe avaient fait le choix logique de faire tourner leur effectif en vue des demi-finales retour. Et le RB Leipzig faisant dans la contre-performance, les points fantasy du week-end sont plutôt allés vers des destinations plutôt inhabituelles.


Pour ma part, une belle erreur d’appréciation m’a fait zapper Raum de mes transferts, et à ma grande surprise, sans trop de fâcheuse conséquence sur mon classement général.


Avant dernière journée pour gratter quelques places ! On visera prioritairement Stuttgart et Hoffenheim, deux équipes qui n’ont plus que le championnat à jouer et qui le disputent encore à fond.

Pour les Européens encore en lice (Leverkusen et Dortmund), ça devrait encore tourner. Le Bayern éliminé paraît difficile à calculer.


Bonne lecture.



L’équipe du week-end dernier (spieltag 32)






Bus Team (maj le 10/05/2024, 17h00)


3-4-3

En banque 29.3

Points 4850 (+112)

Classement général 321 from 326 ↑ (+5)

Formation susceptible de modifications


Zetterer (Atubolu)

GRIMALDO, Raum, Mittelstädt (Henrichs, Gosens)

REUS, Prömel, Führich, Beste (Olmo)

KANE, Guirasy, Openda


IN


Raum, Mittelstädt, Promel, Führich, Reus



OUT


Maatsen, Weiser, Simons, Stöger, Arnold



Si je dois sortir Olmo en urgence pour Baumgartner, je conserve Stöger.



Gardiens


Forcément


Diminué par une blessure, Zetterer (2,1 Werder) continue de garder les cages du Werder faute de remplaçant valide. On continue de lui faire confiance. Si Bochum arrache son maintien cette semaine face au leader, on devrait voir Pavlenka une dernière fois dans les cages du Werder, à domicile, pour dire au revoir.


Bon plan


Baumann (10,8 Hoffenheim), le meilleur en fantasy cette saison.


Ronnow (8,7 Union Berlin) face à la plus mauvaise attaque, dans le match de la trouille...ça se tente, non ? Ou alors son adversaire du jour Schwäbe (4,7 Cologne) en promo et qui joue contre la seconde plus mauvaise attaque. Ce qu se tente aussi, non ?


Pour le budget


Sprinteur rennais de légende un soir inoubliable du mois d’avril 2019, Koubek (2,7 Augsbourg) gardera les cages jusqu’à la fin de saison, l’habituel titulaire Dahmen ayant été opéré de la cheville.





Tomáš Koubek de Hradec Králové (Tchéquie) joue à Augsbourg.


Risquette


ici, on aime bien Atubolu (7,2 Fribourg) et on le dit.


Auteur d’un magnifique arrêt dans les pieds la semaine dernière, Müller (6,4 Heidenheim) devra être particulièrement vigilant cette semaine sur les balles arrêtées.



Défenseurs


Forcément


Absent à Francfort où il a été mis au repos, l’indestructible Grimaldo (19,5 Leverkusen) a raté son premier match de Bundesliga de la saison. Une absence pas anticipée et qui a surpris les managers fantasy. Faut dire que le latéral gauche facture 9 buts et 13 passes en 31 matchs de championnat. Oui, latéral gauche ou piston si vous préférez puisque le Bayer évolue en 3-4-2-1. On le conserve dans l’équipe, par contre pas comme joueur étoile cette semaine.


Bon plan


Fiable cette saison, Raum (14,7 Leipzig) a répondu souvent présent. Celui qui était ma première idée en début de semaine est incertain car tracassé cette semaine par des gênes musculaires, Simakan pourrait démarrer à droite, Henrichs passant alors à gauche. Assuré de démarrer, Henrichs (13,7 Leipzig) sera cette semaine la voie de la sagesse.


Remplaçant à Francfort, Frimpong (19,7 Leverkusen) a marqué cinq minutes après son entrée. Encore énervé contre l’AS Roma, certainement le maillon mental faible à exploiter pour les Italiens de Bergame.


On se rabat donc sur Mittelstädt (9,4 Stuttgart) qui est un bon pick entre bonne saison, potentiel points fantasy élevé et une sélection pour l’Euro à aller chercher.


Transféré la semaine dernière par mégarde en lieu et place de Raum, je conserve Gosens (12,5 Union) en me disant que Cologne à droite n’a que Schmitz. C’est ce que se disent aussi les adversaires de Effzeh au moment d’élaborer leurs tactiques offensives.


Buteur sauveur, je vois bien Stanisic (7,1 Leverkusen) démarrer.


Pour le budget


Autant bon plan que pas cher, Stergiou ( 3,9 Stuttgart) en promo gratte des minutes en cette fin de saison.


Chaud bouillant, Wittek (3,4 Bochum) pourrait jouer dans le dos des pistons droit du Bayer. Pas simple mais une idée tactique comme une autre.


Mainka (4 Heidenheim) et Traoré (1,1 Heidenheim) ont assuré toute la saison pour pas cher.


Finkgräfe (1,5 Cologne) pour la dernière cartouche de poudre sèche des Boucs.


Risquette


Contre le RBL, je sors Weiser (12,6 Werder) de mon équipe même s’il est capable de s’en sortir en fantasy. Pas un mouvement prioritaire si vous comptez vos transferts.




Milieux


Choix payant la semaine dernière de faire sans Wirtz et Musiala. Les Coupes d’Europe ayant révélé leur vérité, pas sûr toutefois que les deux rejouent ce week-end.


Petit crash industriel la semaine dernière avec Simons (Leipzig) expulsé et qui a rappelé qu’en football, il n’existait pas d’assurance tout risque. C’est donc au moins un transfert obligatoire en milieu de terrain puisque le jeune Hollandais qui ne voudrait pas finir au PSG la saison prochaine est suspendu cette semaine.


Forcément


Aucun pick cette semaine, c’est donc ici que se feront les différences au classement fantasy.


Bon plan


Beste (11,1 Heidenheim) est une quasi-obligation avec les absences prévues au milieu de terrain.


On intègre un milieu du VfB qui a l’avantage d’ouvrir le bal vendredi soir et donc de nous proposer sa composition avant la validation du jeu. On aime Führich (13,6 Stuttgart) qui pourrait toutefois démarrer sur le banc ; lui qui est annoncé partant. Stiller (7,4 Stuttgart) et Millot (10,3 Stuttgart) offrant deux alternatives séduisantes.


Olmo (16,1 Leipzig) doit être le leader du milieu cette semaine où Schlager est out pour un bon moment (croisé) et Simons suspendu. Manque de bol, le gazier est incertain. Comme trop souvent. Ce peut donc être l’occasion de rentrer Baumgartner (13,1 Leipzig) en promo qui a suffisamment de talent pour faire des différences. Différentiel.



Dani Olmo est explosif. Quand il joue...


Toujours aussi percutant cette saison, Hack (8,5 Mönchengladbach) sait pirater les défenses (9 buts, 2 passes). Et en plus, il devrait encore jouer attaquant


Sur le banc face à la Roma, Andrich (10,9 Leverkusen) a été buteur ces derniers temps. Répétition ?


J’ai toujours aimé Promel (8,7 Hoffenheim), moins en vue cette saison mais capable de donner de bons ballons, de ratisser et à l’occasion de marquer. Pour se différencier malin, à défaut de pouvoir rentrer Kramaric.


On peut ressortir Chaïbi (9,7 Francfort), un joueur créatif, capable de faire basculer un match sur une inspiration.


Non entré en jeu à Madrid (à ma grande surprise), Goretzka (14,3 Bayern) pourrait jouer son dernier match à Munich sous le tricot bavarois.


Enfin, quand il ne fait pas le capo dans le parcage du Parc des Princes, Reus (13,8 Dortmund) reste un joueur à la technique hors-norme. Après son come-back à Wembley, il partira à la fin de la saison. On parle de lui à Nashville en MLS ? Normal me direz-vous, ces ricains là jouent aussi en jaune...


Son jeune coéquipier Bynoe-Gittens (8,1 Dortmund) est en forme en ce moment. A souligner.


Pour le budget


Nurnberger (2,2 Darmstadt) et Reitz (3,1 Mönchengladbach), deux options qui tiennent la route pour les petits budgets. Le second étant à privilégier.


Skarke (5,4 Darmstadt) sera encore aligné comme attaquant. Choix tout de même périlleux.


Risquette


Ménagé contre la Roma mais entré en jeu vu les circonstances, je ne vois pas Wirtz (21,5 Leverkusen) démarrer.Touché à la cuisse, il ne rentrera que si le score l’exige. On fait encore l’impasse sur le meilleur joueur de ce championnat. Mise à jour, probable forfait.


Tracassé par son genou, j’espère que Musiala (18,9 Bayern) ne jouera pas. Qu’il se repose et évite la grosse tuile.


Pour ceux qui se demande s’il peut jouer dans un club plus huppé, on va pouvoir étalonner Stöger (14,1 Bochum) face au leader.


Doan (11,3 Fribourg) en promo peut se regarder, même s’il devrait jouer moins haut et davantage dans un rôle de piston droit.



Attaquants


Forcément


Toujours sur les traces du record de Lewandowski (41 buts), Kane (23,6 Bayern) doit marquer cinq fois en deux matchs pour égaler le Polonais. Pas simple mais faisable. Et ça commence par avoir la peau des Loups.


Bon plan


On peut piocher dans deux duos pour compléter notre ligne d’attaque. Reste à bien choisir sa moitié.


Si Guirassy (17,7 Stuttgart) est toujours dans mon équipe (25 buts, 2 passes), je pourrai bien toutefois réaliser un transfert pour son coéquipier Undav (13,8 Stuttgart) très en forme et très régulier (4 buts, 3 passes sur ses 6 derniers matchs de Buli) depuis qu’il a été appelé en sélection par Nagelsmann. La différence de possession (46 % vs 14%) fait de Undav (18 buts, 9 passes) un vrai différentiel. Autre option conserver les deux et vendre mon troisième larron.


Pour le moment, mon troisième attaquant est toujours Openda (20,9 Leipzig) qui même s’il est resté silencieux sur sa dernière rencontre affiche une forme étincelante sur ses 5 derniers matchs (5 buts, 3 passes). Difficile de faire l’impasse sur ce joueur (24 buts, 7 passes)qui en plus permet de répartir le risque offensif de ma ligne d’attaque sur un troisième club. Toujours dans l’idée de gratter quelques places au général, son coéquipier Sesko (12,7 Leipzig) est une belle option (12 buts, 2 passes) où là encore le taux de propriété en fait un différentiel certain en cas de réussite (62 % vs 3%).


On garde les yeux de Chimène pour Kramaric (16,2 Hoffenheim) qui mériterait presque d’intégrer ma team tellement le Croate reste fiable (12 buts, 3 passes). Et comme la mode en cette fin de saison est au binôme d’attaquant, on peut aussi miser sur la vélocité de son jeune coéquipier Beier (8,1 Hoffenheim) en promo, véritable sensation offensive de la saison (13 buts, 1 passe).


Pour le budget


Contre Heidenheim et malgré les absences de ses meilleurs passeurs, Burkardt (6,3 Mayence) a encore marqué. Confirmant ainsi qu’il est bien de retour à un excellent niveau.


Un œil sur Dinkçi (6,1 Heidenheim) qui affronte son futur club de Fribourg où ses qualités de vitesse pourraient embêter son prochain environnement.


A pas cher, Vilhelmsson (1,7 Darmstadt) reste le meilleur rapport qualité-prix. La défense du TSG étant capable d’absences défensives.


Conseillé la semaine dernière, et auteur d’un doublé, Woltemade (4,4 Werder) a droit à une nouvelle citation même si le RB Leipzig, ça reste moins fantaisiste derrière que ne le sont les Poulains. Compliqué.


Risquette


Parce qu’il veut retrouver le rythme et se montrer pour une très hypothétique sélection pour l’Euro, on avait pensé à Gnabry (Bayern) qui court après le temps et les minutes. De nouveau blessé à Madrid, il est out. Tel (9,5 Bayern) et Müller (14,6 Bayern) si vous croyez dans la réaction brutale d’un Rekordmeister vexé. Le jeune ambitieux et le vieux loup, deux profils qui ont fait leurs preuves quand on joue sur les ressorts psychologiques.


Difficile de prévoir son temps de jeu entre la Ligue Europa et la Buli car Xabi Alonso gère le cas Boniface (15,2 Leverkusen) avec parcimonie. Pour éviter la rechute. Même en sortie de banc, le Nigérian fait mal. Bochum est prévenu.


Ducksch (14 Werder) contre Leipzig, ça reste un bon test pour le jauger pour l’Euro. A lui d’envoyer s’il veut instiller le doute chez Nagelsmann.


La rotation offensive du BVB pourrait encore trouver à s’appliquer : Moukoko (9,2 Dortmund) avant son probable départ cet été et Malen (16,4 Dortmund) à la recherche de rythme avant la finale de C1.



A l'approche du mercato d'été, Donyell Malen ne manque pas de prétendants. Faudra juste penser à faire de la place sur le répondeur.



Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page