top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 34 Player-Picks Bundesliga


Buli Circus Episode 34 Vacance du pouvoir ?



On y est, la si fatidique dernière journée pointe le bout de son nez.

Avec ses joies, ses soulagements, ses frissons, ses peines et ses larmes.

Comme un furieux condensé des émotions partagées entre Bonheur et Drame.

Le Bal est fini, les musiciens quittent la scène et l’été prend ses quartiers.


Cette soixantième campagne de Bundesliga restera dans l’Histoire. Premier titre pour le Bayer Leverkusen et fin de règne pour le Bayern Munich qui aura réussi la performance hallucinante d’être champion onze années consécutives. O-N-Z-E ! Pas sûr de revoir de si tôt pareille hégémonie sur un championnat majeur.

Une édition anniversaire qui est celle de l’avènement de Florian Wirtz comme meilleur joueur du championnat et l’amère confirmation que si Harry Kane est un chasseur de buts hors pair, l’Anglais est aussi un sacré poissard.


Enfin, chapeau bas à la renaissance du VfB Stuttgart qui nous a enchanté par son jeu collectif et grosse déception avec l’effondrement du FC Union Berlin. Entre Cologne, Union Berlin et Bochum, un club apprécié ici ira au tapis.



A Stuttgart, cette saison, ça rigole.


Pour, Leverkusen le plus dur commence car rester en haut de l’affiche est ce qu’il y a de plus difficile dans le sport de haut-niveau. Avec Xabi Alonso aux manettes, le club usine se donne les moyens d’y parvenir. Et c’est ça s’est plutôt une bonne nouvelle pour la prochaine saison. Attention toutefois à garder les crampons bien ancrés au sol, du bureau au terrain en passant par le banc. Fragilité de l’instant.


En attendant, il reste une dernière journée à disputer pour livrer les conclusions définitives d’un exercice qui aura été passionnant.


Comme prévu l’avant-dernière journée a été un festival de pétarade sur les neuf stades de Bundesliga où les rotations fantaisistes et les équipes qui n’avaient plus rien à jouer ont favorisé le spectacle et les buts (28 buts inscrits soit 3 buts par match, une belle moyenne mais qui n’est pas non plus délirante quand on est en Buli). A ce petit jeu, double mention spéciale à Hoffenheim qui a préparé Roland-Garros et à Mayence qui a démontré qu’une équipe motivée reste supérieure à une équipe bis fût-elle la réserve d’un club qualifié pour la prochaine finale de Ligue des Champions. Pour cette dernière tournée, il reste des matchs à enjeux pour désigner l’équipe reléguée, le barragiste et les derniers qualifiés aux strapontins européens.



Par contre, fin du suspens en tête de la 2.Bundesliga, où dans un savoureux chassé croisé permanent, Sankt Pauli (66 points) et Holstein Kiel (65 points) ont validé leur accession directe en Bundesliga. Les Pirates retrouvent un championnat qu’ils n’ont pas fréquenté depuis la saison 2010-2011 alors que les Cigognes feront la saison prochaine leurs premiers pas dans l’élite du football allemand. Une juste récompense pour ces deux équipes représentantes de deux villes portuaires du Nord de l’Allemagne. Reste un match pour être sacré champion. Avantage à St Pauli qui se déplace chez un très mal classé alors que Kiel ira à Hanovre, sixième qui peut encore coiffer la quatrième place.



Pour la première fois de son histoire, Holstein Kiel va découvrir la Bundesliga la saison prochaine. Et ça mérite bien un cliché.


Düsseldorf est assuré de finir troisième et de disputer un barrage d’accession qui porte mal son nom tant il est défavorable aux équipes de Zweite Bundesliga qui y échouent régulièrement ces dernières années. Grand perdant, comme tous les ans (et oui, petit tacle glissé au passage pour un club toujours favori et toujours recalé depuis 5 ans), Hambourg SV échoue une nouvelle fois dans sa quête d’un retour en Bundesliga. Les grandes manœuvres devraient secouer un HSV qui doit impérativement changer son mode d’approche et donc se réformer pour revoir les lumières du haut du panier.



Les Pirates exultent, ils accosteront la saison prochaine sur les rivages de Bundesliga.


Dans le bas du classement, si Kaiserlautern s’est sauvé (merci Friedhelm Funkel pour la réussite de la mission sauvetage), deux équipes luttent toujours pour ne pas accompagner Osnabrück dans sa chute : avant-dernier, Rostock (31 points) est actuellement relégable et reste sur cinq défaites consécutives alors que Wehen (32 points) est un barragiste englué dans une série de trois défaites consécutives. Et comme cette année la mode est à la domination des villes portuaires, petit avantage malgré tout au FC Hansa Rostock qui reçoit un Paderborn presque en vacances alors que le promu SV Wehen Wiesbaden accueille Sankt Pauli qui viendra pour remporter le titre de champion.


En 3.Liga, si Ulm a réglé la concurrence depuis une semaine pour le titre de champion, deux équipes vont se disputer lors de cette ultime journée le dernier ticket d’accession directe. Battu à Verl (2-0), Munster (64 points) cale au mauvais moment et laisse échapper une balle de match alors que Regensbourg (63 points) n’a pu faire mieux que match nul au Viktoria Köln (1-1) mais reste en course. Avec une règle simple : le second monte, le troisième gagne le droit de disputer un barrage contre le seizième de 2.Bundesliga.


Si les deux équipes reçoivent, avantage au Munster, meilleure équipe à domicile du championnat (11v, 5n, 2d), qui accueille Unterhaching (équipe du milieu de tableau, restant sur 4 défaites sur ses 5 derniers déplacements mais vainqueur du match aller 3-2) et qui a un avantage conséquent d’un point au classement sur son concurrent direct Regensbourg (1v, 4n sur ses 5 dernières réceptions) qui va se coltiner Sarrebruck, un sixième nanti de 57 points et qui pourrait en cas de succès finir quatrième et dont le parcours en Pokal a montré son goût pour la pêche aux gros.


Derrière, Dresde (59 points) et Essen (58 points) n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.


Enfin, jeudi, est tombée la sélection allemande pour l' Euro 2024 : pas de grande surprise au regard des dernières listes. Hummels, Brandt, Goretzka, Gnabry, Werner, Ducksch et Adeyemi n'en seront pas tout comme Gosens et Beste restés à quai. Vingt-sept noms pour vingt-six places, un nom sortira avant le début de la compétition. Faîtes vos jeux ! Un indice quand même, ce ne sera pas un gardien, le Juju souhaitant partir à quatre pour garantir la « qualité des entraînements ». Si tu le dis….






Trente quatrième et dernier épisode du Buli Circus, si Leverkusen joue pour finir invaincu en championnat la saison de son premier sacre, une magnifique lutte mettra aux prises Cologne à Heidenheim et l’Union Berlin contre Fribourg pour ne pas finir avant-dernier et donc dans la charrette de la relégation alors que Mayence ou Bochum pourrait en cas de scénario catastrophe finir barragiste. Réponse dimanche prochain sur les coups de 17h30.



Borussia Dortmund (5) - SV Darmstadt 98 (18)


Dans la continuité du week-end précédent, Terzic avait de nouveau choisi d’aligner son équipe bis : submergé dans l’engagement et l’intensité lors d’une première demi-heure de folie livrée par un Mayence déchaîné, le Borussia Dortmund a lourdement chuté en Hesse rhénane (3-0). Une défaite qui officialise la cinquième place définitive de Schwarzgelben qui joueront bien la C1 la saison prochaine.


Écartelé par Hoffenheim pour sa dernière à domicile de la saison (0-6), Darmstadt mené de cinq buts à la pause a piteusement fini devant ses supporters. Il est grand temps que la saison se finisse pour des Lys totalement dépassés où l’entraîneur Torsten Lieberknecht semblait le plus contrarié. Gênant.


Un match sans enjeu si ce n’est de voir Reus régaler une dernière fois le Westfalenstadion sous le tricot du BVB, avec une standing-ovation à dresser les poils lors de son remplacement. Fin d’une époque et certainement un beau feu d’artifice tant Darmstadt en cette fin d’exercice n’en peut plus alors qu’afin de conserver un minimum de rythme, Terzic pourrait aligner un onze proche des titulaires de la prochaine finale face au Real Madrid. Un œil particulier sur la réaction d’orgueil de Hummels et Brandt , recalés pour l’Euro (Adeyemi aussi mais plus prévisible et pas annoncé titulaire pour cette dernière de la saison). Ça pourrait piquer.


Pronostic 7-0



Pour le BVB, 293 matchs, 119 buts et 92 passes décisives. Légende.


1. FC Union Berlin (16) - Sport-Club Freiburg (8)


Scénario catastrophe pour le FC Union Berlin qui pourtant devant au score s’est fait remonter en toute fin de match à Cologne (3-2). Une défaite qui place les Köpenickers aujourd’hui dans la position très inconfortable d’un barragiste qui reste sous la menace directe de l’avant-dernier Cologne. Danger, la saison va se jouer sur le dernier match qui se disputera heureusement à domicile.


Pour le dernier match de Streich à l’Europa Park Stadion, Fribourg n’a pas fait mieux que match nul avec Heidenheim (1-1). Une très mauvaise affaire dans la course à l’Europe puisque le TSG passe devant. Le club de la Forêt Noire n’a plus totalement son destin en main.


Coincé entre Mayence (32 points) et Cologne (27 points), le FC Union Berlin (30 points) ne se présente pas dans les meilleures conditions. Incapable de gagner depuis sept matchs (2n, 5d), les Berlinois sont obligés de prendre au moins un point pour ne pas descendre directement. La différence de buts (-26 pour le FCU vs -29 pour KOE) n’est pas suffisamment grande pour sécuriser la position des Eisernen, la donne est donc simple.


En face, c’est Fribourg qui s’avance : adversaire encore concerné par un éventuel ticket européen et conscient d’être à l’aube d’un nouveau cycle, le club de la Forêt Noire veut offrir une sortie digne à celui qui a prédestiné pendant si longtemps à sa destinée. Sérieux en ce moment (1v, 3n, 1d), Fribourg devrait quand même finir par trouver le gué qui permettra à Streich de partir le cœur léger vers un repos du guerrier bien mérité.


Pronostic 1-2



Höfler, né un 09 mars. Comme Juan Sebastian Veron.


Bayer 04 Leverkusen (1) - FC Augsburg (10)


En démonstration à Bochum (0-5), Leverkusen a fait tourner son effectif et reposer des cadres fatigués. Cinq buteurs différents dont deux en sortie de banc comme pour continuer à souligner la profondeur d’un effectif qui signe là son cinquantième match sans défaite toutes compétitions confondues. Impressionnant. Sur cette nouvelle victoire à l’extérieur, mentions spéciales aux pistons Stanisic, buteur pied droit cette semaine et passeur décisif (caviar offert à Grimaldo sur le cinquième but), et Arthur double passeur.


Ultra dominé dans le jeu par Stuttgart, Augsbourg bien que défait n’a jamais lâché, jamais abdiqué à l’image de son gardien Koubek, sans toutefois être récompensé au tableau d’affichage (0-1). Un revers qui met fin au rêve européen trop haut d’un club qui aura quand même réussi sa saison grâce à un maintien acquis en toute tranquillité.


Leverkusen peut finir sa saison invaincu. On peut encore s’attendre à une équipe mixte où Xabi Alonso devrait donner des minutes à des éléments qui ont peu joué ces derniers temps. Augsbourg n’a plus rien à jouer. Le match piège par excellence pour un B04 qui sera son propre adversaire, attention à ne pas se brûler lors du dernier barbecue. Jouer à domicile devrait aider le Werkself à donner le dernier coup de collier pour valider son invincibilité sur un exercice complet de Bundesliga.


Pronostic 4-1


Adli, un pitchoune à la tête dure.


Eintracht Frankfurt (6) - RB Leipzig (4)


Si Francfort ramène le point du match nul de Mönchengladbach (1-1), Toppmöller pourra encore être agacé par la maladresse de ses joueurs (16 tirs, un seul cadré). Un résultat qui assure toutefois une qualification européenne pour les Aigles qui pourront donc se déployer à l’international la saison prochaine.


Partage des points pour la dernière à domicile du RB Leipzig qui a concédé un nul logique à un Werder Brême joueur (1-1). Un RBL à réaction qui mené à la mi-temps a poussé en seconde période. Insuffisant pour l’emporter mais suffisant pour s’assurer définitivement la quatrième place du championnat. Un moindre mal pour des Saxons décidément trop irréguliers.


Si mathématiquement l’Eintracht (46 points, +1) pourrait se faire coiffer sur le poteau par le TSG Hoffenheim (43 points, -2) pour la sixième place qualificative pour la Ligue Europa (mais qui pourait se tranformer en ticket pour la C1 si le BVB bat le Real Madrid), les données de l’équation sont connues. Assuré de finir quatrième, Leipzig est déjà en vacances et Rose dont le nom a circulé du côté de l’AC Milan voudra finir sur une bonne note. Conséquence, important rotation à prévoir avec distribution de minutes à l’heure de jeu. Cette opposition entre deux équipes du haut de tableau devrait donc typiquement donner lieu à un match de fin de saison. Sans trop d’engagement et avec un jeu résolument offensif.


Pronostic 2-2



Bientôt les vacances.


VfL Wolfsburg (12) - 1. FSV Mainz 05 (15)


Venu avec une improbable possibilité d’accrocher une qualification européenne, Wolfsbourg est reparti de l’Allianz Arena avec une nouvelle défaite dans la besace (2-0) et la fin de ce fol espoir. Logique pour une équipe déjà en mode touriste en première période et dont la réorganisation tactique après la pause a fait du bien face à un adversaire qui a levé le pied.


Vainqueur haut la main après une première mi-temps tonitruante (3-0, score acquis dès la 23’minute), Mayence a donné une leçon au finaliste de la prochaine Ligue des Champions. Un succès qui prolonge la série en cours de huit matchs sans défaite (4v, 4n) et qui surtout garantit aux Mainzers de ne pas connaître une relégation directe. Il était temps, il reste un match.


Lee avait la bonne grille de lecture pour transpercer la défense du Borussia.

Éliminés de la course à l’Europe, les Loups peuvent finir en roue libre avant de partir officiellement en vacances. Pour Mayence qui est la première équipe non reléguée au classement, ce dernier déplacement à la Volkswagen Arena sera le dénouement final d’un parcours tendu où rien n’aura été lâché par des Mainzers en mission. Seule équipe à ne pas encore avoir remporter cette saison le moindre succès loin de ses bases, une victoire assurerait le maintien et un point devrait même suffire. Toute la différence entre une équipe en tong et une autre en treillis de combat.


Pronostic 1-3





TSG Hoffenheim (7) - FC Bayern München (2)


Mis sur les bons rails après une première mi-temps ultra efficace (6 tirs, 5 cadrés, 5 buts), Hoffenheim a collé à Darmstadt un set sec (0-6) qui signe la bonne affaire du week-end puisque septième à trois points de Francfort sixième, le TSG qui est pour le moment qualifié pour la Ligue Europa Conférence peut encore aller chercher une qualification pour la Ligue Europa.



Maillot jaune et score de tennis, la section multisports du TSG vous salue bien à l'approche des prochains Jeux Olympiques.


Pour sa dernière de la saison à domicile, le Bayern Munich s’est imposé tranquillement devant Wolfsbourg (2-0) malgré une attaque décimée (Kane, Sané, Gnabry, Coman et Musiala forfaits). Pour panser les déceptions de Madrid et les blessures, Tuchel a aligné devant Zvonarek, Müller et Zaragoza en soutien de Tel en pointe. Upamecano et Goretzka reprenant du service en tant que titulaires. Une dernière où le coach aura offert leurs baptêmes en Buli à Perez Vinlof (18 ans, défenseur), Asp Jensen (18 ans, milieu) et Peretz (23 ans, gardien). Difficile de ne pas y voir une réponse en forme de clin d’œil appuyé aux dernières critiques signée Uli Hoeness. Et comme il ne faut jamais insulter l’avenir, le nouveau niet de l’ami Tuchel pour occuper la saison prochaine le banc d’un Bayern qui prend râteau sur râteau lorsqu’il présente son futur projet aux entraîneurs ciblés fait d’autant plus mal. Peut-être le moment est venu pour les caciques du club, les fameux « éléphants », de la mettre (un peu) en veilleuse pour ne pas effaroucher les cadors du coaching, non ? Sinon, difficile d’imaginer en 2025, Xabi Alonso ou Klopp prendre les rênes du géant bavarois.


Un exploit sur ce dernier match garantirait avec certitude un ticket européen pour Hoffenheim qui même en cas de défaite pourrait voir l’Europe si Leverkusen remporte la Pokal. Toujours second, le Bayern reste sous la menace de Stuttgart tapis à deux points et voudra rester second. Difficile de prévoir quelle équipe alignera Tuchel même si on attend la base défensive habituelle et une attaque new-look (un trio Zvonarek, Müller, Zaragoza positionné derrière Tel). Touché au dos et forfait comme la semaine dernière (pas de risque en vue de l’Euro), Kane en restera donc à 36 buts. Pour aller chercher le record de Lewandowski (41 buts), il faudra revenir la saison prochaine. Match équilibré entre la qualité offensive du TSG et un Bayern au socle défensif habituel. En général dans ce genre de configuration, léger avantage à la défense mais alors ici, tout léger.


Pronostic encore plus fantaisiste que les autres 2-2



SV Werder Bremen (11) - VfL Bochum 1848 (14)


Le Werder Brême a ramené un nul logique de son voyage à Leipzig (1-1). Avec un peu plus d’efficacité notamment offensive (10 frappes, une cadrée), les Werderaner avaient les moyens de faire mieux. L’Europe via la huitième place reste un objectif, qui ne peut plus que être atteint si les planètes s’alignent (Buli et Pokal).


Éventré à domicile par un Leverkusen quasi injouable lorsqu’il est en supériorité numérique dès la 15’ (0-5), Bochum a encore besoin d’un point pour assurer son maintien.


Sur une série de quatre matchs sans défaite (2v, 2n), Brême finit bien sa saison et cherchera à basculer dans la première partie du tableau. Comme pour bien marquer la progression d’un club pas forcément réputé pour sa constances sur ces dernières années. Pas à l’aise à l’extérieur sur cet exercice (2v, 4n, 10d), Bochum a su vaincre sur son dernier déplacement à Berlin dans un match à hautes tensions (3-4). Le maintien à portée de crampons, je vois ces Unabsteigbaren prolonger leur bail. Et peut-être par le truchement des autres résultats. En tout cas, je l’espère.


Pronostic 3-2



Cette saison encore, la fréquentation des stades de Bundesliga reste incomparable à l'échelle européenne. Allemagne, pays de football.


VfB Stuttgart (3) - Borussia Mönchengladbach (13)


En mettant le pied sur le ballon (73 % de possession), Stuttgart s’est logiquement imposé à Augsbourg sans jamais parvenir à se mettre définitivement à l’abri (0-1). Cette victoire verrouille un podium mérité pour un VfB qui aura régalé cette saison par la qualité de son jeu collectif. L’équipe surprise de la saison.


A l’issue d’un petit match (aucun tir cadré par les deux équipes en seconde mi-temps !!), Mönchengladbach a été tenu en échec sur sa pelouse par un Francfort supérieur mais maladroit (1-1). Un point qui suffit pleinement au bonheur de Poulains qui se maintiennent malgré une incapacité récurrente ces derniers temps à faire la loi à domicile (3n, 2d).


Emmené notamment par ses internationaux allemands (5 représentants, deuxième contingent appelé), Stuttgart vise toujours la place de dauphin et pourrait en gagnant coiffer le Bayern si celui-ci perd. Une double condition tout à fait envisageable lors d‘une dernière journée qui réserve souvent plus de surprise qu’à l’accoutumée. Surtout que cette seconde place pourrait offrir une place en SuperCoupe si le B04 bat Kaiserlautern en finale de Pokal. Pour Gladbach, enfin maintenu et maintenant détendu, c’est un match pour du beurre. En espérant pour eux que l’addition ne soit pas trop salée ! Dérouillée administrée en bonne et due forme par une équipe encore au taquet.


Pronostic 5-1



Au Borussia Park, passage de témoin. Hermann tire sa dernière révérence. Reitz incarnant l'avenir d'un club à la recherche d'un nouveau cycle.


1. FC Heidenheim 1846 (9) - 1. FC Köln (17)


Poussé dans les cordes lors d’une seconde période à sens unique (0 tir tente, 12 frappes concédées dont deux sur les montants), c’est un Heidenheim plutôt heureux de la tournure des évènements qui est rentré de Fribourg avec le point du match nul en soute (1-1). Et toujours avec une possibilité mathématique la huitième place qui pourrait être européenne.


Après sa victoire arrachée en fin de match face à l’Union Berlin (3-2), Cologne s’accroche à un mince espoir de survie (les barrages dans le meilleur des cas) qui dépendra aussi bien d’une victoire conjuguée à un dernier faux-pas des concurrents directs. Pourtant mal embarquée, l’Effzeh a finir par vaincre dans un match couperet loin d’atteindre des sommets du jeu mais l’essentiel a été fait, gagner pour continuer à être vivant au moment de disputer la dernière journée de Bundesliga.


Heidenheim va clôturer sa première saison de Bundesliga à domicile avec le sentiment du devoir accompli. Ce match de gala pour le promu sera celui de la dernière chance pour Cologne qui n’a plus qu’une seule issue pour s’en sortir : gagner et à la condition expresse que le FC Union Berlin perde et que la différence de buts sur ces deux matchs soit favorable de quatre unités pour les Boucs. Alors nouveau miracle pour le club de la Ville Cathédrale ? Réponse samedi sur les coups de 17h20.


Pronostic 2-2



A 19 ans, Damion Downs formé au club a inscrit le but de la victoire. Celui qui permet à Cologne de continuer à espérer. Le but le plus important de sa jeune carrière.

34 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


Dernière journée de Bundesliga et dernière opportunité pour prendre quelques places au classement fantasy 2023-2024.


Les compositions d’équipe seront connues au moment de la dead line de samedi après-midi (15h30).


Donc un player picks light avec des idées et des propositions que vous pourrez ajuster et corriger une fois les équipes annoncées.


Merci pour votre fidélité et bonne lecture !



L’équipe du week-end dernier (spieltag 33)






Bus Team (maj le 18/05/2024, 01h00)


3-4-3

En banque 29,3

Points 4850 (+112)

Classement général 375 from 321 ↓ (-54)

Formation susceptible de modifications


Zetterer (Atubolu)

Henrichs, Weiser, Gosens, Mittelstädt, Grimaldo

Simons, Stöger, Beste, Reus, Führich

Guirasy, Openda, Füllkrug


IN

Weiser,, Füllkrugg


OUT

Raum, Olmo, Prömel, Kane


Reste un transfert pour Grimaldo, je penche plutôt vers Maatsen (avec une éventuelle étoile) et Anton. Caci pour le côté différentiel.


Et comme mon équipe manque de Mainzers, Reus pourrait en faire les frais sur un transfert impulsif.


Gardiens


Forcément


Confiance renouvelée au solide Zetterer (2,2 Werder) . L’ex-titulaire du poste Pavlenka qui quitte le club en fin de saison pourrait entrer en jeu une dernière fois. En fin de match, pas avant car le Werder vise l’Europe.


Bon plan


Meilleur gardien fantasy de la saison, Baumann (10,9 Hoffenheim) va arroser sa sélection pour l’Euro en accueillant un Bayern à l’attaque déplumée.


Pour le budget


Bon match malgré la défaite de son équipe contre le VfB, Koubek (2,9 Augsbourg) va jouer contre le leader et son attaque à 87 buts en 33 rencontres de Buli. Chaud quand même.


Risquette


Dans les matchs couperets, les gardiens sont régulièrement des acteurs phares : Atubolu (7,1 Fribourg) à Berlin et Müller (6,3 Heidenheim) face à Cologne ont une partie du sort de leurs adversaires du jour entre les gants. Tentant.


Défenseurs


Forcément


Probablement pas titulaire, Grimaldo (19,5 Leverkusen) pourrait être préservé pour la finale de Ligue Europa. S’il rentre, ce sera en toute fin de match ou si le Bayer est mené.


Bon plan


Assuré de démarrer, Henrichs (13,9 Leipzig) annonce sa prolongation au RBL jusqu’en 2028 et, dans un demi-enchantement, sera titulaire. La vie est parfois bien faîte. Doute sur Raum (Leipzig) qui était embêté musculairement et ne prendra aucun risque pour l’Euro : on reste à l’écart.


Pas un souci puisque pour un latéral gauche offensif, il y a aussi Mittelstädt (9,6 Stuttgart) qui doit être boosté par sa sélection pour l’Euro. On en profite.

Et si on manque d’inspiration pour sa défense, on peut même doubler en défenseur du VfB avec le taulier de la défense Anton (6,8 Stuttgart) en promo et sélectionné pour l’Euro.



Anton n'est pas là pour vendre des cravates.


Aller-retour pour Weiser (12,6 Werder) qui retrouve notre équipe. Une valeur sûre en fantasy.


Forcément déçu par sa non sélection à l’Euro, on conserve Gosens (11,3 Union) en promo qui a un maintien à aller chercher avant de probablement quitter le club. Moins évident mais répond quand même souvent présent.


Convaincant pour sa seconde saison en Buli (2 buts, 3 passes), Caci (6,5 Mayence) a le potentiel pour évoluer dans un club plus huppé. Un différentiel.


Pour le budget


Aligné en ailier gauche du 4-3-3, Wittek (3,4 Bochum) qui est défenseur dans le jeu est une très belle option.


Stergiou (4,4 Stuttgart) reste au club qui va lever son option d’achat. Logique au vue de ses matchs.


Mainka (3,5 Heidenheim) en promo et Traoré (1 Heidenheim) ne nous ont pas lâché de la saison, nous non plus.


Risquette


Buteur et passeur la semaine dernière, Stanisic (7,5 Leverkusen) est excellent en ce moment. Il devrait animer le mercato. Pourrait toutefois être concerné par la Xabi Alonso’s roulette.


Günter (9,5 Fribourg) en promo était encore international la saison dernière, ça semble loin. Dernier match pour conclure une saison délicate. Pour se différencier avec une resucée.



Milieux


Forcément


De retour de suspension, Simons (19 Leipzig) en promo pourrait faire ses adieux à la Bundesliga car il appartient au PSG, club qu’il ne veut à priori pas retrouver, et pourrait donc faire l’objet d’un transfert. Le Barça avec ses poches vides est sa priorité alors que la Premier League et ses livres sont sur le coup. Arsenal tient la corde, tout comme pour Sesko.


Bon plan


On peut s’appuyer sur les valeurs sûres de la saison. Et il y en a pour toutes les bourses.


En fin de contrat, Stöger (12,6 Bochum) en promo pourrait jouer son dernier match pour le VfL.


Pisté par la Fiorentina, Beste (11,2 Heidenheim) n’a pas été retenu pour l’Euro.


Une déception qui le rapproche de Brandt (19,1 Dortmund), forcément déçu.


Autre grande victime des coupes de serpe de Nagelsmannix, Goretzka (13,1 Bayern) en promo sera titulaire. Avant de partir ?



Goretzka, un profil box to box.


Pour sa der au BVB, ses coéquipiers voudront le faire marquer : Reus (12,2 Dortmund).


Pour assurer avec une équipe encore concernée par la compétition, le VfB propose trois options Führich (13,7 Stuttgart) virevoltant et percutant, Stiller (7,4 Stuttgart) le lessiveur de ballon et Millot (10,5 Stuttgart) adepte de la passe ciselée.


Pour le budget


Zvonarek (1,2 Bayern) ou la classe biberon des Bavarois. Joue attaquant.


Reitz (3 Mönchengladbach), une des révélations de la saison.


Risquette


Laissé au repos contre Bochum à cause d’une cuisse douloureuse, Wirtz (21,4 Leverkusen) sera encore préservé afin d’être en état de jouer les deux finales que le B04 disputera la semaine prochaine (Ligue Europa et Pokal). Afin de retrouver un semblant de rythme et à condition que sa reprise d’entraînement prévue jeudi se soit bien passée, le maestro devrait grappiller 15-20 minutes. Pas simple.


Comme on croit dans le maintien de Mainzers déterminés, les milieux de terrain sont une vraie d’inspiration : Lee (9,4 Mayence) et Gruda (3,3 Mayence) jouent très haut en soutien de l’attaquant. Et Amiri (9,2 Mayence) en 10 et tire bien les CPA alors que Barreiro (8,9 Mayence) voudra partir la tête haute.


Dans un match qui sent bon la kermesse, Chaïbi (9,9 Francfort) pourrait bien briller.


Doan (12,9 Fribourg) a le jeu pour embêter les Berlinois. Vraie risquette, tant il y a d’autres tentations cette semaine. Faussement convaincu.


Hofmann (19,3 Leverkusen) a perdu son statut d’international mais va remplir l’armoire à trophées et garnir son palmarès. Un maillon important dans la mise en place du jeu du Bayer.



Attaquants


Forfait de Kane, déjà rentré en Angleterre, il faut repenser l’attaque. Et j’aime bien l’idée de répartir les risques sur trois équipes.


Forcément


Guirassy (18,1 Stuttgart) va marquer et passer. Tout comme son coéquipier Undav (14,1 Stuttgart).  Au moins des deux dans votre effectif, c’est une obligation. Les deux, une option.


Bon plan


Un nom ? Füllkrug (17,6 Dortmund), ex meilleur buteur de Buli et sélectionné pour l’Euro. Face à Darmstadt, ça pourrait scorer sévère.


Dans un match sans enjeu, Openda (21 Leipzig) jouera mais sortira en vue de l’Euro.


A voir comment Ducksch (12,7 Werder) en promo encaisse sa non-sélection pour l’Euro.


Pour le budget


On vous en parle toutes les semaines depuis la reprise : Burkardt (5,8 Mayence) en promo.


Toujours aussi rapide avant de partir en vacances, Dinkçi (6,1 Heidenheim) ?


Et on aime Woltemade (4,5 Werder) depuis son passage en prêt à Elversberg où il a été sacré meilleur joueur de 3.Liga.


Risquette


Tel (9,6 Bayern) et Müller (14,8 Bayern). Ça reste le Bayern mais le TSG est encore en compétition. Donc, on fait l’impasse.







Posts récents

Voir tout

Σχόλια


bottom of page