top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Fantasy Coach Bundesliga - Players Picks - 11.Spieltag #

Dernière mise à jour : 19 mai 2023

Billet rédigé le 21 octobre.


Cette semaine a vu se dérouler les 16es de finale de la Pokal, la Coupe d'Allemagne, entre les journées 10 et 11 de la Bundesliga. Avec des fortunes diverses pour les clubs engagés (élimination de Mönchengladbach, Werder Brême) et les joueurs alignés qui continuent inexorablement à se blesser.

Côté championnat, l’Union Berlin squatte depuis maintenant plus d’un mois la tête de la Bundesliga, les autres équipes devraient se méfier car la culture du squat à Berlin n’est pas vraiment une plaisanterie. Demander au Borussia Dortmund renvoyé dans ses pénates avec un 2-0 dans les sacoches et un but casquette qui figurera en bonne place dans le futur bêtisier de la saison. Je soupçonne même les Berlinois de l’Est de se prendre à rêver d’une trajectoire à la Montpellier ou à la Leicester. Le Bayern a perçu la menace, s’est remis en ordre de marche et effectue un rapproché à la seconde place à 4 points du leader. Le tout à la faveur d’une raclée collée à l’ex-second devenu troisième à 5 points : le SC Fribourg (5-0). En bas de classement, Stuttgart découvre la victoire et sort de la zone de relégation où l’on retrouve de bas vers le haut Bochum, Schalke et Leverkusen.


Du rêve au cauchemar ? Comme toutes ces dernières semaines, un nouvel entraîneur est venu alimenter la rubrique « a perdu son emploi » : cette fois-ci, c’est au tour de Frank Kramer de Schalke 04 d’être licencié. Avant de rédiger ces billets, je n’avais pas mesuré la précarité de cette fonction en Bundesliga. Dix journées disputées, cinq licenciements soit près de 27 % des entraîneurs en poste en Bundesliga immédiatement concernés par la brutalité de la pression des résultats. Et il reste encore 24 journées à jouer soit les 2/3 du championnat…


Toujours intéressant de suivre ce championnat pour découvrir les talents d’aujourd’hui et de demain : la publication de la liste des 20 finalistes pour le prix Golden Boy 2022 fait la part belle à la Bundesliga puisqu’on y retrouve Karim Adeyemi (Borussia Dortmund), Jude Bellingham (Borussia Dortmund), Ryan Gravenberch (Bayern Munich), Josko Gvardiol (RB Leipzig), Jamal Musiala (Bayern Munich) et Mathys Tel (Bayern Munich). Auxquels je prends la liberté d’y incorporer Benjamin Sesko (Salzbourg) qui a signé un contrat en faveur du RB Leipzig avec effet à l’été 2023. Soit à peu près un tiers des cracks identifiés qui arpentent les pages du fantasy-coach rubrique Buli.


Ce qui est bien avec ce championnat c’est qu’il laisse aussi de la place pour les belles histoires où comment un jeune joueur de niveau régional peut en quelques mois affronter justement le gotha des meilleurs joueurs. Ici, je veux vous parler de la trajectoire hors norme du joueur de Cologne Denis Huseinbašić, 21 ans.

C’est l’histoire d’un garçon passé par les sections juniors de Darmstadt 98 et de l'Eintracht Francfort. Remarqué à l'âge de 18 ans dans l'équipe U19 d'Offenbach, il y porte trois fois le brassard de capitaine. A l'été 2020, il atterrit chez les professionnels des Kickers Offenbach, club évoluant en Regionalliga Südwest (soit le 4ème niveau c’est-à-dire l’équivalent en France de Saint-Quentin Nat 2 Gr B). Ce milieu de terrain polyvalent y devient titulaire au bout de 6 mois et joue 62 matchs en 2 saisons (neuf buts et sept passes décisives). A la fin de la saison 2021/22 que les Kickers terminent à la troisième place, il est décrit comme : « un garçon très dynamique, combatif et intelligent. Qui a toujours dominé le milieu de terrain depuis sa sortie des U19. Que ce soit sen 6, en 8 ou dans un rôle offensif. Avec de bons poumons ». Si ses prestations ne sont pas passées inaperçues et ont bien tapé dans l’œil de quelques clubs (2.Bundesliga et 3.Bundesliga), l’histoire va s’emballer. Bien que qualifié en Coupe d’Europe, le FC Cologne traverse de sérieuses difficultés financières et est à la recherche de renforts à bas prix l'été dernier. Le club fait alors le choix de ce joueur de la ligue régionale car « nous savions que ce garçon avait du potentiel » (Thomas Kessler, directeur sportif du département des joueurs licenciés, Cologne). Car Denis est fortement recommandé par l'ex-directeur des Kickers Offenbach Thomas Sobotzik, qui début 2022 a déjà proposé à l'entraîneur de Cologne, Steffen Baumgart, ce jeune joueur. Il faut dire que les 2 hommes sont d’anciens coéquipiers de l’Union Berlin. Engagé cet été pour 50.000 euros en provenance des Kickers Offenbach, Denis Huseinbasic est recruté pour évoluer plutôt avec l’équipe réserve du FC Cologne qui joute en Regionalliga West (4ème niveau). Et cette mutation lambda va se transformer en un superbe coup de transfert inespéré. Adaptation expresse aux exigences du football de haut-niveau, de bonnes séances d’entraînement plus tard, des blessures dans un groupe soumis aux cadences inhabituelles des matchs tous les 3 jours entre Bundesliga, Europe et Pokal, et voilà Denis sur la pelouse. Trois minutes sur la pelouse de Wolfsbourg pour démarrer en Bundesliga début septembre puis 19 minutes à Nice pour découvrir le niveau européen quelques jours plus tard. L’histoire aurait pu s’arrêter là, et bien non. Face au Partizan Belgrade, le milieu de terrain connaît sa première titularisation dans le onze de départ du FC Cologne devant 47.000 fans. Bien loin des 500 spectateurs de la saison précédente. Puis après 130 minutes passés sur les terrains de Buli, Denis Huseinbasic a déjà marqué deux buts (Gladbach dans le derby et Augsbourg) et délivré une passe décisive (Dortmund) au cours de quatre matches. Vertige du football moderne, où tout se vit en accéléré, il se retrouve dans le viseur de l'équipe nationale de Bosnie et adoubé par ses coéquipiers de Cologne devant les qualités déployées aux entraînements et en matchs. Le plus dur commence pour l'étoile montante : confirmer et ne pas être qu’une simple étoile filante.


Parcours singulier qui vaut bien les honneurs de notre tête d’affiche du player picks de la Bundesliga – opus onze. Toujours croire en ses rêves, surtout les plus fous.





Laisser-vous bercer, le spectacle va (re)commencer !!

Bons matchs, bon week-end en perspective et à la semaine prochaine.

Pour jouer, il faut se créer un compte, ici : https://fantasy.bundesliga.com/


Et pour rejoindre notre Ligue qui répond au nom de « Fantasy Coach », c’est ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705


1. FSV Mainz 05 -1. FC Köln


Match carnaval entre deux villes dont le goût pour les déguisements n’est plus à démontrer. Séparés par un petit point, le 11ème reçoit le 7ème : l’éventuel vainqueur de ce match d’ouverture pourrait accrocher le bon wagon et ainsi affirmer ses ambitions européennes pour cette saison.


En s’imposant à Brême sur un jeu de transition dangereux (0-2), Mayence a renoué avec une victoire qui fuyait depuis 4 matchs. Le coach Svensson y a apprécié les ingrédients mis par ses joueurs alors que la titularisation de l’attaquant Marcus Ingvartsen s’est avérée payante (1 but). Celui qui est devenu le meilleur buteur du club avec 4 buts sur l’exercice actuel aligne pourtant un faible temps de jeu : en forme, il a été à nouveau buteur hier en Pokal. Reste maintenant à faire de même à la MEWA Arena qui n’a rien d’un coupe gorge pour les invités puisque les Mainzer n’y ont toujours pas gagné (3n, 1d) et sont la plus mauvaise attaque à domicile (2 buts marqués).


Après la raclée reçue dans son derby, Cologne fortement remaniée s’est bien repris en gagnant face à Augsbourg après avoir été mené (3-2), avec un doublé de l’opportuniste Steffen Tigges et un jeu sur les ailes efficient. Kainz revient de suspension. Pas de match de Pokal en raison d’une élimination précoce : première semaine sans match en milieu de semaine depuis longtemps…C’est donc un Cologne presque reposé qui lorgnera avec appétit sur une victoire ici qui propulserait temporairement le club à la troisième place du général.


La clef du match se jouera dans la capacité de la timide attaque de Mayence à enfin marquer dans son jardin alors que Cologne, habitué à courir après le score, ferait bien d’éviter ce type de physionomie de match au regard de la qualité du bloc défensif adverse. Match nul.


Score 1-1


Borussia Dortmund - VfB Stuttgart


8ème contre 14ème ou quand deux équipes déception de la saison actuelle se rencontrent.


Aligné dans un 3-5-2 où possession n’a pas rimé avec animation, un Dortmund à nouveau très décevant a perdu chez l’Union Berlin avec un magnifique but casquette du gardien Kobel. Le Borussia déçoit par la qualité du jeu proposé, qui manque de beaucoup de choses mais surtout de créativité. Impression visuelle confirmée avec la qualification en Pokal obtenue chanceusement ce mercredi sur le terrain d'Hanovre, pensionnaire de deuxième division allemande, sans éclat : un csc, un pénalty, son gardien Kobel meilleur joueur de l’équipe et l'exclusion d'Adeyemi à la 85e minute. Restant en championnat sur 2 défaites et un nul, la victoire est obligatoire sous peine de voir le coach Terzic rejoindre la cohorte des entraîneurs mis sur la sellette. Ah au fait, l’histoire de Hummels comme talisman syncrétique (aligné, le BvB ne perd plus…) a pris un sacré coup du côté de Köpenick… !!


C’est donc l'entraîneur intérimaire Michael Wimmer qui aura permis au VfB de connaître sa première victoire de la saison dans le match de la peur. Porté par un Silas de gala (2 buts, 1 passe) et un bon Sosa, ce succès mérité permet aux Souabes de quitter la zone de relégation. Cette douce embellie s’est confirmée avec l’éclatante qualification en Pokal décrochée face à Bielefeld (2.Bundesliga) avec 3 nouvelles passes décisives du latéral Sosa. Breaking news, l’intérimaire du coaching est parti pour durer.


L’écart de niveau théorique est normalement largement en faveur de Dortmund. Si c’était un billet sur les paris, une risquette à condition d’une grosse côte aurait tout son sens car il faut se rappeler que Stuttgart avait su trouver les ressources pour ramener un bon nul de Munich (2-2). L’exploit serait d’autant plus envisageable que Reus est actuellement incertain. On tente le pari.


Score 1-1


Bayer 04 Leverkusen - VfL Wolfsburg


Match du bas de tableau où un Leverkusen à la dérive, 16ème et barragiste accueille un Wolfsburg en reconquête, 13ème et toujours en apprentissage.

Après la claque distribuée de main de maître par Porto en LDC (0-3), le Bayer de Xabi Alonso s’est mangé une nouvelle beigne façon bourre-pif à la Audiard et distribuée de mains de maître par ces coquins de Francfort (5-1). Sympa le bizutage avec 8 buts encaissés sur les 2 derniers matchs ! Je redis ma conviction que le problème n’était pas le précédent coach Seoane (sympa au demeurant et qui avait les joueurs avec lui) mais plutôt le recrutement et la constitution d’un effectif mal équilibré. Xabi n’est pas magicien et doit se demander où il a atterri.


Sa feuille de route me paraît claire : serrer les boulons, prendre quelques points et arriver à la coupure Coupe du Monde pour préparer la seconde partie de saison en s’appuyant sur le mercato hivernal pour restructurer l’effectif actuel. Un mot sur le directeur sportif Simon Rolfes qui est la personne responsable des transferts au sein du Bayer Leverkusen, sa sortie médiatique dans Bild est un modèle du genre « c’est pas moi, c’est un échec collectif. Et en premier lieu, les joueurs et leur absence de flamme ». Pas besoin d’avoir été capitaine et d’avoir joué dans ce club pendant 10 ans pour voir que l’effectif est mal construit. Se remettre en question pour mieux gérer le prochain mercato serait plutôt recommander. Enfin bon, Xabi Alonso a eu une semaine complète (sans Pokal, déjà éliminé) pour préparer ses troupes à poursuivre sur la dynamique des 2 derniers matchs disputés à domicile et soldés par une victoire et un nul.


Wolfsburg reprend timidement des couleurs en grignotant point par point et reste sur 3 matchs sans défaite (1v, 2n). Le dernier nul obtenu face à M’Gladbach aura vu les joueurs de Kovac faire preuve d’efficacité et de volonté. Avec un peu plus de réussite, une victoire en fin de match aurait été un beau braquage. Pour le réussirà la BayArena, les Loups pourront compter sur leur homme en forme le milieu Yannick Gerhardt, buteur sur les 3 derniers matchs de Buli et qui bat déjà son record de but sur une saison. Il faut souligner qu’il n’a disputé que 5 matchs dont les 3 derniers en entier et donc comme titulaire alors que sur les 2 premiers, il avait joué un total de 24 minutes : le portrait d’un homme devenu providentiel pour Wolfsburg, à condition de jouer ? Qualification en Pokal, histoire de continuer à engranger de la confiance.


Pas forcément un match à regarder mais qui typiquement peut offrir un spectacle made in Buli. Des défenses jusqu’ici élastiques, des talents offensifs de part et d’autre. Leverkusen, en gagnant, passerait devant son adversaire du jour qui ne voudra pas s’en laisser compter. Des buts. J’hésite avec une victoire du Bayer.


Score 3-3


SC Freiburg - SV Werder Bremen


Match mettant aux prises le 3ème qui reçoit le 9ème : deux équipes particulièrement performantes sur ce début de saison mais qui restent toutes deux sur des défaites marquantes. Laquelle des deux sera à la relance ?

Equipe surprenante, Fribourg réalise un excellent début de championnat.


Complètement dépassée par la claque administrée par le Bayern, cela lui permet de mesurer le chemin restant à parcourir avec le très haut-niveau. En se qualifiant en Pokal, le club réussit toutefois à jouer sur tous les tableaux des compétitions dans lesquelles il est engagé, et plutôt avec un franc succès. La qualité du jeu proposé étant une solide garantie sur le moyen terme.


En face, le Werder est un très bon promu qui nous a déjà offert des coups d’éclats retentissants. Défait à domicile par un Mayence aussi réaliste que chirurgical, le club est actuellement animé par une affaire extra-sportive où l’attaquant Ducksch s’est vu exclure de l’effectif de Pokal (alors qu’il affrontait une ex-Paderborn) en application de sanctions disciplinaires pour manquement à la vie de groupe : en fait, il se prend des mines au macumba Night du coin (pour ceux qui veulent le croiser direction la discothèque "La Viva" de Brême où le monsieur a même le droit à sa chanson "Ducksch is on fire") et n’arrive pas à se lever le lendemain matin pour assurer les rendez-vous fixés par le club. Bateau, non ? A priori, le jeune homme de 28 ans n’en est pas à sa première bordée depuis son début de carrière. Ça me le rend finalement sympathique ce grand serin. En espérant juste que ce ne soit qu’un écart individuel et non pas le signe avant-coureur de soubresaut agitant un effectif pas forcément destiné à jouer les premiers rôles en Buli : ce serait vraiment dommage d’enrayer la belle dynamique sportive initiée depuis la remontée dans l’élite. Dans tous les cas, c’est regrettable quand on connait la fragilité des équilibres à atteindre pour arriver en haut de l’affiche. Une preuve de cette fragilité ? L’élimination aux tirs aux buts en Pokal face à


Paderborn, solide second de 2.Bundesliga qui menait 2-0 à la mi-temps…De là à dire qu’il y a corrélation, je ne le pense pas parce que Paderborn, c’est vraiment costaud cette année (2 joueurs à recruter pour nos clubs français désargentés les milieux Julian Justvan offensif et Ron Schallenberg défensif) et que l’arbitrage cocasse du match mériterait un article en soi (intervention du 4ème qui annule le but de la qualification pourtant validée par l’arbitre central, pas de VAR…).

Les performances fribourgeoises dans leur stade de l’Europa-Park Stadion (2v, 1n, 1d avec 4 buts marqués autant encaissés) me laissent quelque peu sur ma réserve. D’autant plus quand ce sont les attaquants du Werder qui se présentent.


Un match engagé, des espaces s’ouvrant au fur et à mesure (les 2 équipes ont joué des prolongations en Pokal), avec des frappes, beaucoup de frappes. Dans une opposition de style, c’est souvent la défense qui l’emporte. Donc malgré tout Fribourg qui joue quand même à domicile.


Score 2-1


TSG Hoffenheim - FC Bayern München


Topspiel du week-end dans cette affiche où le 4ème reçoit le second : match intéressant permettant de jauger la puissance du retour en forme du Bayern dans les joutes nationales car jouer à la PreZero Arena n’est jamais simple alors s’y imposer est un vrai révélateur de votre réel niveau de jeu.


Hoffenheim a martyrisé Schalke deux fois en quelques jours : vendredi en s’y imposant en championnat (0-3), ce qui a mis fin à une série de 3 matchs sans victoire (1d, 2n). Puis le mardi, en collant une manita à la maison (5-1). Idéal pour se remettre d’attaque si l’on veut prétendre à une place européenne enfin de saison. D’autant que le club de Sinsheim a perdu de sa superbe dans sa PreZero Arena puisqu’à domicile, s’il avait commencé par 3 victoires, il reste sur 2 contreperformances (défaite et nul).


Irrégulier, le Bayern semble vouloir remettre un coup de collier avant la trêve Coupe du Monde. Et ça se voit ou plutôt, ça se compte !! Cinq ! C’est le tarif appliqué cette semaine par le Bayern à ses adversaires : après le 5-0 infligé à Fribourg le week-end dernier en championnat, les Munichois se sont imposés à Augsbourg (5-2) ce mercredi en Pokal. Attention Hoffenheim, la douloureuse est en vue. Choupo-Moting a profité de sa première titularisation en championnat pour offrir selon Nagelsmann « un match de classe mondiale » (1 but, 1 passe). A nouveau titulaire en Coupe, Choupo a inscrit un doublé et fait une passe. Serait-il en train d’éteindre la polémique sur l’absence d’un avant-centre au sein de l’effectif bavarois ? Et de rendre un fier service à son entraîneur et à ses dirigeants.


En tout cas, il est chaleur et confirme qu’il a toute sa place dans un tel effectif (il est vrai qu’il a son propre style de jeu…). Forfait de Leroy Sané (déchirure de la cuisse gauche, au moins 3 semaines).


En Bundesliga, le Bayern reste sur 3 matchs à l’extérieur sans victoire (2n, 1d) et voudra réussir avec succès le test de la PreZero Arena. Hoffenheim va passer de Schalke au Bayern, pas vraiment la même adversité. Attention aux chocs, ça va secouer. Le Rekordmeister tout en puissance.


Score 1-3


FC Augsburg - RB Leipzig


Match du ventre mou, le 12ème accueille le 10ème.


Pour Augsbourg, la défaite à Cologne peut laisser des regrets car non seulement si les Bavarois avaient ouvert le score puis avaient été rejoints avant d’être dépassés par leurs hôtes, ils avaient trouvé les ressources morales de recoller. Avant de craquer une troisième fois. Sur les buts encaissés, la charnière centrale fait preuve de naïveté et manque d’agressivité. Avec le premier bon match de la saison de son attaquant Florian Niederlechner (1but, 1 passe). Au complet, les joueurs auraient certainement pu ramener quelque chose de ce déplacement. D’un autre côté, ils ont fait preuve d’une grande efficacité sur leurs attaques. Je pense que dans un bon jour leur duo d’attaquant Berischa et Demirovic peut rendre chèvre de nombreuses défenses de Buli, y compris celle de Leipzig.


Décevants depuis le début de saison, les Roten Bullen ont gagné la semaine dernière à domicile face au Hertha mais dans la difficulté au terme d’un match plaisant (3-2). Très efficaces en première mi-temps (6 tirs, 4 cadrés, 3 buts), ils ont tremblé durant toute la seconde période. Que la route est encore longue pour retrouver les sommets, objectif avéré du club. Car en face ce n’était que le Hertha et ses attaquants pas vraiment extraordinaires. Avant-dernière équipe du championnat à l’extérieur (2n, 3d), les joueurs de Marco Rose chercheront à rentrer dans les points. Pas simple surtout que leur meilleur atout pourrait manquer : Christopher Nkunku a subi une intervention chirurgicale au poignet et est très incertain. Sans Nkunku, Leipzig a battu Hambourg en Pokal (4-0).


Bien que séduisant par séquence, Augsbourg n’est clairement pas le favori mais n’en est que plus dangereux dans cette configuration. Le dernier scalp accroché à sa ceinture est celui du prestigieux Bayern défait à la mi-septembre (1-0). Un match ouvert, sur le mode course-poursuite, avec des buts, beaucoup de buts. Pronostic à pile ou face.


Score 4-3 ou 3-4 : pour moi face est sortie donc 4-3


Borussia M'gladbach - Eintracht Frankfurt


Très belle affiche le 6ème reçoit le 5ème


Malgré un doublé de l'attaquant français Thuram, le Borussia n’a pas pu remporter sa première victoire à l‘extérieur, étant rejoint par 2 fois au score. En milieu de semaine, la défaite à Darmstadt en Pokal dans un vrai match de coupe a fait du dégât dans les rangs des Poulains en mettant sur le carreau deux atouts majeurs : le gardien Sommer (entorse cheville) et le milieu Hofmann (luxation épaule), qui sont deux joueurs cadres, se sont blessés et seront absents probablement sur les trois prochains matchs de championnat (Francfort, Union, Stuttgart). Leur participation à la Coupe du Monde n’est pas encore remise en cause. Coup dur surtout parce que ces blessures s’ajoutent aux absences plus ou moins longues durées de Christoph Kramer (hémorragie dans la capsule et rupture partielle du ligament antéro-externe de la cheville), Florian Neuhaus (rupture partielle du ligament croisé postérieur du genou droit), Ko Itakura (rupture partielle du ligament interne du genou gauche) et Hannes Wolf (déchirure du labrum de l'épaule). Soit un milieu de terrain complet à l’infirmerie. L’effectif disponible va commencer à être (trop ??) juste sur certains postes. Au moins en qualité. A domicile, les Poulains sont costauds (4v, 1d) et chercheront à le rester.


L’Eintracht est à réaction cette année, avec de sacrés sursauts : retourné à la surprise générale à Bochum qui n’avait jusque-là gagné aucun match (3-0), Francfort s’est vengé sur le Bayer Leverkusen (5-1) au cours d’une démonstration où l'équipe de Glasner a pratiqué un football offensif et spectaculaire. A l’extérieur, Francfort présente un bilan plus qu’honorable (2v, 1n, 1d). La qualification en Pokal obtenue contre les Kickers de Stuttgart a constitué une excellente répétition et a permis de donner du temps de jeu à ceux qui en manquent (le buteur colombien Borré commençant sérieusement à grogner).


Je vois un match aéré, dynamique avec des buts. Beau duel entre 2 joueurs offensifs en forme en ce moment Thuram vs Kamada. Gladbach trop diminué par ses nombreuses absences, finira par céder.


Score 1-3


VfL Bochum 1848 - 1. FC Union Berlin


Match des extrêmes où la lanterne rouge accueille le leader.


Après sa première victoire, Bochum n’a pas su enchaîner et a sombré sur la pelouse de Stuttgart (4-1). La Pokal a permis de regoûter à la victoire en gagnant chez le leader de la 3.Bundesliga Elversberg (0-1). A domicile, les résultats restent insuffisants (1v, 1n, 3d) mais s’améliorent puisque la victoire et le nul sont les 2 derniers matchs joués. J’espère que ce club se maintiendra mais pas sur ce match.


Déjà en tête du championnat depuis plus d’un mois, les Berlinois donnent du plaisir et de la fierté à leurs supporters. Quel que soit le résultat de ce week-end, ils sont assurés de rester leader. Dans la continuité de la très belle victoire obtenue aux dépens de Dortmund (2-0), l’Union cherchera à nouveau à jouer avec sérieux et disciplines, la marque de fabrique de son succès actuel. A l’extérieur, les résultats sont là (3v, 1n, 1d). C’est une équipe mixte qui s’est qualifiée en Pokal face à Heidenheim avec des buts des remplaçants (Michel et Puchacz), histoire de concerner tout l’effectif.


Attention à bien respecter les fondamentaux et l’Union devrait s’imposer et ainsi continuer à mettre la pression sur ses poursuivants.


Score 1-2


Hertha Berlin - FC Schalke 04


Match important dans la course au maintien puisque le 15ème accueille le 17ème.


Je trouve le Hertha en réels progrès sur de nombreux plans (organisation, discipline, engagement, solidarité) depuis plusieurs matchs mais cela ne se traduit pas comptablement. Par exemple, lors du dernier match (défaite à Leipzig 3-2), ils sont menés 3-0 à la mi-temps sur des buts improbables (genou et épaules) alors qu’ils avaient plutôt fait jeu égal. Puis ils livrent une belle seconde mi-temps (2 buts) avec plusieurs situations pour égaliser. A mon sens, il leur manque un finisseur car les occasions sont là, un profil à la Martin Terrier. La seule victoire, obtenue à l’extérieur, date du 04 septembre. Il est grand temps de se faire respecter à l’Olympiastadion.


Avant l’élimination mardi soir en Pokal, l’avenir de Frank Kramer sur le banc de Schalke ne tenait déjà plus qu’à un fil. La raclée de 5-1 reçue à Hoffenheim a certainement fini de convaincre les dirigeants que le salut du club passait par une autre direction sportive. Au passage, André Breitenreiter d’Hoffenheim a bien savonné la planche de son ex-collègue en lui passant 8 buts en 2 matchs !! Le prochain coach devait être Reis, lui-même viré de Bochum il y a quelques semaines et qui s’était mis d’accord cet été avec Schalke avant d’être retenu par son ancien employeur. Et bien, non : trop de doutes en interne sur sa capacité à mener à bien la mission sauvetage. A priori, refus de Bruno Labbadia. Une succession partie pour durer : c'est donc Matthias Kreutzer l'entraîneur adjoint qui assure l'intérim. Ambiance morose certainement, 4 défaites consécutives, une élimination en Pokal, 8 buts encaissés sur 2 matchs et aucun entraîneur pour reprendre ce paquebot à la dérive.


Les Berlinois n’ont toujours pas gagné à domicile (4n, 1d) et ont une magnifique occasion pour y remédier. Je ne vois pas Schalke bénéficier du fameux choc psychologique.


Score 3-0


On attend comme chaque semaine vos petits pronos.

Player Picks


Les affiches proposées ce week-end ne proposent pas pléthore de choix évidents en matière de Fantasy.


Le Bayern semble reparti sur des bases élevées donc prioriser ses actifs est incontournable.


BREAKING NEWS Le Bayern sans Neuer & Müller.

Actuellement, je ne crois pas trop en Dortmund même si le match contre Stuttgart est abordable et que certains actifs sont certainement de bonnes pioches (Guerreiro, Bellingham). Sauf coup dur vendredi, je fais l’impasse sur ces options. A vous de voir.


En complément, je recommande de cibler plutôt des équipes comme l’Union Berlin, le RB Leipzig, Fribourg et le Hertha Berlin. Et plutôt dans une logique de répartition des risques entre les différentes lignes et les différentes équipes.

Enfin, j’ai identifié quelques joueurs très en forme sur leurs derniers matchs, très peu chers, avec un vrai potentiel de différentiels : ils restent néanmoins des paris à grosses côtes avec de peu de probabilités de réalisation. Et c’est ce qui fait leur charme…


Gardiens


Les blessures concernant les gardiens se multipliant, leurs doublures se retrouvent propulsées sur le devant de la scène et représentent donc de bonnes opportunités à moindre coût : Janis Blaswich (RB Leipzig, 3.5), Sippel (Gladbach, 2) et Koubek (Augsbourg, 3.3).


Soit pour constituer une doublette low-cost soit pour libérer des fonds.

Ronnow (Union, 6.6) me plaît bien et son match face à Bochum aussi.

L’avantage d’être en retard dans la publication du billet : une affaire en or, le gardien du Bayern sera Sven Ulreich (Bayern, 3.2).


Défenseurs


Raum (Leipzig, 12.5), un peu, et Bensebaini (M’Gladbach, 12.5), beaucoup, sont intéressants.


Borna Sosa (Stuttgart, 12.3) revient bien mais n’a pas un match facile.

Frimpong (Leverkusen, 11.5) devrait avoir des ouvertures et reste capable de gros scores.


Christian Günter (Fribourg, 13.2) est un joueur fiable.


Jouant le dimanche, on peut piocher un défenseur chez l’Union Berlin parmi Jaeckel (6.1), Knoche (7.7), Leite (7.2), Trimmel (9.9). Attention toutefois aux rotations suite à la Coupe d’Europe.


Paulo Otavio (Wolfsbourg, 7.7) a délivré 2 passes décisives la semaine dernière.

Milieux


Nkunku (16.9) incertain, Szoboszlai (12.9) est à privilégier du côté de Leipzig.

Kainz (Cologne, 9.6) est un top joueur fantasy cette saison et son coéquipier Huseinbasic (1.3) une bonne surprise que vous avez pu découvrir dans l’édito. En forme et jouant attaquant, Linton Maina (Cologne, 4.3).


Fribourg est une bonne pioche avec Vincenzo Grifo (14.7) ou Ritsu Dōan (9.2).

Attaquants


Marcus Thuram (M’Gladbach, 12.9) répond présent de journée en journée, et ce quel que soit la qualité de l’adversaire.


La doublette de l’Union Berlin Jordan Siebatcheu (8.2) et/ou Sheraldo Becker (11.1) est d’un redoutable rapport/qualité prix.


Silva (Leipzig, 12.4) est dans mon équipe mais n’a pas rapporté les points espérés. Vu son match, je lui laisse une (dernière/autre) chance.


Parmi les joueurs en forme et à petits prix, il y a des paris à faire du côté de

Marcus Ingvartsen (Mayence, 4.5) et Florian Niederlechner (Augsbourg, 6.5)


Choupo-Moting (Bayern, 4.5) : pourrait se poser la question du manque de rythme pour le joueur de 33 ans, plus habitué des matchs tous les 3 jours en tant que titulaire.


Enfin, Diaby (Leverkusen, 13.6) et Patrik Schick (Leverkusen, 16) n’ont pas pu perdre toutes leurs qualités. Une réussite de Xabi Alonso passera forcément par eux.


Alors bons choix et bons matchs.

Et à la semaine prochaine.

1 vue0 commentaire

Opmerkingen


bottom of page