top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 25 Player-Picks Bundesliga


Buli Circus Episode 25 – Bas les masques : un Printemps pour Tuchel !




Le Carnaval est fini, il est temps de remiser les postiches à l’approche du money time. Ce moment, si cher à la NBA, la ligue américaine de basket-ball érigée par les clubs de football professionnel en sacro-saint modèle de développement, où les matchs se gagnent, où les saisons se réussissent, se cabossent et certaines destinées s’écrasent.


Lors de la précédente journée de Bundesliga, les six premiers jouaient à l’extérieur ? Cinq victoires et un nul. Et comme un symbole, seul le Bayern Munich a calé sur l’obstacle. Une demi-surprise tant la fin de saison s’annonce délicate pour des Bavarois à la recherche d’un second souffle.


Et justement, en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions, les Munichois se sont offerts mardi une belle qualification en quart de finale après avoir avoir balayé la Lazio Rome (3-0) dans un match maîtrisé et consistant. Un résultat qui va faire du bien aux têtes bavaroises et à un club qui s’évite, pour le moment en tout cas, un tremblement de terre de première catégorie. Mentions spéciales à Kane (doublé), Goretzka (box to box hyper-actif), Kimmich (son meilleur match depuis qu’il rejoue latéral droit), Müller (patron et buteur) et Musiala (insaisissable dans la percussion et la vitesse) pour leurs excellentes partitions.


Et bizarrement, on en arrive à se demander si ce Bayern, à la peine en championnat face au tourbillon Leverkusen, ne serait pas capable d’aller loin, très loin en Ligue des Champions. Avec des arguments à faire valoir : un bon gardien, un bon buteur, des internationaux en pagaille et dans toutes les lignes, un jeune crack capable de faire des différences individuelles et un coach expérimenté, déjà vainqueur de cette C1. Avançant masqué, en donnant à l’Europe entière l’image (réelle d’ailleurs) d’une équipe en fin de cycle et en perte de vitesse, ce Bayern est probablement moins attendu que ces dernières années et assurément moins craint. En tout cas, moins que peuvent l’être le Real Madrid, son savoir-faire de winner et qui a la protection des arbitres, Manchester City, tenant du titre et plus belle équipe sur le papier lorsque tous ses joueurs sont disponibles et affûtés, et à moindre degré l’Inter Milan, qui dégage une vraie puissance, ou le PSG qui possède en Mbappé un joueur pouvant changer le sort d’un match. Ce qui laissera des opportunités tactiques à exploiter à la condition que le prochain tirage au sort soit encore clément car pour la gagner, cette Ligue des Champions, il faut aussi de la chance.


Mercredi, le RB Leipzig a été éliminé par un petit Real Madrid après avoir fait match nul au Bernabéu (1-1). Beaucoup de regrets pour les Saxons qui n’ont pas été assez efficaces devant les cages madrilènes malgré de nombreuses situations de marquer (21 tirs, 4 cadrés) et qui ont encaissé le but sur une contre-attaque. Sur les deux confrontations, le RBL peut légitimement penser qu’il y avait bien mieux à faire. Même si l’arbitrage n’explique pas le résultat, Vinicius aurait dû être expulsé quelques minutes avant son ouverture du score. Une « tradition » toujours aussi favorable pour les clubs les plus puissants. A en rendre presque sympathique Leipzig !


Deux matchs européens programmés ce jeudi : Qarabağ-Leverkusen et Fribourg-West Ham en Ligue Europa. Les résultats ne sont pas connus à l’heure où nous mettons sous presse.


Drôle de journée en Zweite Bundesliga puisqu’aucune des sept équipes de tête n’a gagné. Et donc statu-quo au classement avec un podium inchangé : défait à Schalke, Sankt Pauli reste leader (48 points) devant Holstein Kiel (42 points) qui a ramené un point du Hertha Berlin et devant Hambourg (41 points) qui, pour la première fois sous Baumgart (faut dire aussi que c’était sa deuxième rencontre sur le banc du HSV, quels débuts poussifs !), a mordu la poussière face au promu et lanterne rouge Osnabrück. Derrière, les poursuivants Greuther Furth, Hanovre et Paderborn, tous à 38 points, ratent une belle occasion de se rapprocher.


En 3.Liga, les forces en présence sont en train d’évoluer dans une direction pour le moins surprenante avec un resserrement en tête du classement qui annonce une belle bataille pour les deux tickets d’accession directe : toujours leader, Regensburg (53 points) cale de nouveau (défaite à Mannheim après avoir mené à la mi-temps) et reste sur quatre matchs sans victoire (1n, 3d). Le SSV Ulm 1846 (51 points) est le nouveau dauphin à la faveur d’une nouvelle victoire arrachée à Munich 1860 dans le temps additionnel : équipe surprise de la saison, le promu pourrait bien créer une petite sensation en maintenant cette cadence (3v, 2n). Encore battu, Dresde (50 points) perd lui aussi le fil (1v, 1n, 3d) et descend à la troisième marche du podium. Le costume de favori commencerait-il à peser de tout son poids sur les épaules saxonnes ? Le 16 mars prochain, le Dynamo Dresde-Ulm devrait nous permettre d’y voir peut-être un peu plus clair.


En attendant, au menu de la vingt-cinquième étape du Buli Circus, vous verrez à l’œuvre des premiers de la classe recevant des mal classés, une autre interprétation du derby de la Ruhr, une explication de texte pour la sixième place et la nouvelle partition d’un leader toujours invaincu à dix journées de la fin.



Notre concours de pronostics vous attend ici : https://www.fantasy-coach.fr/pronos-bundesliga

Notre Ligue Fantasy vous accueille ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705

Retrouver le Buli Circus sur notre site: https://www.fantasy-coach.fr/bundesliga



VfB Stuttgart (3) - 1. FC Union Berlin (14)


Sûr de sa force actuelle, de la qualité de son jeu et de ses talents offensifs, Stuttgart a enregistré une nouvelle victoire convaincante. Cette fois-ci à l’extérieur, à Wolfsbourg (2-3), avec un doublé du goléador Guirassy (20 buts en 18 matchs) et l’habituelle flexibilité tactique de Hoeneß qui a proposé un intéressant 3-4-2-1. Avec le retour de Undav, passage fort probable en 4-4-2 (ou 3-5-2, parce que Hoeneß aime bien surprendre son monde). Et si Anton est forfait (info du jeudi), ce sera en 4-2-3-1.


Fin de série pour le FC Union Berlin battu à domicile par un Dortmund pas malheureux pour le coup (0-2). Première défaite de Bjelica au Stade de la Maison Forestière et exposition grandeur nature des limites logiques d’une équipe qui maintenant aligne devant une attaque Volland-Hollerbach (puis Vertessen au relais). Des situations mal négociées en première mi-temps qui au final coûtent chères.


Saisissant parallèle entre deux équipes qui, en un an, ont échangé leurs positions respectives : surfant sur sa belle période actuelle (5v, 1n), le VfB n’est plus qu’à quatre points de la seconde place, bien loin du barrage du maintien disputé en juin dernier. Alors qu’après avoir goûté à la Ligue des Champions et ses prestigieuses affiches suite à sa belle quatrième place de la saison dernière, le FC Union Berlin est aujourd’hui concentré sur son maintien. Motivé à l’idée de mettre la pression sur le Bayern, Stuttgart devrait pouvoir trouver la faille d’un mur berlinois qui misera sur la contre-attaque.


Pronostic 2-0


FC Bayern München (2) - 1. FSV Mainz 05 (17)


Incapable de venir à bout un Fribourg pourtant pas vraiment au taquet de ses qualités (2-2), le Bayern Munich s’enfonce tout doucement dans une médiocrité domestique quasi-rédhibitoire et accuse dorénavant dix points de retard à dix journées de la fin du championnat. Ça gronde en Bavière où Tuchel, lynché médiatiquement, est de moins en moins sûr de finir la saison. Heureusement, la qualification obtenue pour les quarts de finale de Ligue des Champions devrait apporter un peu d’accalmie dans le tumulte munichois.


Alors même que Burkardt marquait de nouveau d’une belle frappasse qui faisait plaisir après tous ses pépins physiques, Mayence n’a pas réussi à s’imposer à domicile face à Mönchengladbach (1-1). Un peu comme si finalement les éléments étaient vraiment devenus contraires. Seul aspect positif, Cologne barragiste n’a plus qu’un petit point d’avance sur les Mainzers.


En reproduisant en Bundesliga le niveau de jeu affiché cette semaine sur la scène continentale, le Bayern Munich devrait disposer sans grande difficulté de Mayence. Davies, Laimer, Gnabry et Upamecano disponibles, on guettera la composition d’équipe des Roten avec curiosité. Tuchel pourrait être tenté de repartir avec son onze « romain » et de donner un temps de jeu progressif aux revenants.


Pronostic 3-0


RB Leipzig (5) - SV Darmstadt 98 (18)


Concernés et chirurgicaux, les Taureaux du RB Leipzig ont gagné (1-4) à Bochum où ce n’est jamais vraiment facile de s’imposer. Pour y parvenir, Rose avait décidé de relancer certains joueurs : Lukeba en défense central pour Simakan remplaçant, Seiwald en milieu défensif pour Schlager suspendu et Baumgartner replacé en attaque à la place du buteur Openda relégué sur le banc. Certainement aussi avec l’idée de reposer les habituels titulaires en vue du match retour de Ligue des Champions : le coup est passé prêt, nul au Real Madrid (1-1) et élimination rageante.


Torpillé, éclaté, ventilé, matrixé, explosé, Darmstadt a sombré en encaissant cinq buts sur la première demi-heure lors de la réception d’un Augsbourg clinique (0-6). Triste naufrage d’un promu à la défense complètement perdue sur sa propre pelouse : préparer dès maintenant la prochaine saison est probablement la meilleure option pour une équipe pas suffisamment taillée pour jouer cette saison des coudes en Bundesliga.


A un point derrière Dortmund, Leipzig va bénéficier d’un calendrier très favorable (les trois prochains adversaires sont les trois derniers, RBL-BVB à domicile le 27 avril et aucun autre cador au menu d’ici la fin de saison) doit aller chercher à minima la quatrième place pour retrouver la saison prochaine la plus belle des compétitions européennes. Se remettre la tête à l’endroit avec une victoire en championnat est la meilleure façon de digérer au plus vite la déception de l’élimination face au Real Madrid. Darmstadt qui vient d’en prendre six sur sa pelouse peut s’inquiéter du retour de bâton. L’addition pourrait être de nouveau très salée pour des Lilies qui ont lourdement sombré dans un match qui pourtant avait été ciblé pour espérer se maintenir. Plusieurs classes d’écart.


Pronostic 5-0


Borussia Mönchengladbach (12) - 1. FC Köln (16)


Grâce à un nouveau but de Ngoumou, décidément très en forme en ce moment, Mönchengladbach est reparti de Mayence avec le précieux point du match nul dans ses bagages (1-1). Avec onze points d’avance sur le barragiste (et adversaire du jour), le maintien se présente mieux pour les Poulains qui devraient pouvoir finir la saison libérés.


Malgré une belle débauche d’énergie, Cologne trop rapidement réduit à dix avec l’expulsion logique de Thielmann au quart d’heure de jeu a perdu son derby contre Leverkusen (0-2). Avec zéro tir cadré sur ce match (une reprise acrobatique aurait mérité un meilleur sort que de s’échouer sur le poteau), l’Effzeh n’a cette fois-ci pas pu faire illusion. L’avant-centre Selke revient dans le groupe.


Deuxième derby en deux semaines pour Cologne qui a rechuté lors du premier et reste donc barragiste. La rivalité entre les deux clubs devrait stimuler des Poulains qui auront à cœur de s’imposer à domicile et d’enfoncer par la même occasion le voisin déjà en difficulté. Avantage à Gladbach et à sa meilleure qualité offensive.


Pronostic 2-1


FC Augsburg (10) - 1. FC Heidenheim 1846 (11)


Vainqueur étincelant à Darmstadt d’un set sec (0-6), Augsbourg a aussi signé son premier clean sheet de la saison. Autant dire que ce voyage en Hesse restera comme un des bons moments de la saison de Fuggerstädter qui, sauf accident, ont probablement renouvelé leur bail avec douze points d’avance sur la zone rouge.


Moins fringuant entre les absences attendues de Beste et Maloney, forfaits, et la prestation délicate de Müller, dernier rempart trahi par une taupe et aux mains pas toujours assez fermes le week-end dernier, Heidenheim s’est incliné à domicile face à Francfort (1-2). Pas sûr du tout de revoir l’animation concoctée par Schmidt qui a aligné pour l’occasion un 4-1-4-1 avec Busch latéral droit, Traoré plus haut en piston droit et Dinkçi passant à gauche. Une défaite qui relègue le promu à neuf points de son adversaire du jour et éteint les éventuelles folles espérances d’un destin européen.


Le vainqueur de ces deux équipes, séparées par un point, prendra une sérieuse option sur son maintien. Augsbourg reste sur deux succès consécutifs et peut compter sur un Demirovic en grande forme pour continuer sur sa lancée. Heidenheim espère le retour de Maloney et Beste pour défendre crânement ses chances, pas sût toutefois que les deux soient déjà rétablis et suffisamment en rythme pour contrer des Bavarois en confiance.


Pronostic 2-1


SV Werder Bremen (8) - Borussia Dortmund (4)


Coup de frein pour le Werder Brême qui perdu du terrain dans la course aux places européennes en s’inclinant (1-2) à Hoffenheim contre un concurrent direct. Moins performants en défense et encore irréguliers à l’occasion, les Werderaner retombent dans leurs travers (2v, 1n, 2d). Heureusement, les défenseurs Stark et Veljkovic devraient être de nouveau disponibles même s’ils débuteront sur le banc. L’attaquant colombien Borré, prêté par Francfort, est définitivement parti pour le SC Internacional Porto Alegre.


A Berlin, Dortmund a retrouvé le chemin de la victoire (0-2). Un succès bien payé au regard du jeu une nouvelle fois proposé par le BVB. Très peu concevable que Terzic soit encore l’entraîneur principal la saison prochaine après cette nouvelle « démonstration ». Sans compter le cas des joueurs prêtés, la gestion de certains joueurs (Reus, Hummels, Bensebaini, Moukoko, Ozcän voir Haller) laisse deviner que l’été sera animé chez les Marsupiaux.


Nouvel adversaire du haut de tableau pour un Werder louchant sur la course à l’Europe. Sans victoire depuis deux matchs (1n, 1d), Brême va pouvoir s’étalonner face à un Dortmund toujours aussi peu facile à lire. Si le BVB continue de prendre des points (2v, 2n, 1d), son style de jeu n’emballe personne, pas même ses supporters. Si les Werderaner emballent le match, en y mettant de la folie, alors ce Borussia peut être en difficulté. Si la rencontre se joue sur un faux rythme alors la qualité individuelle pourrait permettre aux visiteurs de s’imposer, même sans la manière.


Pronostic 1-2


VfL Bochum 1848 (15) - Sport-Club Freiburg (9)


En s’inclinant (1-4) dans son antre du Vonovia Ruhrstadion contre un Leipzig qui avait sorti l’assommoir (trois buts en quatre minutes), Bochum enchaîne avec une seconde défaite consécutive. Première équipe non relégable, les Unabsteigbaren profitent des défaites conjuguées de Berlin et Wolfsbourg pour rester scotchés avec eux à vingt-cinq points, soit huit points d’avance sur le barragiste. Fin de saison pour Kwarteng (déchirure partielle du ligament médial).


Capable de tenir en échec le Bayern en égalisant en fin de partie (2-2), Fribourg peut de nouveau compter sur Günter, capitaine courage auteur d’une magnifique reprise de volée pour son retour. Neuvième à sept points de la sixième place, il va falloir un sacré sursaut en Forêt Noire pour espérer voir l’Europe la saison prochaine.


Bochum a un besoin pressant de prendre au moins un point pour s’éviter une fin de saison crispante. Préparé depuis l’été dernier à lutter pour son maintien, le VfL reste solide à domicile (2v, 2n, 1d). Et comme jeudi soir, Fribourg reçoit West Ham dans une confrontation demandant un engagement total, avantage aux locaux physiquement plus frais.


Pronostic 2-1



Christian Günter est de retour !


Eintracht Frankfurt (6) - TSG Hoffenheim (7)


C’est un précieux succès que l’Eintracht Francfort ramène de son déplacement à Heidenheim (1-2). Irrégulière et soumise aux critiques, la formation coachée par Toppmöller a sauté dans le bon wagon puisque les sept équipes de tête, à une exception près, se sont imposées. Avec un calendrier pas vraiment évident jusqu’à la fin de saison, l’épreuve de vérité commence maintenant.


Devant en première mi-temps grâce à un nouveau doublé de sa pépite Beier (21 ans, 12 buts), Hoffenheim a dû faire le dos rond face à un Werder plus pressant après la pause. En signant une deuxième victoire consécutive (2-1), le TSG espère bien ouvrir un nouveau cycle après sa série de 8 matchs sans victoire (4n, 4d).


Opposition entre deux adversaires directs luttant pour une place européenne en fin de saison et aujourd’hui séparés par quatre points. L’Eintracht, qui peut s’appuyer sur une plus grande expérience collective acquise notamment en Coupe d’Europe, dispose d’atouts offensifs (Marmoush, Chaïbi) dont le style de jeu peut proposer problème à la défense un peu lourde du TSG. Hoffenheim dispose aussi d’éléments offensifs de qualité, à commencer par Beier qui vient d’inscrire deux doublés sur ses deux derniers matchs. Une des affiches de la journées. Des buts.


Pronostic 2-2


Bayer 04 Leverkusen (1) - VfL Wolfsburg (13)


En usant un adversaire réduit à dix au bout de quinze minutes, un Leverkusen chanceux a ravi ses supporters en s’imposant à Cologne (0-2) dans un derby à sens unique (dix-sept frappes à zéro). Deux buts inscrits par les zébulons Frimpong (8 buts, 6 passes) et Grimaldo (9 buts, 9 passes), arrières latéraux volants qui continuent d’enquiller des statistiques à faire envie à plus d’un attaquant. Avec dix points d’avance sur son second, le Bayer est toujours un leader invaincu à dix journées du terme du championnat. Et même si le Werkself joue moins bien en ce moment, ça commence à sentir bon.


Défaite spectaculaire pour Wolfsbourg battu par un Stuttgart plus mature (2-3). Nouvelle composition, nouvelle organisation en 4-1-4-1 pour au final une même déception  : les Loups ne gagnent plus depuis neuf matchs (6n, 3d). Comme il ne perd pas souvent, Kovac devrait finir la saison. De là à s’inscrire dans la durée avec le VfL, ça semble mal engagé au-delà de cet été. A noter le premier but de la saison de Lukas Nmecha, qui revient petit à petit après sa longue blessure au genou.


Engagé jeudi en Coupe d’Europe (compétition où le B04 voudra briller) avec un lointain déplacement, on peut s’attendre à ce que le Bayer Leverkusen fasse tourner à plein son effectif dimanche en Buli où il possède une avance confortable. Et alors qu’il disposera dimanche du résultat du Bayern qui lui joue samedi, Xabi Alonso a déjà démontré son maître savoir-faire en matière de gestion et management. Le Wolfsbourg de Kovac reste peu spectaculaire et peut, parfois, être difficile à manier. A l’envie et sur leurs qualités, l’équipe bis du Werkself pour pousser encore un peu plus loin le record de match consécutif sans défaite (porté à 34, avant la confrontation avec Qarabağ, champion d'Azerbaïdjan).


Pronostic 3-0


25 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


La semaine dernière, c’est en défense que se sont réalisées quelques différences notables : ceux qui ont persévéré dans certains choix (notamment Mittelstädt, Maatsen) ont été récompensés. Et d’autres, comme moi, ont été punis de les avoir transférés.


Cette semaine, il faudra de nouveau se pencher sur la composition de la ligne arrière puisque Frimpong, l’un des inamovibles tauliers fantasy, est suspendu pour la réception de Wolfsbourg. Peut-être l’occasion de faire revenir un de ces deux là….


Les trois jouant à domicile face à des adversaires luttant pour leur maintien, Bayern, Stuttgart et Leipzig méritent toute votre attention.


Se rappeler toutefois que Tuchel pour le FCB et Rose pour le RBL sont très susceptibles de faire tourner leur effectif après les efforts consentis en milieu de semaine dans le cadre de la Ligue des Champions. Tout comme Xabi Alonso sur le pont en Ligue Europa jeudi. Assurément, la thématique de cette nouvelle journée de Buli Fantasy.


L’équipe du week-end dernier (spieltag 24)






Bus Team (maj le 07/03/2024, 15h00)


3-4-3

En banque 0

Points 3623 (+174)

Classement général 279 ↓ (-19)

Formation susceptible de modifications


Zetterer (Nicolas)

Nkounkou, Guerreiro, GRIMALDO (Raum, Weiser)

WIRTZ, Führich, Musiala, Simons (Baumgartner)

KANE, Guirassy, Openda


IN

Nkounkou, Baumgartner


OUT

Frimpong, Amiri



Il me resterait donc trois transferts qui seraient fléchés sur des joueurs sûrs de démarrer. Pour des panic buys.

Demirovic pour Openda

Mittelstädt pour Raum

Vargas/Stöger pour Simons


Gardiens


Forcément


Face à Cologne qui possède la plus mauvaise attaque du plateau (16 buts), Nicolas (1,8 Mönchengladbach) est aussi un bon plan.


Bon plan


Comme toutes les semaines, Baumann (10 Hoffenheim) est présent et dans un match important pour une éventuelle qualification à une coupe européenne, son équipe compte sur lui encore plus que d’habitude.


Pour le budget


Face à un BVB inconstant, tout est possible pour Zetterer (2,1 Werder), même si le bloc défensif de Brême est loin de présenter toutes les garanties en ce moment.


Risquette


Aucune garantie que Kobel (adducteurs) soit de retour dans les cages, Meyer (1,3 Dortmund) se tient prêt au cas où. L’objectif du portier numéro un est de tenir son poste la semaine prochaine en Ligue des Champions contre le PSV Eindhoven.


De retour de suspension, Riemann (7,6 Bochum) a manqué face au RBL et, revanchard, va pouvoir s’illustrer face à Fribourg qui jouant jeudi soir en Coupe d’Europe pourrait accuser la fatigue.


Défenseurs


Forcément


Comme un refrain, Grimaldo (17,4 Leverkusen). Arrivé libre cet été en provenance du Benfica, l’Espagnol est un des meilleurs coups du dernier mercato estival européen.


Bon plan


Choix pas vraiment encore payant en fantasy, sur le terrain Guerreiro (14,2 Bayern) fait pourtant un bien fou à son nouveau club. On conserve, surtout en l’absence de Frimpong.


Sorti de mon effectif la semaine dernière, Mittelstädt (8,2 Stuttgart) a cartonné notamment en délivrant une belle passe décisive sur l’ouverture du score. Les joies de la fantasy…


Peut-être lecteur assidu de la rubrique, Maatsen (11,3 Dortmund) n’a pas apprécié les critiques adressées. Il a apporté sa meilleure réponse sur le terrain en inscrivant le deuxième but, celui qui scellait la victoire. Pan sur le bec dit-on au Canard Enchaîné.


Option payante la semaine dernière, on peut persister avec Augsbourg qui cette fois-ci accueille Heidenheim, un promu un peu moins bien en ce moment : le latéral brésilien Iago (6,3 Augsbourg) en promo et le défenseur central Uduokhai (5,2 Augsbourg) sont de beaux différentiels.


Opposé à la défense généreuse du TSG, Nkounkou (10 Francfort) a des qualités de vitesse qui devraient faire mal dans son couloir gauche.


Pour le budget


Opposé à Dortmund, ce qui fragilise fortement l’idée même de clean sheet, Agu (2,1 Werder) est une option pour boucler un budget. Ou son coéquipier Malatini (3,6 Werder) pour la promo.


A Augsbourg, les habitués de la rubrique Traoré (1 Heidenheim) et Mainka (3,7 Heidenheim) n’auront pas la partie facile.


Risquette


Peut-être fatigués par la Ligue des Champions, les latéraux des Taureaux Rouges pourraient être envoyés sur le banc : une risquette à prendre tant le droitier Henrichs (13,4 Leipzig) et le gaucher Raum (13,6 Leipzig) pourraient cartonner s’ils foulent le pré. Et toujours avec une préférence marquée pour Raum et sa patte gauche.


Valeur sûre de la fantasy, Weiser (11.9 Werder) et son pied droit sont capables de beaux retours, même quand l’adversaire s’appelle Dortmund.


Capable du meilleur comme du pire, Schlotterbeck (12,3 Dortmund) va pouvoir jouer au musclé avec Ducksch, qui sait danser et faire danser. Prudence.


Avec le retour de Günter (10,5 Fribourg) sur le pré, c’est aussi celui d’une patte gauche de grande qualité.


Milieux


Forcément


Les semaines de Coupe d’Europe, Wirtz (20,1 Leverkusen) est souvent ménagé par Xabi Alonso. Attention en cas de capitanat, vous êtes prévenu. News du jeudi, Wirtz démarre en Ligue Europa sur le banc.


Révélation de la saison, Simons (18,9 Leipzig) est attendu par le PSG pour l’après M’Bappé. Peu probable que le RBL arrive à le conserver. On en profite tant qu’il est encore là. Elmas et Baumgartner pourraient lui croquer quelques minutes ce week-end.


Bon plan


Très bon face à la Lazio, le Bayern a besoin d’un Musiala (18,5 Bayern) au même niveau en Bundesliga. Buteur face à Fribourg.


Associés derrière l’attaquant à Wolfsbourg, Führich (12,7 Stuttgart) et Millot (10,2 Stuttgart) vont pâtir du retour de Undav puisqu’il est probable que Hoeneß fasse le choix d’un 442 pour la réception de l’Union Berlin. Ce qui les excentrerait tous les deux sur les côtés. Une position où Führich est le plus à l’aise des deux.


Parce qu’il pue le football et qu’il est revenu à un bon niveau, il est grand temps de faire revenir Olmo (14,2 Leipzig) dans votre effectif. Pas à l’abri toutefois que Rose limite son temps de jeu après la Ligue des Champions, lui qui a souvent eu de petits pépins physiques sur les deux dernières saisons. Si l’Espagnol est bien mon option numéro un, en rédigeant ce PP, je me dis que Baumgartner (14,7 Leipzig) et Elmas (13,9 Leipzig) vont démarrer.


En feu, Ngoumou (6,8 Mönchengladbach) a encore marqué et fait briller de mille feux la formation toulousaine. Qui fournit la Bundesliga en jeunes talents (Adli, Koné, Rouault, tous en finale de Gambardella 2019 sous le tricot du Tef’). Face à Cologne, il pourrait récidiver. Homme très en forme.


Chaudement recommandé la semaine dernière (encore 16 points fantasy), et ayant manifestement compris qu’il fallait abandonner son improbable nouvelle coupe de cheveux, Vargas (8,5 Augsbourg) a rayonné à Darmstadt, notamment avec une mine envoyée en pleine course dans la lucarne gauche et une passe dé. Homme en forme.


Pour le budget


Attention Pavlovic ( Bayern) est suspendu.


De nouveau remplaçant, Reitz (2,9 Mönchengladbach) voit son temps de jeu fondre avec le retour en forme de Neuhaus. Pas forcément un choix très compréhensible de Seoane.


Deux options petit budget qui emballent moins cette semaine à cause des adversaires rencontrés  : Tohumcu (2,9 Hoffenheim) opposé à Francfort aura fort à faire avec Skhiri dans sa zone et Gruda (2,1 Mayence) va jouer le Bayern à l’Allianz Arena. Bel endroit pour faire parler la foudre de son pied gauche et se faire remarquer.


Risquette


Comme Weiser en défense, Stöger (12,1 Bochum) est un taulier de la fantasy. Face à Fribourg, pas un match facile mais en général, dès qu’on parle fantasy, il s’est y faire.


Un peu le chouchou de la rubrique en cette fin de saison, celui qui régale : Chaibi (9,2 Francfort) pour la beauté du jeu, le vrai, celui du terrain, de la pelouse.


Attaquants


Forcément


Resté muet à Fribourg, Kane (20,9 Bayern) a inscrit un doublé contre la Lazio Rome. Face à Mayence, on attend au moins son vingt-huitième but.


Bon plan


Doublé contre les Loups pour Guirassy (15,1 Stuttgart) qui pourrait cette semaine devoir partager ses munitions avec Undav de retour.


La semaine dernière, l’attaquant bosnien (et non autrichien) Demirovic (12,6 Augsbourg) était donc le bon choix. Séance de rattrapage pour lui et pour moi.


Moins efficace en ce moment (quelle vendange à Madrid où plusieurs fois, en bonnes situations, il n’a pas attrapé le cadre), Openda (18,6 Leipzig) pourrait bien faire un petit tour sur le banc. Et avec la théorie des vases communicants, on garde un œil sur son coéquipier Sesko (11,5 Leipzig). Le problème, c’est qu’aucun des deux artificiers ne rayonne particulièrement en ce moment. Face à Darmstadt, impossible cependant de ne pas aligner un attaquant du RBL. Poulsen (10,9 Leipzig) rentrant aussi dans l’équation. Voir Baumgartner, milieu aligné il y a une semaine comme deuxième attaquant. Pas simple de miser sur le bon cheval.


Pour le budget


Njinmah (3,4 Werder), comme une grosse envie de le voir plonger dans le dos de Maatsen que j’ai trouvé bien léger défensivement face à Union Berlin. Et pas très accrocheur non plus, ce qui est toujours gênant quand tu es défenseur.


Risquette


Deux doublés en deux journées, difficile de ne pas penser à Beier (8,7 Hoffenheim). Épatant, il sera de l’Euro.


Face au TSG justement, Marmoush (12,7 Francfort) devrait pouvoir continuer à briller.


En fonction de la composition alignée en Azerbaïdjan, Adli (10,7 Leverkusen), Schick(10,4 Leverkusen) en promo, Tella (10,7 Leverkusen) voir Iglesias (10 Leverkusen) joueront.


De retour de blessure, Undav (12,1 Stuttgart) pourrait être titularisé. Pas une certitude. De toute façon, ne jouera pas 90’.


Sané (19,3 Bayern) devrait pouvoir profiter du regain de forme d’un Bayern. Soliste.


Enfin, Füllkrug (17,5 Dortmund) revient sur les bords de la Weser. Et souvent dans les belles histoires d’amour du football, l’ancien chéri marque contre son ancien club. Classique, non ?



Publié plus tôt autant en raison des vacances scolaires et que des anniversaires de la famille, il est possible que je trouve quelques minutes pour les dernières mises à jour sur les compositions probables. Et si ça arrive, ce sera ici qu’il faudra regarder https://twitter.com/RwanoBreizh


Merci, bonne lecture et à la semaine prochaine !


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page