top of page
  • Photo du rédacteurRwano Breizh

Spieltag 26 Player-Picks Bundesliga



Buli Circus Episode 26 – Emballement.



L’art d’emballer, car c’en est un, est une qualité aussi utile qu’intéressante quand reviennent les beaux jours.


Pour le sprint final, les six premiers ont gagné. Comme pour bien signifier que les explications de texte étaient lancées. Avec dix points d’avance sur la concurrence, à neuf matchs du terme, Leverkusen reste leader, toujours invaincu et porte le nouveau record à trente six matchs sans défaite, toutes compétitions confondues. On retiendra aussi que le Bayern force huit rugit de nouveau alors que Dortmund, bien qu’évoluant à l’extérieur, s’accroche pour suivre le rythme des meilleurs.

Dans le bas du classement, le bilan désastreux des neuf dernières équipes (2n, 7d) soulignent l’écart de niveau béant qui s’est installé entre équipes de tête et les moins bons élèves de la promotion. Le trio Darmstadt, Mayence et Cologne semblant promis aux trois dernières places, reste à savoir dans quel ordre et pour quelle dotation (deux descentes, un barragiste): l’Effzeh accroche pour le moment le barrage pour deux points d’avance. Rien n’est donc joué.


Pour les cadeaux à emballer, on conseille un joyaux : Florian Wirtz, à offrir à n’importe quelle équipe qui souhaite confier son avenir festif et créatif à un petit Mozart du ballon rond.



Joueur du mois de février, Florian Wirtz sera aussi le joueur de l'année.


Fin des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions : Dortmund a battu le PSV Eindhoven (2-0) et validé son ticket pour un quart de finale de la Ligue des Champions. Une qualification crispante où le BVB, après une mise en route façon rouleau compresseur, s’est liquéfié en seconde période et et est retombé dans ses travers. Faire partie des huit meilleures équipes continentales de la saison est un résultat quasi exceptionnel pour une équipe au jeu collectif pourtant si décevant et limité. Le reste à venir n’étant plus qu’un énorme bonus pour le BVB qui va retrouver au prochain tour une affiche de gala.


En Ligue Europa, Fribourg se déplaçait à Londres avec l’espérance que sa courte avance lui autorisait depuis sa victoire du match aller (1-0) : le club de la Forêt Noire s’est écroulé face à un West Ham réaliste, qui en Premier League n’a pourtant rien d’un cador (5-0). Triste élimination qui n’est que la suite logique d’une équipe qui est banchée depuis le début de la saison sur courant alternatif.

Leverkusen surpris au match aller en Azerbaïdjan (2-2), Xabi Alonso avait décidé d’aligner ses cadres (à l’exception notable de Grimaldo préservé et remplacé poste pour poste par Adli). Mené 0-2 à la 70’, le Werself a encore fait preuve de ténacité et de grandes qualités mentales pour s’imposer au cours des arrêts de jeu sur un doublé de Schick, maître emballeur (2-3). Un match où le Bayer aura tiré 33 fois au but, comme pour bien fêter le retour de Lunev, gardien de Qarabağ et ancienne doublure à Leverkusen. Une qualification dans la douleur mais qui a eu le don d’offrir un ascenseur émotionnel de grande intensité. Le football comme on l’aime, celui qui véhicule des émotions.


En Zweite Bundesliga, un week-end éclairant pour les deux extrémités du classement.


En tête, Sankt Pauli remet les gaz contre un Hertha Berlin qui continuera à cet étage la saison prochaine (victoire 2-0, dans le sillage d’un milieu de terrain dominant) et reste un leader attentif (51 points) devant Holstein Kiel (46 points), dauphin désigné mais pas résigné (victoire 1-0 sur Karlsruhe par la grâce d’une nouvelle inspiration de son vétéran Holtby, buteur décisif sur une frappe déviée).


Derrière, la place de barragiste fait l’objet d’une grosse bataille entre cinq équipes. Pour le moment troisième, le Hambourg SV (41 points) est train de criser, allongé en PLS et peine à respirer, même sous Baumgart qui perd encore (deux défaites en trois matchs depuis que l’Homme à la casquette a pris place sur le banc). Quatrième, le Düsseldorf de Thioune (40 points), qui a justement balayé le HSV (2-0, merci Tzolis, un but, une passe), se relance totalement dans la course à l’accession. Accrochés à l’extérieur, et affichant tous deux 39 points au compteur, Hanovre (1-1 à Wehen, but du joker Voglsammer) et Paderborn (3-3 à Schalke, et toujours sans Stindl touché au mollet) ratent une belle occasion de se rapprocher. Avec 38 points, Greuther Fürth, éclaté à domicile par l’étonnant Elversberg (1-4, triplé de Stock), est en train de lâcher prise (1v, 4d, sur les cinq derniers matchs).


Dans le bas du classement, si la lanterne rouge Osnabruck (18 points) renoue avec la défaite et semble dorénavant promis à une probable relégation, Rostock (25 points) relance le suspense pour ne pas faire partir de la charrette en s’imposant à Braunschweig (24 points) grâce à au premier but de la saison de Schumacher, un Kevin. Premier non relégable du haut de ses 28 points, Kaiserlautern a eu la bonne idée de s’imposer face à Osnabruck justement, dans un de ces fameux matchs à six points qui détermine parfois le sort d’une saison galère (3-2 et doublé de Ache pour réduire en cendres les derniers espoirs de maintien du promu de Basse-Saxe).


En 3.Liga, petit séisme en tête de classement puisque grâce à une différence de buts favorable, le SSV Ulm 1846 (54 points, +16) prend le commandement à la faveur d’une nouvelle victoire dans sa petite série en cours (4v, 2n). Aujourd’hui, le promu ne fait plus sourire personne et surtout pas à Regensburg (54 points, +10) qui a dû s’employer pour signer le nul face à Ingolstadt (1-1) ou à Dresde (53 points, +19) qui de nouveau vainqueur (précieux et difficile succès 2-1 face à Munich 1860) stoppe une série de trois matchs sans victoire (2d, 1n). Quatrième à 49 points, Munster, autre promu surprise, est un poursuivant en forme (5 victoires consécutives). Les chevaux sont lancés pour l’emballement final.


Enfin, en s’imposant en toute fin de match contre un Mönchengladbach pourtant prévenu (2-1), Saarbrucken est le dernier qualifié pour les demi-finales de la Pokal. Le petit poucet de la compétition, qui joute habituellement en 3.Liga, continue son parcours de folie avec un nouveau pensionnaire de Buli au tableau de chasse après le Bayern Munich et l’Eintracht Francfort. Rien que ça ! Pour voir Berlin le 25 mai prochain, il faudra remporter un derby face au voisin de Kaiserlautern (match mardi 02 avril), à la peine en 2.Bundesliga. Ce serait tellement beau pour ce club qui avait déjà atteint les demi-finales de la Pokal en 2020 alors qu’il évoluait en Regionalliga. Pour Leverkusen qui affrontera Düsseldorf, la route vers un premier trophée cette saison s’est sérieusement éclaircie.


Jeudi en début d’après-midi, livraison de la nouvelle liste de Nagelsmann pour les deux prochains amicaux de la Deutsche Fußballnationalmannschaft  : contre la France à Lyon (23 mars) et contre les Pays-Bas à Francfort (26 mars). Liste qui est aussi la dernière avant l’Euro.






Réactions à chaud. Pour ceux qui suivent les actualités du football allemand comme l’excellent compte https://twitter.com/BuLi_Benny , pas de réelle surprise mais la confirmation que Nagelsmann a fait le ménage et opéré un profond renouvellement des joueurs convoqués en faisant la part belle à Stuttgart au rayon arrivée (la moitié des six nouveaux viennent du VfB), en procédant à certains rappels (des anciens et des internationaux encore verts) et en réduisant drastiquement la présence de Dortmund à sa plus simple expression. Terzic peut se réjouir puisque le BVB n’a plus qu’un international A allemand (et encore, il vient d’arriver au club)  ! Et, Gündogan reste capitaine malgré le retour de Neuer.


Revue de détails, ligne par ligne.


Gardien : Sans surprise, retour de Neuer et Ter Stegen. Et donc sortie de Trapp. Leno et Baumann complétant le squad.


Défense : Des choix sur les hommes, une structure plus cohérente avec des postes doublés et à minima au moins à chaque fois par un spécialiste. Absents, les Marsupiaux Hummels, Süle et Schlotterbeck sont les grands perdants.


A gauche, Mittelstädt débarque (qu’il est loin le joueur en perdition au sein du Hertha de la saison dernière) et Raum passe en pôle position. Exit Gosens qui, comme en novembre dernier, n’est pas retenu. A noter l’incorporation avec les défenseurs de Beste, bizuth vu cette saison à Heidenheim comme un milieu offensif mais qui a déjà joué latéral dans les divisions inférieures. Un candidat au poste de piston et possiblement le premier international du club promu.


A droite, Kimmich postule de nouveau, repositionné latéral comme en club. Henrichs, spécialiste du poste, étant plus qu’une doublure. Vagnoman perd le fil.


Dans l’axe, des choix forts avec la confirmation de Rüdiger et Tah qui restent alors que Anton (impressionnant cette saison comme taulier du VfB et récompensé) et Koch (en train de réussir son pari de retrouver la sélection pour l’Euro) arrivent pour les challenger.


Milieu : Goretzka, Brandt, Can, Reus et Hofmann ignorés. Et paradoxalement, Goretzka sort alors qu’il retrouve depuis deux semaines un excellent niveau.


Arrivée du jeune Pavlovic et retour du très expérimenté Kroos. Gündogan, Groß et Andrich toujours là ainsi que Wirtz et Musiala, les deux

créatifs. Rappel de Führich.


Attaque : Ducksch écarté. Werner et Adeyemi, fin des tout-droits. Tout juste de retour après sa blessure, Gnabry absent mais pas vraiment sûr qu’il aurait été de la partie. Sané suspendu après son pétage de boulon.


Rappelé, Müller garde la confiance du sélectionneur et devrait finir en apothéose sa carrière internationale à l’Euro, au pays. Füllkrug et Havertz, repositionné comme attaquant, complètent la première cordée. Et premières sélections pour Undav et Beier, qui tous deux brillent en Bundesliga.



Au programme de la vingt-sixième étape du Buli Circus : le Bayer Leverkusen tentera de porter son invincibilité à 36 unités même si la ballade promise en Forêt Noire a tout d’une rencontre piégeuse, le Bayern pourrait martyriser une nouvelle fois Darmstadt et sa défense aux soixante buts déjà encaissés, une explication européenne entre le Borussia-Dortmund et l’Eintracht Francfort, deux ambitieux pas toujours très éblouissants, les VfB et TSG s’affrontant eux dans le bal des aspirants aux futures joutes continentales alors que le Mayence-Bochum polarisera toutes les lumières de la lutte pour le maintien. Encore un week-end de Buli des plus copieux avant la dernière trêve internationale de la saison.



Notre concours de pronostics vous attend ici : https://www.fantasy-coach.fr/pronos-bundesliga

Notre Ligue Fantasy vous accueille ici : https://fantasy.bundesliga.com/leagues/95705

Retrouver le Buli Circus sur notre site: https://www.fantasy-coach.fr/bundesliga




1. FC Köln (16) - RB Leipzig (5)


Dans un derby spectaculaire (3-3), Cologne a ramené un point de Mönchengladbach avec des buts de Alidou (doublé) et du jeune Downs (19 ans, premier match en pro, premier but, quel baptême !). Toujours barragiste, l’Effzeh ne reprend qu’un point sur les trois équipes situées à la place de premier non relégable et sept points devant. Victoire tranquille (2-0) pour Leipzig qui, avec un peu plus de justesse, aurait pu faire très mal à un Darmstadt largement dominé (28 tirs). De nouveau muet, Openda reste au ralenti.


Toujours vivant et bien déterminé à le rester, Cologne est en mode combat. Au-dessus sur ses seules qualités footballistiques, le RB Leipzig devra toutefois se mettre au niveau de l’état d’esprit pour faire un résultat au RheinEnergieStadion.


Une nécessité impérieuse pour un RBL irrégulier cette saison. Envie quand même de croire que l’Effzeh peut toujours se sauver et accrocher un nul.

Leipzig favori, on parie sur la surprise du chef.


Pronostic 2-2


1. FC Union Berlin (14) - SV Werder Bremen (10)


Battu à Stuttgart dans un match qui aurait pu tourner différemment (2-0), l’Union Berlin peut regretter le score, les quelques situations mal négociées et le nouveau carton rouge récolté. Avec le calendrier à venir, les Berlinois doivent impérativement prendre au moins un point avec la venue du Werder Brême. Douchés à domicile par Dortmund (1-2) et scotchés depuis trois matchs sans victoire (1n, 2d), les Werderaner retouchent terre après avoir eu des envies d’Europe.


Au ralenti (1v, 1n, 3d), les Eisernen ont besoin de points pour s’éviter une fin de championnat stressante. Conscient qu’il y a un vilain coup à faire chez une équipe en manque de certitudes, le Werder pourrait bien jouer les trouble-fêtes.


Équilibré.


Pronostic 1-1


VfL Wolfsburg (13) - FC Augsburg (9)


Trimballé dans le jeu et réduit à dix, un Wolfsbourg trop défensif s’est noyé à Leverkusen. La série actuelle (2n, 3d) donne à l’absence de victoire depuis dix matchs un air de saison ratée chez de tristes Loups. Troisième succès et deuxième clean sheet consécutifs pour Augsbourg (1-0) qui a logiquement écarté par la même occasion Heidenheim de la course à l’Europe. Le VfL à la recherche de sa première victoire de l’année 2024 alors que les Fuggerstädter ne sont qu’à un point de la septième place.


Neutralisation et jeu fermé.


Pronostic 1-1




Carton rouge et fin du bal masqué pour l'ex-lorientais Jenz. Une infériorité numérique des Loups forcément compliquée face au leader.



1. FSV Mainz 05 (17) - VfL Bochum 1848 (15)


Encore vaguement résistante en première mi-temps, la digue défensive de Mayence a totalement cédé devant la furie munichoise (8-1). Un score lourd qu’il va falloir digérer le plus vite possible pour des Mainzers toujours premiers relégables. Battu pour la seconde fois consécutivement (1-2 pour Fribourg), et bien que le match avait lieu dans sa forteresse du Vonovia Ruhrstadion, Bochum fait une mauvaise opération. Dans le dur avec trois défaites consécutives, les Unabsteigbaren se savent attendus de pied ferme dans un match sous haute pression entre deux adversaires directs luttant pour le maintien.


Sur un coup de dés.


Pronostic 2-1


1. FC Heidenheim 1846 (11) - Borussia Mönchengladbach (12)



Beaucoup trop timoré à Augsbourg (1-0), Heidenheim a enregistré une défaite qui met fin aux éventuelles envies européennes. Si tant est qu’elles aient réellement existé. Ayant aussi le maintien à encore assurer, Mönchengladbach a confirmé avoir toujours autant de difficultés contre les équipes mal classées en concédant le nul à domicile face au rival honni Cologne (3-3). Compétitif lorsque son onze majeur peut être aligné, le promu est beaucoup plus vulnérable lorsque certains de ses titulaires sont malheureusement absents. Toujours aussi à l’aise offensivement, les Poulains viendront pour dépasser au classement leurs adversaires du jour, juste devant avec un point d’avance.


Entre deux équipes finalement assez proches, prime à la plus offensive des deux. Même si l’élimination sans gloire de la Pokal mardi soir contre Sarrebruck, et sous la pluie, va certainement marquer le mental d’un groupe forcément douché par cet échec retentissant. Une pièce sur Beste nouvel international.


Pronostic 2-2


SV Darmstadt 98 (18) - FC Bayern München (2)


Déterminé à ne pas prendre une nouvelle raclée, Darmstadt a limité la casse à Leipzig qui a pourtant joué au petit trot (2-0). Comme pour confirmer les différences de niveau entre deux clubs aux horizons bien différents. Reboosté après la Lazio, le Bayern Munich enchaîne avec une deuxième prestation concluante, concassant au passage Mayence d’une petite branlée mémorable (8-1). Utile pour essayer de mettre une vaine pression sur le leader, toujours dix points devant. On retiendra le quatrième triplé de Kane (30 buts), Goretzka à nouveau impressionnant (2 buts, 2 passes), le but kung-fu de Serge Gnabry, la rechute de Davies qui retourne à l’infirmerie (deux dents amochées) et la gestion toujours plus perplexe du cas Guerreiro. Retourné au match aller (8-0), Darmstadt voudra s’éviter une autre déculottée face à l’ogre bavarois qui lui devrait profiter de ce match pour remettre en piste certains éléments en manque de temps de jeu (Laimer, Gnabry).


Balles presque neuves et un set sec.


Pronostic 0-6



Enorme respect pour Maurice Schuhen qui fait une bonne saison mais pas facile de garder les cages d'une défense qui a déjà encaissé 60 buts.


TSG Hoffenheim (7) - VfB Stuttgart (3)


Un but par mi-temps, et malgré un FC Union Berlin plus accrocheur en seconde période, Stuttgart continue de prendre des points (2-0) et ne s’arrête plus d’en prendre depuis sept matchs (6v, 1n). Podium et Ligue des Champions comme nouvels objectifs d’autant que son entraîneur Hoeneß a prolongé son contrat jusqu’en 2027. En espérant que l’agitation en coulisses ne vienne pas fragiliser la belle saison sportive. Pour Hoffenheim, battu à Francfort (3-1) et rentré avec une défense décimée par une double expulsion handicapante (Brooks, Kabak), une victoire à domicile permettrait d’embellir la saison d’un public attaché à sa suprématie locale, à défaut de vibrer en Coupe d’Europe la saison prochaine.


Sur la dynamique actuelle, difficile de ne pas imaginer le VfB emmené par son buteur Guirassy prendre au moins un point face à un TSG moyen à domicile (3v, 4n, 5d) et à la défense bien trop expérimentale (Akpoguma, Grillitsch, Nsoki attendu comme trio axial) pour ce derby du Sud.


Pronostic 1-2


Sport-Club Freiburg (8) - Bayer 04 Leverkusen (1)


Pour boucler une semaine chargée après le succès européen sur West Ham (1-0), Fribourg a gardé son habit de gala pour revenir vainqueur de Bochum (1-2). Réaliste et efficace, le club de la Forêt Noire signe sa première victoire depuis six matchs (2n, 4d). Enfin, une goulée d’air pur pour une équipe qui retrouve avec ses grognards et davantage de concurrence un peu de consistance. Grosse claque à Londres où, sur le match retour, le SCF a sombré (5-0). Élimination par la petite porte, une déception sur la forme. Bousculé en Ligue Europa à Qarabağ où il a sauvé en toute fin de rencontre un match aller bien mal engagé (2-2), Leverkusen s’est rassuré en championnat en triturant Wolfsbourg (2-0). Un jeu de passe de nouveau étourdissant par moment et une même difficulté à plier le match plus rapidement face à une équipe défensive et repliée en bloc bas. Match de folie en Ligue Europa où le Bayer a renversé une situation compliquée pour arracher sa qualification (3-2). L’épopée continue.


Ce dimanche, retour au championnat pour deux équipes qui étaient jeudi soir sur le pont des Coupes européennes : entre une sombre débâcle et un retournement de situation exceptionnel, avantage à Leverkusen qui a une profondeur de banc supérieure à Fribourg et qui semble, de toute façon, être habité par la chance qui accompagne en général le futur champion.


Match piège en Forêt Noire pour un B04 fatigué mais en mission.


Pronostic 1-2


Borussia Dortmund (4) - Eintracht Frankfurt (6)


Séparées par sept points, les deux équipes veulent impérativement jouer l’Europe la saison prochaine. De nouveau vainqueur en championnat, Dortmund s’est imposé à Brême (1-2) après deux buts inscrits (par ses ailiers Malen et Sancho) dans une première mi-temps maîtrisée bien que ternie par l’expulsion de Sabitzer. Avant de logiquement de reculer en seconde période et de faire le dos rond après la réduction du score. Les Marsupiaux fêteront leur qualification en Ligue des Champions devant un Westfalenstadion ravi et bruyant.


Sous la baguette d’un remarquable Götze (1 but, 1 passe), belle partition de l’Eintracht Francfort qui a donné la leçon à un TSG dominé (3-1). Un deuxième succès consécutif qui permet à des Aigles au moral regonflé d’attaquer un calendrier compliqué jusqu’à la fin de saison.


Belle affiche pour conclure une semaine marquée du sceau de l’Europe. Dortmund boosté par son retour parmi l’élite continentale et avec des joueurs revanchards après avoir été éjectés de la sélection.


Pronostic 2-1


26 PLAYER-PICKS BUNDESLIGA


La dernière journée a plutôt été généreuse en points pour les différents managers fantasy. Le carton du Bayern contribuant bien évidemment aux gros scores relevés.


Avec le retour de Frimpong en défense à gérer, c’est une semaine plus classique qui nous attend.


L’équipe du week-end dernier (spieltag 25)






Bus Team (maj le 14/03/2024, 23h00)


3-4-3

En banque 2,9

Points 3835 (+212)

Classement général 253 ↑ (+26)

Formation susceptible de modifications


Zetterer (Nicolas)

Frimpong, Guerreiro, GRIMALDO (Raum, Bernardo)

Wirtz, Führich, MUSIALA, Simons (Stöger)

KANE, Guirassy, Sané


IN

Frimpong, Bernardo, Stöger, Sané


OUT

Nkounkou, Vagnoman, Olmo, Openda



Gardiens


Forcément


Contre l’Union Berlin, Zetterer (2,1 Werder) pourrait bien signer un clean sheet.


Bon plan


Zetterer & Nicolas.

Presque par défaut, cette semaine.


Pour le budget


Après la déception de l’élimination en Pokal, Nicolas (1,7 Mönchengladbach) devra rester vigilant.


Risquette


Avec la réception du VfB, Baumann (9,9 Hoffenheim) va devoir justifier sa nouvelle sélection sous le tricot national. Et avce le duo Guirassy-Undav, il ne devrait pas manquer de sollicitations.


Face à Mayence, Riemann (7,5 Bochum) doit sortir un match qui permet à son club de se maintenir.


Défenseurs


Forcément


Passeur encore décisif sur l’ouverture du score, Grimaldo (17,8 Leverkusen) est un rouage déterminant dans la réussite actuelle du B04. Rarement ménagé, il joue presque la totalité des matchs dans leur intégralité. Impressionnant.


Bon plan


De retour de suspension, on réintègre immédiatement Frimpong (19,4 Leverkusen), fringuant alter ego sur le flanc droit du B04. Le tac du tic et tac.


Contre le BVB, Weiser (12,1 Werder) a confirmé qu’il était une valeur sûre de la Buli fantasy. Contre Berlin, son duel avec Gosens sera intéressant à observer. Pour la jouer classique.


Opposé à Cologne, on aime beaucoup le gaucher Raum (13,8 Leipzig), même si le droitier Henrichs (13,4 Leipzig) est aussi une autre option crédible. D’ailleurs, Orban (8,5 Leipzig) est même moins cher. En tout cas, on conserve au moins un défenseur du RBL dans notre ligne défensive.


Pas vraiment titulaire dans l’esprit de Tuchel qui lui préfère dès qu’il le peut le partant Davies, Guerreiro (14,1 Bayern) va pourtant gratter du temps de jeu du fait de la nouvelle blessure du Canadien. En fantasy, on attend plus de sa patte gauche. Darmstadt a une bonne tête de victime.


On peut également regarder du côté du VfB pour compléter sa défense. A gauche,le nouvel international allemand Mittelstädt (8,4 Stuttgart) fait le travail et devrait être titulaire. Alors qu’à droite, Vagnoman (9,8 Stuttgart), qui est parfois aligné beaucoup plus haut dans le dispositif comme piston droit, dispose d’un plafond fantasy assez élevé mais alterne au poste avec son coéquipier Stenzel, latéral moins offensif. Polyvalent et homme de base du socle défensif, le Japonais Ito (5,8 Stuttgart) est lui cette semaine en promo.


Équipe à privilégier ces derniers temps pour boucler une ligne à moindre coût, on peut continuer à piocher du côté du FC Augsbourg qui vient de signer son deuxième clean sheets de la saison et qui cette fois-ci se déplace à Wolfsbourg, équipe défensive et frileuse. Nos préférences du moment vont toujours au latéral brésilien Iago (7,2 Augsbourg) et au défenseur central Uduokhai (5,5 Augsbourg). Leurs coéquipiers Mbabu (6 Augsbourg) à droite et Gouweleew (4 Augsbourg), autre défenseur central, restant deux options encore un peu moins chères et tout aussi capables de retourner correctement.




Deux clean sheets consécutifs après 24 matchs en ayant encaissé au moins un but, une nouvelle solidité qui fait plaisir à Gouweleew et ses comparses du FC Augsbourg.



Pour le budget


Pas vraiment convaincu de leurs capacités à rapporter des points fantasy cette semaine, Agu (1,9 Werder), Traoré (1 Heidenheim) et Mainka (3,8 Heidenheim) restent des solutions pour boucler un budget tendu.


En promo cette semaine, l’arrière gauche Föhrenbach (1,7 Heidenheim) a droit à une mention dans le PP opus 26. Et c’est déjà beaucoup pour le prénommé Jonas et formé du côté de Fribourg.


Risquette


Ici, comme Anne et Damien, on aime bien les soirées masquées et Bernardo (4,7 Bochum). Pas sûr toutefois de les voir tous les trois jouer à Zorro mais en Italie ou sous un autre maillot, ça reste du domaine du possible.


Face à une opposition plus relevée, Nkounkou (10,2 Francfort) et Schlotterbeck (12,4 Dortmund), qui seront adversaires, auront de nombreux duels à livrer mais je pense qu’il y a de meilleures options proposées quelques lignes plus haut dans cette rubrique.


Si Gosens (12 Union Berlin) avait toujours l’Euro dans un coin de sa tête, il lui reste neuf matchs pour convaincre et retourner l’opinion du sélectionneur. Resté à quai et revanchard.


Milieux


Forcément


Avec 6 buts et 10 passes au compteur, Wirtz (20,5 Leverkusen) n’est pas seulement à la baguette, il est aussi parfois à la conclusion.


Régulier dans la performance individuelle, Simons (19,3 Leipzig) brille en Buli et est l’autre obligatoire de votre milieu fantasy.


Bon plan


De nouveau buteur, Musiala (18,9 Bayern) est en passe de grimper le dernier échelon de la rubrique. Incontournable en ce moment.


On conserve l’idée Führich (13 Stuttgart). Sur le côté gauche, il est un dynamiteur de choix. En quête d’un Euro sous le tricot national, il va continuer pied au plancher à l’image de son but dans la lucarne berlinoise.


Ménagé sans surprise face à Darmstadt, Olmo (14,2 Leipzig) devrait retrouver une place de titulaire à Cologne. Baumgartner (14,7 Leipzig) que j’ai sorti au dernier moment de mes derniers transferts est un remplaçant de choix. En vrai et en fantasy. Sinon, également préservé contre Darmstadt, Haidara (7,9 Leipzig) en promo devrait retrouver sa place contre l’Effzeh et faire preuve une nouvelle fois de son activité débordante.


Rayonnant en fantasy, Stöger (12,5 Bochum) est bien une valeur sûre du jeu. Malgré la défaite de son équipe le week-end, dernier, il a su facturer 18 points fantasy. Monsieur Stöger, s’il vous plaît.


Repositionné au poste de latéral droit, Kimmich (14,9 Bayern) en promo a livré un match de patron la semaine dernière (105 ballons joués, 1 passe décisive). Contre Darmstadt, confirmation d’un retour paradoxal aux affaires ? Et si elle était là, la trouvaille tactique de Tuchel ? A suivre de très près.



La heat map de Kimmich contre Mayence.


Annoncé comme plus au niveau pour jouer en milieu défensif au FCB, Goretzka (13,8 Bayern) est en train de revenir à un haut niveau d’excellence. Pour rester au club ou au contraire pour mieux se vendre ? En tout cas, en ce moment, il casse la baraque.


Pour le budget


Néo-international A, Pavlovic (1,6 Bayern) devrait retrouver une place de titulaire en club. A ce prix là et contre Darmstadt, c’est cadeau.


Un des rares de son équipe à surnager au naufrage munichois, Gruda (2,4 Mayence) sera sollicité cet été. Le meilleur rapport qualité-prix en ce moment pour un milieu vraiment pas cher.


Dans un match au couteau et au cordeau pour le maintien, le capitaine courage Losilla (3,5 Bochum) en promo sera à la pointe du combat.


Dorénavant remplaçant, Reitz (2,9 Mönchengladbach) n’est plus titulaire. Dommage pour lui et la fantasy. Dernière salve avant disparition de sa mention dans la rubrique.


Risquette


Pour faire dans l’original, Gladbach propose cette semaine quelques belles alternatives.

Ngoumou (6,9 Mönchengladbach) n’a pas marqué mais reste une option d’intérêt cette semaine. Au même titre que son autre coéquipier français : de nouveau buteur, Honorat (11, 9 Mönchengladbach) en promo réalise une bonne première saison en Buli. Sa pointe de vitesse, son activité, ses centres et son goût pour les duels balle au pied devraient gêner Jonas Föhrenbach, préposé au flanc droit du promu Heidenheim. Enfin, toujours chez les Poulains, Hack (7,7 Mönchengladbach) a inscrit un tonitruant doublé en sortie de banc. Entré à la 70’, premier but à la 71’ et second but à la 73’. Un joker aussi brutal que radical. Neuhaus (9,5 Mönchengladbach) est plus discret tout en étant revenu un excellent niveau.


Parce qu’il a besoin d’enchaîner les matchs pour retrouver le rythme, le talentueux Amiri (8,3 Mayence) est l’une des meilleures chances de maintien des Mainzers. Buteur sur coup-franc avec Neuer dans les cages.


Sinon, il y a Brandt (18,2 Dortmund). Mais contre Francfort, dans un match qui pourrait être compliqué, c’est une risquette trop chère.


Attaquants


Forcément


Quatrième triplé de la saison pour Kane (21,5 Bayern), qui avec déjà 30 buts au compteur, doit avoir des envies de record. Et de titre aussi, non ? Recordman avant de devenir le chat noir le plus illustre de toute la Bavière ?


Bon plan


Encore buteur, Guirassy (15,7 Stuttgart) est déjà un des grands bonhommes de la saison surprise du VfB.


Face à Darmstadt et sa air défense, Sané (19,3 Bayern) pourrait fugacement retrouver les fulgurances qui faisaient notre bonheur en première partie de saison. Deux autres options moins chères à considérer, surtout face à Darmstadt, Gnabry (12,5 Bayern) relève de blessure et aura un temps de jeu croissant pour retrouver au plus vite le rythme en vue des prochaines échéances européennes. Rentré à une demi-heure de la fin du match contre Mayence, il a retrouvé le chemin des filets cinq minutes plus tard. Enfin, à l’image de ses dernières sorties, Müller (13,7 Bayern) reste un rouage essentiel à la bonne mise en route de la grosse cylindrée munichoise.


Toujours bosnien, Demirovic (13 Augsbourg) n’a pas marqué ni passé la semaine dernière. Avec 14 buts et 8 passes, il reste cependant un des bons joueurs de cette cuvée 2023-2024. et face aux Loups, il pourrait encore mordre.


Pour le budget


Comme annoncé, Njinmah (3,5 Werder) a exploité avec brio les espaces dans le dos de Maatsen. Face à Wolfsbourg, il est plus qu’une option budgétaire par défaut.


Face à la défense de Gladbach, la vitesse de Dinkçi (5,7 Heidenheim) pourrait lui offrir plusieurs situations de but.


Contre Mayence qui pourrait être tenté d’imposer un combat physique, Broschinski (4,7 Bochum) a des arguments pour aller à la mailloche.


Risquette


Après une adaptation expresse et très réussie en Bundesliga, Openda (18,9 Leipzig) est moins bien en ce moment. Clairement décevant par rapport à ce qu’il a montré en début de saison, ce jeune joueur peut se réveiller à tout moment. Un pari à faire ou pas. Son coéquipier, le très talentueux Sesko (11,5 Leipzig) est trop irrégulier pour le reléguer définitivement sur le banc. Autre pari.




L'ex-lensois Openda dans ses oeuvres.



Géré avec parcimonie par Hoeneß qui veut éviter une rechute, Undav (12,1 Stuttgart) est entré à l’heure de jeu et n’est pas sûr du tout de démarrer comme titulaire.


Malen (16,6 Dortmund) fait une saison de toute beauté. Probablement, le joueur de champ le plus performant et le plus régulier du BVB. Pas forcément dans les petits papiers de la rubrique qui n’a qu’une passion limitée pour les gaziers au profil de poulet sans tête, il a su retourner la situation. Chapeau bas parce que ce n’était pas gagné.


A Berlin, les soirées et les nuits sont réputées. Ducksch (13,3 Werder) pour se démarquer. Non sélectionné, on attend sa réaction.


En fonction de la composition alignée jeudi soir en Coupe d’Europe, Adli (10,7 Leverkusen), Schick (11,6 Leverkusen) ou Tella (10,9 Leverkusen) pourraient jouer. Iglesias et Hzolek, aussi, mais pour eux, on restera à l’écart. Une pièce sur Tella.


A la pointe de l’attaque du FCA, Tietz (8,6 Augsbourg) en promo s’est imposé aux côtés de Demirovic. Régulier dans ses performances, il facture 7 buts et 2 passes. Un look de différentiel.

Comments


bottom of page