top of page
  • robinnarguet

Guide Ligue 1, AC Ajaccio

Dernière mise à jour : 10 mars 2023

Athletic Club Ajaccien




Histoire :


Ville de Naissance de Napoléon Bonaparte, Ajaccio est aujourd’hui la plus grande ville de Corse. Implantée au sud-est de l’île et bordée par la Mer Méditerranée, elle a une forte fréquentation touristique lors de la période estivale. Il s’agit de la principale activité économique.


Mais Ajaccio c’est aussi le football, le club est fondé en 1910 et va surtout évoluer au sein du championnat corse et au niveau amateur jusqu’aux années 60. Ajaccio accède au monde professionnel en 1965 suite à sa montée en deuxième division et devient même le premier club corse à atteindre la première division lors de la saison 1967-1968.


Ajaccio parvient à se stabiliser au sein de l’élite durant six saisons consécutives, en 1970-1971 le club frôle même une qualification européenne en terminant 6 ème de première division. Après cette belle période Ajaccio connait malheureusement des difficultés financières, après une descente lors de la saison 1972-1973, le club est contraint de déposer le bilan en 1975 et repart en amateur.


Il faut attendre 1992 et l’arrivée de nouveaux dirigeants pour que le club sorte de l’anonymat, avec cinq titres de champion et autant de montées entre 1992 et 1998, Ajaccio retrouve la deuxième division. Le club se stabilise et parvient à retrouver l’élite en 2002, ce retour en Ligue 1 durera quatre saisons avant qu’Ajaccio ne soit relégué en Ligue 2.


Le club passe à plusieurs reprises proche de la relégation en National, finalement Ajaccio retrouve la ligue 1 au terme de la saison 2010-2011 grâce à Olivier Pantaloni. Après deux maintiens consécutifs, les corses redescendent de nouveau en 2014, la encore le retour à l’étage inférieur sera compliqué car le club termine à la 17 ème place deux saisons de suite.


Après être passé proche de la montée en 2017-2018 avec le barrage perdu contre Toulouse et en 2020 avec une 3 ème place, Ajaccio est parvenu la saison passée à terminer 2 ème du championnat. Le club a notamment battu son record de points avec 75 points mais s’est surtout distingué par sa défense hyper solide qui n’a encaissé que 19 buts en 38 matchs.


Palmarès :


2 Championnats de France de Ligue 2 : 1967, 2002.

1 Championnat de France de National : 1998.


Stade :


Stade François Coty

Capacité : 10 660 Places.


Inauguré le 1er décembre 1968 sous le nom de Parc des Sports de l’ACA, le stade a toujours été appelé stade Timizzolo. Il pouvait accueillir initialement 12 000 spectateurs (pour 6 000 places assises). Le jour de l’inauguration, le 1er décembre 1968, pas moins de 14 421 spectateurs sont recensés pour le premier derby corse de l'histoire en première division, opposant l’AC Ajaccio au SC Bastia. L’enceinte est baptisée stade François-Coty en 1971 en hommage à l’ancien maire d’Ajaccio François Coty et sera inaugurée le 12 décembre 1971 face à Nîmes. Il est intéressant de noter qu’il s’agit également d’un des rares stade à avoir une vue imprenable sur la mer méditerranée.

Président :


Alain Orsoni a 68 ans, il s’agit d’un homme politique français et il est président de l’AC Ajaccio depuis 2008. Il a fait des études à ASSAS et milite dans les années 70 pour le groupe union défense qui est un mouvement étudiant d’extrême droite, cela lui vaudra d’être impliqué dans de nombreuses affaires durant les années 70 et 80. En 1986, il est élu à l’assemblée territoriale corse et s’engage complètement dans la politique en fondant son propre mouvement en 1990, le mouvement pour l’autodétermination (MPA). Après un exil de 13 ans en Espagne il revient en corse en 2008 et devient alors le président de l’AC Ajaccio.


Il a permis à Ajaccio de monter à deux reprises en ligue 1 et a stabilisé le club dans le monde professionnel malgré certaines saisons plus difficiles en ligue 2. Il a fait grandement confiance à Olivier Pantaloni depuis 2009, sur le plan financier Ajaccio est un club qui n’a pas beaucoup de moyens mais il a toujours permis à l’équipe d’avoir un effectif cohérent et capable d’être compétitif.


Situation financière :


Au niveau des finances, Ajaccio est un club qui n’a pas de grands moyens financiers, cependant il est assez bien géré comme le montre le bilan de la saison 2020-2021 ou le club a fait un bénéfice d’un peu plus de 200 milles euros. Contrairement à bon nombre de clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 c’est donc un club qui ne perd pas d’argent, ce qui est à souligner dans une période économique assez difficile en raison du covid et des droits télés impactés par le retrait de Médiapro en 2020.


Ajaccio est contraint d’être malin sur le marché des transferts et cela se traduit par de nombreuses arrivées libres depuis plusieurs saisons, le club n’a pas versé d’indemnité de transfert sur le marché des transferts depuis la saison 2015-2016. Cela devrait se poursuivre dans les saisons à venir pour le bien économique du club, ce qui pourrait nuire à ces performances sportives notamment à un niveau plus élevé en Ligue 1.


Coach :


Olivier Pantaloni a 55 ans, il est entraineur de l’AC Ajaccio depuis 2014 et a eu une carrière de joueur en tant que milieu de terrain auparavant. Sa carrière de joueur qui débute en 1988 a eu lieu intégralement en France à Bastia, Saint-Etienne, Martigues, au Gazélec Ajaccio et à l’AC Ajaccio. C’est à Bastia et à l’AC Ajaccio qu’il brillera le plus. Il joue 45 matchs en deux saisons avec Bastia et inscrira 7 buts pour ses débuts, après son échec du coté de Saint-Etienne, Ajaccio lui permet de rebondir à partir de 1994. Il va participer au retour du club parmi le monde professionnel pendant six saisons et inscrira 37 buts en 148 matchs, il finit alors par prendre sa retraite sportive en 2000.


Sa carrière d’entraineur commence à l’AC Ajaccio en 2001, là où sa carrière de joueur s’est terminée. Il sera principalement adjoint de l’équipe première jusque 2009, hormis un cours passage en tant qu’entraineur de la réserve entre 2003 et 2005. Il est nommé entraineur de l’équipe principale de l’ACA en 2009 et à part une courte période entre 2012 et 2014 ou il entraine à Tours, il n’a pas quitté le poste depuis. Il a permis à Ajaccio de monter en ligue 1 lors de la saison 2010-2011 puis avait également réussi à maintenir le club corse en ligue 1 la saison suivante. Après des saisons ponctuées de haut et de bas il a réussi à faire monter Ajaccio la saison passée pour la deuxième fois en Ligue 1 sous sa direction. Il aura pour objectif de maintenir le club au sein de l’élite cette saison en réitérant la performance de la saison 2011-2012.


Mercato :


Au niveau du mercato, comme expliqué dans la section situation financière, Ajaccio ne possède pas beaucoup de moyens et doit donc être malin pour avoir un effectif capable de se maintenir en Ligue 1. Pour le moment, Ajaccio a réussi à conserver la quasi-intégralité des joueurs qui lui ont permis de monter en ligue 1 la saison passée. Le seul départ majeur est celui de Kalulu qui a signé libre à Lorient, il avait été déterminant défensivement pour l’équipe la saison passée (32 matchs) et sa polyvalence va grandement manquer car il était capable de jouer à tout les postes de la défense. Il avait principalement joué en tant que latéral droit et c’est à ce poste que le club a du chercher à se renforcer pour compenser son départ, par ailleurs financièrement ce départ libre est dommageable car le joueur a une jolie valeur marchande (2.5 millions d’euros).


L’autre départ à relever est celui de Krasso qui est retourné à Saint-Etienne suite à son prêt la saison dernière, celui-ci avait été plutôt satisfaisant (4 buts et 2 passes en 15 matchs) et Ajaccio a du chercher à se renforcer offensivement pour le remplacer. Pour ce qui est des rumeurs de départ, seul Gonzalez a été cité dernièrement, son départ reste cependant peu probable car il aura surement la volonté de découvrir la Ligue 1 avec le club cette saison.


Au niveau des arrivées, Ajaccio a cherché à se renforcer dans tout les secteurs de jeu afin d’avoir une équipe davantage taillé pour le niveau Ligue 1. Défensivement le club a recruté librement Vidal, il était prêté déjà la saison passée par Montpellier et avait donné satisfaction en défense centrale (28 matchs), Ajaccio a voulu le récupérer pour reformer la défense centrale très performante de la saison passée Gonzalez/Vidal. En défense centrale, Ajaccio s’est également offert le défenseur du Havre Mayembo pour 300 milles euros, il faudra voir comment il parvient à se remettre de sa longue blessure de la saison passée avant de savoir s’il s’agit ou non d’un bon coup. Pour compenser numériquement le départ de Kalulu, Ajaccio a recruté Alphonse de manière libre également. Il a déjà connu la ligue 1 avec Dijon et voudra se relancer après une saison mitigée à Amiens puis au Maccabi Haïfa (1 but et 1 passe en 35 matchs). Ajaccio a également mis à l’essai Nsakala au poste de latéral gauche ses dernières semaines. Il sort d’une longue suspension mais possède l’expérience de la coupe d’Europe avec 18 matchs européens et pourrait être un vrai apport pour une équipe assez inexpérimenté à ce niveau.


Au milieu de terrain le club a réalisé le joli coup Mangani, bien connu en Ligue 1, il y a déjà joué 321 matchs dans sa carrière notamment à Angers ou il sort d’une très belle saison (7 buts et 2 passes en 33 matchs). Sa qualité de passes au milieu de terrain ainsi que sa faculté à bien tirer les coups de pieds arrêtés devraient beaucoup apporter à Ajaccio cette saison.


Offensivement, le club a tenté le pari Spadanuda, il s’agit d’un ailier gauche qui sort d’une superbe saison en Deuxième Division Suisse (18 buts et 6 passes en 34 matchs). Il faudra néanmoins voir si il est également capable de performer en ligue 1 car le niveau n’est pas le même. Enfin le club a également recruté en fin de contrat Hamouma, la aussi c’est un pari car malgré son expérience de la Ligue 1 acquise avec Saint-Etienne et ses qualités qui ne sont plus à prouver (61 buts et 52 passes en 328 matchs), il sort d’une saison marquée par de nombreuses blessures (2 buts et 1 passe en 22 matchs) et sa condition physique en fera surement le facteur X de la saison des corses.


Au terme de cette première partie de mercato, Ajaccio est donc parvenu à conserver la majorité des joueurs qui lui ont permis de monter en Ligue 1 ce qui est une bonne chose pour conserver la dynamique de la saison passée. Le club a également su recruter des joueurs d’expérience avec les arrivées notables de Mangani et Hamouma. Néanmoins l’effectif semble encore juste notamment offensivement, le recrutement d’un ailier supplémentaire capable de jouer à gauche semble nécessaire car l’équipe manque de qualité à ce poste. Un buteur qui a l’expérience du niveau ligue 1 semble aussi requis, le club piste Niang mais son salaire ainsi que l’indemnité de 1 millions d’euros demandée par Bordeaux n’ont pas encore permis de finaliser l’opération bien que cela semble être la priorité actuelle d’Ajaccio sur ce mercato. Par ailleurs si une occasion se présente durant la suite du mercato, Ajaccio pourrait recruter à un autre poste que ceux évoqués pour améliorer qualitativement l’effectif.


Tactique :



Pour ce qui est de la tactique, Olivier Pantaloni devrait remettre en place le système en 4-4-2 qui a permis à l’équipe de monter en ligue 1 la saison passée. Il s’appuie avant tout sur un bloc équipe compact laissant peu d’espaces à l’adversaire et qui demande la participation de l’intégralité des joueurs défensivement, la défense était la grande force de l’équipe et cela devrait encore être le cas cette saison. Une fois le ballon récupéré, Ajaccio cherche avant tout à se projeter rapidement vers l’avant notamment grâce à ses ailiers et à toucher rapidement ses deux attaquants de pointe. L’équipe est cependant capable de conserver le ballon et de poser davantage le jeu en s’appuyant sur son entrejeu, ce qui lui permet donc de varier ses attaques. Par ailleurs Pantaloni demande avant tout à ses latéraux d’être solides défensivement et ils se projettent donc assez peu vers l’avant.


Au niveau des joueurs, Leroy sera comme la saison passée le titulaire indiscutable au poste de gardien, le dernier rempart de la meilleure défense de ligue 2 devrait encore une fois être un des hommes forts de l’équipe. Sollacaro aura le rôle de doublure tandis que Quilichini et Contena n’auront pas de temps de jeu.


La charnière centrale n’a pas changé et ce sera donc le duo Gonzalez/Vidal très complémentaire la saison dernière qui sera associé. Gonzalez est avant tout un défenseur rugueux (9 cartons jaunes en 34 matchs) et bon dans le domaine aérien défensivement mais aussi offensivement comme en témoigne ses statistiques de la saison passée (3 buts en 34 matchs), Vidal est lui un joueur de plus petite taille et qui est avant tout doué pour couvrir la profondeur. Au niveau des doublures, Mayembo qui vient d’être recruter devrait être le numéro trois dans la hiérarchie, comme dit plus haut il faudra voir si il parvient à bien se remettre de sa blessure mais si c’est le cas il devrait avoir sa chance par moments, surement à la place de Vidal. Le club dispose également de l’option Avinel à ce poste, il avait joué une grande partie des matchs l’année passée (27 matchs) et pourrait aussi avoir sa chance cette saison d’autant qu’il a démarré plusieurs matchs en tant que titulaire lors de la préparation.


Pour ce qui est des latéraux, à droite il y aura surement une forte concurrence entre Youssouf et Alphonse, c’est Youssouf qui devrait partir titulaire car il a déjà des automatismes avec les autres membres de la défense (27 matchs) contrairement à Alphonse qui vient d’arriver. Cependant Alphonse a une plus grande expérience de la ligue 1 (28 matchs) et il devrait avoir sa chance. Au poste de latéral gauche, la hiérarchie semble clairement établie et Diallo sera le titulaire pour cette saison, lui aussi a développé des automatismes avec le reste de la défense l’année passée (2 passes en 25 matchs). Alhadur n’est pas amené à avoir beaucoup de temps de jeu cette saison car il n’en a pas eu en ligue 2 la saison passée, Nsakala qui devrait signer a lui davantage d’expérience et il devra profiter de ses apparitions pour performer et avoir une chance d’inverser la tendance.


Au milieu de terrain, Ajaccio est plutôt bien fourni et il assez difficile de savoir quelle sera le duo choisi devant la défense par Pantaloni cette saison. La paire Marchetti/Mangani a effectué la préparation et c’est logiquement elle qui sera alignée en début de saison. Marchetti connait très bien le club, il était titulaire en Ligue 2 l’année passée (1 but et 1 passe en 24 matchs), c’est une vraie valeur sure à la récupération et il devrait une nouvelle fois être précieux dans ce registre, néanmoins il a été souvent absent la saison passée et a très peu joué en Ligue 1 jusqu’alors, il faudra donc pouvoir le remplacer efficacement en cas de problème. Mangani est lui une vraie valeur sure du championnat au milieu de terrain comme dit plus haut, il sera la plaque tournante de l’équipe et son tireur de coups de pieds arrêtés (surement de penalty aussi ?).


Au niveau des doublures, Laci qui n’a pas pu faire la préparation formait une très belle doublette avec Marchetti la saison passée (3 buts et 1 passe en 34 matchs) et peut également évoluer un cran plus haut au poste de milieu offensif. Il pourrait apporter une touche plus offensive et remplacera surement Mangani ou Marchetti à certains moments de la saison. Enfin Coutadeur vient d’être prolonger, capitaine de l’équipe l’année passée il avait réalisé une belle saison (2 passes en 25 matchs) et a l’avantage de très bien connaitre la ligue 1 (202 matchs), néanmoins ses absences de la saison passée et son âge devraient le reléguer sur le banc en tant que numéro quatre de la hiérarchie. Baretto lui n’aura vraisemblablement pas beaucoup de temps de jeu cette saison.


Pour ce qui est des ailiers, Ajaccio semble moins pourvu qualitativement qu’au milieu de terrain. Cependant, à droite Nouri sort d’une superbe saison et il était le meilleur buteur de l’équipe l’année passée (9 buts et 4 passes en 38 matchs), très bon tireur de coups de pieds arrêtés tout comme Mangani et fin techniquement il voudra enfin confirmer son talent en ligue 1 et sera le titulaire indiscutable d’Ajaccio à ce poste. Sa doublure sera surement Balaya, régulièrement titulaire l’année passée (2 buts et 2 passes en 21 matchs) il devrait être remplaçant cette saison mais pourrait être un joli joker en apportant un profil plus rapide que Nouri en fin de match.


Sur le coté gauche c’est un peu plus flou, Spadanuda devrait partir titulaire, comme dit plus haut il était très performant en Suisse mais il faudra réellement voir si il est capable de performer en ligue 1. Cimignani devrait être en concurrence avec lui, il sort d’une saison prometteuse l’année passée (2 buts et 4 passes en 34 matchs) et aura un avantage car il connait déjà le système de jeu et le club, cependant, là encore il est difficile de réellement connaitre son niveau à l’étage supérieur. Enfin Balaya cité plus haut peut aussi jouer à gauche et Botué est également une option bien que moins utilisé lors de la préparation. Globalement pour ce qui est des ailiers, Ajaccio n’a réellement qu’un seul joueur indiscutable et comme dit plus haut, une recrue de meilleure qualité semble nécessaire pour jouer à gauche.


Pour ce qui est de la pointe de l’attaque, celle-ci semble inamovible sauf en cas d’absence avec le duo Hamouma/Courtet. Courtet sort d’une bonne saison (7 buts et 4 passes en 35 matchs) et sera le numéro neuf de l’équipe, il connait déjà la ligue 1 (74 matchs) et devrait être en mesure de marquer plusieurs buts cette saison. Hamouma devrait tourner autour de Courtet dans un rôle de faux numéro neuf dans lequel il a déjà évolué lors de ses quelques apparitions avec Saint-Etienne l’année passée et il sera très précieux pour Ajacccio, néanmoins il sort d’une saison ou il a été longtemps blessé et le club se doit d’avoir une solution de rechange à ce poste en cas de pépin. El Idrissy pourrait être celle-ci car sa saison passée a été prometteuse (3 buts et 2 passes en 26 matchs) mais il sera surement trop juste pour la ligue 1, Moussiti-Oko lui ne devrait pas avoir beaucoup de temps de jeu au vu de la saison écoulée et de la préparation. Ajaccio doit donc recruter un buteur d’expérience à ce poste comme dit plus haut pour pallier une éventuelle blessure de Hamouma.


Conclusion :


Après une montée inattendue en ligue 1 la saison passée, Ajaccio devra se montrer solidaire et déterminé pour avoir une chance de sa sauver en ligue 1. L’effectif semble assez juste qualitativement sauf au milieu de terrain et en défense centrale, ces deux zones semblent être les points forts d’Ajaccio et le club devra s’appuyer la dessus pour gagner des points rapidement et ne pas vivre une saison cauchemardesque. L’autre point positif c’est que l’effectif n’a pas énormément bouger par rapport à la saison passée et que la tactique sera la même, enfin la ferveur corse pourrait jouer un rôle non négligeable car il n’est historiquement jamais simple de se déplacer en corse.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page